JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES

CE SAMEDI 23 AVRIL A LIEU LE 2e FOMA À CASABLANCA POUR LES LYCÉES FRANÇAIS À L'ÉTRANGER DU MONDE ENTIER. SOFIA ALAOUI QUI EN EST LA PRÉSIDENTE FAIT HONNEUR À SON LYCÉE DE MARRAKECH ET PRÉSENTERA LES ASSOCIATIONS MAROCAINES DONT GÉNÉRATIONSLVH

64 ANCIENS DE MARRAKECH SE RETROUVENT PRÈS DE TOULOUSE LE JOUR DES RAMEAUX POUR UN REPAS DE LA-BAS !

P4177413

Sur les tables,...des assiettes qui vont inspirer Jean-Marc et d'autres gourmets...

 

P4177419  P4177403  P4177420

LE REPORTAGE DE MONICA CÔTÉ JEUNES:

Comme prévu, je suis allée chez Toup'ti dès le vendredi soir. Dimanche nous sommes allés ensemble à Venerque, qui est à 15 mn de chez Alain. Nous étions parmi les premiers arrivés.

Robert Lucké avait fait la surprise de venir. Roger et Annie Beau étaient là pour accueillir.
Fanfan nous a rejoints avec Blandine, son mari et Christian Lacince et sa femme.
Nous avons retrouvé Monjacques et Michèle avec joie.
Le cadre était très agréable.
Une pensée pour tout ceux qui n'ont pu venir. J'ai pu sympathiser avec des anciens inconnus....
Bises à tous,
Monica
Glossaire: Toup'ti = Alain - frère de Monica; Fanfan = Francine; Monjacques= Jacques Beyris.

venerque165

1. Entrée sous une tonnelle. Le contre-jour n'est pas fameux. En bleu, au milieu, Madame Hypert.

P1020167 

2. Micheline Lacince, JP et Toup'ti.

P1020168 

3. les deux compères !!!

P1020172 

4. Almunia, assureur à Toulouse, René Limon, vu à Donneville et Toup'ti.

P1020180 

5. brochette avec le compagnon de Marianne, Gérard Lombard, Oualidia, Marianne Jacquet, Fanfan, Mado Jacquet, Monica et Bernard Jacquet.

P1020181 

6 . Almunia, Jacques et Michèle (de dos), Madame et Monsieur Louis Martin, chauffeur d'engin à la base.

P1020184 

7. Nouvelle brochette : Michèle, Fanfan, Jacques, Monica et Blandine.

P1020187

8. Une partie de la salle.

P1020191

9. Maryline Ducou et René Limon

P1020192

10. Toup'ti en grande conversation avec Louis Martin.

Roger BEAU prépare une série de photos prises par son fils Pierre-Yves et par lui-même qui présentera les 64 participants et il écrit:

Que faut-il ajouter à propos de cette rencontre ? Il semble que les 64 adultes présents ont apprécié ce repas marocain, avec le plaisir de se retrouver entre anciens marrakchis ou apparentés (ou de faire connaissance avec d'autres). Le site du restaurant proposé par Henriette et Jean-Claude Rocher a emballé tout le monde. D'aucuns l'ont même comparé à la vallée de l'Ourika. Nous aurions pu être près de 90 si la malchance ne s'était acharnée sur certains. La plus jeune a 2 ans, les aînés ayant plus de 87 ans.

Robert Lucké que le mauvais sort (maladie irrémédiable de son épouse) n'épargne pas, avait tenu à être parmi nous ainsi que les Angelloz, les Feneyrol et les Tillet venus de bien loin, eux aussi."

Merci à Roger et à l'équipe pour cette organisation réussie; on aura remarqué trois 'Chkoun Ana' parmi les participants Blandine, Francine et Roger.

Les photos d'assiettes appétissantes ont été communiquées par Francine qui a également fait son reportage et complété la déco.

Francine: "Je vais essayer de vous envoyer un maximum de photos! notre Monica a déjà fait un premier jet! je prends le relais"

Les extérieurs du restaurant :

P41774441

11. Premières retrouvailles sur le petit pont, Michèle, Maryline, René Limon, Monica et  SonJacques !

P10201812

12. Jacques qui retient toute l'attention de son auditoire ! Louis Martin et sa femme, Louis avait la larme à l'oeil en parlant de la base.

P41773503

13. Gérard Lombard, Bernard Jacquet et Monica

P10201714

14. Heureuses de se retrouver

P41773545

15. Mon copain Christian Lacince retrouvé après 47 ans!!!

IMGP09696

16. Mado et Bernard

P41773417

17. Monica, Christian Lacince à l'arrière (le copain que j'ai retrouvé et qui habitait la base en face de chez moi) bibi et Blandine.

A l'intérieur du restaurant:

IMGP09558

18. à Table !

IMGP09579

19. Marcel en conversation avec Mr Labartette et son neveu, Mr Labartette sera présent le 5 juin à la rencontre du Puch d'Agenais.

IMGP096410

20. Blandine et Gilles

IMGP0962

21. Roger Beau bien entourré

Francine zoome sur la déco

P4177361 P4177370

Les lustres et le paravent de la discrétion

P4177389 P4177391

cliquer sur la fantasia

IMGP096511

22. Mon cher Mr Labartette, j'étais une adolescente;  il nous surveillait à la piscine  et était Maître d'escrime au Guéliz et je le retrouve après 47 ans. Lui a très peu changé!! c'est émouvant.

