MANGIN@MARRAKECH

30 avril 2016

SOUVENIRS DE LA RENCONTRE D'AVRIL 2016 À NOGARO ET NOUVEAU PROJET..

GEORGES STACHEWSKY NOUS A DÉCRIT LE PROGRAMME DE LA RENCONTRE DES MARRAKCHIS À NOGARO....

...AVEC CLAUDINE XIMA/LEMAURE NOUS NOUS ARRÊTONS SUR CERTAINS ÉPISODES DE CES RETROUVAILLES MÉMORABLES ... ET DONNONS RENDEZ-VOUS..  ...DANS UN AN AU PAYS BASQUE.

LORS DE CETTE RENCONTRE LES MARRAKCHIS VISITÈRENT UNE CAVE D'ARMAGNAC

P1030637-Boutique Quelques amis du blog photographiés par Claudine devant la boutique: de gauche à droite: Babeth Galibert, Anne Massart/Lalanne, Blandine Tarot/Vigour.

P1030639 (1)-Artagnan

SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE D'ARTAGNAN

Claudine commente: "Une rencontre en pays Gascon fort sympathique, très bien organisée par Georges Stachewsky et Bernadette .

Accueil amical à l'arrivée, avec pour chacun un petit pâté de canard à emporter, nous sommes "étiquetés" nom, prénom et origine de résidence.
Sitôt déjeuner visite des caves (vins, Armagnac et Floc de Gascogne) avec dégustation.
N'oublions pas notre célèbre d'Artagnan , fort romancé il est vrai , mais qui a réellement vécu dans ce pays."

P1030642 (1)-Barriques Philippe Lalanne , Roland et Babeth Galibert .

Les enfants de la Base 707 ne manquent pas une occasion de se retrouver que ce soit à Marrakech ou dans le Sud-Ouest, plus précisément au Pays Basque

P1030644 (1)-Lemaure-Phil Philippe Lemaure rêveur devant le nombre impressionnant de barriques. 

P1030641-Cuve Les immenses cuves

P1030638 (1)-alambics Les alambics aux cuivres rutilants.

Aussi, des anciens de la Base 707 ...

P1030645 (1)-Labartette ...Mr et Mme Labartette, venus   aussi pour retrouver l'esprit de d'Artagnan, toujours aussi dynamiques!

L'ACCUEIL DE L'ORGANISATEUR

"Georges Stachewsky nous accueille  à l'entrée de l'hôtel, avec l'aide de Bernadette"

20160415_115536-accueil-Stache Jean-Claude Oustry qui fut élève au lycée Mangin et professeur au lycée Victor Hugo guette les nouveaux arrivants avec Georges et Bernadette.

P1030680 (1)-mousquetaire-enseigne

Claudine: "Tout au long de notre séjour nous avons pu nous régaler des spécialités de la région nombreuses et succulentes!

La visite d'une conserverie artisanale nous a ouvert des horizons. La présentation par le jeune propriétaire ( entr'autre conteur, chanteur , acteur amateur), pleine d'humour fut un régal auditif ..avant dê devenir un régal gustatif.
Il nous a tout fait goûter et expliqué la fabrication - toujours ponctué d'anecdotes savoureuses et drôles,  Foie gras de canards, confits, fritons, migrelines, rillettes, pâtés, saucisse confites au foie gras, etc... le tout arrosé par un petit blanc doux Mmmm.
il était 10h du matin ! mais "ça passait fort bien.
...Et à nouveau à table pour midi !"

P1030688 (1)-Blandine-resto Blandine Vigour et son époux venus d'Angoulème

P1030681 (1)-Galibert-Massart Philippe Lemaure, Anne Massart/Lalanne et Roland Galibert à la première table, derrière Jean Claude Oustry, Michel Darriet et...

P1030683 (1)-Labartette

Mr et Mme Labartette assis, Claudine Martinez/Calas debout et quelques oeuvres exposées de Vamvadelis
Claudine: "Un diaporama sur Marrakech HIER er AUJOURD'hui s'imposait pour une rencontre d'anciens Marrakchis.
Roger et Annie Beau sont venus nous rejoindre le Dimanche, et ont largement contribué à commenter ces clichés "souvenirs".
Tout le monde a regardé et s'est "remémoré" avec grand plaisir.
....Puis ce fut encore le moment de se sustenter !!!!"

P1030647 (1)-Georges-micro "Le Maire de Nogaro (en noir) à côté de Georges nous a présenté sa ville d'environ 2000 âmes, mais ayant de nombreuses attractions: Arènes pour les courses de vachettes, circuit automobile célèbre permettant aux élèves stagiaires de s'exercer sur des formules 1 et motos de compétitions. École technique , école d'ingénieurs, collège , lycée, équipe de rugby, Aéroclub etc...."

P1030648 (1)-massart Anne et Roland

P1030684 (1)-Calas-Seguin Maurice Calas et Christiane Craviatto/Seguin

P1030686 (1)-Darriet Table Darriet - Oustry

P1030687 (1)identifier Claudine: "À l'extrème gauche Bernadette qui nous a accueilli avec Georges , et à côté la cousine de Léa De sotto (Léa était dans ma classe en CM1 au Guéliz)"

20160416_200632-assiette Un aperçu du contenu des assiettes!

Table "Notre table  Anne, Roland, Moi  Philippe Lalanne, Babeth."

20160416_200741_2-Table-Lemaure-Galibert Babeth, Philippe Lemaure  Anne Lalanne  /Massart  Roland Galibert ..

VISITE DU MUSÉE AGRICOLE GASCON

20160416_160542-Musée Pressoir

20160416_160533-Musee Un pressoir de quelques siècles...

RENCONTRE AVEC DE JOYEUX GASCONS

Claudine:"Heureusement que pour digérer tout cela un groupe folklorique fort sympathique nous a tous entraÎné dans leurs danses, en nous en expliquant à chaque fois le sens. 

P1030658 (1)-Danse Le groupe gascon

P1030653 Danse-folk(1) Coucou Anne! 

P1030662 (1)Danse-fplklo Roland Galibert entre dans la danse

P1030666 (1)-Danse-Folflor Philippe Lemaure aussi...

P1030673 (1)-Danse-Folklorique Babeth également sur la piste.

Claudine ajoute: "Le soleil a été en partie notre compagnon durant cette rencontre et nous nous sommes fait de "nouvelles relations ", entre-autre il y avait la cousine de Léa  Desotto , Léa était en CM1 au Guéliz avec moi.'

Échanges de mails avec plusieurs. Tout le monde a dit "à l'année prochaine !"

Donc au mois de septembre comme tous les ans nous allons sur la côte basque, et Jojo de MRK (son nom est pas possible !) doit venir nous rejoindre quelques jours , ainsi que Roland et Babeth Galibert, Anne Massart est sur place, et une autre participante de Nogaro qui habite Ciboure .
Ce "sommet" en vue de préparer une nouvelle rencontre au pays basque d'anciens Marrakchis.
Je dois avouer qu'Avignon ça nous fait loin pour un WE.  Les participants sont d'une génération "d'avant nous" et je n'y ai pas retrouvé de connaissances. La plupart sont dans le Sud-Est ,... étendons un peu la France!
La formule de Robert Lucké peut être légèrement modifiée, le principe des retrouvailles-souvenirs étant toujours la base.
En plus nous proposons une découverte partielle de la région et de sa spécificité.
Ce qui n'exclut en rien la rencontre de Salam de Robert, mais qui permet géographiquement à tout un chacun de faire un ou plusieurs R.V. dans l'année."
 
Merci à Claudine et à son groupe d'amis pour ce compte rendu tonique et pour ce nouveau projet de rencontre entre anciens marrakchis en 2017 au Pays basque ! Nul doute que de nouveaux participants seront conquis par la formule de JOJO  de Marrakech. Merci aussi à ceux qui donneront leur avis sur cette nouvelle formule de rencontre des anciens de la Ville rouge .

