LE PHOTO-CAMÉRA CLUB MARRAKCHI EN 1957

LE P.C.C.M. RÉUNISSAIT DE NOMBREUX MARRAKCHIS QUI ONT RÉALISÉ DE PETITES MERVEILLES ET DONT NOUS RETROUVONS LES NOMS. HUGUETTE ET SAUVEUR VONT EN RECONNAÎTRE.

;4___PCCM___s_ance_de_travail4_57 10___PCCM___En_action

Cliquer sur les coupures de journaux pour les agrandir: A gauche l'atelier cinéma au travail au cours d'une séance de sonorisation. De gauche à droite: MM. Pierre Prébois,  Marcel Marteau, Michel de Lanlay, Armand et Raymond Carnuccini, Michel Salardenne, Guy Née, Robert DenHartig et Georges Sultan. Cliché de droite: Raymond Carnuccini et sa Paillard.

La création du club unissant les photographes et les cinéastes avait eu lieu le 25 avril 1956. Un club uniquement photo existait depuis 1954 avec Jean-Claude BOURGUEDIEU. Maurice CALAS se souvient des débuts: "Il y avait un photo club avant 1956 plutôt  professionnel ou amateur très averti, ils n'avaient pas de local ni de matériel en commun. L e développement du ciné en 9,5mm puis en 8mm a fait se rencontrer quelques amateurs chez le photographe René BERTRAND .... Marie-Jeanne REVEL ex cheftaine des guides, photographe de la "VIGIE MAROCAINE" (son père, le colonel REVEL en était le correspondant ) et un groupe de professeurs du lycée Mangin dont Melle MAZEL  ont formé la section photo du PCCM qui est devenue aussi importante que la section ciné  et même plus". Le club photo de Jean-Claude BOURGUEDIEU s'intégra à l'ensemble. Après M. BESSON il devint le Vice-Président chargé de la section photo du PCCM, ce qui permit aux photographes de bénéficier du local et des subventions du Service de la Jeunesse et des Sports. 

L’ANNÉE 1957 COMMENCE PAR UN CONCOURS PHOTO N. & B.

Le jury du concours est composé de sept noms et se réunit dès le 11 janvier 1957

Président : M. Michel de LANLAY

Membres : M. Pierre PRÉBOIS (bureau) ; M. Jean-Claude BOURGUEDIEU (bureau) ; M.René BERTRAND (professionnel) ; M. BELLAMY (professionnel) ; M. DALLE (membre du club) ; Mlle MAZEL (membre du club)

Les résultats de ce concours furent proclamés le 22 mars 1957 au cours d’une soirée mémorable. Chaque photographe amateur pouvait présenter plusieurs de ses photos au concours . Le jury consacra le «  Triomphe des dames ». Photos primées 1 Mlle Marcelle HELDET, 2, Mlle Marcelle HELDET, 3 Mlle M.-J. REVEL, 4 M. GABANELLE, 5 M. Guy NÉE, 6 M. Amaury MONFORT, 7 Mlle M.-J. REVEL, 8 M. DAVIAUD, 9 M. DALLES, 10 Mme Marcelle de LANLAY.

Chaque photographe pouvait aussi concourir en présentant un ensemble de 3 photos . Les prix d’ensemble furent remportés par : 1 Mlle Marcelle HELDET, 2 Mlle M.-J. REVEL,

Plusieurs photos hors concours de M. Jean Claude BOURGUEDIEU, Vice Président furent également présentées et tous les Marrakchis purent admirer ces photographies exposées dans la vitrine de M. Pierre PREBOIS, avenue Mohamed V.

Les prix d’une valeur totale de 5000 francs avaient été offerts par la Maison Erard et Deforges.

LE 22 MARS 1957, UNE SOIRÉE D’IMAGES

Après la proclamation des résultats du concours tout un programme d’images fut présenté.

