MANGIN@MARRAKECH

28 novembre 2018

LA VILLA BEL AIR RAYÉE DE LA CARTE DU GUÉLIZ

2018 ANNÉE FUNESTE : APRÈS LE CINÉMA-THÉÂTRE LE PALACE C'EST LA VILLA BEL AIR QUI DISPARAIT
À MARRAKECH L'ANNÉE 1440 DE L'ÉGIRE COMMENCE DANS LES GRAVATS...
Le Maréchal Lyautey découvrant en 1912 plusieurs palais inoccupés de Marrakech avait donné des instructions pour qu'ils soient affectés à l'administration ou à l'état chérifien. Il voulait conserver le patrimoine des marocains afin qu'il ne disparaisse pas comme cela aurait été le cas si ces palais dépendaient d'intérêts privés.
C'est ainsi que le palais de la Bahia est devenu direction régionale, le palais Dar el Beida abandonné par le Sultan Moulay Abd el Aziz servit d'hôpital militaire, Dar Moulay Ali a accueilli la résidence du chef de région, Dar Si saïd fut transformé en musée. Aujourd'hui ces édifices participent de la beauté de Marrakech et enchantent les touristes qui cherchent à les visiter.
Cependant les autorités responsables aujourd'hui du patrimoine des marrakchis le laissent s'évanouir.
La VILLA BEL AIR était d'une architecture tout à fait originale, avec sa toiture à quatre pentes et ses quatre chiens assis, elle ne ressemblait à aucune autre à Marrakech et elle existait déjà en 1917. Des cartes postales éditées par le photographe Félix en témoignent. Elle venait de dépasser les cent ans. C'était l'une des premières maisons du quartier du Guéliz. Elle aurait pu servir à contenir un musée de la Création de ce quartier et de sa vie à partir de juillet 1913.

Bel-Air_rue-du-Haouz-Poincaré-1917 Photo Félix 1917- Sitiuation 31 avenue du Président Poincaré (ex avenue du Haouz), devenue avenue Hassan II.

La Villa Bel Air a été livrée aux démolisseurs ce mois ci.

Bel-Air-en-démolition On remarquera la charpente impeccable après cent ans d'existence.

Pauvres marrakchis d'aujourd'hui qui voient leur patrimoine immobilier disparaitre par lambeaux.
Le cinéma théâtre Le Palace a disparu récemment. L'ancien Marché central n'est plus. Le Régent fut parmi les premiers abattus. Qui se soucie du patrimoine immobilier du Guéliz ?
C'était une villa qui tenait bon et dont la toiture était couverte de tuiles vernissées dans la tradition du pays. Ses boiseries originales permettaient de garder la fraîcheur même les jours les plus chauds.

P1070569 Ce fut un temps la maison du Docteur Accart qui y avait son cabinet de consultation. Danèle sa fille (en rouge) y était venue il y a quelques mois avec son amie Danièle Berthelemy (en blanc), fille du Dr Berthelemy. Deux docteurs qui étaient particulièrement appréciés par les marrakchis.

P1070564 Sur la photo on voit l'entrée du cabinet médical par la rue adjaccente. Cette entrée fut murée en incluant dans le mur les deux marches par lesquelles on y accédait. 

P1070567

Combien de patients ont passé ces deux marches pour se faire soigner? Quel immeuble va faire disparaître à jamais la fraîcheur de ce jardin ?

Lesxmarrakch'amis sont profondément attristés de cette disparition, non seulement pour la conservation d'un patrimoine irremplaçable, mais aussi pour ce que cette maison représentait.

Chacun pourra ajouter un mot parmi les  commentaires au bas de cette page à la mémoire de cette maison bordant l'avenue Raymond Poincaré ou en souvenir du docteur et de sa famille.

Posté par TIMKIT à 00:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


15 novembre 2018

NOS AMIS DISPARUS - LA MORT DU POÊTE

CHRISTIAN VIALA CONNU AUSSI SOUS LE NOM DE PLUME DE DURIEUX NOUS A LÉGUÉ DES POËMES QUI PARLENT À NOS COEURS. 

Il est décédé alors que les feuilles tombent des chataigniers des Cévennes en automne. L'inhumation aura lieu le vendredi 16 novembre 2018, à 11 heures, au cimetière d'Alès (Gard), dans la sépulture familiale. Christian avait aussi beaucoup d'amis à Toulon et sa région.

ROBERT LUCKÉ NOUS INFORME AUSSI DU DÉPART D'UN AUTRE DE SES CHERS AMIS ROBERT BONIFACE AU MILIEU DU MOIS D'OCTOBRE À MONTPELLIER

NOUS SAVONS PAR SA SOEUR MONIQUE QUE ARMAND AMZALLAG, ANCIEN DU LYCÉE MANGIN EST DÉCÉDÉ EN ISRAEL 

"J'espere si c'est possible de toucher les anciens amis marrakchis de mon frÈre Armand Amzallag qui ont fréquenté le cours complementaire GEORGES ET MAURICE LEVEN ET L'EX LYCEE MANGIN ENTRE LES ANNEES 1950 A 1956 pour annoncer le deces de mon frere bienaimÉ a l'age de 83 ans le 2 novembre 2018 a Ashquelon Israel à la suite d'une leucemie dont il a beaucoup souffert. Sa perte pour notre famille est immense."

ARMAND-amzallag-LYCEE-mangin-1954-seconde-2 La classe d'Armand en 1955-56 avec le professeur RZETELNY. Nous espérons que ceux qui les connaissent préviendront ses anciens camarades de classe. (Photo Daniele Accart-Pavy). ARMAND est rang du haut le 3e à partir de la gauche avec la tête légèrement de profil. Les noms des élèves identifiés sont Jean-Jacques WACHSMUTH,  LUCIANI, Armand AMZALLAG, Albert ASSOULINE, Jean CERVONI, André HAZAN, PEREZ, Aimé LEVY. MOULOUD, J.P. SANANÈS, Joseph ASSOULINE, Salomon PEREZ, BITTON, Roger SULTAN, Danièle ACCART/PAVY, Mérito ELMOZNINO, du COLOMBIER, NAHMANY. S'ils ont reçu ce message ils peuvent faire signe en écrivant un commentaire.

Les anciens de Marrakech et du Lycée Mangin s'associent au deuil et à la peine de toute la famille d'Armand Amzallag et remercient Monique de leur en avoir fait part.

 CHRISTIAN VIALA - DURIEUX 

Christian-Durieux-2580

 Ancien du Lycée Mangin, Christian fut journaliste à la radio, écrivain et poëte.

Nous reproduisons plus bas un poême plein d'émotions écrit pour les anciens de Marrakech à Toulon en 2003.

Ses livres:

 

- Souk d'embrouilles à Marrakech - 2006

- Les calèches de Marrakech - 2007

- Objectif SNA JADE - 2008

- On se retrouve demain ... Salut ! Presses du Midi Ed. Toulon 2013.

« On se retrouve demain. Salut ! ». C'est par ces mots que l'auteur terminait ses matinales lorsqu'il travaillait dans les « locales » de Radio France. Avant cela, il était passé par le music-hall, le cabaret, la télé, les radios commerciales. Il avait plusieurs cordes à son arc : animateur, reporter, comédien et même producteur. Dans ces quelques pages, il nous livre ses souvenirs, avec humour et avec un certain recul. Il en profite aussi pour régler quelques comptes ! « On se retrouve demain. Salut ! » Une façon plaisante de plonger dans ce monde de l'audiovisuel, plein de paillettes, de rires, mais qui cache aussi des déceptions, des injustices et des peines.

Rappelle-toi ami, ta jeunesse passée

Sous le soleil ardent d'unéternel été.

Rappelle-toi ami, l'odeur des orangers.

Rappelle-toi ami, et puis n'oublie jamais.

 

Les remparts, l'Hivernage, les neiges du Toubkal,

Les fiacres trottinant, les jardins de l'Agdal.

Les souks, la Palmeraie et l'avenue Mangin.

Les caravaniers devant leurs dromadaires,

Descendus à pas lents du haut pays berbère.

Les petits ânes bruns au regard triste et doux,

Chancelant sous leurs charges: Hara! Hara zidou!

Spectacle permanent; la place Djemaa el Fna !

Les charmeurs de serpents, plus loin la Koutoubia.

Les marchands de brochettes agitant leur rabouz,

Les chfinges et l'ataï pour un chouïa de flous.

Les moutchous débrouillards qui cirent les chaussures

Ou guident l'étranger, ou gardent les voitures.

Les femmes en djelabah marchandant des kermous,

Tandis qu'un groupe d'hommes vêtus de leurs burnous,

Assis dans un café, sirotent le kaoua.

 Un taxi surchargé file vers Bab Doukala.

L'air sent bon les épices et le soleil est chaud.

Ce qui fait la fortune de quelques porteurs d'eau.

Les touristes ravis par les danseurs Gnaoua.

S'en vont, en ribambelle, voir une Médersa.

Et toi, tu vivais là, dans ce décor grandiose !

Enfant habitué à côtoyer ces choses,

Tu rêvais, insousciant, sous les jacarandas,

Respirant à plein nez l'odeur des acaccias.

Tu courrais dans la rue de l'immeuble Gidel,

Et le bruit de tes jeux s'élevait jusqu'au ciel,

Atitcha la fava et au quinet aussi,

Dans les allées fleuries des jardins du Hartsi.

Semelles crêpes, chapeau mou, la valise !

Cris de guerre joyeux dans les rues du Guéliz !

L'Histoire d'un jour pourtant t'es tombée sur la tête !

Tu as fait tes paquets, adieu les Djebilettes !

Fini la ville rouge, il t'a fallu partir !

Maintenant tu vis loin, avec tes souvenirs.

Mais tout au fond de toi, c'est le sol marocain.

Et tous ces souvenirs de quand tu étais gamin,

T'aideront aujourd'hui à attendre demain.

 

Rappelle-toi ami, ta jeunesse passée,

Sous le soleil ardent d'un éternel été.

Tappelle-toi ami, l'odeur des orangers.

Rappelle-toi ami, et puis n'oublie jamais i

Les anciens du Lycée Mangin, ses amis de Marrakech expriment leurs condoléances à ses proches. Ils auront une pensée pour le poête.

 

Robert-Boniface-Montpellier-34

ROBERT BONIFACE NOUS A AUSSI QUITTÉ

Robert a fait partie de l'équipe de Rugby de l'ASAM qui vainquit le RUC de Casablanca. La presse dans ses pages sportives avait mis en valeur la qualité de ses placages sur les joueurs adverses. Robert est décédé le 14 octobre et la cérémonie d'obsèques a eu lieu le 19 octobre à Montpellier où il vivait..

80165353_o

Il pratiquait aussi le cross; et le demi-fond : 1000, 1500, 3000 où il a gagné de nombreuses médailles.

