L'OUKAÏMEDEN, LA STATION DE SKI DES MARRAKCHIS À SES DÉBUTS

Je passe une petite semaine dans les Hautes Alpes pour m'adonner à un de mes sports préférés, le ski. C'est à l'Oukaïmeden que j'ai appris à glisser sur la neige alors que j'avais onze ans: trace directe, traversée, chasse neige, conversion, pas des patineurs, dérapages et ce qu'on appelait alors le christiana aval ou amont. Quand je fais du ski ailleurs je ne saurais oublier que j'ai appris avec la famille Rambaud Père et fils et Besson un autre moniteur du SJS qu'ont connu un grand nombre de marrakchis.

Je savais que je n'aurais pas la possibilité de composer une page pour le blog avec des photos parce que la connexion Internet n'est pas suffisante dans ma station de ski. C'est pourquoi j'avais avant de partir placé en "attente" sur canalblog quelques photos de l'Ouka envoyées par Jean-Marc Berger. Les photos de l'Ouka en 1942 sont rares, il nous en fait profiter, même s'il n'était pas encore né. C'est que Jean-Marc est très jeune. A propos Joyeux anniversaire à notre joyeux drille

UNE SORTIE À L'OUKA EN 1942: EN AVRIL LA NEIGE A FONDU EN BAS DE LA STATION

01_Ouka_Avril_1942

cliquer sur la photo pour l'agrandir

On remarquera la mode vestimentaire des skieurs et des marcheurs ainsi que les fixations des skis de l'époque, la plupart étaient encore sans carres. Il n'y avait pas de dameuses et on profitait des pentes damées par les militaires du Bordj à l'entrée de l'Ouka qui montaient méthodiquement en escalier.

DE RETOUR À NOËL 42 AVEC LES PREMIÈRES NEIGES

02_Ouka_Noel_1942__La_Vaisselle

cliquer sur la photo pour l'agrandir

En 1942, il fallait apporter tout un matériel pour faire sa cuisine, le petit refuge ne pouvait accueillir que les premiers arrivés et chez les Berger la cuisine est sacrée.

04_Noel_1942_Nuages_sur_le_Haouz

cliquer sur la photo pour l'agrandir

La mer de nuage cache la Koutoubia.

LE GRAND TÉLESKI EN 1951

03_Le_Grand_Tele_en_1951

cliquer sur la photo pour l'agrandir

La station fut équipée d'un Grand téleski et d'une piste de saut assez tôt puisque les championnats de Ski du Maroc et d'Afrique du Nord pouvaient se tenir à l'Ouka. Maurice Calas nous a appris que les premiers championnats de ski du Maroc qui se tinrent à l'Ouka eurent lieu en 1949. Voir sur ce blog les archives du 25 septembre 2009, ainsi que les archives du 3 décembre 2009 (année 1953).

DANS QUELQUES JOURS DE NOUVELLES PHOTOS POURRONT ÊTRE PUBLIÉES, NOTAMMENT CELLES TRANSMISES PAR L'IMPORTANT SITE D'HALFAOUI À PROPOS DES CARTES POSTALES DE WILLEMSE SUR MARRAKECH EN 1920. MERCI À JEAN-MARC POUR CES PHOTOS DE L'OUKA DONT CERTAINES ONT PRÈS DE 70 ANS.

MAURICE CALAS A AUSSI À NOUS RACONTER L'OUKAÏMEDEN ET MARC BERGER.

"L'évocation de l'Ouka en 1942, et les photos de Jean-Marc me ramènent au temps ou son père et moi  avons été collègues dans des services parallèles pendant quatre ans, il se prénommait Marc... deux dimanches par mois nous étions d'astreinte, ce qui nous laissait le temps de bavarder un peu/beaucoup selon les problèmes ; il lui est souvent arrivé d'évoquer cette période ou il montait avec ses copains à Asni à vélo puis de là , à l'Ouka par la piste muletière j'usqu'au TIzi Nismir pour arriver à l'ouest du plateau, ou bien quand ils avaient trouvé un transport jusqu'à Sidi-Fares, ils allaient  alors jusqu'au Tizi n'Taliouine ( 2202m) ,qu'on appelait aussi col du Taureau..."

2_MRK___Ouka___col_du_Torro__

"...Ils grimpaient  par  cette piste trés raide qui débouche sur le plateau pas trés loin de la table d'orientaion de l'Ouka et qu'ils appelaient  "les échelles" (sur la carte au 1/200 000  ci-dessous, elle se situe à droite du "G" de Tizerag)  c'est par là que dans l'année 1954 les PTT ont fait passer le cable  téléphonique qui aboutissait à l'Auberge, Chez JUJU  où était abritée l'armoire automatique qui desservait les quarantes abonnés de l'Ouka...."

1_A___Maroc__Ouka_Tachdirt_Ourika___carte_EM_1953

cliquer sur la carte d'Etat Major pour l'agrandir

"...Personnellement si je suis monté à l'Ouka par Asni je n'ai jamais pris le chemin des échelles où on s'exposait à des chutes de pierres."

MERCI MAURICE POUR CES SOUVENIRS ET CES ILLUSTARTIONS QUI COMPLÈTENT BIEN LES PHOTOS DE LA FAMILLE BERGER