VOYAGE DANS LE SUD MAROCAIN C’est sous ce titre que M. BESSON du SJS présenta une série de diapositives prises au sud du col du Tizi n Tichka et notamment des vues de la chapelle de la mine de Boutazoult que dirige M. André MOULINOU  : « Nous avons découvert le visage violet-noir d’Imini et la chapelle ornée d’étonnants vitraux pourpres, qui honorent la direction de la mine, laquelle a su associer l’art, le travail et les choses de l’âme. Dans la projection ont été intercalées plusieurs scènes du grand Sud et les parures rutilantes des femmes berbères, surtout dues à l’objectif du photographe BERTRAND. Notre ami Bertrand possède des trésors magnifiques ; quand nous en fera-t-il profiter ? » Suivirent dans la même soirée d’autres belles projections et des films.

Diapositives de M. André RAMBAUD, Promenades et excursions dans les Alpes

Cinéma 8mm : Raymond CARNUCCINI Sorties des sections photos et cinémas du PCCM

Cinéma : Pierre PRÉBOIS filme "Notre monde du silence"

Cinéma : ( premier film du club ) Pardon de St-Yves à Marrakech présenté par M. LECORRE, président de l’association « L’hermine de Bretagne de Marrakech » .

Qui nous aidera à retrouver ces trésors afin qu’ils puissent être présentés sur internet dans des « albums photos » ou en vidéos téléchargeables ?

Lors de cette soirée du 22 mars, le président de LANLAY annonce l'ouverture prochaine de deux autres concours : PHOTOS COULEURS et CINÉMA ainsi que les dates des prochaines réunions.

Groupe des cinéastes : 11 avril, exercice pratique de collage de films,. Les viseurs et les objectifs. Et 25 avril : montage du film, histoire d’une plaque de cuivre.

Groupe des photographes : Jeudi 18 avril, La composition de l’image.

Réunion générale Vendredi 26 avril, Pavillon de la Chambre d’agriculture, avenue de Casablanca.

Annonce projet de M. Besson : sortie de Pâques à l’Ouka dotée de la COUPE BERTRAND.

5___PCCM___s_ance_de_travail

RÉUNION GÉNÉRALE DU VENDREDI 28 AVRIL

Le président de Lanlay, fait au début de la réunion, le résumé de l’activité et des projets. Le prochain dimanche un commando fera promenade dans l’accueillant jardin du maître Jacques Majorelle. Là l’inspiration ne manquera pas. M. Bertrand organisera pour le dernier dimanche de mai ou premier de juin une sortie dans la vallée de l’Ourika.

Le président passe la parole à son vice Président pour la photo. Il présente les oeuvres qui vont être projettées. Sur 96 photos en couleurs de 32 amateurs, après un minutieux arbitrage du jury, 15 photos ont été classées.

Prix individuels des photos en couleurs :1er prix: Mlle Mazel: la cuisine de grand mère: 2e prix: Mlle Mazel: fruits et cuivre: 3e prix; M. Georges Sultan : coucher de soleil sur Marrakech: 4e prix: M. Vurlan: crépuscule sur la Base 707: 5e prix: M. Maussang: grenades ouvertes: 6e prix: M. Risse: retour au chalet: 7e prix: Mlle Mazel: lavandières: 8e prix: M. Maussang : billes de cristal: 9e prix: M. Vurlan: grand barrage: 10e prix: M. Maussang: étonnement: 11e prix : M. Fesquet: reflets sur les deux ponts: 12e prix: M. Maussang: escargots sur la salade:13e prix: M. Dalles: sous les ponts; 14e prix: M. Maussang: composition; 15e prix: Mlle M.-J. Revel : nuit de fête.  Pour la délicatesse , le sens artistique de ses paysages et de sa nature morte, Mlle Mazel a été chaleureusement et unanimement félicitée.

Prix du meilleur ensemble de 3 photos en couleurs: 1 Mlle Mazel - 2 M. Maussang - 3 M. Maussang - 4 M. Sultan - 5. M. Maussang. Par ses compositions hautes en couleurs et très originales , M. Maussang a révélé à ses camarades du club des voies nouvelles.