80165727_o Avec le sport il s'était fait beaucoup d'amis qui sont tristes aujourd'hui.

Boniface-robert-cigogne-MRK-1980

Il aimait se dire originaire de Marrakech et ancien élève du Lycée Mangin. Marrakech était un peu comme son nid où comme un oiseau il aimait revenir chaque année après la migration. C'est pourquoi il n'est pas étonnant qu'il fut fasciné par les cigognes aux nids perchés sur les murs. Il aimait les photographier. 

 Les marrakchis expriment leurs condoléances à sa famille et tous ses proches.

Ceux qui voudraient exprimer leurs condoléances peuvent le faire en écrivant un commentaire au bas de cette page. Il est possible aussi de rajouter des récits, des poêmes ou des pensées à l'intention d'Armand, Christian et Robert et de leurs proches.

11 novembre 2018

LA FIN DE LA GRANDE GUERRE - LES TROUPES MAROCAINES

HOMMAGE À TOUS LES POILUS

NOMBREUX SONT LES SOLDATS QUI FRANCHIRENT LA MÉDITERRANÉE POUR AFFRONTER LES TROUPES ALLEMANDES, AUTRICHIENNES ET BULGARES.

LES PHOTOGRAPHES ET LES ARTISTES METTAIENT EN VALEUR LEUR ENGAGEMENT 

grande-G-spahi-2

 

 

Un spahi blessé à la bataille de Charleroi, peint par l'artiste Orange en 1914.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

grande-G-tirailleurs-marocains-2 

Zouaves et Tirailleurs venus du Maroc, en réserve avant de remonter au front.        

Le 11 novembre 1918 le Maréchal Foch accompagné du général Weygand et de deux amiraux britanniques recevait l'accord du gouvernement allemand par l'intermédiaire de ses représentants sur les conditions imposées à l'Allemagne concernant la livraison de ses armes et les réparations dues aux alliés. Cet armistice était signé à Rethondes pour 36 jours renouvelables. Il fut effectivement renouvelé en janvier et la paix ne fut finalement signée à Versailles que le 28 juin. Le défilé de la Victoire eut lieu sur les Champs Elysées le 14 juillet 1919, huit mois après le cessez-le-feu.bombled-defile-de-la-victoire-1-1  Toutes les troupes Alliées furent représentées:Canadiens, hindous, australiens, japonais, polonais, roumains, serbes, italiens bersaglieres, italiens alpins, marins anglais, écossais Le défilé fut conduit par les maréchaux Joffre, suivis de Foch et Pétain. Les marocains furent aussi du défilé

bombled-defile-de-la-victoire-marocains De gauche à droite:  Chasseurs à pied, fusiliers marins, légion étrangère, sénégalais, marocains, malgaches, zouaves, tirailleurs algèriens, spahis algèriens, cavalerie, spahis marocains.

N'oublions jamais ce que nous leur devons.

 

Posté par TIMKIT à 02:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 novembre 2018

CHRONIQUE GASTRONOMIQUE : LE PETIT POUCET DU GUÉLIZ

Les anciens marrakchis sont les mieux placés pour évoquer les restaurants de Marrakech qu'ils ont fréquentés ? Mais les clients extérieurs ont papillonné dans plusieurs établissements découverts en quittant leur bled. Jean-Yves TRAMOY, un blédard, nous conte ses expériences gastronomiques dans l'un des restaurants les plus célèbres du Marrakech d'autrefois. 

photo n° 1 maison rose du village minier de Bou Tazoult

photo n° 2 maison noire du village minier de Timkkit

1 et 2 - Les villages d'Imini rose ou noir.

Parfois nous quittions notre village aux maisons roses, tachées de noir par le manganèse des mines de l'Imini, traversions le Haut Atlas pour « descendre » à Marrakech la Rouge. 

Les jours précédant ce déplacement notre excitation croissait jusqu'à l'heure du départ, et nous ne craignions pas de quitter notre lit douillet pour partir sous la clarté d'une lune déclinante.

Aux premiers rayons du soleil, après avoir traversé le bourg ensommeillé d'Igherm N'Ougdal et franchi la barrière des Ponts et Chaussées, nous abordions les virages plus serrés du col du Tichka, puis attaquions la descente sinueuse jusqu'à Taddert. 

photo n° 3 la route sinueuse du Tichka en 2000  3 - La route sinueuse du Tichka, sérieusement améliorée récemment. Mais les camions se sont-ils amélioré aussi ?

Le danger ne venait pas que de la route elle-même, il fallait lire aussi les trajectoires des véhicules venant à notre rencontre, souvent irrespectueux du code de la route, ou imprudemment arrêtés en bord de route. En panne souvent, capot relevé, radiateur fumant, ou chauffeur allongé sous le châssis à colmater une fuite. Une fois dépassé le village de Toufliht à la source bienfaisante, la route s'améliorait progressivement jusqu'à Aït Ourir, puis devenait roulante jusqu'à la ville.    photo n° 4 végétation luxuriante près du jardin Majorelle  4 - Végétation luxuriante de Marrakech, près du jardin Majorelle.  L'arrivée à Marrakech, pour nous, était comparable au mirage rencontré par les méharistes dans le désert. 

photo-5-villa Sacem-Aomar Noukrati

Nous n'osions y croire, tant la cité Rouge nous éblouissait par la luxuriance de sa végétation colorée, par ses artères larges bordées d'habitations élégantes et fleuries ! 

5 - L'escalier de la villa SACEM, avec son gardien Aomar Noukrati.

Nous allions séjourner dans la rue Sebou, à la villa S.A.C.E.M., du nom de la société employant mon père. 

photo n° 6 l'église des Saints Martyrs

 

6 - Église des Saints Martyrs

Cette rue se prolongeant vers l'église des Saints Martyrs et le lycée Mangin en traversant l'avenue Mangin. Des points communs avec nous, puisque l'église des Saints Martyrs a contenu des fresques peintes par Dom BOUTON, à l'identique de notre chapelle de Bou Tazoult. Et que le lycée Mangin a hébergé plusieurs élèves venus des mines d'Imini, dont moi. 

Lycee-mangin-7

7 - Le lycée Mangin.

Que de souvenirs dans cette asile verdoyant en centre ville, malheureusement détruit au profit d'un immeuble neuf.

Après le passage devant la gare routière de Bab Doukkala, les effluves des faux poivriers et des orangers amers bordant les rues flattaient nos narines ouvertes à tout vent, quand les pétarades des vélomoteurs ne venaient pas s'immiscer dans leur fragrance délicate. Un parfum caractéristique de néroli ressenti encore aujourd'hui, gardé en mémoire … malgré notre éloignement de ce Maroc embaumant.

8 - Avenue Mangin bordée d'orangers, … et ses fumées d'échappement. 

photo n° 8 avenue bordée d'orangers et ses fumées d'échappement

 Sitôt la voiture garée et les valises posées dans notre nouvelle chambre, nous quittions au plus vite la villa pour gagner le quartier du Gueliz en inspectant soigneusement les vitrines des magasins : spectacle inédit pour nous les bledards du sud. Suivant notre âge, certaines vitrines attiraient davantage notre attention. Je me souviens particulièrement de la vitrine du marchand de jouets, vitrine animée à Noël par un train électrique commandé par le contact de la main sur la vitre. Ah, combien je l'ai aimé ce marchand de jouets !

Maman et les filles visaient plus particulièrement les magasins d'habillement et de chaussures, tandis que Papa réservait ses pensées à son rendez-vous dans le magasin de matériel minier installé dans la rue de Yougoslavie toute proche. Mais le meilleur restait à venir … 

A Marrakech pour déjeuner nous avions nos habitudes dans plusieurs établissements, tant en ville du Gueliz qu'en médina. De toute façon, nous les enfants, nous étions contents de tout changement dans notre vie. L'attrait des achats, les marchandages dans les souks, tout nous plaisait. Sans oublier les repas dont l'ambiance variait en fonction du restaurant. Nous en avons fréquenté beaucoup, et apprécié quelques-uns pour leur accueil, leur décor, leur carte succulente, leur animation, parfois la seule personnalité du patron ou du serveur. 

Notre sélection : La Taverne, le Rex, Le Poussin d'Or, le Petit Poucet, … et j'en oublie. Certains existent encore, tout en ayant fatalement changé plusieurs fois de propriétaires, d'ambiance, de menu.

photo n° 9 façade du Petit Poucet

Une banque a remplacé le Rex. Beurk ! La Taverne et le Poussin d'Or persistent à régaler les gourmets.

9 - La façade rose du Petit Poucet

« Le Petit Poucet »: j'ai fréquenté cette institution de cuisine française à Marrakech, au coin de l'avenue Mangin et de la rue Verlet Hanus, dans la période 1952-1968. 

Une façade rose à rayures blanches, une grande baie vitrée à guillotine, en métal vert, s'ouvrant largement au courant d'air quand la chaleur le commandait. La climatisation n'existait pas encore, et les arcades apportaient l'ombre indispensable aux clients désireux d'occuper les tables du premier rang.

La porte d'entrée voisine menait à un petit couloir dirigeant vers une salle vaste, haute de plafond, aux tables nappées de blanc et dressées de vaisselle blanche brillante.

Se détachant sur la peinture vert céladon des murs, sise entre la porte des cuisines et celle des toilettes, trônait le comptoir en bois brun de la caisse tenue par une dame d'âge mûr coiffée d'un chignon sage. Immuable présence, presque surnaturelle, … mais rigoureuse dans les comptes et attentive au bon déroulement du service en salle. Très discrètement, d'un geste simple elle savait quand intervenir auprès du serveur, ou de sa voix doucereuse auprès de son mari lors de la prise des commandes. Les clients se sentaient chouchoutés, et leur satisfaction était l'objet de toute son attention depuis son petit comptoir.

Malgré le volume de la pièce et l'amplitude des conversations des clients, peu d'éclats de voix venaient perturber la sérénité du service et le calme souverain du serveur : la saveur des plats retenait toute l'attention des dîneurs. 

Aller au restaurant était une fête. Surveillés par nos parents, nous nous tenions bien à table, droit sur notre siège, les mains de chaque côté de l'assiette, sages, propres, polis et respectueux dans nos conversations. Nulle envie de gâcher ces moments rares. 

photo n° 10 melon vert à la peau

10 Melon vert, dont la peau imite les zelliges marocains.

C'est là que nous avons découvert le melon vert, ce gros melon au goût sucré, servi coupé en deux, rafraîchi par des glaçons, que les adultes pouvaient additionner d'une rasade de Porto. Un délice avant le plat principal … lequel arrivait quand notre faim avait subi un net coup d'arrêt devant la profusion des hors d'oeuvre variés intercalés. Nos yeux étaient déjà plus gros que le ventre. Mais comment refuser les trois petites côtelettes d'agneau grillées, installées sur un lit généreux de haricots verts et de pommes de terre sautées. 

