DES SALLES ET DES TEMPLES À MARRAKECH

Les premiers cultes protestants à Marrakech furent organisés par des Écossais venus dès 1890 pour y installer un dispensaire de soins médicaux avec la Southern Morocco Mission de Glasgow. Le premier document sur Marrakech édité par le Protectorat en juin 1913 du temps du Général Brulard indique l'établissement d'un pasteur (probablement un aumonier militaire). La présence du général protestant de Labruyère, comme Chef de la Région de Marrakech jusqu'en 1922 facilite la constitution d'une petite communauté qui ne dispose pas de temple, mais qui doit se renouveler constamment. Le docteur Charles Gillouin, connu pour son "Journal d'un chrétien philosophe" affecté à Marrakech en 1921 y meurt en 1922 à 40 ans.

Du temps du pasteur Jules Roche et de sa femme Nelly, originaires de Saint-Maixent-l'École en Poitou, et habitant en Médina, les cultes avaient lieu dans des salles empruntées notamment à la Mairie de Marrakech ou chez une famille. Jules Roche avait été d'abord pasteur à Chey (1920-1926) dans les Deux-Sèvres, puis aumônier militaire au Maroc à partir de 1926. Avant son départ du Maroc vers 1945, il put voir la construction du premier temple de Marrakech. Il est revenu ensuite en France à Saint-Maixent.

UN PREMIER TEMPLE FUT ÉDIFIÉ DANS LE QUARTIER DE L'HIVERNAGE EN 1943 ET AGRANDI EN 1949. UNE ANNEXE FUT CONSTRUITE EN 1954 À CÔTÉ DE LA PLACE DE LA GRANDE POSTE DANS LE BUT DE DISPOSER DE SALLES POUR LES JEUNES.

APRÈS L'INDÉPENDANCE, LE PREMIER TEMPLE FUT CONSERVÉ PLUSIEURS ANNÉES, PUIS REMIS AU GOUVERNEMENT MAROCAIN EN 1980 QUI EN FIT UNE DÉPENDANCE DE L'ÉCOLE D'ARCHITECTURE ET LES PROTESTANTS TRANSFORMÈRENT LES SALLES POUR LES JEUNES DU GUELIZ EN LIEU DE CULTE.

LE SITE INTERNET OFFICIEL: www.eeam.tk EST EN RÉFECTION. ON TROUVERA DES RENSEIGNEMENTS SUR UN AUTRE SITE INTERNET: TEMPLE DE MARRAKECH. IL Y A DES CULTES TOUS LES DIMANCHES À MARRAKECH. L'ASSISTANCE NOMBREUSE ET ANIMÉE SE COMPOSE PRINCIPALEMENT D'ÉTUDIANTS VENUS DE L'AFRIQUE SUBSAHARIENNE AVEC LEURS MUSIQUES, LEURS GOSPELS ET LEURS CHANTS.

Retour en images sur les protestants de Marrakech à l'occasion de la Pentecôte.
( un article sur l'église catholique des Saints Martyrs figure à la date du 4 avril, veille des Rameaux)

Temple47JdM
A la sortie d'un culte en avril 1947, le pasteur Calas, proche de la retraite est au milieu de la photo et le pasteur Jean de Mondenard nouveau pasteur à Marrakech est plus à gauche.
Les premiers pasteurs à Marrakech furent des aumôniers militaires. Le pasteur Roche est resté à Marrakech jusqu'en 1945-46. Ci dessous une photo du pasteur Calas dont se souvient Monique Ducou. Il résidait à Casablanca et venait à Marrakech en qualité de président des Églises réformées du Maroc.

29
Le temple sera agrandi en 1949, du temps du pasteur Jean de Mondenard en utilisant l'espace de la tour de gauche qui, avant cet agrandissement, n'avait que le ciel pour toiture. Voir ci-dessous.

TEMPL_MRK01
Façade du temple de l'Hivernage après les transformations de 1949.

LES MARRAKCHIS (PROTESTANTS OU NON) SE SOUVIENDRONT DES KERMESSES ORGANISÉES AUTREFOIS SUR CET ESPACE. ON AURAIT PU TOUT AUSSI BIEN LES APPELER "MOUSSEMS"
----54K03 54K04 ---------------------------

            54K02
Photos de la Kermesse 1954

CI-DESSOUS UNE ÉQUIPE DE JEUNES AÎNÉS EN SORTIE À L'OURIKA EN 1953
Ourika05_1953
Quelques noms par ordre alpha: Accart, Boeuf, Bourguignon, Calas, Carmenil, Brochon, Perrenoud.