Posté par TIMKIT à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


21 avril 2016

ESCAPADE DE MARRAKCHIS À NOGARO 15-17 AVRIL 2016

SOLENCA À NOGARO 15-17 AVRIL 2016 

Georges Stachewsky, qui a organisé cette rencontre, fort agréable dans un village du Gers qu'il connaît bien, nous raconte ces journées ensoleillées et les illustre de photos. Annie et Roger Beau apportent d'autres photos pour se souvenir de cette rencontre.

666-notre salle

1er  JOUR

Le vendredi matin nous avons accueilli la trentaine d’anciens « Mar-rakchis » dans le bel hôtel SOLENCA de NOGARO. Une grande salle joliment décorée nous était réservée pour le séjour.

670-Vanvadelis

 

Georges VAMVADELIS exposa sa petite collection de tableaux que tout le monde a pu admirer.

686-cave-nogaro À gauche Michel Darriet,

Après le déjeuner nous nous sommes rendus à la Cave de NOGARO pour une dégustation du Floc, apéritif régional et quelques vins du pays.

685-cave-nogaro

Notre guide nous expliqua le déroulement de la vinification. Quelle admiration devant ces immenses tonneaux d’Armagnac avec des âges antérieurs à 1980 ! Photo: Annick BORDE et Louis DERIEUX

687-boutique La Boutique René et Denise DOUDARD, Huguette et Émile LABARTETTE

688-alambique Les alambics

2015 04 16 Nogaro 11

Louis DERIEUX et Annick BORDE - Gilles VIGOUR 

En rentrant à l’hôtel nous avons eu le plaisir de rencontrer le Maire de Nogaro Christian PEYRET qui est venu spécialement pour nous voir. 

2015 04 16 Nogaro 12 (1)

Il nous a parlé de son village de 2000 habitants avec bonheur et conviction. Il a développé les nombreux atouts économiques de Nogaro  et parlé des animations nombreuses et diverses qui font le plaisir de ses concitoyens.

A table: Philippe LALANNE et Anne MASSART / de dos : Philippe et Claudine LEMAURE

2015 04 16 Nogaro 13  Jean Luc MORVAN - Annick BORDE - Louis DERIEUX - de dos : Gilles et Blandine VIGOUR

2015 04 16 Nogaro 14 La salle : - Frederic BOIS et Bernadette DESOTO - Notre chauffeur - Babette ABT (soeur de Georges Stachewsky)

2015 04 16 Nogaro 16

 Les convives: -Claudine LEMAURE - Philippe LALANNE -Philippe LEMAURE -Jean Pierre SARRAN

697-danseurs-gascons

Cette journée s’est terminée dans une ambiance musicale avec une troupe de danseuses et danseurs gascons.

702-danseurs-gascons

Tout le monde s’y est mis pour apprendre quelques pas ce qui engendra beaucoup de rires et de joie sur la piste.

710-danseurs-gascons

2ème JOUR

Le lendemain matin nous nous sommes rendus dans une conserverie de canards que nous avons visité avec le maître des lieux. Un réel plaisir nous a envahi lors de la dégustation.

795-conserverie-canard- 

797-conserverie-canard

Toutes sortes de produits réalisés à la ferme nous ont été présentés et ont charmé nos papilles, sans compter les éclats de rire dus à une présentation humoristique du maître de maison qu’on n'oubliera jamais.

Le samedi Annie et Roger Beau, rejoignent le groupe et prennent des photos du repas et de ses tablées. (Voir plus bas)

Le samedi après midi fut un peu plus calme avec la visite du Musée du Paysan Gascon.

799-groupe

Nous avons admiré les anciens matériels agricoles ainsi que tous les outils utilisés jadis par nos arrières grands pères. Cela nous a permis de constater la rapide évolution technologique depuis une cinquantaine d’années. La visite s’est poursuivie dans une charmante maison gasconne. Tout y était, la grande table de ferme avec ses chaises, les ustensiles de cuisine, la vaisselle etc. Nous sommes ensuite entrés dans une chambre dans laquelle se trouvaient des anciens vêtements masculins et féminins dont les culottes « fendues » que portaient nos grands mères : grosse rigolade dans la chambre ! Quelle surprise aussi lorsque nous sommes entrés dans une ancienne classe reconstituée avec le tableau noir, les bancs d’école, les livres de lecture et de calcul. On se croyait vraiment à l’école Renoir !

Une belle visite « instructive » de la vie de nos « anciens »

Au retour, j’ai présenté un Diaporama « Marrakech d’hier et d’aujourd’hui » pour avoir un aperçu de l’évolution rapide de notre belle ville rouge.

La soirée continua avec un repas gastronomique gascon évidemment. Un repas très apprécié en présence de notre « agriculteur conteur » du vendredi venu nous raconter quelques histoires gasconnes avec tout l’humour qu’on lui connaît. Notre dîner se termina avec des chansons basques qui ont séduit tous nos anciens Marrakchis. Quel Bonheur !

Après ces deux journées agréables nous nous sommes quittés le dimanche matin avec un peu de tristesse mais avec l’espoir de se retrouver l’année prochaine. Une petite équipe s’est déjà constituée afin de commencer à étudier notre prochain rassemblement. D’autres anciens Marrakchis venant d’autres régions pourront aussi nous rejoindre.

A bientôt mes amis Marrakchis avec mes remerciements les plus sincères et chaleureux pour votre participation.

Jojo de Marrakech

LES PHOTOS DU REPAS DE SAMEDI

2015 04 16 Nogaro 01 Table 1:  Emile et Huguette LABARTETTE - Claude et Christiane SEGUIN - Claudine et Maurice CALAS (debout de dos)

2015 04 16 Nogaro 02 Photo 2:  René DOUDARD - VERDIER Michèle debout - Roger BEAU debout

2015 04 16 Nogaro 03 Photo 3:  Georges QUILICI face à Roger BEAU

2015 04 16 Nogaro 04 Photo 4:  Georges QUILICI et SURIEAU Marie Noëlle debout, de dos Roger BEAU face à Georges STACHEWSKY

2015 04 16 Nogaro 05 Photo 5: Michèle VERDIER et Georges QUILICI

2015 04 16 Nogaro 08 Photo 6: Georges QUILICI debout de profil Anne MASSART,

2015 04 16 Nogaro 07 Photo 7 : Georges QUILICIto 7 : 

2015 04 16 Nogaro 06

Photo 8: Annick BORDE - Louis DERIEUX - Gilles VIGOUR

2015 04 16 Nogaro 09

Photo 9: Christiane et Claude SEGUIN - Claudine et Maurice CALAS, Huguette et Emile LABARTETTE - SURLEAU Marie Noëlle debout

2015 04 16 Nogaro 10 Photo 10 : Annie BEAU (de dos) - René DOUDARD - Georges QUILICI

 

PHOTO SOUVENIR DEVANT L'HOTEL SOLENCA

82

Merci à Georges pour avoir organisé cette rencontre amicale et touristique et permis à des anciens de Marrakech de se retrouver dans un cadre agréable. Les participants peuvent aussi compléter par leurs commentaires. Et ceux qui n'ont pas pu venir pourront exprimer leurs regrets et leur détermination à participer à la prochaine rencontre.