Ouf ! Non pas ouf ! Parce que le dessert suivait, à choisir parmi la corbeille de fruits, la crème caramel, la mousse au chocolat et autres fantaisies pâtissières. Repus, nous l'étions, certes ! Repus et ravis d'avoir participé à de telles agapes inhabituelles dans notre bled

Cela ne brisait pas notre élan pour courir les magasins pendant l'après-midi, pour rendre visite aux commerçants déjà connus et pour en découvrir d'autres selon les besoins et les envies.

C'était les années soixante ! Nous avons quitté le Maroc en 1968, avant d'y revenir pour un passage professionnel plus furtif. 

photo n° 11 hôtel La Menara près des remparts

photo n° 12 petit taxi sillonnant les rues11 - Hôtel La Menara, ancien hôtel luxueux à l'époque, mais qui a fermé depuis à cause de sa décrépitude.

En 2001, plus exactement au mois de mai, j'ai eu plaisir de retrouver le petit Poucet lors d'un séjour touristique pour y accompagner Maman dans sa quête de souvenirs. A peine débarqués de l'avion, une fois les bagages déposés à l'hôtel La Menara, pressés de retrouver nos traces dans cette ville attachante, un petit taxi nous a conduit directement au petit Poucet pour y déjeuner.

12 La flotte des « Petit taxi » marrakchi a bien évolué depuis, et s'est modernisée.axi, 

Le murs étaient toujours habillés de la même fresque figurant le Petit Poucet enjambant l'ogre étendu sur l'herbe. Même après son ultime déménagement, un peu plus loin sur l'avenue devenue Mohamed V, la fresque immense, transportée, dominait encore la salle. 

photo n° 13 angle Mohamed V et Verlet Hanus - copie

 13 - La vitrine du Petit Poucet protégée par des toiles à la saison chaude (derrière l'enseigne XBEL).

Derrière les toiles tendues sous les voûtes pour protéger des assauts du soleil sur la vitrine, le petit Poucet résiste.

Mais, envolée la caissière au chignon, et avec elle son comptoir devenu inutile.

Des personnes connues lors des années soixante, seul restait l'inamovible serveur, légèrement dégarni, à peine plus bedonnant, élégant dans son éternelle veste blanche immaculée. Affable et débonnaire. Il cumulait service et prise de commande, sous les yeux de son nouveau patron, charmant mais inactif, lui laissant la responsabilité de tout le travail quand la salle n'était pas remplie.

Pas de changement notable dans le menu non plus. La cuisine était restée à l'identique, copieuse, agréable, simple, … bonne en d'autres termes. Affamés par le voyage et déçus par les plateaux servis dans l'avion, nous avons fait honneur au repas, avec les éternelles côtelettes d'agneau retrouvées sur la carte.

… mais nous étions sans le sou ... marocain pour payer l'addition. Pas de problème : le distributeur automatique de la BMCE Banque installé de l'autre côté de l'avenue Mohamed V devait me permettre de retirer l'argent nécessaire. J'y cours … mais horreur : il est en panne. Me voilà, nous voilà bien embêtés. Que faire ? Sinon avouer notre embarras au serveur. Celui-ci, plein de sa bonhommie habituelle, sans même en référer au patron nous rassure et nous convie à repasser payer plus tard, quand nous aurons trouvé un distributeur efficace. Nous sommes restés cois, car sur la foi de nos conversations tenues à table il en avait déduit que nous étions des anciens du Maroc, des habitués du restaurant et il nous faisait confiance, … et son patron également.

Nous voilà partis, à l'aventure dans la grande ville, tellement changée depuis nos séjours antérieurs. La griserie du retour, la succession des découvertes nous ont fait oublier cet épisode du restaurant, et ce n'est que le lendemain matin que, honteux et confus, la chose nous est revenue à l'esprit.

Dès lors, laissant en plan nos envies de parcours dans Marrakech, nous sommes retournés déjeuner au Petit Poucet pensant le patron et le serveur inquiets de ne pas nous avoir revus la veille au soir. Que nenni ! Ils nous ont accueilli comme si nous étions des nouveaux clients, nous ont installé à la meilleure table, … et nous ont annoncé, preuve en main, que nous avions eu raison de ne pas payer la veille parce qu'il y avait une erreur dans l'addition, erreur en notre défaveur. Un coup de Monopoly ? Effectivement après calcul nous aurions été amputés de quelque chose comme 6 Dh. La galère ! Près de 50 centimes d'euro ! Ouille, ouille, ouille la tuile (lol). Tout est bien qui finit bien après avoir réglé la totalité des deux additions. Bien entendu le pourboire a été conséquent pour le serveur, à la satisfaction de son patron, souriant jusqu'aux oreilles.

Plus tard le restaurant a émigré temporairement au 56 avenue Mohamed V, non loin de là vers la route de Casablanca. 

Et il a disparu définitivement au début des années 2000, emportant avec lui la fresque célèbre du Petit Poucet, à l'artiste méconnu. 

La retrouvera-t on à Bab Khemis dans le fatras des vieilleries en vente ? Avis aux chineurs, on ne sait jamais. 

Malgré sa disparition définitive, le restaurant est toujours présent sur les annuaires :Le Petit Poucet 56 avenue Mohamed V 40000 Marrakech Téléphone :+2+212 524 448 238. Tentez votre chance, réservez une table … virtuelle !

Si vous possédez la photo de la fresque du Petit Poucet ou du restaurant lui-même, n'hésitez pas à les envoyez au webmaster pour l'installer sur le blog. 

Merci à Jean-Yves pour la relation de ses souvenirs qu'il partage avec nous. Le blog accueillera volontiers d'autres textes, avec ou sans photos, qui nous aideront à nous replonger dans le Marrakech des anciens. Nous lui en sommes reconnaissants tout comme nous le serons à l'égard de ceux qui suivront son exemple.

Petit-Poucet-restaurant

 

31 octobre 2018

LA TOUSSAINT - LES ANCIENS MARRAKCHIS DÉCÉDÉS DEPUIS JANVIER 2010

Ils ont vécu à Marrakech, certains y sont nés. ils sont décédés après 2009 ne les oublions pas et pensons à leurs familles .  

Grace à la revue Salam Marrakech nous pouvons retrouver la trace de personnes que nous avons connues, d'amis que nous avons perdu de vue. Votre blog Mangin@Marrakech a réalisé une liste d'un nombre important d'anciens marrakchis, avec la date et le lieu de leur décès, là où les aléas de la vie les avaient dispersés. Ces informations sont souvent suivies de renseignements complémentaires et parfois un lien vers des photos. Cette liste est à compléter. Si vous connaissez d'autres marrakchis décédés vous pouvez en faire mention dans les commentaires. En ce début d'automne pensons aux disparus; gardons les présents dans nos mémoires et dans nos coeurs.

Noter : Certains noms sont suivis d'un lien internet avec des informations plus complètes, d'autres noms sont suivis du numéro de la revue Salam Marrakech qui comporte un faire part des proches ou un hommage. 

cimetiere-de-toussaint  Les autres photos anciennes en noir et blanc sont de Flandrin.

AGOURAM Mahmoud  + 23 avril 2015 – Marrakech – vice-président de l'ASAM - SM n° 127-8  -

AGOURAM Hamad + mars 2015 – Etats Unis – SM n° 127-8 –

ALFONSI Micheline épouse LUCKÉ + 3 janvier 2012 à 82 ans – Rognonas 13870 - SM n° 112 – http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2012/01/05/23167796.html

ALLOUL Victor + 23 mars 2012 – Orsay 91 – SM n° 113-5

ALMALOU Mustapha + 2011 – Colomiers 31 – SM n°110-111

AMZALLAG Armand + 2 novembre 2018 à 83 ans - Ashkalon Israel - 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/11/15/36868740.html

AUZENDE Félicie épouse JAMET + 11 juin 2015 – Lédignan 30 - 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/06/17/32233060.html

AZOULAY Albert  Professeur d’EP + 4 février 2015 à 81 ans – Antibes 06600 – SM n° 124-6 –

Flandrin-MRK-Hartsi-1

B

BACHERIN Jeanny épouse JAOUEN + 7 février 2014 à 88 ans – Courbevoie /Oloron SteMarie – SM n° 121-3 –

BALESTRINI Jean-Claude + 9 septembre 2012  à 74 ans – SM n° 113-5 –

BASTIDE Raymond + 12 juin 2012 – Lambesc 13410 – SM n° 113-5 – 

BAUCHET Henriette + 12 février 2014 à 94 ans – Paris – Casino de Marrakech - SM n°119-20 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2014/02/16/29226398.html

BEDOYA Antoine -+ 10 novembre 2013 –à 78 ans – Frontignan 34110 – SM n°119-20 –

BENNOT Yvette épouse MARSILIO + 16 janvier 2017 à 83 ans – Avignon 84000 – SM n°134-8 –

BETTINELLI Serge  + 2015 – SM 127-8 –

BEULLAC Juliette épouse PRÉVOT + 31 mai 2017 à 103 ans _  SM n°139-42 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

BONIFACE Robert + 14 octobre 2018 à 84 ans à Montpellier 34000 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/11/15/36868740.html

BORJA Gaston + 31 décembre 2015 à 88 ans – Chassiers 07 – SM n°129-30 – 

BORDAGES Jeanne épouse ROCHE-SANCHEZ + 24 mars 2014 à 97 ans – Martigues 13500 – SM n°121-3 

BOURDERIONNET Jacques + 4 septembre 2013 – Mulhouse 68 – SM n°121-3 –

BRUNET Marie-Claire + vers 2011 -  http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/12/08/34664967.html

BREGEOT Claude + 3 juillet 2012 à 73 ans  - SM n° 113-5 –

BRUNIQUEL Pierre + avril 2018 à 95 ans - Castres 81 -

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/09/07/36679764.html  

Flandrin-MRK-1

C

CABRERA Alfred + 4 juin 2013 à 73 ans - Neuilly-sur-Seine 92200 – SM n°117-8 –

CARREAU Yolande épouse PELOIS  + Vert St Denis 77240 _ SM n° 106-107 –

CARRION Jean-Marie + 22 décembre 2016 -  SM n°131-3 – et n°134-8 - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

CATALAN Manuel + 2013 à 88 ans – Parksville Canada – SM n°119-20 –

CAUMER René (P’tit René) + 2014 à Calvi Corse – SM n°120-3 –

CELIS Manuel (Manolo) + 14 février 2012 à 81 ans – Casablanca  - SM n° 113-5

CLÉMENT Jocelyne née LEMERCIER + 2011 à 77 ans – Tours 37000 – SM n°110-111 –

COURIC Viviane épouse FABBY + 5 aout 2013 à Montussan 33 – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2013/08/03/27803816.html