P102018712

23. Un ensemble partiel de la salle à manger, au loin sous la hotte, Marcel Martin

P417736714

24. Jacques, Anne-Marie Martin et Bernard Jacquet

P417737215

25. Marcel et Mr Labartette en pleine conversation

P417737716

26. Blandine, Jean Paul et Micheline Lacince, bien entouré le JP !!

P4177378

27. Roger Beau et moi de dos, Roger est un homme charmant !!!

P4177382

28. Paula Torrente et Madame Hypert

P417738519

29. Un petit aperçu de quelques convives!

P417743720 P417739922

30. Notre Jacques est en forme! n'est-il pas mimi comme ça, souriant avec un  petit air coquin...et

31. Allez à la nôtre à la vôtre on a pensé aux absents!!  bisous
Francine

Francine a aussi "flashé" sur un collier

P4177374

"..ne rêvez pas les filles.."

...et joué avec les miroirs

P4177433 P4177375

"bon tout ne va pas dans ma maison .....mais on admire" et à propos de l'image de gauche Francine ajoute: " je verrai bien cette glace dans mon salon marocain.."
 

Une sympathique répétition avant le grand Moussem dans moins de deux mois les 18-19 juin près d'Avignon ! Merci à nos photographes pour ces magnifiques reportages. Qui regrette de ne pas être venu ? Vous pouvez ajouter des commentaires ci-dessous en vous servant de la numérotation des photos. La liste des participants paraitra avec les photos de Roger Beau. 

front_cover_Oussama_mon_amour_final YOUSSOUF AMINE ELALAMY, fils cadet du regretté Ahmed Kamal Elalamy, ancien du Lycée Mangin dans la même classe que Martine Hardy-Nouvel, publie un nouveau roman. Il a écrit plusieurs livres remarqués, dont "Un marocain à New York"

Un apprenti kamikaze qui s’exerce à mourir avant de rejoindre les anges là-haut, une jeune prosti- tuée follement amoureuse d’un certain Oussama, le rescapé d’un attentat qui se croit au spectacle, un boucher qui ne comprend pas pourquoi on l’accuse du meurtre d’un veau. Dans ce roman à plusieurs voix, Youssouf Amine Elalamy nous raconte, dans un mélange de réalisme, de lyrisme et de fantaisie, l’absurde tragédie de notre temps.

Extrait :

« J’ai débuté ma carrière de kamikaze en m’exerçant sur une pastèque. La pastèque n’a pas de tête, pas d’abdomen, ni de bras ; elle n’a pas même un cœur qui bat à l’intérieur. On peut la tenir vivante contre soi et la croire morte. La pastèque n’a pas de jambes et ne peut pas revenir sur ses pas. La pastèque n’a rien, seulement un visage enfoui à l’intérieur et qui cache bien son jeu... Jusqu’à ce jour, je n’ai encore jamais tué personne. C’est toujours comme ça, avec un peu de patience, tout finit par arriver. »

A propos de l’auteur :

Ecrivain et artiste conceptuel marocain, Youssouf Amine Elalamy est l’auteur de plusieurs ouvrages dont trois romans : Un Marocain à New York, Paris mon bled et Les clandestins (Prix Grand Atlas et Prix Le Plaisir de Lire). Ecrivain francophone, il publie Tqarqib Ennab, un livre en Darija (arabe marocain) et obtient en 1999, le Prix du meilleur récit de voyage décerné par le British Council International pour ses écrits en anglais. Ses livres sont traduits en plusieurs langues et certains ont donné lieu à des projets artistiques tels que l’adaptation musicale de Paris mon bled, l’exposition Miniatures ainsi que l’installation urbaine que l’auteur a lui-même réalisée avec son roman inédit Nomade.

Professeur universitaire spécialiste de la communication et des médias, Youssouf Amine Elalamy est membre fondateur du Centre Marocain de Pen Club International.

Lu dans la presse :

« Dans le Maroc d’Elalamy, on croise des personnages un brin schizo, loufoques et empêtrés dans leurs fantasmes et leurs frustrations. Chacun de ses portraits nous laisse un rire jaune en travers de la gorge. » L'Intelligent (Jeune Afrique)

« Cette polyphonie résonne haut et fort, écrite avec chaleur souvent, hargne parfois, lyrisme toujours.» Le Nouvel Observateur

« Un sublime texte d’une modernité qui renouvelle les voix de la culture arabe. » L’Optimum Magazine

« On souhaiterait que soient éditées plus souvent des œuvres aussi fortes que celles-ci, qui vous indiqueraient la trace d’une relève ». Le Journal du Dimanche

« Le romancier se forge un langage ludique, vivant, mouvant, touchant. Une voix douce qui vous prend au ventre. » Le Soir (Bruxelles)

« Youssouf Amine Elalamy donne la parole à ceux qui sont partis en quête d’un destin que d’autres ont écrit pour eux. Il nous donne à vivre les derniers instants de ces condamnés du refus. » Le Monde Diplomatique.   Dépôt légal : 2011 MO/0687 ISBN : 978-9954-1-0350-0

 

Jean-Louis ROY nous offre une photo des spahis prise ce mois-ci aux Invalides que l'on retrouvera sur la page des Spahis. Il nous communique aussi une photo de 1930 avenue Mangin faisant partie de la collection de son père. La question est "De qui s'agit-il ?"

Qui

 

Jean-Louis donne la réponse: "Il s'agit d'Huguette Fraysse, amie de la soeur ainée de mon père, en 1930.  Les Fraysse tenaient un commerce avenue Mangin. Huguette avait une soeur cadette, Simone."

 

Merci Jean-Louis pour cette contribution. Peutêtre d'autres anciens sauront nous parler des Fraysse et de leur commerce.

 

A bientôt pour de nouveaux sujets et photos sur Marrakech et les Marrakchis et Joyeuses fêtes de Pâques