15 avril 2016

DISPARITION DU PROFESSEUR PIERRE ORIEUX

ARMELLE ORIEUX, SA FILLE, NOUS APPREND LA TRISTE NOUVELLE

Chers amis et anciens élèves de Pierre Orieux, j'ai l'immense tristesse de vous apprendre la nouvelle du décès de mon père Pierre Orieux survenu le 7 avril 2016 à la Réunion où il vivait avec moi depuis quelques temps. Il a été jusqu'à la fin cet homme pétri de bonté et de lumière, fin lecteur et amoureux de la vie que vous avez connu et aimé. Jamais il ne s'est départi de son magnifique sourire et même si son cerveau était comprimé par un méningiome de la taille d'un poing, il lui restait tant de compréhension et d'humanité qu'il a continué de communiquer à tous ceux qui l'approchaient sa paix et sa sérénité incomparables. Il ne vous a jamais oubliés...puisse-t'il continuer de vivre dans vos mémoires...Votre amie, Armelle Orieux

 Pierre et Marie-Pierre Orieux à l'époque de leur présence au Maroc

Pierre et Marie-Claire Orieux   Pierre, Professeur de lettres au LVH dans les années 58-68.

Marie-Claire Orieux (décédée en 2008) était professeur de philosophie au lycée Ibn Abbad

Pierre-Orieux-2009    Pierre Orieux à Montpellier en 2009

Professeur au LVH dans les années 58-68, il a laissé de nombreux amis parmi ses anciens élèves de Marrakech.

Nous éprouvons une grande tristesse à la nouvelle de la disparition de ce professeur aimé et exprimons à Armelle, toute notre sympathie dans cette épreuve.

Le blog recevra les récits de souvenirs en hommage à Pierre Orieux que vous pouvez envoyer au webmaster par le lien "contacter l'auteur", en haut et à gauche de cette page. Vous pouvez aussi exprimer vos condoléances dans les commentaires en bas de page. Ils seront transmis à Armelle et à sa famille.

Posté par TIMKIT à 12:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 avril 2016

LE THÉÂTRE À LA BASE ÉCOLE 707 EN 1956

QUAND LES SOUVENIRS DES UNS RÉVEILLENT CEUX DES AUTRES..

Le blog a déja publié des témoignages et des images sur les activités culturelles et notamment théâtrales à Marrakech au milieu du XXe siècle. Ces souvenirs partagés, empreints d'émotion, en amènent d'autres, comme par contagion, pour enchanter notre mémoire:

Bonjour, à la faveur d'une recherche sur le blog, j'ai retrouvé une photo sur laquelle apparaît Alain Colas, alors tout jeune garçon. Acteur dans cette pièce moi-même je possède d'autres clichés et le programme de cette manifestation sur la BASE. Comment entrer en contact éventuellement et échanger lorsque vieux ringard on à des sueurs froides devant un PC. Coordonnées postales peut être si cela existe encore ? Merci et bravo pour votre travail à la lecture duquel je consacre beaucoup de temps et de plaisir. Amicalement, Bernard Godbille.

Bernard a été mis en relation avec Alain COLAS grâce au blog et il a envoyé des documents que nous n'avions pas encore.

ON PURGE BÉBÉ, PIÈCE DE GEORGES FEYDEAU - BE 707 - MARS 1956

godbille2 N°1

godbille3 N°2

godbille4 N°3

godbille5 N°4

godbille6 N°5

godbille7 N°6

godbille8 N°7 Les acteurs saluent le public sous les applaudissements à la fin de la représentation.

Jacqueline GARNIER dans le rôle de Julie FOLLAVOINE, Janine DUBOS dans les rôles de Rose et de Mme CHOUILLOUX, Bernard GODBILLE dans le rôle de Mr FOLLAVOINE, Lucien DOUROUX dans le rôle de Mr CHOUILLOUX, Alain COLAS dans le rôle de Toto FOLLAVOINE, André PEIGNEUX dans le rôle de TRUCHET.

godbille_couv-2_3  Le programme pieusement conservé par Bernard est devenu une relique fragile. Une autre pièce "LE CHAUFFEUR" de Max MAUREY fut jouée en première partie. Une seule photographie en garde le témoignage.

godbille9 N°8

Janine DUBOS, dans le rôle de Me NOCK, Jacqueline GARNIER dans le rôle de VICTOIRE, André PEIGNIEUX dans le rôle de Mr NOCK, Richard MONTAL dans le rôle d'ALCIME, Philippe BOURG dans le rôle d'ERNEST, Henry RIBAULT dans le rôle de FILFER.

Bernard GODBILLE surnommé affectueusement Nanard avait beaucoup de soutiens qui ont signé son programme

godbille_couv-4

Avec tous nos compliments de la part des supportrices assidues de l'orchestre:1  Gisèle X, Rolande X, Geneviève X, Paulette X, Gilberte X, 2 des conducteurs de voitures.. , 3 du pianiste de l'orchestre ..

LA CHORALE à la Chapelle en 1955

À ces souvenirs de théâtre de mars 1956, Bernard en ajoute une autre de la chorale en 55 avec une photographie assez nette pour reconnaître des visages. Il s'agit d'une sortie de répétition après l'office du dimanche. Mme Ferry a été reconnue avec ses lunettes dans la main droite.

godbille10 Devant la chapelle de la Base: Comme souvent les divas reçoivent des bouquets de fleurs.

De gauche à droite, premier rang: X, X, X, X, X, X, Me FERRY, Me X, X, X.

deuxième rang: X,   X, X, X,   X, X, X.

 Merci à Bernard pour ces documents porteurs de souvenirs, évocateurs aussi d'autres pièces de théâtre à la Base ou au Palace ou au Casino. Nous invitons les lecteurs du blog à compléter cette page de leurs témoignages sur le théâtre et le chant choral à cette époque.

25 mars 2016

AUGUSTE RENOIR - L'ÉCOLE PRIMAIRE AU PIED DU DJEBEL GUELIZ

 

ANTOINE_GÉRARD

NOUS PENSONS À BRUXELLES, ET À TOUS LES ENDEUILLÉS ET BLESSÉS DES ATTENTATS. Pour nous anciens de Marrakech, nous demandons à Antoine GÉRARD, le fils de l'ancien Consul de Belgique à Marrakech de transmettre notre sympathie au peuple Belge. Antoine GÉRARD, autrefois élève au Lycée Mangin, dans la même classe que Jean-Pierre MRECHES et Roger BEAU, pris en photo lors d'un Moussem à Avignon. 

Auguste_Renoir-_Autoportrait-1879

UNE DOUZAINE DE CLASSES DES ANNÉES 1969 à 1972 À l'ÉCOLE AUGUSTE RENOIR DE MARRAKECH

VISAGES DE PLUSIEURS INSTITUTEURS ET INSTITUTRICES

Autoportrait de l'artiste Pierre-Auguste Renoir en 1879

CLASSExDExPIERRExYVESxBEAU - MATERNELLE EN 1972-73

1972-73-Maternelle Renoir PYB Qui reconnaitra les visages des maîtresses et des élèves ? Pierre-Yves est le premier à gauche rang assis devant. Merci à lui pour ces photos de classe que ses anciens condisciples recherchent peutêtre. L'une des maîtresses est Maryline Torrente/Ducou.

PIERRE-YVES BEAU UN AN PLUS TÔT EN PRÉMATERNELLE 1971-1972

1971-72 Prématernelle RENOIR PYB Autres maîtresses et élèves à nommer. Qui identifiera les visages ? Pierre-Yves est le 13e en partant de la gauche rang du haut. L'une des maîtresses est Marie-France Béchara/Dautriche. (voir commentaire de Marcel Martin

COURS MOYEN 2 -ANNNÉE 1970

Renoir-70-CM2-Magiorani-Cecile Écrire les noms et prénoms dans les commentaires

COURS MOYEN 2 - ANNÉE 1970

Renoir-70-CM2-Friggeri Merci d'écrire les noms dans les commentaires.