COUTARD Monique épouse HUILLET –  Vernouilllet -  SM n° 129-30 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/01/15/33209155.html  

Flandrin-MRK-jardins-koutoubia-1

D

DAHAN Marcelle épouse LAURENT + 9 janvier 2018 à 86 ans – Mulhouse  - SM n°143-50

DAVID Jean-Claude + Septembre 2917 - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/08/21/34206082.html

DARMANI Henriette épouse ARBACETTE  puis GABORIT+ 4 aout 2017 à 104 ans – Marseille 13000- http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

DARMON Madame+ 2013 à Périgueux – Monsieur DARMON + 2009 à Aix en Provence –

DELANGE Madeleine épouse MOREL + 8 décembre 2012 à 95 ans – La Chapelle St Mesmin 45 – SM n°116 

DELAVIERRE Jacques  + 10 février 2017 – http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/03/21/35041522.html

DELAVIERRE Fernande  = aout 2014 _ 

DESBARAT Denise + 13 mai 2015 à 82 ans– Largentière/Chassiers 07 – SM n° 127-8 –

DI MAÎO Antoine + 7 septembre 2010 – 79 ans – Vinaroz Espagne – SM n° 106-107 – 

DI MAÏO Thomas Pierre (Pierrot) + 9 avril 2017 à 97 ans – St Sevrin sur l’île 33660 – SM n° 139-42 –

DUGAT Roger + 22 juin 2017  à 87 ans – St Raphael /Roquebrune sur Argens 83520 – SM n° 139-42 – 

Flandrin-MRK-Djemaa-elfna-1

E - F

ESCARO Jacqueline épouse DUMONT + 6 juillet 2016 – VILLIER_ADAM 95840 – SM n°139-42 –

ETTORI Jean + 5 aout 2010 – Ajaccio 20 – SM n° 106-107 –

 

FABBY Viviane épouse COURIC + 5 aout 2013 à 75 ans -  Vayres 33870 – SM n°117-8

FALKENRODT  Hervé  + fevrier 2016 – Bordeaux 33000 – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

FÉNEYROL Jacques  + 28 octobre 2017 – Grau du Roi 30 – Trésorier de l'ASAM- SM n°139-42 –  http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/08/21/34206082.html

FILLOUCAT Maurice + 2016 – Agen 47000 -  SM n°139-42 –

FONT Gaston + 26 juin 2010 à 99 ans – Saint-Martin-d’Heres 38400 – SM n° 108bis –

FONTAINE Marie-Jeanne épouse GARCIA + 7 janvier 2013  à 86 ans– Mazamet 81200 – SM n°116 – 

FOTIS Lisette épouse CHOTIN + 2010 – SM n° 106-107 –

FOURNIER André + 27 février 2015 à 94 ans – Moulins 03000 – SM n° 124-6 –

FRIGGERI Jean-Paul + 12 septembre 2013 à 81 ans - Bernis 30 – SM n°119-20 –  

Flandrin-MRK-terrasses-medina-1

G

GALIANA Gilberte épouse LÉANDRI + 2014 à 89 ans – Chateauroux Indre – SM n° 121-3

GALIANA Huguette épouse ROBLES + 3 janvier 2010 – Marseille 13 - SM n° 105 –

GANGAROSSA Jean + 2016 à 91 ans – (né à Marrakech) – SM n° 131-3 –

GANGAROSSA Suzanne épouse DROIT + 2010 à 96 ans – Fonsegrives 31 – SM n° 110-111 –

GARCIA Paul + Trésorier de l'ASAM - SM n°139-42

GASPERINI André + 17  aout 2016 à 84 ans – Mondeville 14120 – SM n° 131-3 – 

GEA-GREGORI Henri + 25 décembre 2013 –Marrakech – SM n°119-20 –

GEAY Madeleine épouse BORIUS + 8 avril 2010 à 81 ans -  Villeneuve les Avignon 30400– SM n° 106-107  et n°112

GÉRARD Thierry + 16 septembre 2014 à 71 ans – Anderlecht Belgique – SM n° 124-6 –

GHARNIT Abdellah + 1er octobre 2014 à 85 ans – Marrakech – SM n°121-3 –

GIDEL Jean-Marie + 18 décembre 2011 – Marseille / Grans 13 – SM n° 112 –

GIL Antoine  + 15 janvier 2010 – 78 ans – Villeurbanne 69 – SM n°  104 – 

GLAOUI Si Hassan + 21 juin 2018 – Marrakech - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/06/22/36506590.html

GLAUER Janine épouse BERTHOMIEU + 22 janvier 2016 – Nice – SM n° 139-42 –

GONZALES Jean + 10 mars 2013 à 85 ans – St Barthelemy d’Anjou 49124 – SM n°117-8 –

GOUDÉ Liliane épouse BURLOT + novembre 2015 – Villeneuve-St Georges 94190 - SM n°139-42 –

GROMOVOÎ Madame + 4 octobre 2010 à 95 ans  -  Vence Alpes Maritimes) - SM n° 108bis – 

GUI Gérard + 28 aout 2017 – Paris - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

GUICHET Jacqueline épouse L’HOSTIS + 11 avril 2016 à 85 ans – Agen 47000 – SM n°131-3 –

GUILLON André + 17 novembre 2016 à 88 ans – Ancône 26200 – SM n°131-3 – et SM n°139-42 –

GUILLON Claudine + 2011 – SM n°139-42 -

GUITTER Henry + 9 juillet 2011 à 82 ans – Perpignan 66 – SMn° 110-111 -  

Flandrin-MRK-koutoubia-1

H - I -J

HERNANDEZ Pierre + 14 novembre 2012 à 82 ans – Madrid Espagne – SM n°116 –

HUILLET Victor + 10 février 2013  à 86 ans – Talmont St Hilaire 85 – SM n° 117-8 – 

HUILLET Colette + 29 décembre 2014 à 76 ans - St-Martin d’Heres 38 – SM n°124-6 et 139-42 -

HUMBEL Suzy épouse RAYNAUD + 6 aout 2014 à 83 ans – Orange 84100 – SM n°121-3 –

HUMBEL Andrée épouse BONASTRE + 7 aout 2014 à 86 ans – Isle sur Têt 66 – SM n°121-3 -

 

INNOCENTI Ida épouse ZECCHETTI + 2010  à 78 ans – SM n° 108bis – 

 

JEAN M.-Thérèse Francette épouse CHAGNY + 23 septembre 2012  à 68 ans – Trets 13530 – SM n° 112 –

JOURDAN Béatrice épouse DELAVEAU + 6 avril 2011 – 62 ans – Lyon 69 – SM n° 108 –

JUNCAS Pierre + 24 avril 2014 à 93 ans - Pau – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2014/04/26/29737110.html

Flandrin-MRK-Gueliz-Place-7-sept-1

LACAZE Robert – 1er juillet 2015 à 97 ans –Le Cannet – cimetière de Marrakech - SM n°127-8 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/07/01/32452284.html

LACROIX Madeleine épouse THIERY + 22 décembre 2012 à 87 ans – Bernay 27300 – SM n° 117-8 –

LAHALLE Jean-Marie + 26 janvier 2017 à 83 ans – Carhaix - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/03/21/35041522.html

LAMON Guy Germain + 5 aout 2015 à 86 ans – Nîmes/Castellane 04120  – SM n°127-8 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/07/01/32452284.html

LARMINACH René + 8 juillet 2017 à 85 ans – Les Ménuires 73440 – SM n°139-42 –

LAVERGNE Gérard + à 83 ans – Nice – (né à Marrakech) – SM n° 134-8 –

LEBEGIN Marcelle  + 11 décembre 2012 à 102 ans - Orange – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2012/12/06/25804203.html

LECARD Marcel + à 95 ans – Argenteuil – SM n°143-50 –

LECARD Marcel + 2016 – Eaubonne 95600 – SM n°131-3 -

LECOURT Simone (Monette) épouse MUZY + 2010 – Montpellier 34 – SM n° 106-107 -

LEROY Andrée épouse MERLE + mai 2018 – Billère 64 – (voir Merle)

LISABAUT Michel + 2015 – SM 127-8 –

LORENZO Maria de la Ascuncion épouse RODRIGUEZ + 13 mars 2016 à 99 ans – Cannes 06100 – SM n° 129-30 –  

Flandrin-MRK-Casino-2

M

MADELAINE Françoise + 12 septembre 2017 à 86 ans – Issy les Moulinaux 92130 – fille du Dr Madelaine , fondateur du VCM – SM n°139-42 –

MANOLIOS Dimitri (Mano) + 5 avril 2012 – Nîmes 30 – SM n°116 – 

MANOLIOS Marie épouse GAUJARD + 18 juin 2015 à 75 ans – St Cyprien 66750 – (née à Marrakech) SM n° 129-30 –

MARCHENAY Pierre + 28 février 2015 à 80 ans – Rochefort du Gard 30 – SM n° 124-6 –

MARSILIO Jean + 17 juillet 2016 –Le Pontet - Vice-Président fondateur de l'ASAM - SM n°131-3 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/07/18/34096150.html

MAUTNER Georgette + 12 décembre 2015 – Avignon 84000 –SM n°129-30 –

MELIS Jean-Baptiste (Jeannot) + 7 janvier 2015 à 90 ans – Montpellier 34 – SM n° 124-6

MELLADO Robert + 1er juillet 2014 à 92 ans - Digne  04000 – SM n° 120-3 –

MENANT  Alain + 2018 – Hendaye 64700 -  SM n°143-50 -

MENANT André + 5 novembre 2015 à Narbonne 11 -  (né à Marrakech) – SM n°139-42 –

MENANT Hugues + 31 aout 2013 – Mirepoix 32390 – SM n°119-20 –

MENANT Raymonde épouse FUSCHLOCK + 11 novembre 2014 à 88 ans – Toulouse 31000 – SM n° 127-8 

MENDEZ Claude Louise épouse ADAM + 3 septembre 2010 -  72 ans – Suresnes 92150 – SM n° 106-107 - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2010/09/03/18989558.html

MERLE René + octobre 2018  - Toulouse 31000 -http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/10/25/36813846.html

MICHEL Claude + 26 septembre 2014 à 73 ans – Margaux 33 – SM n°124-6 –

MOITIER Chantal – septembre 2015 -  SM n° 127-8 –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/10/10/32753839.html

MOKHEFI Pierre (Dadi) + 8 décembre 2013 à 90 ans -  Lille 59000 – SM n°119-20 –

MONTEL Suzanne épouse FREDERICQ + 4 septembre 2014 à 93 ans – Agen 47000 – SM n°121-3 _

MONTOYA Joseph + 16 juillet 2017 à 102 ans – Carpentras 84 – SM n°139-42 – http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/09/08/35653368.html

