LE PETIT MARCHÉ ET LA CASEMATE

DE NOMBREUX SOUVENIRS S'ASSOCIENT AU PETIT MARCHÉ

TANT POUR CEUX QUI HABITAIENT LE QUARTIER QUE POUR LES ÉLÈVES DE L'ÉCOLE AUGUSTE RENOIR ET DU LYCÉE VICTOR HUGO

BEAUCOUP SE SOUVIENNENT AUSSI DES COMMERCES ET DES COMMERCANTS.

GRÂCE À PLUSIEURS MARRAKCH'AMIS NOUS AVONS DES PHOTOS PLUS OU MOINS RÉCENTES DE PATRICIA, ANNE, FRANCINE ET HASSAN ....

PHOTO DE 1998: PATRICIA BICHAUD (86) AVAIT HABITÉ RUE DU SGT LEVET

image0_2

PHOTO D'AVANT 1998 : ANNIE COCI HABITAIT RUE DES GRENADIERS

PETITMARCH_

JEAN-MARC BERGER NOUS SITUE LE PETIT MARCHÉ ET LA RUE DES GRENADIERS SUR UN PLAN

;> Petit_March__et_Rue_Grenadier

Jean-Marc: "Au point Rouge se trouve le Petit Marché du Gueliz - Au point Jaune : la zone où pouvait se trouver la rue des Grenadiers ! Je reconnais ces habitations ( rue des Grenadiers) pour avoir assez promené  dans ces ruelles."

LE PAYSAGE A BIEN CHANGÉ À EN JUGER PAR CETTE PHOTO DE FRANCINEIMGP1970

.canalblog.com/88/21/511371/48763796_p.jpg" border="0" alt="IMGP1970" width="450" height="338" />

Les immeubles bâtis du même côté de l'Avenue de la 4eDMM ( Targa) que le LVH et le Petit Marché. FRANCINE a envoyé d'autres photos qui surplombent l'ex Camp Mangin, elles illustreront une prochaine page. FRANCINE nous rassure sur sa santé : "même si la cicatrisation prendra du temps, les douleurs ne sont en rien comparables à celles d'avant,... je suis contente de cette opération vraiment!! "

PHOTOS DE JANVIER 2010: HASSAN AZDOD ENQUÊTE POUR NOUS

"ce qui reste des fameuses boutiques rondes avec une ribambelle de nouveaux immeubles tout autour"

CMC_BARAQUE_RONDE_GP

DES VESTIGES POUR ARCHÉOLOGUES DATANT DU XXeme siècle

CMC_BARAQUE_DDA_HMAD

LA TOITURE A SUBI L'ARCHITECTURE DES IMMEUBLES VOISINS

CMC_BARAQUE

Monique a écrit"J'ai été à l'école du Camp Mangin puis au collège technique de Marrakech. Je passai mon temps au petit souk du Guéliz où j'avais des amis : le cordonnier, l'épicier et surtout le mécanicien de vélos. Mon père était mi litaire et était le maître d'oeuvre des tourelles placées à l'entrée de la caserne de gendarmerie mobile.(...) Je ne suis jamais retournée sur les lieux de mon enfance et je garde un souvenir du camps des Oliviers, du camp militaire où siègeaient les paras, les bérets verts etc... de la partie assez désertique entre les camps militaires et la Targa. Les rétaras, le rocher du Guéliz où était enfermée une citerne d'eau, tous ces lieux où nous, enfants, nous allions jouer en cachette après avoir fait le mur du camp"

QUE RESTE-T-IL DES ANCIENS COMMERCES ?

CHACUN POURRA COMPLÉTER CETTE PAGE PAR SES SOUVENIRS DANS LES COMMENTAIRES

 

HASSAN AZDOD NOUS MONTRE AUSSI LA CASEMATE À L'ENTRÉE DU CAMP MANGIN

"Cet espèce de bunker rond avec des  meurtrières au ras du sol est toujours là.
Le car scolaire qui sortait de la Base faisait un arrêt près de cette casemate pour prendre les élèves qui habitaient  hors de la base LOMA ou logements militaire. Notre ami le petit berbère Azor qui est maintenant un GRAND  BERBERE  peut il nous éclairer sur l'usage de ce bunker et peut etre la date de sa construction; il est intact (voir photos ci-dessous prises le 9 janvier 2010)
Mon cher Azor ton blog et tes récits sont époustouflants, merci et continues."

CMC_CASEMATE

Les meurtrières disparaissent avec l'épaisseur du trottoir.

A propos du car scolaire, Azor a écrit dans plusieurs commentaires: "Le Chausson de couleur bleu aviation conduit à tour de rôle par le Caporal Blondeau et le Sergent René, desservait l'école du Camp Mangin, l'école Auguste Renoir, à côté du Lycée Victor Hugo, et enfin la poterne, dite l'école des soeurs, non loin de Bab Doukalas (...) Ils draguaient Jacqueline et Françoise, 16-17 ans, filles de sous-officiers." "Dans le car, je me mettais souvent sur le banc d'en face, de l'autre côté du couloir, pour regarder et admirer une certaine CHANTALE, que j'aimais innocemment. Je ne cessais pas de la regarder, mais je n'avais jamais osé l'aborder, ou lui parler...Je me contentais de la regarder, et j'attendais toujours impatiemment ces moments précieux où on embarquait à bord du car, en sortant de l'école, ou en y allant....Je la sublimais avec sa jupe plissée, sa queue de cheval, et ses botillons. Elle habitait non loin du château d'eau, à 200 mètres de la villa où j'habitais chez mon oncle. Il y avait un abricotier dans sa villa dont je me rappelle bien, car je guettais sa sortie, tout en regardant avidement ces abricots rougeâtres, et gorgés de soleil de Marrakech. As-tu une idée de qui il s'agissait? Je ne connaissais pas son nom de famille. Il ne devait pas avoir à la base 2 CHANTALES. Elle était la seule pour moi. Et bien Oui ! elle était la seule."

CMC_ET_CASEMATE

La casemate à l'entrée du Guéliz occupe le trottoir devant le CMC.

Tout près de la Casemate: "l'hôpital CMC est devenu un Dispensaire militaire depuis qu'on a construit un grand hôpital militaire IBN SINA (Avicennes) ultra moderne derrière la Gare des chemins de fer."

Chaque marrakch'ami pourra évoquer au gré de ses souvenirs soit le Petit marché et ses commerces, soit les promenades du côté de la rue et du camp des Grenadiers, soit les voyages en cars scolaires et leurs émotions, soit l'hôpital militaire et surtout n'oublions pas de répondre à la question d'Hassan sur l'usage du bunker et la date de sa construction.