SOYEZ LES PREMIERS À SOUHAITER UN JOYEUX ANNIVERSAIRE À FRANCINE LE 20/10 POUR SON RETOUR

Francine_AitOurir_32

Francine , entre filles, aux Ait Ourir en pays berbère.

FEMMES BERBÈRES AUTREFOIS

Notre ami Jean-Marc Berger nous fait l'amitié de partager sa collection de photos sur la vie quotidienne des femmes berbères. Prochainement il nous montrera d'autres photos sur leurs parures. Il nous communiquera aussi une bibliographie en images. Nous le remercions de nous avoir préparé cette sélection de clichés avec les légendes apropriées. C'est une vraie chance que ces images nous permettent de disposer de documents sur le patrimoine culturel du Maroc. Cet article ne peut etre reproduit sans son accord écrit et sans la mention de l'édition Mangin@Marrakech, 19/10/2011. 

LES FEMMES BERBERES DU SUD DE MARRAKECH ET LEURS LABEURS

A1 A 2

1 - Femme Ait Brahim mariée (coiffe en cône), filant la laine en paturage d'été.

2: Chibanie Ait Brahim sous la tente au visage sculpté par le temps, secouant la Chkoua pour le barratage du beurre.

A 3  A 4 

3: Femme de pasteur Ait Yazza, avec sa meule à farine .

4: Collecte et transport d'herbes sèches pour l'Founa et l'Kaanoun, dans l'Assif Meloul.
A 5

5: Corvée d'eau chez les Ait Bougmez.

A 6colporteur A 9

6: L'arrivée du colporteur. Tout ce qui est nécessaire à l'hygiène et à la beauté des femmes est dans les paniers de l'Aatar, colporteur de village en village.

9: Moisson du blé,au Ktaoua,Vallée du Draa.

A 7 

7: Filage de la laine et triage du blé chez les Ait Brahim.

A 8

8: Métier à tisser chez les Ait Brahim.

A 10 

10: Sous la tente coté Femme, avec ses ustensiles de chaque jour.

A 11 

11: Tissage de nattes-Hadida-Haut Mgoun.
 

A 12b

12: Une image biblique dans la vallée du N'Fis : cuisson du pain.
© Auteur: Jean-Marc Berger - Ed. Mangin@Marrakech 19/10/2011

LE LVH FÊTE ENFIN SON CINQUANTENAIRE

Le blog a fait toute une page sur le cinquantenaire du LVH dès le 25 février http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2011/02/25/index.html

Il a collaboré avec le CDI et le Club Journal du lycée, il a publié les appels de Catherine Garcia-Gordon et de Clara Oiknine et indiqué le blog http://lewebpedagogique.com/cinquantenairelyceevictorhugomarrakech/ à la demande de Mahjoub Karoite.

Le blog a reçu, il y a cinq jours ( Le 14 OCTOBRE exactement), ce communiqué:

CONVOCATION ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE
Chers membres,
Nous vous informons que nous tiendrons notre Assemblée Générale Ordinaire :
Le Samedi 22 octobre 2011
Au Lycée Victor Hugo à Marrakech.
A 11h30
Le présent mail tient lieu de convocation.
D'autre part, nous vous signalons , que le même jour , nous fêterons ensemble les 50 ans de notre lycée selon le programme suivant :
09H30 : Accueil des participants au lycée avec une collation.
10H00 : Pose du LOGO LVH réalisé et offert par notre membre Daniel OUAKNINE
10H30 : Inauguration du Gymnase avec notre membre GUEZOUM
11H00 : Pause Café 
11H30 : AGO au CDI 
Rapport Moral
Rapport Financier
Débat et approbation
20H00 : Dîner des anciens au Restaurant le FOUQUETS de l'Hotel Naoura Barriere à Marrakech.
Frais de participation au diner: 190 Dh
Vente des tickets :
Nadia MEKOUAR : 0661994988
Catherine GARCIA : 0660848534
Jalil BERTAI : 0660546410
Jamal TROMBATI : 0666398548
Dans l'attente de vous revoir
Fouzi ZEMRANI
Président
PS : Pensez à regler votre cotisation pour l'Année 2011/2012 ( 200 Dh)
Souhaitons à ce cinquntenaire du LVH une pleine réussite, avec le plus possible d'anciens qui pourront se libérer pour le 22 octobre 2011.
Un témoignage écrit le 4 janvier 1965 par un marrakchi qui avait trois enfants dans différentes classes du LVH: "Le lycée Victor Hugo installé à grand frais dans une caserne du camp Mangin ( à frais scandaleux) marche encore très bien, malgré la grêve sporadique des enseignants, due à des suppressions de postes sans préavis. Pour l'instant nous sommes satisfaits de la scolarisation, et les enfants ont encore de très bons professeurs.."
"L'athmosphère d'incertitude se fait de plus en plus étreignante et épuisante. Personne ne sait la date de son départ, bien que tous sachent qu'il faudra partir..."
"Jamais comme au début de cette année, nous n'avons senti la nécessité, de vivre jour après jour sans tenter de faire des projets.."
Intéressant témoignage sur l'ambiance de l'époque, pas très facile à vivre, et malgré les suppressions de postes, une grande satisfaction vis à vis des professeurs. Bravo les profs !