DES ACCIDENTS ET DES PILOTES; QUI SE SOUVIENDRA ?

Une escadrille de six avions de la BE707 allant à Casablanca se trouve prise dans un orage. Le Sergent CALAIS "casse du bois" à Mechra Ben Abou, le Sergent GRASSET et le Capitaine TOCAINÉ atterissent en campagne à deux kilometres du camp Cazes (Casablanca). Le Sergent VÉRON et le Sergent DERAT pilotent leur avion et réussissent à le faire atterrir au Camp Cazes. Deux pilotes retournent à Marrakech à la BE 707. Pour la réception du Général Noguès l'escadrille de Marrakech fut dispersée par le Ciel.

Jean-Louis ROY partage avec les Marrakch'amis des coupures de Journaux sur des accidents autour des années 30 à Marrakech.. 

1927AVIONS002 1927AVIONS001 

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

Un autre accident, probablement un accrochage entre deux avions en vol, situé proche de la route de Marrakech à Mogador entre la Ménara et Sidi Zouine.

Accident_aviation_mrk02 Avion_accident_002 

Voici deux photos prises après la collision d'avions qui s'est produite à Marrakech: à gauche : le train d'atterissage est brisé, l'appareil a piqué du  nez. Au loin, à gauche, une rangée d'arbres: c'est la route Marrakech-Mogador.

À droite: on vient d'enlever les plans inférieurs à l'avion, qui est encore dans la position de l'accident. À gauche, sur le plan supérieur, on remarque la déchirure provoquée par le heurt avec le train d'atterrissage de l'avion du dessus.

Jean-Pierre LEFEVRE nous a parlé d'un accident à Sidi Zouine le 13 octobre 1960 sans gravité pour l'élève pilote qui a fait une erreur de pilotage sur T6. voir le pylône du 115

LES ACCIDENTS SONT PARFOIS TRAGIQUES

cimetiere_GUY_Vandewalle 01

22 Juin 1960, cimetière européen de Marrakech, hommage de la BE707 à Guy VANDEWALLE, élève pilote, accidenté au retour d'un vol de nuit.(cette photo nous a été communiquée par son frère Yves, voir plus loin le sens de sa démarche)

QUELQUES NOMS DE PILOTES DONT LA BASE D'ATTACHE ÉTAIT MARRAKECH ET QUI ONT ÉTÉ VICTIMES D'ACCIDENTS MORTELS:

- René DOUCET capitaine, sur STAMPE SV4C N: Mission voltige et reconnaissance de terrain, accident à Aghouatine du 30 septembre 1949. (cf.archives 31 décembre 2011)

- Michel HUGUET, E.O.R. et Sergent GUÉRARD convoi sur T6, s'écrasent au passage du col de Tizi n'Boujou le 19 février 1957.(cf.archives 9 aout 2011 et commentaire de GN)

- Gérard BESSON, Moniteur pilote accidenté fin décembre 1957 ou début janvier 58, trois mois avant la naissance à Marrakech de son fils Éric BESSON le 2 avril.

- Claude FENEYROL, Élève pilote marrakchi de la 59C accidenté fin 1959.

- Caporal Élève pilote Guy VANDEWALLE, 22 juin 1960, retour d'un vol de nuit.

- Un Adjudant-chef et deux jeunes filles élèves pilotes sur "AS202 Bravo" un vendredi de mai 1978. Ce triple accident mortel signa l'arrêt pendant 29 ans des formations de jeunes filles marocaines élèves pilotes.(cf.Colonel Bouziane)

PLUSIEURS ANCIENS FONT DES RECHERCHES AFIN DE GARDER LA MÉMOIRE DES PIONNIERS. Ils consultent les archives de l'armée et demandent des témoignages à ceux qui les ont connu.

Yves, le propre frère de Guy VANDEWALLE demande de l'aide aux lecteurs du blog:

"Bonjour,  Mon frère Guy s'est tué sur (la BE 707) le 20 juin 1960 à la fin d'un vol de nuit.  J'aimerais rencontrer des témoins qui étaient sur la base à cette époque.  Merci et à bientôt."

Beaucoup de lecteurs du blog vivaient sur la base, il y a 52 ans en juin 1960, la plupart étaient inscrits dans différents établissements scolaires de la Base aérienne 707 ou du Guéliz. D'autres étaient officiers, moniteurs, pilotes ou mécaniciens... qui se souvient de Guy Vandewalle à Marrakech ou sur la base ?

Qui le reconnaîtra d'après les photos envoyées par son frère ?

Guy et des amis 002

Entre deux amis, Guy porte des lunettes pour protéger ses yeux du soleil. 

