ROCH POLIDORI REVIENT DE LA VILLE ROUGE Où IL SE TROUVAIT LES 17 ET 18 JANVIER, ET NOUS RAPPORTE DES IMAGESmarrakech_janv

le Colisée, un des rares cinémas conservé

marrakech_janv

L'ancienne entrée de l'Hotel d'Alger où Jean-Marc a vécu jusqu'en 1968. Cette entrée correspond aujourd'hui à un magasin de chaussures. Cela a été confirmé par un marrakchi qui est né à l'hôtel d'Alger.

JEAN-MARC NOUS ENVOIE SA MUSIQUE cliquer ici :Boogie Woogie

 marrakech_janv

 Roch nous positionne le Bab Hôtel par rapport au Colisée

Il nous montre aussi la plaque d'une villa, restée là malgré les injures du temps à côté d'un portail muré.

marrakech_janv marrakech_janv

marrakech_janv"112" />  Qui se souvient de la Villa Jeanne ? La porte est fermée par des parpaings !

L'ÉCOLE DU GUÉLIZ (École Lalla Meyriem) N'A PAS BEAUCOUP CHANGÉ, NOTAMMENT LES SALLES DE CLASSE

marrakech_janv

Les mosaïques aux murs et les carrelages n'ont pas changé, les fenêtres non plus. Les plus anciens ont connu d'autres tables tout en bois, avec pupitre incliné et trou pour l'encrier.

marrakech_janv

Certaines inscriptions sur les tables défient le temps.

marrakech_janv

Cliquer pour agrandir les graphitis sur le bureau

marrakech_janv

Certains se souviendront de la cour et de la longue dalle en béton bordée de troènes sur laquelle par quatre certains jouaient aux osselets. Qui nous décrira les figures à effectuer en rattrapant successivement ou simultanément ses cinq osselets?

marrakech_janv

Il fut une époque où un seul poste d'eau avec un simple robinet occupait le milieu de la cour. Certains en courant s'y étaient blessé. C'est la raison pour laquelle il fut interdit de jouer aux gendarmes et aux voleurs. A proximité cependant, les arbres par quatre, formaient des buts naturels et plusieurs jouaient à la piècette. On trouvait encore des pièces trouées, et nous confectionnions des piécettes avec des bandes de papier découpées, mais les rondelles faisaient aussi l'affaire.

marrakech_janv

Aujourd'hui les arbres ont pris de l'âge et de l'embonpoint et l'espace est protégé.

marrakech_janv
 Qui se souvient de ce bac à proximité des WC en batterie ?                                                                                   

marrakech_janv
 Qui nous parlera de ces arbres ?

/storage.canalblog.com/79/63/511371/61318030.jpg">marrakech_janv

Nous voilà proche des classes où se trouvaient les plus jeunes à proximité du préau où parfois nous avions un spectacle de marionnettes et à d'autres moments nous avions droit à une vaccination contre la tuberculose où contre d'autres dangereux microbes.

marrakech_janv

Ces classes ont été construites plus tard à l'emplacement où nous jouions à "la baraque" avec des noyaux de mech-mech.

"A qui tire ? A qui tire ?" criaient ceux qui avaient une baraque et qui promettaient 5, 10 ou 20 fois la mise à ceux qui lançaient avec succès un noyau dans des trous de plus en plus petits.

marrakech_janv

La visite est terminée, mais on ne saurait partir sans aller voir du côté du mur extérieur de l'école des filles.

marrakech_janv

Madame Polidori était aussi de la visite.

QUI VA AIDER SYLVIE PLATEL À RETROUVER SA MAISON ? ELLE HABITAIT DANS UNE AVENUE DU GUÉLIZ 

"Je dirais que ma maison n'était pas loin d'un café, où nous mangions des escargots dans leur coquille en buvant un lait à la grenadine....
Derrière chez nous il y avait les Duguets, mais je ne me souviens plus du reste...alors je me dis que peut être quelqu'un se souviendra pour moi"

Où mangeait-on des escargots ? Qui se souvient de la rue où habitaient les Duguets ?

1961 - LE BLOG VA PUBLIER BIENTÔT D'AUTRES SOUVENIRS ET LANCE UNE GRANDE FOIRE AUX SOUVENIRS DE L'ANNÉE 1961. QUI A DES DOCUMENTS, DES PHOTOS OU DES SOUVENIRS SUR MARRAKECH EN 1961 ? QUI NOUS DIRA CE QU'ÉTAIT LA VILLE ROUGE IL Y A CINQUANTE ANS?

LE BLOG PUBLIERA AUSSI UNE AUTRE PAGE SUR LA BE 707 QUI S'AJOUTE AUX AVENTURES MAROCAINES DE CLAUDINE XIMA.