Les films: le vice-président Sclingand annonce ensuite un film d’une simplicité émouvante et d’une grande inspiration poétique. Réalisé en noir et blanc 8mm sans prétention, il constitue un petit chef d’oeuvre, car il a été fait avec amour, par un jeune père, qui a évoqué Noël par de vieilles gravures, des sapins schématisés, des jouets, des bougies, des scintillants. Ces images annoncent l’enfant. Et voici Philippe, 2 ans, dans son berceau; de son paisible sommeil d’ange, il s’éveille ébloui, devant les lumières inondant les jouets. Ses réactions sont adorables. L’auteur du film a pris la parole à son tour; c’est le médecin-capitaine BOUDET, dont les commentaries ont bouleversé d’émotion l’assistance et provoqué de longues acclamations pour cet hymne à Noël et à l’enfant.

Une nouveauté : Une nouveauté a été présentée à l’assistance : le Delrama; qui, sur écran panoramique d’amateur, double la largeur de l’image de 60%. La démonstration a été faite par le film pris sur la route de Marrakech à Asni et au souk d’Asni par Robert Denhartigh et Michel Salardenne, puis sonorisé par eux. Nous avons retenu les scenes typiques de la vie d’un douar, leur couleur, leur pittoresque.

Vacances au Tyrol: M. Sclingand a vécu de belles vacances au Tyrol. Il nous a emmenés avec lui, grace à un important film-reportage en couleurs, sonorisé en 8mm. Quel beau voyage! Il a su l’embellir avec de bien jolies et élégantes figurantes: Mme Sclingand et ses deux jeunes filles. “Lesimages, a-t-il précisé sont parfois un peu sombres, car j’avais trop l'habitude d’opérer sous le soleil d’Afrique du Nord”. La sonorisation est excellente; elle a été obtenue par l’accolement d’une bande magnétisée de 1/8e de millimetre seulement. Nous avons suivi en autocar la sympathique famille, en téléphérique, sur les lacs, dans les vierilles cites, dans les chalets de montagne, et assisté à de charmants pique-nique….Très applaudi a été le film.

Le président a remercié les donateurs des prix: Maison Bertrand, maison Erard et Deforges et le Club

22__Expo_PCCM_R

Raymond Carnuccini filme au lac d'Izli

RÉUNION GÉNÉRALE DU MOIS DE MAI

Fête des images au Photo Caméra Club

“Les idées séparent, les images rapprochent”. Cette phrase était récemment écrite dans une grande revue illustrée. (Réalités) Nous proposons de l’afficher, comme une maxime de base, au siège du PCCM. On y constate en effet à chaque réunion du vendredi un succés nouveau de cordialité, d’entente, de bonne humeur et une assistance de plus en plus nombreuse, intéressée par les belles images en couleurs et les films d’amateurs.

Les propos du président : Ouvrant la séance, le président de Lanlay fait part des prochains projets d’activité du club.

- L’aimable directrice de la Croix Rouge américaine a invité les membres du club dimanche 26 mai 1957 à une séance de projections en leur demandant de présenter quelques unes de leurs oeuvres.

- Guidés par M. Malhomme; président de la Société des Sciences naturelles, le Club s’est rendu aux environs de la ville dans des héronnières où nichent et vivent des pique-boeufs. Des photos et des films suivront pendant une année le comportement de ces flamants blancs qui font partie du pittoresque animé de notre paysage.

- Le dimanche 2 juin 1957 grande sortie à l’Ourika. Il ne s’agira pas d’un pique-nique indolent et familial au bord de l’eau, mais d’une séance de travail vers les cimes à pied ou à mulet. MM Bertrand et Marteau ont procédé à une reconnaissance. Ils guideront leurs camarades aux meilleurs endroits et leurs révèleront des sites grandioses et peu connus. M. René Bertrand a filmé déjà quelques aspects caractéristiques de la region.

- Le 16 juin 1957, nouvelle excursion dominicale organisée oar le Cercle Léon-Puisenat à l’Oukaïmeden, où seront étudiées et reproduites les prestigieuses gravures rupestres.

On le voit, le club est à la fois sportif, scientifique et artistique. C’est la raison de son attrait et de son succés.

