L'ÉCOLE DU GUÉLIZ NE CHANGE PAS !

IL Y AVAIT LONGTEMPS QUE LE BLOG N'AVAIT PAS PRÉSENTÉ DE PHOTOS DES CLASSES DE L'ÉCOLE DU GUÉLIZ. CES DERNIÈRES SEMAINES PLUSIEURS ANCIENS SE SONT MANIFESTÉS. NOUS AJOUTONS TROIS CLASSES.

marrakech_janv

IL Y A DEUX MOIS ROCH POLIDORI NOUS RAMENAIT DES PHOTOS DES DEUX ÉCOLES, FILLES ET GARCONS.

CES JOURS-CI CLAUDINE XIMA EST VENUE S'ASSEOIR DANS SON ANCIENNE CLASSE Où RIEN N'AVAIT CHANGÉ:  "Je me suis assise au 3ème rang à MA place... 50 ans aprés. Rien n'a changé , c'est très vieux , même le mobilier est d'époque ... seule l'institutrice est neuve ! " Claudine a encore beaucoup à dire sur son "retour aux sources" mais laissons-là souffler un peu.

DANIEL LERAIS NOUS AVAIT ENVOYÉ UNE PHOTO DE SA CLASSE DE CM2 EN 1951 AINSI QUE DEUX AUTRES PHOTOS DE 1949 & 1950 DE L'ÉCOLE DU GUÉLIZ ( VOIR )

IL SE TROUVE QUE JEAN CUBAUD S'Y EST RECONNU. NOUS LUI SOUHAITONS LA BIENVENUE SUR LE BLOG. JEAN EST AUSSI UN ANCIEN DE LA BE 707 : "Je suis né à Marrakech, (1941) de père militaire (aviation)
Nous habitions sur la base aérienne 707 de Marrakech.
De 41 à 46
De 48 à 50
De 51 à 56 (56: retour définitif en France à Creil - Oise)
Je joins deux photos de classe et la photo d’une fête de l’école.
J’ai été assez bringuebalé au gré des mutations de mon père."

LA CLASSE DE NEUVIEME DE JEAN ( CE2)

JEAN_CLASSE_9

Cliquer sur la photo pour l'agrandir et si vous reconnaissez des visages merci d'ajouter les noms et prénoms dans les commentaires. De gauche à droite, et de haut en bas...

Rang du haut: xX, Jean CUBAUD, xX, ...

LA CLASSE DE 7eme DE JEAN (CM2)

JEAN_CLASSE_7eme

cliquer sur la photo pour l'agrandir, de gauche à droite, et de haut en bas...

Rang du haut: xX, xX, xX, xX, xX, Jean CUBAUD, xX, xX;

Rang du milieu: xX, Jean Pierre DE LOS RIOS,  

FÊTE DES ÉCOLES À OK CORRAL

JEAN_OK_CORRAL

Cliquer sur la photo pour l'agrandir et reconnaître les artistes.

QUINZE ANS PLUS TARD, 1967 : LA CLASSE de CM2 EST MIXTE:

Jacky KADOCH nous fait aussi le plaisir de partager une de ses photos de classe

eCM2GuelizJKadosh67

Cliquer sur la photo pour l'agrandir; de haut en bas et de gauche à droite:

Rang du haut: Marc OUAKNINE, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX;

Rang du milieu: Robert KNAFO, Naima GOUMI, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX;

Rang assis: xX, xX, Jacky KADOCH, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX, xX.

Merci à Jacky pour cette photo de sa classe de CM2. Espérons que d'autres se reconnaîtrons pour compléter les noms manquants dans les commentaires.

BIENVENUE SUR LE BLOG À LA FAMILLE CAUQUIL (JEAN-LOUIS ET DOMINIQUE) QUI ONT FRÉQUENTÉ L'ÉCOLE DU CAMP MANGIN.

UNE PHOTO DE MLLE BEHMOIRAS DIRECTRICE DE L'ÉCOLE DE L'ALLIANCE ISRAÉLITE A ÉTÉ AJOUTÉE AU CHKOUN ANA DE NINETTE ATTAR AVEC L'AUTORISATION DE M. JOSEPH DADIA, CETTE PHOTO ILLUSTRANT SON LIVRE, Le souffle vespéral.page 28.

LobsteinBEHMOIRAS03

Il s'agit de la visite de l'Inspecteur régional de l'Enseignement primaire M. Philippe Lobstein et de son accueil par Mlle la directrice Lina BEHMOIRAS au centre de la photo. M. Lobstein était connu à Marrakech pour son engagement dans le "Réarmement moral" ( rebaptisé "Initiatives et changement" en 2001), moins connu pour ses responsabilités éminentes dans la communauté protestante de Marrakech. Sur la photo également Mlle Hortense Coriat, le Docteur Azoulay, son épouse née Israel, ainsi que M. David Elkaïm.

LES INFOS SUR LE PHOTOGRAPHE LÉOPOLD WILLEMSE SE DÉVELOPPENT

GRÂCE À NOTRE RÉVÉLATEUR, CHRISTIANE CRAVIATTO/SEGUIN, NOUS AVONS DE NOUVEAUX RENSEIGNEMENTS SUR L'AUTEUR DE LA COLLECTION DE CARTES POSTALES DE MARRAKECH.