Qui reconnaitra les visages de ses amis et saura retrouver leurs noms ?

Guy et Cohen 002

Guy (à droite) avait pour ami proche le Sergent Marc Cohen, à gauche sur la photo. (merci à Georges d'avoir rectifié le grade dans son commentaire). Qui saurait ce qu'est devenu Marc Cohen et comment retrouver sa trace ? Yves, le frère de Guy fonde beaucoup d'espoir sur les chances de retrouver par le blog des personnes qui se souviendraient de Guy et de son accident.

La photo de la promotion de Guy Vandewalle permettra peut être aussi de retrouver les noms d'autres anciens élèves pilotes sur T6:

59B-60_Promo-Guy_VandeWalle

Qui saura nous dire de quelle promo il s'agit ? 59 ou 60 ? 59E selon l'hypothèse la plus probable. Pour mieux voir les visages, cliquer sur chacune des vignettes ci-dessous.

159-B-60_Promo_VandeWalle313 259-B-60_Promo_VandeWalle313 359-B-60_Promo_VandeWalle313 459-B-60_Promo_VandeWalle313

Guy Vandewalle est debout, le cinquième en partant de la droite. Merci à ceux qui reconnaitraient des visages de rajouter leurs noms dans les commentaires.

Le frère de Guy espère aussi du côté des officiers qui ont participé à l'enquête: Pilote : Cdt XIMA; Mécanicien : Lt JESTIN; Médecin : Cne GINET; à la tour de contrôle : Lt Jacques DELMAR, Cdt le 3e escadron.

Carnetdebord1

Le carnet de vol du Caporal Guy Vandewalle est signé du Lieutenant J. DELMAR. Nous disposons de la liste des vols effectués sur T6 au mois d'avril. Cliquer sur les documents pour les agrandir. Claudine XIMA avait déja évoqué sur ce blog aussi bien l'éventualité d'accidents grâve que les efforts importants et constants faits pour la sécurité. Le Cdt XIMA avait reçu en 1957 des mains du colonel Chantier la coupe de la Sécurité des vols tant pour les mesures sévères qu'il avait imposé que pour les résultats obtenus. Nous notons la liste des moniteurs qui ont connu le Caporal Guy Vandewalle : Lt DU BREUILH, S/Lt DUC, A/C DURAND, S/C HAMONOA, Sgt MEDRANO, Sgt MEYER, Sgt PUCHEU. Qui saurait ce qu'ils sont devenus ?

carnet debord2

Aidons le frère de Guy en écrivant dans les commentaires ci-dessous ou par le lien "contactez l'auteur" en haut à gauche de cette page. Complétons aussi la liste des pilotes de cette promo de la BE 707.

Z1e

Claudine XIMA a retrouvé pour nous l'article de presse qui accompagnait la photo de son père recevant la coupe de sécurité des vols. Le journal est trés jauni. 

Cette coupe fut remise à l'occasion d'une visite de la Base 707 par un groupe d'officiers de réserve.
La visite se termina par une réunion dans la grande et splendide salle de conférence ou le Général JACQUIER ( c'est une erreur journalistique, il s'agissait du Colonel Chantier sur la photo) remit la coupe de sécurité  en vol au Capitaine XIMA, chef du groupe des élèves moniteurs, auquel elle était attribuée.
Dans la salle se trouvaient les pilotes et les élèves pilotes. Le Général Jacquier salua d'abord les officiers de réserve qu'il avait la joie d'accueillir. Le Général continua son allocution en parlant de cette coupe de sécurité en vol, des conditions dans lesquelles elle est attribuée et de la trés haute distinction qu'elle représente.

coupe_S_curit__des_vols

Elle a été attribuée au groupe des moniteurs et son chef, le Capitaine XIMA, qui commande cette division du monitariat, y déploie depuis des années des efforts intelligents.
Ses documents rédigés sur le pilotage ont été trés appréciés. La coupe lui fut remise ainsi qu'une gerbe de fleurs offerte par le Lieutenant de réserve MENGUY, et les applaudissements crépitèrent.