MOREL Denis + 28 janvier 2016 à 77 ans – Montpellier 34000 – SM n°129-30 –

MOREL Philippe + 21 aout 2016 à 50 ans – Wattignies 59139 – SM n° 131-3 –

MOSTAPHA + 22 aout 2011 à 68 ans – Marrakech – SM n° 110-111 -

N - O

NOTO Louis (Loulou) + 2011 à Carqueiranne 83320 – cimetière de MRK – SM n° 112 –

ORIA Sauveur + 2 aout 2018 à 87 ans -  Macon –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/08/04/36608291.html

ORIEUX Pierre + 7 avril 2016 – La Réunion – Professeur au LVH _

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/04/15/33681573.html

OUMEDDOUR Marie-Rose + mai 2015 à 91 ans – Aix en Provence 13100 -  SM n° 127-8 –  

Flandrin-MRK-vue-aerienne-2

 P

PAROT Jean-Pierre + 27 avril 2015 – Marrakech – SM n°129-30 –

PÉGURIER  Père Gilles + novembre 2014 - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/02/26/31448813.html

PERRICHOT Michel + 2015 – SM n° 127-8 –

PETIT de MIRBECK Jacques + 8 aout 2010 – Dijon 21000 – SM n° 108 –

PISANI René + 7mai 2011 à 82 ans – Manosque –Martiguzq 13500 – SM n° 110-111 –

POMARES Henriette + 20 aout 2016 à 73 ans – Marrakech – SM n°131-3 –

POMARES Roger + 18 avril 2015 à 86 ans – Menton 06500 – SM n° 127-8 –

POMIER Jean-Pierre + 19 décembre 2014 à 80 ans – Cavaillon 84 – SM n° 124-6 –

PORTILLO Michel + 28 février 2014 – Dijon –

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/02/26/31448813.html

PRABIS Yves + 25 septembre 2010 – 83 ans – Paris-Dieppe – SM n° 106-107 –  

Flandrin-MRK-bab-2

Q - R

QUILÈS  Marcel-Gérard + octobre 2015 – Bourg en Bresse 01000 – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/10/10/32753839.html

 

RAIBAUD Arlette épouse HUBERT + 22 décembre 2011 – SM n°112 –

RAMELET Augustine épouse PÉROLINI + 24 décembre 2017 à 101 ans – SM n°134-8 -

REY Georges + 2016 à Chatenay Malabry 92290 – SM n°131-3 -

REY Jacques + 2016 à Coulader 31170 – SM n° 131-3 -

REYNAUD Claudie + 23 fevrier 2010 – Strasbourg 67 – SM n° 105 -

RICCI Monique épouse SAURY + 28 janvier 2014  à 87 ans –Mauguio 34130 – SM n°119-20 –

RICHARD Jean-Claude + 2013 – SM n° 119-20 –

RIFKIN Georges Gaby + 11 mai 2014 à 88 ans – Montpellier 34000 – (né à Marrakech ) SM n° 121-3 –

ROGHÉ Jean-Jules + 5 aout 2015 à 84 ans – Tuffé 72160 – SM n° 127-8 – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/07/01/32452284.html

ROS François + 2012 à 91 ans – Chateauneuf les Martigues 13220 – SM n° 113-5 –

ROY Julien + 12 novembre 2015 à Sadirac 33670 – SM n°129-30-  

ROY René + 28 aout 2016 à 95 ans -  – SM n°139-42 -

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/08/31/34257921.html

Flandrin-MRK-palais-2

S

SABATIER Christine + 26 mai 2011 – Marseille 13 – SM n° 110-111

SAHUC Pierre + Avril 2014 - Marseille – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/02/26/31448813.html

SALORD André  +  6 juillet 2018  - Caen 14000 - 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/07/11/36551572.html

SANVITI Christian + 19 juillet 2016 -  Bordeaux – inhumé à Marrakech -

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/08/02/34153348.html

SCHAFERLING Monique épouse VOGEL + 2011 – Orbey 68 – SM n° 110-111 –

SCHANGEL Céline épouse ARBACETTE + 4 octobre 2013 0 82 ans – Aire sur Adour 40270 – SM n°119-20 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2013/11/02/28341657.html

SCHWEIZER Eric + 25 mars 2017  - Canet en Roussillon 66 140 – SM n°139-42 – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2017/03/21/35041522.html

SELLIES Roger + 3 juillet 2013 à 83 ans – Mohamedia – SM n° 117-8 –

SERRA Robert+ 21 juillet 2014 à 73 ans - Fontaine 38600 – SM n°121-3 –

SIMON Louis + 10 mai 2011 à 86 ans – Caissargues 30132 – SM n° 110-111 –

SOLÉ Jean + 2011 – St Laurent du Maroni Guyanne _ SM n°110-111 – 

Flandrin-MRK-Sts-Martyrs-2

T

THOMAS Joseph + 30 octobre 2016 - http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/12/08/34664967.html

THOMAS Marcel + 1er mars 2011 à 65 ans – Tarbes 65 – SM n°112 –

THOMAS Raymond + 20 mars 2014 à 73 ans – Ossun  près de Tarbes -

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2014/04/07/29613155.html

TORONDEL Claire + 22 mars 2013 – Alés 30 – SM n°117-8 –

TORONDEL Francette épouse CHAIR + 27 juin 2010 – Aix en Provence – SM n° 106-107

TORRES Fernand + 2016 – Ibiza Espagne – SM n°131-3 –

TOURNUT Jacques + 15 février 2010  - Nîmes 30 – SM n° 105 –

TROUPOSKIADES Irène + 28 novembre 2015 à 72 ans – (née à Marrakech) – SM n°129-30 –

VANOVERSCHELDE René (Vano) + 20 juin 2011 à 90 ans -  Perpignan 66 – SM n° 113-5 –

VASSALO Aimé + 4 mars 2013 – Montpellier 34000 – (né à Marrakech en 1937) SM n°119-20

VEYSSIERE Jacqueline (Jackie) + 20 octobre 2013 à 70 ans -  Bergerac 24100  - SM n°119-20 – http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2013/11/02/28341657.html

VEGA Richard + 29 aout 2011 à 55 ans – Nice 06 – SM n°112 –

VERRIER Jack + 4 janvier 2015 à 83 ans – Perpignan 66 – SM n° 124-6 -

VEYNANTE Véronique + 14 avril 2015 à 62 ans – Blanzat – 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/04/20/31913662.html

VIALA Christian dit DURIEUX + 8 novembre 2018 - inhumé à Ales 30 - 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/11/15/36868740.html

VICENTE Madeleine épouse GARCIA + 2 aout 2011 à 87 ans -  Piolenc 84420 – SM n° 110-111

VIEUGEOT Ginette-Carole épouse SALORD + 2 avril 2018 - 

http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/07/11/36551572.html

VIVES Marie-Jo (Maritou) + octobre 2018 -

 http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2018/10/25/36813846.html

 W - Z

WATEL Andrée épouse LHERNOULD à 80 ans + novembre 2012 – Montpellier 34 – SM n°116 –

ZAMBELLI Jean-Marie + 22 juin 2011 – SM n°110-111 –

ZWIKEWITSCH Michel + 2 juin 2015 – StBrevin les Pins 44 -   http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2015/10/10/32753839.html

 Il existe sur ce blog deux autres listes:

- l'une pour la période 2000 à 2009: http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/10/29/34546898.html

- l'autre pour la période de 1990 à 2000: http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2016/08/21/34206082.html

S'il y a des erreurs ou des omissions merci de le signaler par le lien : contactez l'auteur en haut à gauche sous la photo de la Ménara.

Posté par TIMKIT à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 octobre 2018

LES TÉMOINS DU PASSÉ NOUS MANQUENT

Nous apprenons la disparition du Cinéma-Théâtre Le Palace et de deux anciens de Marrakech: Marie-Jo, femme du peintre Roger VIVES et René MERLE nous ont quitté.

Construit en 1926, le Ciné Théâtre Palace de Marrakech a été détruit. C'est un nouveau coup dur pour le patrimoine architectural et culturel marocain. Malgré les nombreux soutiens qui tentaient de sauver cette mythique salle de cinéma de Marrakech, le Ciné Théâtre Palace a été détruit après 92 ans d'existence... Merci à Elsa Nagel de nous en avoir informé.

La 17e édition du festival international du film de Marrakech ouvrira ses portes du 30 novembre au 8 décembre 2018 sur les ruines du Palace ....

Destruction-du-cinema-palace-92ans

Zineb Ibnouzahir du 360.ma vient de réaliser une video avec Youssef el Harrak de 2' 23" sur Youtu-be pour en informer les marrakchis = https://youtu.be/XuCKftc6Dc8

Le blog avait soutenu l'entreprise de Tarik Mounir: sauver le cinema Palace

Cinema-palace-detruit-2 Jean-Paul Friggeri, le propriétaire avait cèdé ce prestigieux cinéma-théatre en 1973. Il fut racheté par une famille marocaine. Il continuera plus de dix ans, mais la conjoncture est si mauvaise en 1984, qu'il est contraint de fermer. 

Cinema-palace-detruit-23-octobre-2018  Ce qu'il en reste....  

Cinema-palace-detruit-4       RENÉxMERLE a rejoint Andrée sa femme:

Roger BEAU nous parle d'un ami:

René-merle-para

René MERLE est décédé vendredi dernier à Toulouse ou il avait été transporté d’urgence (problème cardiaque).

René nous avait fait parvenir la photo du Pas Dunlop de 1925, ainsi que le menu du repas offert à cette occasion. Son père avait été le directeur de la BNCI en médina, avant de poursuivre sa carrière à Casa, et sa mère tenait un magasin de tissus rue des Banques à Marrakech. 

C’était un grand ami d’enfance (né en mai 36 à Marrakech donc quelques semaines avant moi) et ses parents s’étaient connus lors du mariage des miens en 1933.

Fin aout-début septembre il avait passé quelques jours à la maison avant de se rendre au Maroc le 8 septembre pour y retrouver l’une de ses fille et son gendre actuellement en coopération technique à Rabat. Ayant passé quelques jours à Marrakech, il avait fait connaitre à ses enfants la maison de son enfance et quelques sites du lieu de ses racines. 

De retour à Pau il m’avait téléphoné et m’avait fait part de sa désillusion concernant un Marrakech dénaturé par un tourisme outrancier. 

Andrée-Leroy-Merle

 

Encore un ancien de là-bas qui est parti. Il avait perdu son épouse née Andrée LEROY au mois de mai et ce voyage retardé par la maladie de sa femme avait été une sorte de pèlerinage (elle était native de Kénitra et ses obsèques furent célébrées le vendredi 11 mai 2018, en l'église Saint-François-Xavier de Billère). Pouvait-il deviner que ce séjour à Marrakech serait le dernier pour lui dans le pays de ses racines ? 