Une partie de sa famille a été retrouvée, ce qui nous permet de mieux présenter ce photographe méconnu des marrakchis. Léopold WILLEMSE, photographe à Embrun à l'est de Gap jusqu'en 1913 se maria à Marcelle REYNIER de St Bonnet en Champsaur au nord de Gap. Ils tentèrent l'aventure du Maroc comme d'autres Hauts Alpins ( la famille maternelle de Roger BEAU était originaire de Serres au sud de Gap). Mais ils ne partirent pas seuls, le frère de Marcelle, Émile REYNIER fut aussi du voyage. Ils arrivèrent à Marrakech fin 1913, un an après le début du protectorat. Léopold WILLEMSE et sa femme Marcelle eurent un fils Paul WILLEMSE, né en 1914 à Marrakech, probablement un des premiers Haut Alpin à naître dans la Ville Rouge. Léopold exerça comme photographe à Marrakech, mais avait aussi d'autres activités rémunératrices. Il aurait été transporteur. Il eut une vie plus courte que sa femme, ses cartes postales n'ont pas été renouvelées après la série qui s'est vendue entre 1919 et 1923. Marcelle REYNIER-WILLEMSE possédait le Café de l'Atlas en 1925. Elle se remaria à Léon COULMEAU alors que son fils Paul WILLEMSE était encore jeune.

Émile REYNIER, le frère de Marcelle se maria aussi et eut une fille Julienne REYNIER, cousine germaine de Paul WILLEMSE. Celle-ci épousa M. CRAVIATTO. Ils eurent une fille Christiane et M. CRAVIATTO est décédé alors que Christiane n'avait que six ans.  La mère de Christiane se remaria plus tard avec son cousin germain Paul WILLEMSE que beaucoup de clients du café connaissaient sous le nom de Popaul. (Ce paragraphe a été ajouté au texte initial)

PhotoLafon01 Terrasse du Café de l'Atlas, années 20 © Lafon, photographe

A droite de la photo , Marcelle, madame Léopold Willemse. La photo ci-dessus est visible en plus grand à la page sur le photographe Léopold Willemse du 8 mars 2011.

Cinquantenaire Lycée Victor Hugo  
Le Lycée Victor Hugo s'apprête à fêter ses cinquante ans en 2011, les 28-29 mai prochains.
Le CLUB JOURNAL du Lycée prépare actuellement un numéro spécial sur ce thème.

Les élèves souhaiteraient obtenir des documents d'archives et des informations à ce sujet, plus particulièrement sur l'année 1961-1962, première année de fonctionnement du LVH. Qui pourrait leur communiquer ses souvenirs ?
Qui parmi les Marrakch'amis serait disposé à être contacté par le CLUB JOURNAL ? Qui accepterait éventuellement de les rencontrer à Marrakech ?

BASE 707 - PIERRE BREMARD NOUS ENVOIE DES PHOTOS DE LA ST ÉLOI SUR LA BASE 707 REPRISES DE DIAPOSITIVES. Nous le remercions d'avoir numérisé ces diapositives prises par son père Henry Brémard et allons les publier prochainement avec d'autres documents sur la Base 707. AZOR, le petit berbère et Christian JUMEAUX qui participa à la formation des premiers pilotes marocains se sont trouvés des connaissances communes grâce au blog. Nous préparons aussi une page sur les SPAHIS avec des photos et acceptons des documents et des souvenirs sur les SPAHIS à Marrakech.

MAURICE CALAS NOUS FAIT PARVENIR DEUX RÉCITS DE SOUVENIRS SUR MARRAKECH AVEC LEURS ILLUSTRATIONS. Nous les publierons aussi. Il demande l'aide des Marrakch'amis:  J'ai envoyé à Salam Marrakech un récit de René Euloge sur les Berbères " La chakara" tiré de son livre "Les Derniers Fils de l'Ombre"  qui à été publié dans ses pages, puis  "La Nzala de Tidili"  J'ajoutais :  "Je n'ai pas connu personnellement René Euloge, mais tellement apprécié ses deux livres ,Silhouettes du pays Chleuh et les Derniers fils de l'ombre, que je les garde parmi les souvenirs les plus précieux de mon pays natal avec le regret de n'avoir pu me procurer ses autres livres. Sa connaissance parfaite du pays et de la langue, immergent tous ceux qui ont un tant soit peu parcouru le haut Atlas, dans une réalité vivante et historique aujourd'hui disparus, du fait de son unification par les Français  et du développement moderne. Je souhaite et j'espère que les marocains de la région de Marrakech, si toute fois ils les connaissent, les considèrent comme un témoignage de l'Hisoire de leurs montagnes, sauvages indépendantes, éprises de réalisme et de liberté."    Maurice Calas 