COURS ÉLÉMENTAIRE 2 - ANNÉE 1970

Renoir-70-CE2-A-Midi Dans les commentaires, prière d'inscrire les noms et prénoms

COURS ÉLÉMENTAIRE 1 A - ANNÉE 1970

Renoir-70-CE1A-Caillet Qui se reconnaîtra ?

COURS ÉLÉMENTAIRE 1 B - ANNÉE 1970

renoir-70-CE1B-Abouhodaifa Les reconnaîssez-vous ?

COURS ÉLÉMENTAIRE 1B - ANNÉE 1970

Renoir-70-CE1B-Pacull Ecrire les noms et prénoms dans les commentaires.

COURS PRÉPARATOIRE - ANNÉE 1969

Renoir-1969-Pacull-CP-c Institutrice: Mme Dorian. Qui reconnaîtra la demoiselle à l'ardoise ? et les autres ?

COURS ÉLÉMENTAIRE 1 - ANNÉE 1969

Renoir-69-CE1b-Midi-Dauce Quelle est la maîtresse ? Mme Cousinery; Qui tient l'ardoise sur les genoux ?

COURS MOYEN 1 - ANNÉE 1969-1970

Renoir-69-CM1-Friggeri Qui se souviendra du maître Mr Melines,  et identifiera les élèves ?

MATERNELLE - ANNÉE 1969-1970

Renoir-69-70-Matern-Jeunet  Qui se souviendra des visages? Maîtresses: Mlle Torrente, Mme Lanlo. Merci à Marie-France pour son commentaire.

Merci de rajouter des photos de classe de l'École Renoir. On trouvera plusieurs classes des années 1959-1966, ainsi que des enseignants présents en 1970 par:  ce lien

QUELQUES VISAGES D'INSTITS POUR ÉVOQUER LES SOUVENIRS

instit-renoir-65-66-CM2

Instit-Renoir-69-CE1b

Instit-Renoir-70-70-Mater

 

 

 

 

 

 

 

Mr X, Mme Cousinery - Mme Lanlo

instit-renoir-70-CE2-A

instit-renoir-70-CE1B

 instit-Renoir-70-CE1A

 

 

 

 

 

 

 

Mme Jouandon, Mme Cousinery, M-F Bechara-Dautriche 

Instit-Renoir-70-CM2-Frig

Instit-Renoir-70-CM2

instit-renoir-70-Mater

 

 

 

 

 

 

 

 

Mr Dexet, M. Renaud, Mlle Torrente 

Merci d'identifier les visages dans les commentaires et de partager vos souvenirs...


15 mars 2016

EN MONTANT VERS PÂQUES

ÉCOLES DE MARRAKECH

L'ÉCOLE NOTRE DAME DES APÔTRES RECRUTAIT LARGE

NDA__1099 C'était quand ? Blandine envoie une photo de classe de Notre Dame des Apôtres de Marrakech.... de la part de Martine INGUERES, née LAVIERO.. Elle est assise au premier rang , la deuxième à partir de la droite...
Rang du haut: Soeur X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang du milieu: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang devant: X, X, X, X, X, X, X, X, X, Martine LAVIERO, X.

Qui aidera Martine à retrouver les noms de ses camarades ?

Qui nous racontera des souvenirs et nous parlera de l'uniforme ?

UNE CLASSE DE NDA EN 1947

NDA-1937-431

 

Qui se souvient de ces personnes et de leurs familles ? Claudine DEGOIX, MILLER, Colette GREMILLET, MELSCHOFT, MAUBOS, FILIPPI, CABONNEL,... ?

Pour d'autres photos --> NDA 

DU CÔTÉ PROTESTANT, L'ÉCOLE DU DIMANCHE

ecole_du_dimanche Devant l'ancien temple de l'Hivernage, fermé en 1980. De haut en bas et de gauche à droite:

Rang du haut: Fernande et Gérard QUARMENIL,Rosemarie FANKHAUSER, X, Gabrielle CHAVANNE, Robert BERTRAND, Alain GRENIER, Jacques VIALA, Marthe HUILLE.

Rang moyen-haut: Alain TORRENTE, Alain DUCOU, Maryline TORRENTE, Jacques PERRENOUD, Annie GRENIER, Manon de TONNAC, Anne-Marie LESTRINGANT, X, X, Thierry de TONNAC;

Rang moyen : Eric de TONNAC, Luc VIALA, André BERTRAND, X, Isabelle LESTRINGANT;

Rang devant: X, Pierre-Yves LESTRINGANT, X, X, Claire VIALA, X, Marguerite FANKHAUSER, TORRENTE, X de TIENDA, Véronique de TIENDA, X de TIENDA.

 Merci de compléter les noms et les prénoms.

UN GROUPE DE L'ÉCOLE DU DIMANCHE EN 1949-50

Ign__ball20

De haut en bas et de gauche à droite: Debout les monitrices Igné BALL et Solange MAUTNER;  Rang debout: Claudine PERRIER, François de MONDENARD, Monique DUCOU, Betty BALL, Joelle MOEGLIN, ROUSSEAU, Daniel MULLER, Françoise BONNIOT; assis devant Robert BERTRAND, Raymond PERRENOUD.

 

"NOUVELLE PHOTO" DE LA TARGA PRISE EN 1939.Targa_Pacaut_Rene

La fête de la Saint-René ne passait pas inaperçue à La Targa. 

René PACAUT et René DARIEUSSEC étaient parmi les premiers arrivés à Marrakech avec le Maréchal Lyautey en 1912. Cette photo ira rejoindre celles de La Targa prochaine- ment.

Qui nous parlerait des familles Pacaut et Darieussec à La Targa ?

blog-suivre-montant-vers-pâques

Votre blog vient d'être remarqué par Canalblog qui l'a sélectionné parmi les blogs à suivre. C'est toujours un encoura-gement d'être ainsi distingué.

Bonne montée vers Pâques à ceux qui célèbrent la crucifixion sur le Golgotha le vendredi saint et fêtent la résurrection du Christ le dimanche de Pâques à Jérusalem !

 

05 mars 2016

LA BASE 707 EN 1940 - HISTOIRE D'UN JEUNE ÉLÈVE PILOTE

LA BASE DE MARRAKECH EN 1940

Marcel_Monjean_ pilote-MRK

GRÂCE AU CARNET DE VOL D'UN JEUNE ÉLÈVE PILOTE NOUS RECUEILLONS DES RENSEIGNEMENTS SUR LA BASE DE MARRAKECH EN 1940.

Après la déclaration de guerre à l'Allemagne, Marcel MONJEAN s'engage à 19 ans le 3 septembre 1939. Il a déja  son brevet de pilote d'avion de tourisme depuis aout. Il est orienté vers la base aérienne BA109 de Tours le 9 décembre 1939. Le 22 décembre il suit une formation rapide à l'école de pilotage de Cholet. À la suite de cette formation il est envoyé à Marrakech comme élève pilote militaire et la commence le 11 janvier 1940.

Nous avions peu d'éléments sur la base de Marrakech et la formation des pilotes en 1939-40. Nous savions qu'en 1939, l'escadrille 2/63 équipée depuis avril de bimoteurs bombardiers Amiot y a son port d'attache. Elle sera dotée un an plus tard des nouveaux Glenn Martin 167 américains. Le pilote Jean Hippeau a partagé ses souvenirs de la Base en 1939.

En fait nous n'avions pas de témoignages concernant le 1er semestre 1940, époque pendant laquelle Marcel Monjean y est élève pilote. En revanche pour le deuxieme semestre 1940 nous avons plusieurs témoignages.