Photos en couleurs : Monsieur Rave présente une belle série d’images prises au cours d’un voyage. Il part de Monaco et nous amène à Porto-Vecchio, puis longuement en Corse. Il est très applaudi.

Avec Mlle Marie-Jeanne Revel nous restons marrakchis. Elle nous présente une succession de petits tableaux du souk des artisans du cuivre. Dans les sombres niches on voit luire l’éclat doré des grands plateaux. Nous assistons ensuite à une promenade à l’Ouka et à des couchers de soleil. Ces projections sont accompagnées de commentaries techniques, temps de pose, diaphragme, vifs applaudissements.

Le lieutenant Risse a filmé un voyage au Zagora qui lui a procuré des émerveillements et des étonnements contés avec humour; scènes des souks, fantasias de chameaux,. Il a montré une montagne ceinturée de fines pistes pareilles à des courbes de niveau topographiques. Elles ont été tracées par "le dahu”. Cet animal on le sait, a deux pattes de droite plus courtes que celles de gauche; il contourne toujours la montagne dans le même sens. Étant paresseux, il a horreur de l’effort d’un demi-tour. Mais cette espèce a disparu. Le chasseur n’a eu qu’à se poster sur un passage aussi régulièrement suivi. Le jeune officier a obtenu un vif succés pour son agréable film.

Le concours de films : Sept films ont été soumis au jury. Quatre ont été retenus et classés après de laborieuses délibérations. 1er prix: “Vacances en Portugal 1956” en 8mm sonorisé, par M. Pierre Prébois ; 2e prix: “Pêche au brochet” par M. Coulon ; 3e prix: “Erick” par M. Vallier ; 4e prix: “De port en port” par M. Carnuccini.

Pierre Prébois a commence par nous mettre dans une athmosphère portugaise en faisant virevolter, dans des paysages typiques des poupées en costumes traditionnels. Avec lui le voyage a été fort agréable. MM Sclingand et Boudet ont fait l’analyse du film, car le but du Club est de metre en commun le travail et les procédés de réussite. Pierre Prébois a fait une confession: “Ma plus grande peine a été de coupe rune grande longueur de bandes; le sacrifice était dur car il portait sur les vues où figurait ma famille. Mais ma femme a ramassé les fragments de pellicule livrés aux ciseaux. Elle en era un film reserve à l’intimité familiale”. Les “Vacances en Portugal” ont été longuement et chaleureusement applaudis.

Aspects de Marrakech : Avec amour et talent M. Georges Sultan a su enregistrer en 8mm sonorisé les aspects si divers de notre ville. Pour réaliser son film, il a rajouté des bandes prises avec quatre cameras différentes. Le résultat a été excellent. Le film peut être projeté devant des touristes qui se verront ainsi rapidement initiés, d’autant plus que M. Sultan fait, par son enregistrement, un commentaire élégant et de belle tenue littéraire.

En effeuillant le calendrier : La reunion s’est terminée par la projection d’un film de maître: “En effeuillant le calendrier” C’est en 9,5 mm, sonorisé sur bande magnétique, l’enfance d’un bel enfant de deux ans, Loïc, présentée par M. de Lanlay. L’histoire est par elle même, d’une fraîcheur émouvante: premiers beaux jouets, Noël, les fêtes des deux bougies, les premiers pantalons, les deux premières poches comme papa, la naissance d’un petit frère, un baptême. Ce film étonne par la virtuosité du découpage, du montage et des truquages. Comme dans les bandes publicitaires et les dessins animés, on voit marcher les numéros du calendrier effeuillé et s’animer les jouets et les personages de la crèche de Noël. L’assistance a été séduite par la qualité de cette projection exceptionnelle. Voici un président qui donne l’exemple du travail.

La séance s’est terminée à minuit, dans une attention soutenue, comme dans les plus grandes salles de cinema de la ville.