Il est allé rejoindre Andrée son épouse le mercredi 10 octobre 2018 après la cérémonie funèbre en l'église de Billère. Nous adressons nos condoléances à Cathe­rine, Martine, Chris­tine, ses filles;  Daniel, son fils , Jean-Yves, Bernard, Sandrine, ses gendres et sa belle-fille ;  Nico­las, Béatrice, Pierre, Maxime, Romain, Sampiero, ses pe­tits-enfants ; Kévine, Elliot, Arthur ses ar­rière-petits-enfants ,  Jean-Claude  MERLE, son frère ;  Jacques et Yolande LEROY, son beau-frère et sa belle-sœur;  parents, alliés et amis.

 MARIE-JO VIVÈS NE VIENDRA PLUS AU MOUSSEM. 

Roger-Marijo-Vives  Roger et Marie-Jo Vivès à la soirée du Moussem

"À peine de retour de Pau où ont eu lieu les obsèques de René MERLE, que Robert LUCKÉ nous informait du décès de l’épouse de Roger VIVES. Les tristes nouvelles se suivent à une cadence accélérée."

Marie-Jo avait été élève à l'Institution Notre Dame des Apôtres de Marrakech et aimait retrouver au Moussem les anciennes de son école avec qui elle partageait de nombreux souvenirs.

Marijo-Vives-NDA Marie-Jo est à droite. 

Marijo-Vives-Moussem-2011

Lors des Moussems, elle renseignait sur les oeuvres de son mari Roger VIVÈS qui disposait d'une table pour en présenter les reproductions dans différents formats. Marie-Jo est décédée d'une maladie deja ancienne qui  la diminuait. xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Marijo-Vives-Moussem-2006

Nos condoléances vont en particulier à Roger VIVÈS, son mari, qui compte beaucoup d'amis parmi les anciens de Marrakech. Espérons que même seul, il pourra participer à notre prochain Moussem où nous aurons à coeur de lui témoigner toute notre amicale sympathie.

 

 

03 octobre 2018

ESCAPADE EN TOURAINE D'ANCIENS DE MARRAKECH

 CLAUDINE LEMAURE NOUS RACONTE L'ESCAPADE ... AVEC CENT PHOTOS 

Notre rencontre a été magnifique, tout le monde était ravi de découvrir une petite partie de la région avec ses surprises.
Notre patrimoine est d'une grande richesse et le choix des excursions fut difficile car surabondant.
Le ciel nous a béni en nous offrant un bleu éclatant et un soleil..un peu chaud!
Grâce aux photos de tout le monde il a été possible de faire un petit reportage avec un choix de clichés parmi les plus parlants.
Tout le monde "en redemande" et nous incite à préparer une autre région à découvrir ....Les amateurs peuvent inscrire leurs propositions...
Arrivée la veille , départ de bon matin le vendredi  pour une immersion dans la ville de Tours par bus et tram !
Chacun peut rajouter des compléments d'information ou des questions à propos de telle ou telle photo, elles sont faciles à repérer car elles sont toutes numérotées.
On trouvera des photos du groupe au complet aux numéros 28, 53 et 93.

LE JEUDI SOIR AU RESTAURANT

Arrivée à l'hôtel restaurant "Le Faisan " à St Avertin jeudi 7 septembre dans la soirée.

IMG_2179 1 - Reconnaissez-vous les visages ? de gauche à droite Joseph Bosc , Françoise Morange , Philippe Lemaure , Marie-Aude Bosc/Daillou , André Darrier et Annie Marian/Darrier.

P1040107 2 - Autre table : Blandine face à Gilles VIGOUR, ...

P1040110 3 - la premiere table côté intéreur:  Philippe Lalanne  , Anne Lalanne/Massart , Daniel Morange , Babeth Galibert/Cancel 

SAM_5348 (1) 4 - Lalla Claudine 

SAM_5349 5 - Philippe répond aux questions: André Darrier , Philippe Lemaure , Philippe Lalanne , Joseph Bosc , Anne Lalanne/Massart , Françoise Morange. 

SAM_5350 (1) 6 - Ils sont venus d'Angouleme et du Gers: Gilles et Blandine Vigour , Marie Noëlle Sommabere.

SAM_5353  7 -Ils viennent de la côte varoise: André et Annie Darrier.  

Départ de bon matin le vendredi  pour une immersion dans la ville de Tours par bus et tram !

Faire prendre le bus à 28 personnes pas pressées sans en laisser une sur le trottoir, une aventure amusante qui a très bien fonctionnée.. 

IMG_2115 8 - Départ de l'hotel en file indienne  

SAM_5304 9 - En attendant le bus

SAN10401 10 - Le groupe sur la place devant l'Hotel de Ville de Tours , le soleil est de la partie. 

SAN10402(4) 11 - Devant la gare de Tours

IMGP6551 12 - Bleu- blanc -rouge  

Puis départ en petit train touristique pour une visite commentée à la découverte de la ville de Tours (nous avions le train pour notre groupe )  

urn_ufapi_object_myco_924ab30a-0d2a-4a20-97fc-8a1b088bb4a4 13 - Le petit train touristique, chacun a son badge.

USGP5960 14 - Un tour àtravers la ville  

USGP6561 15 - Jean-Luc Gauthier , Daniel Morange , Jean-Luc Morvan et Christine Morvan/Vega

USGP75338 (2) 16 - Claudine  Lemaure et Roland Galibert.

SAM_5310 17 La cathédrale

Visite de la cathédrale St Gatien à Tours. Quatre siècles pour la construire, ce qui offre différentes époques de style du gothique à la Renaissance.

USGP85311 18 - La cathédrale  

Une très belle collection de vitraux du XIII ème (prés de 800m2) , ainsi que les tombeaux et gisants en marbre des enfants de Charles VIII et Anne de Bretagne.

SAM_5317 (4)  19 - La rosace. 

SAM_5318 (1)  20 - Les gisants en marbre. 

SAM_5325 (2)  21 - Françoise Morange.

20180907_095858 22 - Vitraux  

A côté de la cathédrale dans le jardin de l'ancien palais des archevêques. 

20180908_095252 - Copie (1)  23 - Le cédre géant du Liban de 200 ans. Planté vers 1804 , 33 mètres d'envergure , 31 mètres de haut , 7 m 50 de circonférence pour le tronc. Ses branches recouvrent actuellement une surface de 800m2. C'est le cédre le plus grand d'Europe; il fait partie du patrimoine collectif et doit être préservé en tant que tel. Il a obtenu le label  l"arbre remarquable de France"  

20180908_093649 (1)  24 - Autre vue du Cèdre  

20180908_093852 (1)  25 Base du cèdre. 7,50 metres de circonférence du tronc. 

SAM_5333 (1)  26 - Longue branche. 

P1040112 27 - Énormité du tronc

urn_ufapi_object_myco_60674ab1-ab77-4e69-9e46-094326a43d69 28 - Le groupe des marrakchis presque complet sous le cèdre.  Annie et André Darrier , Philippe Lalanne , Blandine Vigour , Babeth Galibert , Marie-Noêlle. Sommabère  , Philippe Lemaure et derrière-lui Roland Galibert , Christine Morvan, ?,  Anne Lalanne,  ? , mari de Christine, Daniel Morange , on aperçoit la tête de Danièle Gauthier, Joseph Bosc, Françoise Morange, Marie-Aude Bosc, Claudine Lemaure, Michel et Marie-José Darriet, Bernadette  ?  ?  ?   ?   , Georges Stachewsky.

La tour Charlemagne, vestige de la 1ère basilique St Martin qui fut l'une des plus grande basilique de la chrétienté (52 fenêtres , 120 colonnes de marbre, 8 portes, 9 nefs ). Elle abritait 200 chanoines et était un grand pélerinage à St Martin à travers l'Europe. Elle devient une collégiale en 818.

Guerres, invasions, incendies, vandalisme,.. elle devient même une écurie durant la Révolution, elle s'effondre en partie et est détruite en 1802. 
Aprés bien des polémiques un projet plus modeste de nouvelle basilique nait dans le dernier quart du XIXe siecle. 
Le nouvel édifice est  consacré comme Basilique en 1925 , une crypte sous l'édifice y abrite le tombeau de St Martin.
IMG_2158 29 -  St-Martin. 

SAM_5365 (1)  30 - Le Dome. 

Sur le Dôme une statue de St Martin cumline à 51 m, vêtu en habit d'évêque à la mode byzantine.
Oeuvre d'art, la statue est aussi un objet de piété dont le bras droit abrite les reliques des premiers évêques de la ville de TOURS: St BRICE, St PERPET, St GREGOIRE (qui a donné son nom à la cathédrale), St MARTIN.

SAM_5373 (1) 31 - Sous la coupole.

Ballade pédestre dans le vieux tour

Arrêt place Plumereau  (place Plum' pour les Tourangeaux )  pour se reposer un moment. 

SAM_5408 32 - Place Plum. 

IMG_2168 33 - Restaurant Léonard de Vinci

P1040097 34 - Maisons à colombages 

P1040098 35 - Pause. 

SAM_5407 (2)  36 - Café du Vieux Murier

P1040104

37 - Sculptures. 

P1040105  38 - Place  

SAM_5386  39 - Georges dit Jojo au premier plan. À gauche: Claudine, Blandine , Marie Noëlle , Bernadette.

 

SAM_5399  40 - Françoise Morange et Claudine  

IMG_2173  41 - Galibert , Lemaure , Morange , Massart/Lalanne , Bosc.

SAMEDI 8 SEPTEMBRE

Tours était la capitale des rois de France ce qui explique sa grande richesse historique. Visite du musée des beaux arts et son jardin dans lequel trône le magnifique cédre du Liban de 200 ans.

IMG_2185 42 - Jardin du Musée des beaux arts.

Le musée  est installé dans l'ancien palais des Archevêques de la ville ,construit sur des sous terrains de l'antique Caesarodum , constamment transformé au cours des siècles c'est un haut lieu historique de l'histoire de la Touraine. 

20180908_094923 43 - Palais des archevêques

Nous avons eu un guide conférencier qui nous a expliqué comment "décortiquer" un tableau et interpréter le message que le peintre voulait faire passer.  

P1040114 44 - Le Palais à visiter. 

20180908_111055 (1) 45 - Un nu feminin dans les escaliers.  

20180908_114042 46 - La sainte famille en voyage par Rembrandt   

IMG_2190  47 - Le guide qui nous fait l'historique du bâtiment. 