Nous savons par exemple que le Capitaine Plique effectua le  regroupement des LeO 451 du Groupe lourd II/23 entre le 25 juin et le 19 aout 1940. Nous avions dans le même temps de juin à octobre 1940, les souvenirs et photos de Guy Maumont, alors jeune mécanicien avion. Jean Kiechel aussi mécanicien arrive à Marrakech en novembre 1941 où il est affecté au GAR 1/52 que nous connaissons aussi par le pilote Emile MAIRE.  L'école de l'Air n'avait pas encore été transférée de Salon à Marrakech. Cela n'interviendra qu'en 1943 à la suite de l'occupation par les nazis de l'ex zone libre. Nous en avions fait l'historique . École d'application du personnel naviguant (EAPN) dès janvier 1943.

Les documents concernant notre jeune élève pilote nous renseignent sur la vie de la Base et notamment sa Division d'Instruction pendant la courte période du 1er semestre 1940. 

Marcel Monjean avait fait une courte formation de pilote d'avion militaire à Cholet

L'EEP 30 (École élémentaire de pilotage) de Cholet dépendait de l'EAP 14 (École auxiliaire de pilotage) d'Angers, laquelle dépendait de l'EPP1 (École principale de pilotage) d'Étampes.

La base de Marrakech (BA 207) avait une École principale de pilotage (non numérotée) mais qui fonctionnait sous la même organisation que les bases d'Étampes (EPP1) ou Avord (EPP2) ou Istres (EPP3).

ORGANISATION D'UNE EPP (depuis octobre 1939)

Une EPP était organisée comme suit : Commandement, Division instruction au sol, Division d'instruction aérienne et Compagnie administrative.

  Les appareils étaient affectés à la Division d’Instruction Aérienne qui comprenait : 

- 25 chasseurs monoplaces (MS.406, MB.151/152 et quelques D.500),
- 20 biplaces d’entraînement (HD.182, LeO.20)
- 5 Caudron C.635 Simoun,
- 22 NAA-57 biplaces de perfectionnement.(ancêtre du T6)

Le cursus durait 4 mois et une EPP accueillait 75 élèves tous les 2 mois ; il y avait donc en principe 300 élèves simultanément en formation. La formation était complétée par une spécialisation en Centre d'Instruction CI (CIC pour la chasse, CIB pour Bombardement, CIR pour le Renseignement)

Dans les faits, le cursus des titulaires du brevet de pilote de tourisme était de 5 mois et celui qui débutaient sans ce brevet avaient une formation de 11 mois. Puis une autre organisation vint créer les Centres d'instruction ( CI ) et les associer aux EPP afin de permettre une affectation plus rapide des pilotes dans les unités combattantes.

La Base de Marrakech en 1940 était organisée en EPP. Elle portait le nom de "Base École de Marrakech, École Complète de Pilotage"

Nous savons que Marcel Monjean est arrivé à Marrakech le 11 janvier 1940 et son carnet de vol nous indique qu'il était Élève pilote et qu'il vola sur Luciole 3 la première fois le 26 janvier 1940, avec son moniteur l'Adjudant de Gabory qui devait se tuer avec son avion dans un accident quelques jours plus tard.

carnet de vol papa page 11

Son Carnet individuel des services aériens ou carnet de vol indique tout cela en première page. Cependant sur la dernière page (à gauche) apparaissent son cursus de pilote avant son arrivée à Marrakech. D'abord dans le civil, 1er degré obtenu à 17 ans et 2e degré à 19 ans avec son brevet de pilote sur avion de tourisme n°9394 et un total de plus de 60 heures de vol. Puis après la réquisition de l'école de pilotage de Cholet par l'armée, suite à la déclaration de guerre, sa mobilisation le 3 septembre et sa formation complémentaire à l'École élémentaire de pilotage de Chôlet  avec quelques cinq heures de vol qui lui valurent sa mutation à Marrakech pour se perfectionner sur d'autres avions militaires.

Son carnet individuel de vol comprend des renseignements sur l'École de Pilotage de Marrakech, qui a rang d'École Principale de Pilotage, avec les noms des officiers et des moniteurs, ainsi que les avions surlesquels s'effectuait la formation. On y découvre aussi que le terrain de Sidi Zouine était déjà urilisé pour la formation des pilotes en 1940.

Le Commandant de l'EPP, à l'époque le Lt-Colonel Bignolas, était aussi le commandant de la Base aérienne de Marrakech BA 207 (Ce n'est qu'en 1949 qu'elle devint BE707). Il avait sous ses ordres le Capitaine Truchement qui commandait ce qui deviendra plus tard la DI et qui à l'époque s'appelait la Division d'Instruction Aérienne (DIA). Le jeune pilote prendra dès la première minute de vol les commandes de sa Luciole3 avec son premier moniteur l'Adjudant de Gabory comme observateur.

Le nom complet de son moniteur était Alain Le Taillandier de Gabory. Il est mort pour la France le 29 mars 1940 à la suite d'un accident avec son avion. Il était né au château de Virsac en Gironde en novembre 1911 et laissait de nombreux orphelins dont certains firent de brillantes études. L'un fut Préfet du Val de Marne.

Le Lt Colonel Alphonse Bignolas venu de la Cavalerie est passé dans l'Aviation en 1918 en devenant pilote. Le Capitaine Jean Truchement venu aussi de la Cavalerie est passé dans l'Aviation en 1915, mais fit un long séjour à l'hôpital. Il prit une retraite active à Marrakech où il est mort en octobre 1960. Sa tombe (voir photo) se trouve au cimetière européen du Guéliz. Il habitait 24 rue Bab Agnaou.

C'est avec la formation de l'Adjudant de Gabory que le jeune élève pilote effectura son premier laché le 2 février sur M315. Il ne savait pas que son moniteur allait se cracher huit semaines plus tard. Il connaitra aussi d'autres moniteurs: les sergents Jouville, Ruyssen, Guise (tué en service commandé à Bergheim  le 4 novembre 1944) et Davan. Le Capitaine Truchement est remplacé à la tête de la DIA par le Commandant Duparc ? En plus du M315, il pilote le 162, le 201, le 135.

En mars ses moniteurs sont le sergent Davan et l'Aspirant Rabion, il pilote sur M315, H182, M230, Il s'exerce à Sidi Zouine les 4, 8 et 29 mars.

Les élèves pilotes se retrouvent à la piscine le dimanche

Monjean-Marcel-mai1940-piscine-Mrk Il s'agit probablement de la piscine qui se trouvait vers le casino à moins que ?

En avril il est avec de nouveaux moniteurs, le Sergent Chaudrine et l'Adjudant Baron sur M315, M230 , Potez 25. Il passe les épreuves du brevet du 17 au 20 avril.

Marcel-Monjean-MRK-1940_1 A l'abri du soleil implacable

En mai il poursuit avec l'Adjudant Baron sur Potez 25, puis avec le Sergent Abdies sur M230. Le Lt-Colonel Bignolas est remplacé par le Capitaine Ducos et la DIA est commandée par le Capitaine Moncey (décédé de maladie en aout 1940, Base aérienne 116 Luxeuil-St Sauveur)

Monjean-Marcel-piscine-mai40

En juin il est instruit par le Sergent Bouquillard (mort pour la France en mars 1941, abattu en vol - Squadron 245) et l'Adjudant-Chef Ortoli sur North American Aviation (les précurseurs des T6 étaient deja à Marrakech en 1940) puis avec le Lt Caulier.

Le Capitaine Ducos commande la DIA et le Lt Rouzaud commande provisoirement le 2e groupe d'Instruction. Il est affecté à la base aérienne de Bizerte BA 205 à la date du 18 juin 1940.