L'ENTRÉE depuis la rue qui s'appelle encore aujourd'hui rue du temple.
templMRK07
La famille Ramelet et le pasteur Jean de Mondenard en tenue d'aumônier.

L'INTÉRIEUR du premier temple, d'abord version 1943, puis après la transformation de 1949

IMG_0008

Templ

LA TABLE DE COMMUNION avec la bible ouverte, la chaire à gauche, la croix nue de la Résurrection, les plantes vertes symboles de la création. Les numéros des cantiques du jour, au premier plan à gauche  l'harmonium pour accompagner les chants. La table de communion est originale avec sa forme ovale qui illustre la manière dont les communiants l'entourent comme pour un repas pris ensemble, comme pour le dernier repas du Christ avec ses disciples.
templMRK12

Sur la plaquette du 4e Centenaire des Eglises réformées (1559, premier synode clandestin à Paris, le massacre de la Saint-Barthélemy est d'août 1572) se trouve une photo intérieure de ce temple avec cette légende: "L'architecture intérieure du temple de Marrakech est caractéristique de ce dépouillement et de cette simplicité que les Églises de la Réforme ont redécouverts. On peut voir, dans la présence des plantes grimpantes derrière la table de communion, le symbole de la création tout entière rachetée par la croix." L'écologie évangélique, la 'sauvegarde de la création', était déjà dans les esprits à Marrakech en 1949.

Cet ancien temple fut remis au Gouvernement marocain du temps du pasteur Gilbert Schmid, le 14 avril 1980 à 16h00. Les signataires furent M. Albert Larroumets pour l'Église évangélique au Maroc et AL ADLOUNI My Brahim Chef du Service des Domaines de Marrakech. Il s'agissait des titres fonciers n° 7401M et 13179M d'une superficie respective de 1270m2 et 955m2 soit au total 2225m2 situés au quartier de l'hivernage consistant en un jardin et constructions (temple et petit bâtiment de services).

LE DEUXIEME TEMPLE EST ENCORE PLUS DISCRET QUE LE PREMIER: AU BOUT D'UNE ALLÉE D'ARBRES DE LA FAMILLE DES BAOBABS UNE VILLA À COLONNES ENSERRÉE ENTRE DES IMMEUBLES ÉLEVÉS :
2
Cette villa située près de la Poste du Guéliz fut léguée à l'Association des pasteurs de France en 1953 par la famille l'ÉPLATENNIER, puis surmontée d'un étage sur la droite. On pourra comparer un cliché contemporain avec la Villa de M et Mme Charles L'Éplattenier.

Villa-Germaine_1933

Charles L'Éplattenier avait un poste important aux Travaux Publics de Marrakech. Le pasteur Jean de Mondenard fut le premier pasteur civil à Marrakech. La paroisse lui ayant demandé de démissionner de l'armée et de laisser la région militaire à un nouvel aumônier.A côté de la villa furent construits des locaux de jeunesse avec une grande salle où pouvaient être donnés des spectacles. Pour des raisons de sécurité il y eut aussi quelquefois des cultes dans cette salle. A partir de 1958, le pasteur Lestringant et sa famille vinrent à Marrakech. La grande salle fut transformée, l'ancienne estrade abaissée de manière à pouvoir y célébrer les cultes régulièrement. Les kermesses qui autrefois avaient lieu à l'Hivernage y furent aussi transférées.

Au fond du jardin et surplombé tout autour par de hauts immeubles de cinq étages se trouve le temple tel qu'il est encore actuellement. 
5 3 4
Ces photos extérieures peuvent être agrandies en cliquant dessus.

L'INTÉRIEUR DU TEMPLE ACTUEL
8
La table de communion, la croix et les bancs viennent du premier temple. L'harmonium a laissé sa place à des instruments plus modernes.

JE SUIS LA LUMIERE DU MONDE. CELUI QUI VIENT À MA SUITE NE MARCHERA PAS DANS LES TÉNÈBRES; IL AURA LA LUMIÈRE QUI CONDUIT À LA VIE. (Citation de Jésus-Christ selon l'évangéliste Jean: 8, 12)

Certains voudront partager dans les commentaires des souvenirs liés à ces lieux: célébrations, fêtes...
Si vous avez des photos souvenirs ou des questions vous pouvez passer par le lien "contactez l'auteur"