LE BLOG PARLERA ÉGALEMENT DE L'AÉROCLUB DE MARRAKECH DÈS 1936 AVEC L'UN DE SES PRÉSIDENTS L'AVOCAT HENRY DUCOU VENU À MARRAKECH APRÈS AVOIR CONSTRUIT SON AVION À TANGER 

LE CHKOUN ANA DE NINETTE ATTAR, AUJOURD'HUI À JÉRUSALEM, EST AUSSI PRATIQUEMENT PRÊT À ÊTRE PUBLIÉ. A propos de Jérusalem Betty de LA MOTTE GRANDE nous envoie 9 vues à 360 degrés prises dans l'Église du Saint Sépulcre CLIQUER ICI : SAINT-SÉPULCRE

CHRISTIANE MURCIA-BREGEOT A ÉCRIT COMME UN POÊME POUR LA REVUE "SALAM MARRAKECH" ET EN FAIT PROFITER LE BLOG AVEC UNE BELLE PHOTO D'UNE CERTAINE PLACE.

1PLACEMRK01

MARRAKECH

Je ne vous ferais pas croire que je viens dans ce Moussem, seulement pour prendre le pouls des courants de pensées, c’est pour ça…entre autres. C’est un lien incontournable, un besoin de retrouver ceux et celles avec lesquels, le même air a été respiré il y a bien des années.

 Je n’ai pas peur de l’étape des mots, pour vous laisser un message, je m’amuse avec ceux-ci parce qu’ils tombent pile poil, pour vous faire sourire et ne pas vous rendre mélancoliques.

Je veux poursuivre cette route qui me rapproche de vous, pour vous rappeler encore et toujours ces lieux sensibles où nous avons vécu, aimé, pleuré ….

 Marrakech, nous invite avec ses brûlures secrètes, à nous tourner vers l’intérieur au creux de sa quiétude ouverte et vibrante. Le cœur de cette ville bat dans nos corps et ouvre pour nous les portes de la mémoire perdue au détour de l’enfance.

 Pourquoi j’écris :

 - pour ne pas avoir peur

 - pour ne pas rester dans l’ignorance,

 - pour panser mes blessures,

 - pour me mettre en ordre,

 -  pour affirmer certaines valeurs face aux égarements d’une société malade etc…etc..

 Marrakech, la perle du Sud, à cause de la couleur ocre de ses remparts, fascine par son animation, ses parfums, ses couleurs, son cœur bat sur la Place Djemaa El Fna et dans les Souks.

 A ! Revenir à Marrakech et y rester !!!!

Merci Christiane  de nous faire partager tes pensées et tes sentiments pour la Ville rouge que nous aimons tous.

AIDER À RETROUVER ANNE MASSART ET DES SOUVENIRS DE LA BE 707

ustify; margin-left: 18pt;">Roland Galibert évoque le Cinébase

"Le cinéma servait aussi aux répétitions théatrales. Le fils Germeaux dirigeait et mettait en scène. Sauf erreur, je revois Jacqueline Patin et Christian Dailloux sur scène.
Le papa d'Anne Massart, grand fan de Jazz,s'occupait d'une petite formation, il dirigeait en s'accompagnant à la guitare ou au banjo. J'y ai appris à jouer de la batterie. On me laissait de temps en temps accompagner une fin de répétition mais malheureusement je n'ai pas de photos pour agrémenter mon texte. Peut-être qu'Anne en a dans les albums de son père et pourrait nous en faire profiter?????????
Quelqu'un demandait ou se trouvait le marchand de brochettes, dans mes souvenirs, il était juste en entrant sur la base à droite (intra-muros)."

JEAN-LOUIS ROY NOUS ENVOIE DES DOCUMENTS EXTRAITS DU CARNET DE VOLS DE SON PÈRE

 F_licitations

DES FÉLICITATIONS SIGNÉES PAR LE COLONEL FEUVRIER

Carnet_de_vol

UNE PAGE DE SON CARNET DE VOL AVEC LA SIGNATURE DU CAPITAINE ANDRÉ XIMA

HERVÉ DE FONCLARE, UN ANCIEN DU LYCÉE MANGIN NOUS ÉCRIT

"Merci Michel de tes vœux. Ils amènent un peu de soleil et font chaud au cœur. Je ne suis pas retourné à M’kech depuis Noël 1962. Ca me manque un peu car le Maroc et en particulier Marrakech sont une partie importante de ma vie. J’aurai 79 ans au mois de juin, en bonne santé. J’étais au lycée Mangin pour l’année scolaire 1945/1946. Si certains se souviennent de moi , qu’ils me fassent signe. On peut me retrouver sur « copainsd’avant ». Amitiés à tous."

QUI SE SOUVIENT D'HERVÉ ET DE SA FAMILLE POUR ÉCHANGER DES SOUVENIRS ?