A l'issue de sa formation effectuée à la satisfaction de ses chefs, le 1er juillet 1940, il est proposé par le Lt-Colonel Bignolas, pour être promu au grade de Sergent. Mais le Général Noguès commandant les armées au Maroc avait suspendu toutes les promotions à la date du 30 juin.

démobilisation-Monjean-1940

Par la suite Marcel Monjean est affecté à la BA 205 - Bizerte (Tunisie) nais la démobilisation vient quelques semaines après le 23 septembre 1940

 Il rentre en France et se marie en mai 1942

Monjean-15 11 41 avec maman et grand père et grand mère Le pilote MONJEAN avec sa femme et ses beaux parents en région parisienne

Résistance: Monjean est dans la Résistance depuis mai 1942 jusqu'en juillet 1943 au sein du mouvement "France combattante". Ensuite, il est au Front National de la Police jusqu'en aout 1944. Son unité est chargée de la Défense de la Cité. Il est Gardien de la Paix dans la Capitale, secteur sud, 2e compagnie de circulation

Il ne parlait pas de cette période, mais ses fils ont obtenu quelques paroles:  "Je crois qu'après la démobilisation mon  père a été actif à partir de 1943 dans la Résistance sous le pseudo de James, mais il ne voulait pas en parler car disiat-il "ce n'était que son devoir". Un jour en se lâchant il m'avait dit qu'il avait failli se faire prendre par la Gestapo, car il devait effectuer un vol ??  Un de ses compagnons avait été pris par la Gestapo, car il s'était endormi, caché dans un avion "

Lors de la reprise de Paris, dans la semaine du 18 au 25 aout 1944, il est Franctireur F.F.I. et prend une part active à la Libération de Paris. Le 19 aout, 2000 policiers résistants s'étaient emparés de la Préfecture de police. Le lendemain ils prirent l'Hotel de Ville. Puis les FFI encerclent les îlots de réssitance allemands. La ville de Paris une fois libérée, le commandement FFI rend les policiers résistants à la Police parisienne: 177 d'entre eux sont morts dans ces combats.

Marcel MONJEAN a continué à exercer dans la Police parisienne, renonçant à devenir pilote dans le privé. C'est là qu'il a effectué et terminé sa carrière. Il est décédé en 2007.

Merci à la famille MONJEAN qui nous permet de connaitre un peu mieux comment fonctionnait la formation des élèves pilotes à Marrakech pendant le premier semestre 1940.  Le blog et les anciens de Marrakech lui en est reconnaissant. En retour, des lecteurs du blog pourraient échanger avec elle sur les souvenirs des Résistants de la "France combattante", du "Front national de la Police, section Paris-sud" et des FFI ? Est ce que le pseudo de JAMES est connu dans la résistance ?

Si d'autres familles disposaient d'informations ou de photos sur la Base aérienne de Marrakech à cette époque, celles-ci seraient les bienvenues et pourraient être publiées soit dans les commentaires, soit sous la forme d'une nouvelle page du blog.

 

24 février 2016

LYCEE MANGIN, RETROUVER DES PHOTOS DE CLASSE DES ANNÉES 50

LES RECONNAISSEZ-VOUS ?

ROGER BEAU NOUS CONFIE PLUSIEURS PHOTOS DE CLASSE 

CERTAINES SONT DATÉES, D'AUTRES PAS

CERTAINES ONT DES LÉGENDES À COMPLÉTER PAR DES NOMS ET DES PRÉNOMS

RETROUVER DES NOMS NOUS AIDE À FAVORISER LES REPRISES DE CONTACT ENTRE AMIS D'AUTREFOIS

SI VOUS AVEZ D'AUTRES PHOTOS DE CLASSE, D'UN AUTRE LYCÉE, COLLÈGE OU ÉCOLE, ELLES SONT LES BIENVENUES...

Nous commençons en 1949 avec une photo de 5eIV  communiquée par Jusnel1949 02 5èIV (Photo Jusnel)

De haut en bas et de gauche à droite: rang du haut: QUISFIT, X, Ahmed TOUNSI, JPierre MRECHES, X, X, X, JJacques JEUNEHOMME, X, X, X; Rang du milieu: X, X, X, X, X, X, X, Michel LANGLADE, X, X, X; Rang devant : X, X, X, X, Monsieur BATTE, professeur de musique, X, X, X, X, X.

Qui se souvient de Monsieur Batte et des élèves de cette classe ?

La classe suivante est de 1951, il s'agit d'une 4e 

1951 11 Lycée Mangin 4° (!) Hazan André_1 Il s'agit de la classe d'André Hazan. De haut en bas et de gauche à droite: rang derrière : André HAZAN, Jean-Pierre VINAY, X, X, X, X, X, X, Bernard MOULINOU; rang devant: X, SANANES, SANANES, VÉROLA, ROUSSEAU, du COLOMBIER, X, X.

Une photo oginale de 1953, une seconde ?

1953 11 (supposé) Mangin seconde Exclusivement masculine avec pantalons plus ou moins courts. De gauche à droite: devant:  X,X,X,X,X, Pinhas BENYAYER, Alain ROUTIER; deuxieme rang: SANANÈS, X, X, Francis FRASSATI, X;  Au fond lunettes noires : QUISFIT ?

 

Classe de 2eIV en 1953

 

1953 11 Lycée Mangin 2°4 Hazan André Une classe avec André Hazan : De gauche à droite, rang du haut: X, X, X, X, X, X, X, X; rang du milieu: X, X, André HAZAN, SAULEY, X, X, X, X; Rang assis: X, Georges SANANES, X, X, X, X, X, X.

Une classe de 1ere en 1954 

1954 11 Lycée Mangin 1ère Hazan André_4 Classe de André Hazan. On remarquera les filles en minorité. Rang du haut: X, X, X, X, X, X; Rang des filles: X, X, X, X, X, X, X, X, X, Rang assis: X, X, X, X, X, X, X, X, André HAZAN, X.

Classe de Scienses Ex en 1955

1955 11 Lycée Mangin SE Hazan André_5 Classe de André Hazan. 

Rang du haut: X, X, André HAZAN, X, X; Rang devant: X, X, X, X, Professeur xX.

3 Photos de classe de Marijo Battesti

Classe 1, année 1954-55 en 3e

Mangin1 De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang du milieu: JJacques BERTRAND, Monique COUTARD (+), Josiane GUY, Marijo BATTESTI, X, X, X, X, X; Rang devant: Anne-Marie MAHINC, X, X, X, Professeur, X, X, X, Nicole PAU.  Merci d'indiquer dans les commentaires les noms des autres élèves reconnus

Classe 2, année 1955-56 en 2e

mangin2De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: X, JJacques BERTRAND, X, X, X, X, X, X, X; Rang devant: X, X, Marijo BATTESTI, X, X, X, X, X, X.

On dirait un Cadart en haut à gauche.

Classe 3 , année 1956-1957 en 1er

mangin3 De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: BENEDETTI, Jean-Jacquers BERTRAND, Josiane GUY, x, x, x, x; Rang devant: X, X, X, Professeur, X, X, X, X. Merci à Marijo Battesti pour ces trois photos. Elle retrouve avec plaisir au Moussem d'Avignon plusieurs de ses anciens condisciples.

 Battesti-marijo-juin2014On reconnait Marijo à droite, JJacques Bertrand, son frère Gérard, Nicole Pau, Jacqueline Lèbre,... avec quelques années de maturité en plus.