VISITE D'UNE CAVE BIO À RIVARENNES  

SAM_5442 48 - Dans la cave:  Bernadette , Jojo, Darrier, Bosc, Joseph et Marie-Aude.

urn_ufapi_object_myco_8c334e4d-74e2-44f9-9bc0-ad7431484b44 (1) 49 - Le groupe attentif. 

urn_ufapi_object_myco_23fa5c90-10b8-4d5f-8cda-988dcd4ed18d 50 - Au pied des cuves inox  

urn_ufapi_object_myco_de1fb090-0f01-44cc-834f-160244a19a67  51 - Les marrakchis attentifs. 

urn_ufapi_object_myco_947f191b-e9a9-4271-84cc-0f12d6868ac0 52 - Troglodites

Départ en co-voiturage  (7 véhicules quand même) vers les jardins du château de Villandry  

urn_ufapi_object_myco_5e96957a-05a3-4d99-bd29-718a3b0b548c 53- Dans la cour intérieure du château de Villandry. 

20180908_182008 54 - Les jardins à la française de Villandry. 

20180908_183008  55 - La pièce d'eau avec les cygnes 

20180908_185019 56 - Côté potager et fruitier. 

urn_ufapi_object_myco_eb736444-6cb9-4f08-8ae3-651708c073eb 57 - le château  

IMG_2207 58 - Deux tables dressées pour les visiteurs. 

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE

Départ en co-voiturage pour AMBOISE  

20180909_112840 59 - Visite du CLOS LUCE dernière résidence de Léonard de VINCI aprés 1516.  Il y a vécu les dernières années de sa vie et y est mort en mai 1519. 

IMG_2241 60 - Léonard de Vinci est un des plus grands génies de l'humanité.  Arrivé à Amboise à l'âge de 64 ans invité de Françoie 1er , il a vécu au Clos Lucé les 4 dernières années de sa vie.  

SAM_5545 (1) 61 - Le Manoir - Léonard vivait au milieu de ses livres et de 3 de ses tableaux dont il ne se séparait jamais : LA JOCONDE - La Vierge, l'Enfant et Ste Anne - Saint Jean Baptiste. 

20180909_094910  62 - Bureau de travail se Léonard - C'était un ingénieur extraordinaire comme en témoignes ses machines exposées au Clos Lucé  (réalisées d'aprés ses plans).  

20180909_094853  63 - Le parc magnifique qui entoure le manoir expose 20 machines de ses inventions grandeur nature; elles font faire un voyage initiatique spectaculaire. 

IMG_2230  64 - Ses tables de travail. 

SAM_5495 (1) 65 - La chambre de Léonard. 

SAM_5512 66 - Cadre de l'inventeur. 

SAM_5515  67 - La salle à manger  

SAM_5516 (1)  68 - Sa cuisine où sa dévouée Mathurine lui faisait ses repas. 

IMG_2233  69 - Quelques unes de ses nombreuses inventions  

20180909_100306 70 - Le char d'assaut qui tourne sur lui même. 

SAM_5534  71 - La mitrailleuse 

20180909_110556 72 - Le pont tournant. 

20180909_112100 73 - La bascule : système pour écoper l'eau de la cale des navires (automatique dés que c'est plein).

SAM_5531 (1) 74 - La bicyclette. 

SAM_5523 (1)  75 - La passerelle

Foire à la tomates au château de la Bourdaisière à Montlouis. 

foire à la tomates  76 - Pile le jour de la foire à la tomate;

Depuis 1996 Louis Albert de Broglie, le propriétaire, a réuni une collection unique au monde de 700 variétés anciennes de tomates lors de ses voyages en Asie et aux Indes, d'où sont rapportées les premières graines. 

IMG_3924 (2) 77 - Château de la Bourdaisière à Montlouis

Collectionneurs et botanistes du monde entier ont permis d'enrichir ce conservatoire.
LUNDI 10 SEPTEMBRE. 
Visite du musée du compagnonnage  (bus et tram). 

IMG_2249  78 - Devant le musée

Une vidéo explicative présente le compagnonage avant d'admirer les chefs d'oeuvres. 

SAM_5551 79 - Maquette des Hospices de Beaune 

SAM_5552 80 - Escalier à quatre départs et à quatre arrivées. 

SAM_5558 81 - Chefs d'oeuvres et photos de compagnons.  

SAM_5571 (1)  82 - Grille d'entrée. 

SAM_5305 (1) 83 - Une partie du groupe des marrakchis en attente du bus : Françoise Morange, Marie Aude et Joseph Bosc, Michel Darriet.

LUNDI APRÈS MIDI

Croisière sur le Cher vers le château de Chenonceaux. 

IMG_2295  84 - Les navigateurs. 

P1040120 85 - Promenade reposante et instructive: Philippe Lalanne , Joseph et Marie-Aude Bosc , Roland Galibert - devant Christine et Jean-Luc Morvan.

urn_ufapi_object_myco_583ba69d-64e0-4733-8cdd-99a521de7d85 86 -  Les marrakchis restent groupés. 

urn_ufapi_4e82-8ad  87 - Ils s'appretent à passer sous une arche du château. 

20180910_153759  88 - Le château de Chenonceaux et ses arches. 

SAM_5598 (2) 89 - Majesté de l'architecture. 

SAM_5601 (1)  90 - La Gabare. 

DÎNER D'ADIEU LUNDI SOIR

urn_ufapi_object_myco_ea75e3d3-a29e-4ac0-a462-23795d1d0c06  91 - Dernier soir de nos retrouvailles à Montlouis. 

urn_ufapi_object_myco_18732af8-0846-4f55-9083-fd408f54e03a 92 - Dîner dans une cave

urn_ufapi_object_myco_affb4d59-856d-4e1e-a394-21fd2b485b49  93 - Belle photo du groupe: André Darrier,  Sommabere  ?  ?  Michel Darriet  ?  Marie-José Darriet , Jean Louis Gauthier , Philippe Lemaure  , Françoise Morange , Daniel Morange , Joseph Bosc , Claudine Lemaure , Blandine , Annie Darrier , ?  Roland Galibert , Marie-Noëlle Sommabère , Bernadette, Georges Stachewsky , Babeth Lalanne , Christine Morvan , Philippe Lalanne , Anne , Marie Aude.

 

IMAG1270  94 - Bavardage entre Jean Louis Gauthier , Daniel Morange , Claudine et en rouge le restaurateur.

IMGP6619  95 - L'entrée de la cave. Babeth, Claudine, le restaurateur et Anne.

IMG_2311  96 - La cave taillée dans la pierre. à gauche Danièle Gauthier; à droite  Christine Vega/Morvan ,  Jean luc Gauthier , Claudine et Roland.

urn_ufapi_object_myco_2c87af43-38b2-43a2-a5f5-e7a7c5eda499  97 - Bon appetit !

urn_ufapi_object_myco_c289552b-4d08-46ae-86b9-231ae4722a97  98 - On reconnait des visages: Joseph  ?  Marie-José Darriet,  Annie Darrier, André Darrier, Michel Darriet.

urn_ufapi_object_myco_24da94b2-4295-4578-ae6c-546f965feac8  99 - Georges dit Jojo de MRK. 

IMGP6625  100 - Dernière photo et vivement la prochaine escapade !

"Oui notre escapade découverte de notre belle région a été une réussite ...et "ils en redemandent" les marrakchis!
En changeant la géographie des rencontres cela permet à ceux qui ne peuvent participer au Moussem d'Avignon  de se "greffer", ne serait ce qu'une fois..
La météo a été superbe durant tout le séjour.
On parle pour l'an prochain de la Charente....
Faire découvrir chacun une région de notre beau pays ajoute un plus au plaisir de nos retrouvailles - souvenirs." conclut Lalla Claudine.

Merci à Lalla Claudine pour l'organisation de cette escpade, ainsi qu'à Jojo le négociateur des tarifs et prises de rendez-vous et à Michel Darriet qui est le trésorier du groupe. A trois ils forment une excellente équipe, des experts en escapades.

 

18 septembre 2018

MADAME LA SURVEILLANTE GÉNÉRALE CARRÉ

LES ANCIENS DU LYCÉE VICTOR HUGO ET DU LYCÉE MANGIN DE MARRAKECH REÇOIVENT AVEC REGRET LA TRISTE NOUVELLE DU DÉCÉS DE MADAME JANINE CARRÉ

Pierre-Yves nous apprends: Surveillante générale du Lycée Victor Hugo pendant de très longues années je viens d'apprendre son décès en ces premiers jours de septembre, par Philippe son fils.
Elle aura marqué 
notre scolarité de la 6ème au Bac pour beaucoup d'entre nous. Il y avait derrière l'autorité exigée par son statut, une grande humanité. Un pan de notre jeunesse insouciante disparaît avec elle.

Janine-Carré-1959 2 Janine Carré et Mme Deschazeaux au lycée Mangin vers 1959 

Janine-Carré-1960 Au Lycée Mangin du temps du Proviseur Rousseaux (deuxieme assise à partir de la droite)

Janine-Carré-1962 2 Avec le surveillant général Bourgeois au Lycée Victor Hugo en 1962 

Janine-Carré-1963 En 1963, à côté du Proviseur Caverivière.(deuxieme assise à partir de la gauche)

LES ÉLÈVES ET LES PROFESSEURS QUI ONT CONNU JANINE CARRÉ VOUDRONT EXPRIMER LEURS CONDOLÉANCES À SA FAMILLE EN ÉCRIVANT UN COMMENTAIRE. Le webmaster de Mangin@Marrakech recevra aussi par le lien "contacter l'auteur" les photos et les récits de souvenirs que certains pourraient partager sur le blog en hommage à sa mémoire.

07 septembre 2018

LE LIEUTENANT MARTHE BRUNIQUEL ET SA FAMILLE À MARRAKECH

LA FAMILLE BRUNIQUEL A VÉCU À MARRAKECH ENTRE 1920 ET 1960.

QUI NOUS AIDERA À COMPLÉTER SON SOUVENIR ?

Certains ont connu CHARLES arrivé le premier à Marrakech,  d'autres se souviennent de MARTHE venue à Marrakech après leur mariage le 28 juillet 1921. Elle avait 30 ans, lui 31. Ils s'étaient mariés à Castres (Tarn) leur ville d'origine. Couple peu banal, tous les deux ont été décorés de la Légion d'Honneur à plus de 50 ans d'intervalle.

D'autres ont connu leurs deux fils : Jacques et Pierre qui sont allés d'abord à l'école Arset El Maach. Jacques s'est marié en 1948 à Marrakech à Paule RICHARD et Pierre à Annette AUSTRY. Nous avons appris le décès récent de Pierre en avril de cette année 2018 et les anciens de Marrakech expriment leurs condoléances attristées à sa famille. D'autres encore ont connu la génération suivante au LVH avec Brigitte BRUNIQUEL- PACÔME et ses deux frères jumeaux Bertrand et Philippe BRUNIQUEL tous les trois nés et baptisés à Marrakech.

Certains marrakchis vont pouvoir contribuer à reconstituer leur histoire. Charles et Marthe habitaient d'abord en Médina, puis 87 avenue Landais, Villa Firbach. Jacques et Paule avaient leur maison 94 bis rue Verlet Hanus, Pierre et Annette ont logé au 46 camp des Grenadiers . Probablement leurs voisins se souviennent.