25___PCCM___pht_pr_s_de_Bab_Doukala_visite_du_Roi

Photo PPCM: la visite du Roi à Marrakech près de Bab Doukkala

SÉANCE GÉNÉRALE DE RENTRÉE

Une fois encore vendredi, dans la sale de la Chambre d’Agriculture les membres du PCCM et leurs amis s’étaient réunis pour la séance générale mensuelle. Après les directives données par le président de Lanlay et le vice-président Bourguedieu, pour les activités des sections cinéma et photo, la séance de projections commença.

Évasion vers le sud et visage de l’Atlas : M. Poisson nous montra la moisson de ses diapositives en couleurs rapportées d’un long périple dans le Sud marocain et à travers les routes et les pistes du haut-Atlas. Ces paysages baignés de lumière communiquent au spectateur le charme irresistible qui se degage de ces regions, et que M. Poisson a su parfaitement rendre. Aussi fut-il chaleureusement félicité.

Les beaux plafonds : Mlle M.-J. Revel présenta ensuite pour le PCCM, une selection de quelques sculptures des plafonds de l’hôpital Maisonnave, que les photographes du club surent particulièrement metre en valeur, en choisissant habilement les angles de prise de vue. De longs applaudissements saluèrent cette présentation.

Un film: Une heure à perdre : M. J.- C. Bourguedieu fit, pour clore cette première partie, une démonstration par une série de 36 diapositives, qu’il prit sur le vIf en 1 heure de temps. Le mouvement, la composition et le choix des scènes ne surprirent personne, car le talent de photographe de Jean-Claude Bourguedieu est connu depuis longtemps. Un commentaire plein d’humour anima encore ce spectacle, déjà si vivant par lui-même. Les bravos qui s’élevèrent de la salle dirent toute la satisfaction du public.

Le cinéma : La deuxieme partie de la séance fut consacrée à un film de choix. M. Wachsmuth, consul de Suisse et les members de la colonie suisse de Marrakech avaient eu l’amabilité de confier au PCCM le grand film que de nombreux amis de la montagne avaient pu admirer la veille au cinéma Régent, “Rocs et cimes”. Ce geste fut très apprécié et le Photo Caméra Club Marrakchi en est reconnaissant à M. Wachsmuth.

La promenade dominicale : Dimanche dès les premiers rayons matinaux, une joyeuse caravane composée de membres du PCCM et leurs amis prenait le depart pour une journée de plein air dans la région des Aït-Ourir. Ce fut d’abord, après un cheminement en voiture dans la poussière rouge de la piste, l’ascension pédestre vers les ruines de Tasaghimout. Chemin faisant, les appareils furent sans cesse en action. Du sommet de la colline, la vue grandiose permettait d’apercevoir, estompée dans le lointain, la plaine de Marrakech, tandis que vers le Sud, une paroi de l’Atlas tachée de neige donnait aux premiers plans des prises de vue, un “fond de choix”.

11___Kasba_d_Oumnast

Après cette marche ascendante puis descendante, un pique-nique permit de récupérer, sous les ombrages des oliviers, au bord de l’oued Asif M’Guedjl, les forces necessaries à la deuxieme ascension de l’après-midi, au Coeur des murailles de la vieille Kasbah du douar Ouanina. La récolte des photographes fut abondante. Et si la journée connut le règne de la gaité, de la camaraderie, il faut en remercier M. Poisson, qui sut découvrir pour le club cette région pittoresque et M. J.- C. Bourguedieu, l’actif organisateur, qui prépara l’excursion dans ses moindres détails.

Prochainement sur l’écran du PCCM, chacun sera heureux de revivre ce beau dimanche.

Il serait précieux de retrouver ce patrimoine photographique et cinématographique, dispersé dans les archives personnelles et familiales de tous ces artistes amateurs ou professionnels dont les noms figurent sur cette page, et également des autres membres qui firent partie du PCCM les années suivantes. Certains aussi ne faisaient pas partie du club et ont également réalisé de belles prises de vues. Nous sommes reconnaissants à Raymond Carnuccini et Maurice Calas d'avoir su conserver ces précieux témoignages dans leurs archives; merci aussi à ceux qui nous liront et nous aideront à faire connaître la mémoire visuelle de Marrakech et des marrakchis.