Une classe de 6eVIII en 1956 

LM-1956-6e8 De haut en bas et de gauche à droite:Rang du haut: X, X, X, X, X, Samy GOZLAN, X, X, X, X, DELOYA?, Paul GRAMMATICO, Bernard HUTTIN, X; Rang du milieu: LE CORNEC, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang assis devant: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X. (Voir le commentaire de Bernard Huttin

Si vous détenez les mêmes photos avec une meilleure définition, merci de les faire parvenir au blog

Merci de nous faire profiter des souvenirs de votre mémoire

Posté par TIMKIT à 14:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

16 février 2016

SALAM MARRAKECH N°127-128 - UNE REVUE PLEINE DE TRÉSORS

INFO BRÈVE:

REVUE_Salamiste-193

L'amicale des anciens professeurs et élèves des lycées français du Maroc (connue sous le sigle AALCFM) organise pour ses membres un voyage à Marrakech depuis Marseille, Paris et Orly (les sympatisants sont tolérés). Les différents groupes ne voyageront pas aux mêmes dates et seront ensemble seulement 3 jours à Marrakech du 26 au 29 mars. L'assemblée générale de l'association aura lieu le 27 mars 2016 à 16h. Son nouveau président Robert Mouilleron, n'a pas jugé utile de prendre contact avec Robert Lucké pour bénéficier de son expérience des voyages à Marrakech. Dommage ! D'autant que Mouilleron n'est pas Marrakchi, mais Casablancais (École Jules Ferry). À noter que cette amicale a remplacé son site internet vieillot mais riche en informations par un site "relooké" mais allégé; les photos de classe sont seulement de Casa-indus, Safi et Tanger. Elle a par ailleurs transféré son siège de Paris à Toulouse au domicile du Président.
Robert_LuckéQUI A LE PRIVILÈGE DE RECEVOIR LA REVUE SALAM MARRAKECH ?

SI VOUS NE L'AVEZ PAS REÇUE, INSISTEZ AUPRÈS DE ROBERT LUCKÉ 04 90 94 97 23 ou LAURENCE 06 03 21 10 35

EN PREMIÈRE PAGE DE LA REVUE: UNE PHOTO D'ARTISTE, UN ÉDITORIAL ENCOURAGEANT DU PRÉSIDENT ROBERT LUCKÉ, UN ARTICLE "AVIGNON À L'HEURE DE MARRAKECH"

P1110007 En surimpression le macaron de l'association des anciens de marrakech. Pour lire les articles demander la revue à Robert.

2009-Avignon-Vives

Une autre photographie de Roger VIVÈS notre célébre peintre orientaliste bien entourré par Colette ANGELLOZ et Annie BEAU tenant une de ses oeuvres, une belle fantasia.

LES PAGES 2, 3 & 4 NOUS PARLENT D'ANCIENS DE MARRAKECH QUI NOUS ONT QUITTÉ: Mahmoud AGOURAM, Roger POMARES, Denise DESBARAT/BORJA, Raymonde MENANT/FUSCHLOCK, Marie-Rose OUMEDDOUR, Guy LAMON, Jean-Jules ROGHE, Robert LACAZE, Jean-Pierre PARROT, Chantal MOITIER, Michel LISABAUT, Serge BETTINELLI, Jacques VERRIER, Michel PERRICHOT, Monique COUTARD/HUILLET. Un témoignage de Ginette HURET.

P1100991

PAGES 4, 5, 6 & 8: LES LECTEURS ÉCRIVENT DES SOUVENIRS, DES REMERCIEMENTS, DES HISTOIRES, DES PETITS MOTS, DES DEMANDES D'INFOS, etc...Dans l'ordre alphabétique et avec leurs adresses d'aujourd'hui: ACHIM J & A; ANDRIEUX/MARIN Rose; BERGER J-M; CALAS M; CLEMENT V; DORIDANT B; DROUARD L; DURAN/CLEMENT J; FEUGIER/NEGGIA M; FILIPPI A; FLORES G; FREI/FANKHAUSER E-M; GALIANA A; GAMBINI G; GAUTHIER H; GODRILLE B; GOULLIOUD G; GUYARD G & N; HASSELBERGER/DESCHELETTE P; HUMBEL/REYNAUD; HUTTLER A; JUSNEL/PRIVEZ O; LADOS/HUTTLER M; LAFARGE/LERAIS C; LEBRE/MOUCHET J; LAMOLÈRE/HUREY G; LARMINACH R; LERAIS D; LOGATTO/MELOU J; LONCLE/DOMPER M; MAJORELLE/CHOMEL de JARNIEU J; MASANEI/FLORES  S; NAGEL E; PELOIX R; ROMERO M; SIMON M; TRUPHEME P; WEIRICH M; 

PAGE 9, UNE HISTOIRE: LE FIGUIER QUI FUME, PAR MAURICE CALAS;

P1100992 Magnifique histoire, très évocatrice de son époque. Pour lire la suite, il faut se procurer la revue.

Maurice_Calas_Jean-Pierre_Mreches

Maurice CALAS l'auteur et Jean-Pierre MRECHES se retouvent au Moussem et se racontent leurs souvenirs. Merci à Maurice de les écrire et de les partager.

PAGE 10, UNE HISTOIRE DE SORCIÈRES PAR DANIEL LERAIS

Notre-sorciere-bienaimée

Daniel-lerais-et-catherine

Merci à Daniel LERAIS de dévoiler Baba Aguerba et Aïcha Kandicha à ceux qui ont acheté la Revue ou l'ont emprunté à un ami marrakchi.

Daniel Lerais et Catherine Lerais/Lafarge à un récent Moussem

PAGE-11---HISTOIRE-DE-L'ENTREPRISE D'ANISETTE CRISTAL LIMINIANA.

Cristal-Liminiana Merci à la famille Vasserot de faire profiter les moussems de ses stocks d'Anisette.

PAGE 12, LES TRAVAUX AU CIMETIÈRE EUROPÉEN

Cimetiere-Jose-pierre-garcia Joseph Pierre GARCIA annonce qu'un très généreux donateur français va financer les travaux. Pour en savoir plus, il faut se procurer la revue Salam Marrakech.

PAGE 13 - LES BOULISTES AVEC VINCENT CLÉMENT

boulistes-clement 

PAGE 13: L'ESCAPADE À NOGARO (GERS) DES ANCIENS DE MARRAKECH 15 au 17 AVRIL PROCHAIN.

Georges-Stachewsky

 

 

RESTE QUATRE CHAMBRES DOUBLES, téléphoner à JO STACHEWSKY 06 74 60 80 07

escapade-a-Nogaro Pour en savoir plus voir --> le blog

PAGE 14: PAGE RETRO AVEC LE MOUSSEM 1983, DES SOUVENIRS DES PREMIERES MAISONS DE 1914 AU GUÉLIZ ET DE LUTTE GRECO-ROMAINE EN 1947

MOUSSEM-1983 On reconnaitra Robert Lucké le bras levé vers le photographe, accroupi Georges Vamvadelis et d'autres. En juin 2015, 32 ans après le Moussem des anciens marrakchis continue...

Moussem-18-19-JUIN-2016-Avignon-Lasouvine Sur la page aussi Henri et Gustave Michaux à cheval, les Ets Fraisse, la coupe gagnée par Lucien Rietmuller.

PAGE 15: PHOTOS D'ÉQUIPES SPORTIVES ANNÉES 50, FOOT, BASKET 51 ET LYCÉE MANGIN 56.

P1100999 

PAGES 16-17: LOUANGES SUR LE LIVRE D'ELSA NAGEL "C'était hier à Marrakech"

P1110001

Recension d'articles de: Strasbourg Magazinz; Dernières nouvelles d'Alsace, La Tribune de Marrakech, Telquel Maroc, Revue Zamane Maroc, VH Magazinz Maroc..  

PAGE18: CARTE POSTALE ANCIENNE ET MAGNIFIQUE PROSE DE JEAN ORIEUX SUR MARRAKECH

P1110002

 Pour voir la carte et la prose du professeur Orieux, une seule solution voir la revue.

PAGE 19: LISTE DE SOUTIEN

P1110003

Est-ce que votre nom est sur la liste des anciens marrakchis qui soutiennent Salam Marakech et l'association ?