CLAUDE CHESNY DÉCOUVRE LE BLOG ET REPREND CONTACT AVEC SES CAMARADES DE 4eme IV AU LYCÉE MANGIN: GÉRARD ACHIM, jEAN-PHILIPPE BISCH, CLAUDE SEGUIN ET MICHEL DE MONDENARD - Tous les CINQ aimeraient bien retrouver leurs autres camarades.

4_4_Lyc_e_Mangin_1954

"Comme annoncé, je te fais parvenir la photo de classe de 4°4 (année scolaire 1954/55), qui comprend, de gauche à droite :

-   En haut : Paul CASALES, Jean-René ADISSON, Claude CHESNY, Christian ZINS, Maurice THOURET, R’BIBO ( ?), VIGNOLO ( ?), X, Georges OUAKNINE, X, Jean BALAYSSAC, Jacques LACOMBE.

-   Au milieu : Jean-Philippe BISCH, Gérard ACHIM, X, X, Jean-Noël MAZELIER, André ABITBOL, Christian BERQUE, X, X, Michel De MONDENARD, X

En En bas : Henri ALLOUL, Jacques PLANCHOT, Gérard TEFFAINE (?), X, HARROCH, Melle TRINQUIER (prof de Français), Abdelkrim BENNIS, X, MANICIA, Hervé FIDELLE  

Je Je me souviens que notre professeur de Français avait été effarée de notre niveau de culture générale : en effet personne n’avait jamais entendu parler de Paul Claudel, décédé en février 1955… Du coup, elle nous avait fait travailler un autre auteur avec l’Antigone d’Anouilh… qui était hors programme !

Je joins également un extrait de résultat du concours d’entrée en 6° de 1952 (j’étais arrivé en cours d’année scolaire à l’école du Guéliz dans la classe de Monsieur Ducourneau, joueur de football à ses heures).

Concours_entr_e_en_6__Gar_ons_1952 cliquer sur la vignette pour l'agrandir ou lire la liste ci-dessous

Examen d’entrée en sixième garçons Lycée Mangin – Session de juin 1952

BENSIMON Joseph, DELPECH Jean-Paul, FALKENRODT Hervé, FARROUCH Guy, GUILBAUD Gilbert, JEGOU Alain, KERYEH Jean-Claude, MARTEL Philippe, MAZELIER Jean-Noël, MIGNON Philippe, (10-2-41), MIMRAN Albert, MONGENOT Christian, NARDON Jean-Pierre, NOLGEL Didier, R’BIBO Sylvain, SIMON Robert, THOURET Maurice, ZINS Christian.

ABITBOL André, ADISSON Jean-René, ALLOUL Henri, ANTON Robert, AZINCOTT Hervé, BALAYSSAC Jean, BALESTRINI Michel,  BERQUE Augustin, BEZAGUET Michel, BOUHANA Gérard, CATTA Jean-Marie, CHESNY Claude, CHITRIT Claude, CORDIER Michel, DURAND Charles, DUVAL Jean-Paul, FRAN9OIS Alain, GARRAUD François, HADDAOUI Hafiq, HAGELAUER Alain, MARINAKIS Athanas, MARTINEZ Jean-Louis, MASSY Etienne, NITIS Joseph, OBADIA Marc, PACAUX Joël, PRUNIER Claude, ROSIER Jean-Marie, SELLES Jean-Marie, SIREYJOL Jean-Pierre, TORONDEL Jean, ALLOUCHE André, ANTON Gaston, BIANCAMARIA Antoine, BOURDERIONNET Paul, CASALE Paul, CHAMOREL Daniel, DJOUDI Mohammed, DOMINE Raymond, ELFASSI Abbès, FIDELLE Hervé, FILIPELLI Daniel, GAVINET Jean-Pierre, GRIMALDI Géarad, LABLACK Abdeljellil, LANTERNIER Michel, NEGRINI Auguste, PIAZA Arthur, THOMAS Guy.

Claude Chesny poursuit: "Je ne trouve pas de photos de mes classes de 6°7 (1952/53) et de 5°5 (1953/54)"

Qui pourrait aider Claude Chesny en lui communiquant les photos des classes qu'il recherche?

N'OUBLIEZ PAS LA PROCHAINE RENCONTRE DES MARRAKCH'AMIS À CÔTÉ DE TOULOUSE ( à Venerque) LE 17 AVRIL, Où ROGER BEAU NOUS A ORGANISÉ UN REPAS SYMPATHIQUE.(voir archives de ce blog au 24 novembre 2009)

CHACUN POURRA AJOUTER DES COMMENTAIRES CI-DESSOUS POUR COMPLÉTER LES SOUVENIRS ET POUR RENOUER DES LIENS.