Voici quelques opinions  de personnalités des années cinquantes sur ce livre : " Ce livre aux images puissament évocatrices de la beauté des paysages constitue un précieux document  qui ne manquera pas d'attirer hors des chemins battus les vrais  amateurs de spectacles rares " (Maréchal Juin)

   " Il y a qelque chose d'envoûtant dans ce livre,qui nous plonge au coeur d'une humanité extraordinaire à la fois primitive et sensible...." (Frédéric Pottecher,actualité de Paris radio diffusion Française)  
    "René Euloge pendant plus de trente ans a parcouru le pays Chleuh ; il en a surpris tous les secrets et noté toutes les coutumes.  Avec délicatesse et dans une langue dont tout exotisme de mauvais goût est exclu, il fait revivre les populations de ces vallées inconnus ou jadis " entre deux repas, deux sommeils, deux étreintes, c'était le coup de feu" ( le Figaro littéraire)
  Ces quelques lignes ont  paru dans Salam , je n'ai eu aucune réactions. Pourtant il y avait  là un peu de provocation.
 Je cherche aujourd'hui  :  quelqu'un qui pourait me mettre sur la piste des autres livres de René Euloge que j'aimerais acquérir  . Ce sont :  Pastorales Berbères - Tragédies Berbères renouvelées des temps antiques - et,  Les Portes du Ciel  (Imaoum N'iguenouane) roman des derniers dissidents de 1933 . 
QUI POURRA AIDER MAURICE À RETROUVER LES OEUVRES D'EULOGE (RENÉ) ?

BIENTÔT DEUX ANS QUE LE FRÈRE CHRISTOPHE NOUS A QUITTÉ

Dans la nuit du 28 mars 2009, après une maladie qui l'a fait beaucoup souffrir, il est allé rejoindre le Christ. Comme son prénom  l'y invitait (Christophe = Qui porte le Christ), il a consacré sa vie aux autres. Sur la fin de son ministère, il a accompagné pendant 25 ans les anciens marrakchis qui sont restés en lien grâce à Robert Lucké et à la revue Salam Marrakech, et qui se rencontrent au Moussem d'Avignon, chaque année en Juin. On trouvera sur ce blog plusieurs pages sur le frère Christophe (utiliser le moteur de recherche en dessous des Archives, ci-dessus à gauche). Celles et ceux qui l'ont connu se souviendront avec reconnaissance de tout ce qu'ils ont reçu de lui.

Moussem2008

Avec Michel de Mondenard, lors de son dernier Moussem. Il se savait gravement malade.

JEAN PIERRE BROCHIER A RETROUVÉ MARTINE LADOS... GRÂCE À L'ANNUAIRE DE SALAM MARRAKECH Où SE TROUVAIT SON ADRESSE, GRÂCE AUSSI AU BLOG.

A NOTER QUE LE COURRIEL CI-DESSOUS QUI PARLE DE "TECTONIQUE DES PLAQUES" EST DU 5 MARS, SIX JOURS AVANT LE SEISME QUI A AFFECTÉ GRAVEMENT ET TRAGIQUEMENT LE JAPON.

"Fils de médecin militaire, j'ai suivi mon père au gré de ses mutations successives. C'est ainsi que la seule année scolaire que j'ai faite au Maroc, c'était 47/48 au Lycée Mangin, en 5è, après 2 trimestres de 6è en Allemagne (Fribourg) et un 3è à Nimes, et avant une 4è à Paris (HIV). (C'est)le genre de vie de bâton de chaise que fut mon enfance. Aucun prof ni camarade de classe n'est resté dans mon souvenir; en revanche, j'ai encore en mémoire le fait que c'est là que j'ai appris quelques bribes de tectonique des plaques (Wegener). J'avais été fasciné par le concept. 
Mais je me souviens très bien des enfants du Médecin Commandant Lados, médecin-chef de l'hôpital Maisonnave : un garçon, Jacques, avec qui on faisait les 400 coups à vélo dans les jardins de l'Aguedal, armés de nos 'tire-boulettes', et ses 3 sœurs, la cadette Martine, puis Nicole, et l'ainée dont le prénom m'échappe. Tous, nous habitions à l'époque sur place à l'hôpital, mon père et moi dans l'une des 2 tours, aux plafonds somptueux. Et je me rendais au lycée à vélo en traversant la médina aux parfums sucrés, c'était le bon temps !
Je serais ravi de pouvoir échanger quelques souvenirs avec Martine, même si mon camarade de jeux, c'était plutôt Jacques."
Par la magie de l'amitié qui relie les anciens marrakchis, Jean-Pierre a pu retrouver Martine dont le mari André est aussi un ancien du Lycée Mangin.

MERCI À TOUS CEUX QUI CONTRIBUENT À APPORTER DES SOUVENIRS DANS LES COMMENTAIRES ET À PERMETTRE DE RETROUVER DES ANCIENS CAMARADES ET AMIS PAR L'ENVOI DE PHOTOS. DANS MOINS D'UN MOIS, LE 17 AVRIL, PENSONS AU REPAS DES ANCIENS MARRAKCHIS ORGANISÉ À VENERQUE PRÈS DE TOULOUSE PAR ROGER BEAU (VOIR)