PAGES 20, 21 & 22: RÉCITS DU MOUSSEM 2015 ET PHOTOS DES HEUREUX GAGNANTS

P1110004 

PAGE 23: DE MARRAKECH À TEBESSA PAR RENÉ MERLE

P1110005 Une histoire qui confirme que le monde est petit pour les Marrakchis

PAGE 24: PROCHAIN MOUSSEM 19 JUIN 2016 ET COIN DES POÈTES

awatif elberdaï

En particulier un poème de Georges Florès intitulé "Mémoires d'un cancre" Lycée Mangin 1950-57.

Par ailleurs l'annonce de l'élection d'Awatif Berdaï (épouse d'Aziz Cherkaoui) comme 9e Vice-Présidente chargée de la coopération décentralisée. Le Président (maire) étant Mohamed Larbi Belcaid.

Nous félicitons cette amie qui nous a reçu en 2013 à Marrakech et qui est venue en 2012 au Moussem sur l'île de la Barthelasse à Avignon.

P1110006

LES ANCIENS DE MARRAKECH SONT INFINIEMENT RECONNAISSANTS À ROBERT LUCKÉ POUR CE LIEN ICOMPARABLE QUE CONSTITUE "SALAM MARRAKECH" ET TOUTES LES INITIATIVES DE RENCONTRES À AVIGNON, MARRAKECH OU AILLEURS. OUI MERCI ROBERT, MERCI À TOI ET À TOUTE L'ÉQUIPE POUR CE QUE TU FAIS POUR TOUS ET POUR CHACUN EN NOUS PERMETTANT DE RETROUVER NOS RACINES ET NOS AMIS. ABONNONS-NOUS, RÉ-ABONNONS-NOUS.

08 février 2016

PHOTOS DE CLASSE D'ÉCOLES PRIMAIRES

BONNE FÊTE AUX AMOUREUX LE 14 FÉVRIER

aniv2Huguettg

SAINT-VALENTIN, UN SAINT QUI A PERDU LA TÊTE

JOYEUX ANNIVERSAIRE AUSSI À HUGUETTE

Le bouquet de roses rouges ci-contre a été confectionné avec soin par Francine

LE BLOG REÇOIT DES PHOTOGRAPHIES À PARTAGER AFIN DE COMPLÉTER SES COLLECTIONS. VOTRE BLOG EST LE SITE LE PLUS COMPLET SUR LES PHOTOS DE CLASSE DU XXe SIÈCLE À MARRAKECH ET CELUI QUI COMPORTE LE PLUS GRAND NOMBRE DE NOMS D'ÉLÈVES ET D'ENSEIGNANTS. MERCI À CEUX QUI NOUS AIDENT À COMPLÉTER NOS COLLECTIONS ET LA MÉMOIRE DES NOMS DES ÉLÈVES.

MONIQUE DROUIN, nous confie une photo de classe de l'école du Guéliz qui ne fait pas encore partie de la collection. Il s'agit d'une classe où se trouve son frère Robert.

ÉCOLE DU GUÉLIZ - CÔTÉ GARÇONS

Ecole du Guéliz classe CP ou CE1 1950-1951

"Voici une photo de classe CP ou CE1 en 1951 ou 1952 à l'école du Guéliz. Je ne l'ai pas vue sur le site. Ce sera une photo de classe en plus dans la collection!... Mon frère Robert DROUIN né en 1944 se trouve en bas assis le 2eme à partir de la droite un petit blond aux longues chaussettes".

Si vous connaissez les noms des autres élèves de la classe, merci de les indiquer dans les commentaires. Normalement "la onzième" correspond au CP.

De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: X, X, X, X, X, X, X, X; Rang debout: X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang assis sur un banc: X, X, X, X, X, Daniel MULLER, X, X, X; Rang assis par terre: X, X, X, X, X, X, X, Robert DROUIN, X. 

Cette photo de classe ira rejoindre les autres de la collection quand nous aurons confirmation de l'année.

PATRICK ASSAYAG, qui a fréquenté la même école quelques années plus tard, nous fait l'amitié d'ajouter deux autres photos de la même école.

"Voici deux photos de classe primaire  : CM1 1961-1962 , classe de Mme Fieschi, je suis au 1er rang, 4ème à partir de la droite. Je garde un souvenir ému de Mme Fieschi, chez qui j'allais lire de magnifiques livres, le Roman de Renart, j'éprouve encore de la gratitude pour Mme Fieschi , elle a contribué à mon amour des livres …

CM2 1962-1963, classe de Mme Belay, ses élèves étaient sous le charme. Je suis au 1er rang, 3eme à partir de la droite. Je n'ai pas le souvenir des noms  des élèves, des visages que je reconnais simplement".

ÉCOLE DU GUÉLIZ- Classe de CM1 1961-1962 de Mme FIESCHI 

1961-62 CM1 Mme Fieschi De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X: Rang du milieu: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang devant: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, Patrick ASSAYAG, X, X, X. Voir aussi d'autres souvenirs de Madame Angèle FIESCHI, qui habitait 4 rue des Vieux Marrakchis au Guéliz. Voir aussi les commentaires sur une photo de 1956.

ÉCOLE DU GUÉLIZ- Classe de CM1 1961-1962 mixte de Mme BELAY

1962-63CM2 Mme Belay De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: X, X, X, X, X, X, X, X, X, X, X: 2e Rang perché: X, X, X, X, X, X, X, X, X; Rang debout:  X, X, X, X, X, X, X, X, X, Mme BELAY; Rang assis devant: X, X, X, X, X, X, Patrick ASSAYAG, X, X.

Merci à Patrick pour ses souvenirs, merci aussi à ceux qui se reonnaîtront ou qui trouveront les noms de visages connus et apporterons d'autres commentaires sur ces classes de 38 élèves et sur leurs institutrices. A noter l'arrivée de la mixité dans le primaire en 1961.

LA TARGA A EU AUSSI SON ÉCOLE PRIMAIRE, MIXTE DÈS LE DÉBUT

salam-targa-1949

Une vingtaine d'élèves seulement en 1949. On reconnait la tête blonde d'Hervé Falkenrodt au milieu du groupe. Quels sont les autres noms ? On trouvera sur le blog une autre photo de classe de la Targa avec mademoiselle Bayard en 1950 suivre ce lien: Targa 

De gauche à droite: Rang devant : X, X, X, X, X, X,

Rang du milieu: X, X, X, Falkenrodt, X, X, X, X

Rang des grands: X, X, X, X, X, X.

ÉCOLE DES SOEURS, NOTRE DAME DES APÔTRES, 1947

salam-nda-1947 De haut en bas et de gauche à droite: Rang du haut: Claudine DEGOIX, x MILLER, Colette GREMILLET, x MELSCHOFT, x MAUBOS, Marie FILIPPI, x CABONNEL; Rang du milieu: Mireille X, xX, Suzanne CALAS, x LECLERC, Cécile ROBERT, xX, x LACATON, Gisèle RIETMULLER; Rang assis devant: x DOMPER, x MELOT, Soeur ANGÉLIQUE, Mère DEO GRACIAS, Mme le professeur de latin et français, xX, x BLANCO. Merci à Cécile pour sa mémoire des noms et des visages. Nous aimerions beaucoup que Cécile nous raconte quelques souvenirs de son école, de ses enseignantes, de ses amies afin que la mémoire demeure.

D'autres photos de NDA, l'école aujourd'hui, des témoignages. (cliquer sur les liens)

Chacun pourra aussi ajouter dans les commentaires un récit du souvenir de son école primaire ou les noms des amis qu'il voudrait retrouver. Non seulement des écoles de NDA, de la Targa et du Guéliz, mais aussi de la Palmeraie, du Hartsi, du camp Mangin, de la Base aerienne, des Jardins, d'Arset el Maach, de Douar Laskaar, Auguste Renoir, etc...