SALAM MARRAKECH, la revue des anciens de Marrakech a publié une photo souvenir de la remise de la Légion d'honneur à Marthe BRUNIQUEL (N°6 - 1984).

Bruniquel-Marthe Elle fut décorée à Castres et sa ville donna son nom à une de ses voies: "avenue Marthe Bruniquel".

C'est en 1943 que Marthe BRUNIQUEL s'est engagée dans l'Armée comme "Conductrice" ambulancière. Elle ne voulait pas rester à la maison alors que son mari et ses deux fils, Jacques et Pierre étaient sous les drapeaux. Après sa formation à l'école féminine des conductrices-ambulancières de Marengo (Algérie) elle fut nommée au grade de lieutenant. La 533e C.S.T. Compagnie Sanitaire de Transport fut créée le 1 novembre 1943 à Casablanca. 

Elle participe au débarquement en Italie avec le CEF Corps expéditionnaire Français et l'accompagne dans tout son parcours jusqu'au Danube. Son courage, sa valeur et son comportement exemplaire lui valurent deux citations. 

Ambulances-cie-transport- Après la guerre, elle revient à Marrakech où elle retrouve son mari Charles et ses fils.

Grace à Pierre, un lecteur du blog qui s'intéresse aux parcours des femmes d'exception et notamment des anciennes AFAT, nous pouvons présenter des photos d'objets et d'effets ayant appartenu au Lieutenant BRUNIQUEL, née Marthe PINEL. 

Beret-1 Nous retrouvons les insignes de son grade d'officier, pattes de col et insigne d'ambulancière, insigne de la 533e compagnie auto sanitaire ainsi qu'un Manuel du soldat chrétien à son nom. Sa plaque avec son n° matricule 04 qui montre qu'elle s'engagea parmi les premières.: "Lieutenante Bruniquel Marthe Rabat Ml 04". L'insigne de manche du corps expéditionnaire français en Italie.

Les conductrices de sanitaire, jeunes filles ou femmes de bravoure légendaire étaient appelées par les médecins militaires Les chauffeurettes. Le 13 juin 1944, derrière la 2eD.I.M. "elles entrent dans Rome au volant de leurs ambulances, suivies d'une quarantaine d'infirmières, casquées, hâlées, belles dans leur chemisette kaki rebondie, assises face à face sur les plates-formes découvertes des GMC, arborant les fleurs qu'au long de la route les Italiens leur ont jetées." (Dr A. Berthelemy)

Rhin-Danube-5

Son diplôme d'honneur de l'Association Rhin et Danube à l'effigie du Général de Lattre commandant la 1ère armée française.

Certains ont pu voir sur le blog une photo où Marthe apparait comme la première cheftaine de louveteaux à Marrakech --> ICI. Elle avait créé la première meute de la Ville Rouge. D'autres ont pu voir une photo de 1958 où elle participe à l'organisation d'un repas d'accueil de militaires du contingent à l'occasion de Noël -->LIEN.

A Castres où elle revient après le décès de son mari, elle se devoue à de nombreuses causes. A l'écoute de tous, notamment de la communauté des rapatriés qui n'a pas oublié son engagement lors de son arrivée massive à Castres en 1962. Tous ceux qui l'ont connue et appréciée l'appelaient "La maman des rapatriés". Elle était vice-présidente de la section Rhin et Danube de Castres et aussi vice-présidente de RANFRAN (Rassemblement des Rapatriés).

Marthe est décédée à Castres le 25 février 1996. (Salam Marrakech n°49).

Charles, Louis, Marceau BRUNIQUEL; né le 19 juin 1890.

Il s'engage volontairement dans l'armée pour 4 ans en avril 1910. Cheveux châtains, yeux marron, front moyen, nez cave, visage osseux, teint pâle, lèvres minces, 1,70m

Il intègre le 9e Regiment d'artillerie. Il est promu Brigadier en septembre 1910, Maréchal des Logis en mars 1912. 

Il est libérable en avril 1914, mais est maintenu au corps et effectuera la campagne d'Allemagne (2 aout 1914- 7 avril 1919)

Il est promu Sous-Lieutenant de réserve en octobre 1915 et versé dans l'infanterie au 95e RI. Le 4 aout 1916, il fut blessé (la nuque traversée par une balle) et fait prisonnier à Thiaumont.  Interné à Geversheim un mois après sa blessure, il rentre en France le 20 décembre 1918.

Il est admis au Centre de réentraînement de Mazamet en janvier 1919 et est promu Lieutenant d’active le 2 février 1919 (rang fixé au 6 octobre 1917), il intègre le 3e Régiment mixte de Tirailleurs et de Zouaves avec lequel il effectue la Campagne de Syrie  ( 8 avril - 23 octobre 1919) et la Campagne au Levant (24 oct 1919 au 1 avril 1921)
Il est versé ensuite au 24e RTNA (Régiment de Tirailleurs Nord-Africains)
C'est cette année là, le 28 juillet, qu'il se marie avec Marthe PINEL.
Il passe ensuite au 62e RTM et effectue la Campagne du Maroc (19 septembre 1921 au 21 juin 1922); puis est versé au 64e RTM en mars 1923.
Citation le 3 aout 1923: À l'amont de N'Tarsit, il remplace son tireur blessé , puis va chercher un gradé blessé.
Le 24 avril 1925 il obtient sa penson de retraite ( 15 ans ), il est nommé Lieutenant de réserve et pris en compte par le 15e RI le 9 juin 1925.
Par Decret du 7 juin 1925 il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur avec rang du 20 avril 1925.
Médaille de la Victoire
Médaille de la Grande Guerre
Croix de Guerre avec étoile
Croix de Guerre des TOE avec palme
Médaille coloniale avec agraphe Maroc
Chevalier de la légion d'Honneur
Il va continuer ensuite une carrière d'officier au Maroc. 
Alors qu'il est Lieutenant au 4e Étranger, il est promu capitaine en mai 1932.
Il est muté au Bureau régional de Marrakech à l'époque (en 1934) où la région est commandée par le Général Catroux. Trois ans plus tard, dans le même bureau régional commandé par le général de Loustal, il s'occupe des Affaires indigènes. La même année, il est décoré de la Croix des Services militaires volontaires (arrêté du 25 septembre 1937). 
Nous sollicitons ceux qui ont connu les Bruniquel de Marrakech afin qu'ils nous aident à compléter leur histoire, une histoire singulière que nous ne voulons pas oublier. De la génération suivante nous savons que Pierre Bruniquel a été lieutenant au 2e RTM et qu'il a vécu 95 ans. Nous espérons que Brigitte, Bertrand, Philippe et d'autres membres de la famille ou des amis nous aideront à compléter cette page du souvenir.

Henri-Cayon-peintre-koutoubia-Les_Annales_coloniales Tableau d'Henry GAYON, Marrakech 1929

13 août 2018

LE POLO CRÉÉ À MARRAKECH EN 1924 GRÂCE AU 22eme SPAHIS

LE SPORT DE BALLON À CHEVAL FUT DOTÉ D'UN TERRAIN À MARRAKECH EN 1924

LE TERRAIN "JNAN-AMAR POLO DE MARRAKECH" A ÉTÉ CONSTRUIT À 20 Km ROUTE DE TAMESLOHT VERS LE LAC TAKERSKOUT EN MAI 2013, mais il avait un prédécesseur de 99 ans, installé à Marrakech même, au pied du Guéliz !

C'est grâce à un entrepreneur saoudien, Amar Abdelhadi, que les plus beaux terrains de Polo du Maroc se trouvent à quelques minutes de Marrakech, attirant une clientèle fortunée. Les cavaliers de la Garde Royale, joueurs de Polo, aiment s'y entraîner et participent brillament aux concours. Amar Abdelhadi s'est entourré des conseils des spécialistes Argentins du Polo dont une race de chevaux est particulièrement adaptée à ce sport.

LE 22e SPAHIS AVAIT AMÉNAGÉ UN TERRAIN DE POLO AU PIED DU DJEBEL GUÉLIZ 

Polo-MRK-1925-Le_Sport_universel_illustré   Photo: Le Sport Universel

Le 22e SPAHIS marocains a disputé son terrain au torrent de galets que domine le rocher du Guéliz, et, pour inaugurer cette esplanade, il a donné le 21 décembre 1924, une fête hippique fort réussie. Le général DAUGAN, commandant la région, le général DEBRAULT, le général MOOG, commandant la cavalerie du Maroc, ont honoré la réunion de leur présence. 

La partie de ballon à cheval qui mettait en présence deux équipes de joueurs du régiment, a donné lieu à une démonstration d'autant plus plaisisante que chacun s'est attaché à faire du beau jeu et non pas à briller individuellement. C'est une première réalisation des efforts sportifs que le commandant LAHURE a déployé depuis son arrivée, et que le capitaine SOUBIRON, relevé du poste de Casbah-Tadla vient maintenant seconder d'une ardeur égale.

Le 22e SPAHIS voudrait aller d'ici peu se mesurer aux joueurs de Rabat et de Casablanca.

Il offre aussi la plus belle hospitalité sportive aux joueurs des deux mondes qui seraient tentés par le plaisir de jouer dans un des plus beaux sites du globe

Le match inaugural fut arbitré par le commandant GAILLIARD

L'équipe du Capitaine SOUBIRON, qui comprenait aussi le Sous-Lieutenant HELLER, le maréchal des logis POUSSAILLÉ et le maréchal des logis MONTÉLÉAN a gagné par 4 buts à 0 devant l'équipe du Commandant LAHURE, capitaine HUSSENOT-DESENONGES, capitaine MERMET, lieutenant DEVONGES, remplaçant lieutenant VALLIN.

Polo-Amar-MRK Les joueurs de Polo du monde entier trouvent aujourd'hui dans la proximité de Marrakech, un terrain exceptionnel pour pratiquer leur sport.

MANGIN@MARRAKECH est heureux de révéler aux marrakchis d'aujourd'hui qui l'ignoraient que le polo par équipes de quatre a été officialisé à Marrakech par une fête hippique inaugurale en décembre 1924. Les joueurs des équipes de la "Garde Royale" et du "Marrakech Polo Club" pourront célébrer en 2024 le centenaire des premières compétitions de Polo au Guéliz.

De leur côté les descendants des joueurs participants à la première compétition officielle à Marrakech pourront ajouter dans les commentaires des souvenirs relatifs aux pionniers de ce sport, officiers et sous-officiers dont nous révélons les noms.

Les anciens de Marrakech auront aussi des souvenirs à consigner dans les commentaires concernant le Haras, la Remonte, les compétitions sur l'hippodrome, l'étonnant Van Houtegen, dit Pierrot le cow-boy  et les multiples fantasias  dont ils ne veulent pas que la mémoire s'éteigne.