De même Claudine nous communique le texte du discours du Colonel Jacquier, Cdt de la base école 707 en février 1957. Sur la BE 707 on ne badinait pas avec la sécurité, améliorant , progressant pour éviter aux maximum les accidents, prendre soins des vies humaines, et pourtant malheureusement les drames n'etaient  pas absents de la vie de la base.
"Et maintenant, en matière de conclusion, je voudrais au-delà de cette manifestation de reconnaissance des services rendus et de récompenses, m'adresser aux jeunes élèves pilotes qui seront bientôt les pilotes de l'Armée de l'Air. Je leur dis avec force: PRENEZ CONSCIENCE dés maintenant de la sécurité des vols, réfléchissez longuement à ce problème, car il ne peut être saisi du premier coup.
Z2eLa sécurité des vols, je vous l'ai déjà dit, se propose de diminuer le taux des accidents et des incidents aériens, sans que le niveau de l'entrainement suivi soit affecté.
La sécurité des vols n'est pas la prudence poussée à l'extrême cela friserait la lâcheté. Il serait en effet si simple de rester au sol pour réaliser une sécurité totale des vols!
La sécurité des vols ,VOTRE sécurité et celle des autres reposent sur un tripode constitué par LA CONNAISSANCE , LA DISCIPLINE ,et le RAISONNEMENT.
Vous devez connaitre à fond toutes les sciences qui se rapportent au vol de plus lourd que l'air. Vous devez connaitre à fond votre matériel , vos procédures.
Vous devez être disciplinés, non pas au sens étroit du terme, c'est à dire obéir passivement à un certain nombre de régles, mais bien au contraire vous soumettre activement à la somme d'expériences que vous léguent vos ainés. Cette discipline est une forme de la méthode.
ManuelVous devez raisonner constamment, c'est à dire étudier, comparer, mesurer tous les facteurs, toutes les données, tous les risques qui constituent le problème du vol que vous avez à résoudre. La solution en découlera naturellement. Vous prendrez votre décision en toute connaissance de cause et sans hâte.
Ainsi vous vous rapprocherez chaque jour davantage du type idéal du meilleur pilote qui n'est ni le plus prudent, ni le plus audacieux, mais celui qui sait affronter sciemment le danger."

Le Capitaine XIMA en mai suivant reçoit une distinction à titre personnel pour les manuels de formation qu'il a écrit à partir de ses cours à l'intention des pilotes et des moniteurs pilotes:
- Briefing du Moniteur de pilotage
- Technique d'enseignement à l'intention des Moniteurs de pilotage.
Deux messages de pilotes ayant suivi ces formations: Christian J. :"J'AI RÉELLEMENT APPRIS À PILOTER À MARRAKECH ET JE N'AI EU AUCUN PROBLÈME À PASSER SUR T84F ET SUR MIRAGE EN FRANCE. NOS BASES ÉTAIENT SOLIDES. BEAUCOUP DE PILOTES FORMÈS DIRECTEMENT SUR FOUGA SE SONT TUÉS EN ALGÉRIE SUR T6. ILS NE POSSÉDAIENT PAS LES FONDEMENTS DU PILOTAGE QUI NOUS ONT ÉTÉ INCULQUÉS ET QUE NOUS AVONS TRANSMIS."
Nolens: "QU'AURAIT CONSEILLÉ GUILLAUME, MON MONITEUR À L'ÉCOLE DE PILOTAGE DE MARRAKECH S'IL M'AVAIT ACCOMPAGNÉ AUJOURD'HUI? LE JOUR DE MON LACHER SUR T6, IL M'AVAIT DIT : "Je vous passe le relais !" C'EST LUI QUI M'A FORMÉ: C'EST LUI QUI M'A OUVERT LE CIEL; C'EST LUI QUI M'A DONNÉ CETTE CONFIANCE EN MOI QUI ME PERMET NON PAS D'IGNORER LE DANGER, MAIS DE LE SURMONTER. LE RELAIS EST DEVENU FLAMBEAU; JE LE TIENS FERME ET DROIT." 

LES ANCIENS DE LA BE 707 SE RETROUVENT AU MOUSSEM DES ANCIENS MARRAKCHIS

Moussem_BE707

Revue Salam Marrakech 97, sur cette photo au Moussem d'Avignon, de gauche à droite, debouts: X, René HARTMANN, Michel OUVRIEU, André ANGELLOZ, Jacques LEMOU, Jean LANGLADE, Marcel GILET, André GUÉRIN; Accroupis: Gérard CASANOVA, Michel ROCHAULT, Daniel CADET. 

PROCHAIN MOUSSEM D'AVIGNON: dimanche 17 juin 2012. Réserver la date pour y participer.

VOIR UNE CLASSE DU LYCÉE VICTOR HUGO: Une nouvelle photo de classe de 2eIV au LVH sur le blog à l'année 1971-72 communiquée par Marie-Noelle Surleau/Sommabere avant son prochain voyage fin avril à Marrakech: --> LVH 1971-72 Nous lui souhaitons un beau voyage et de revoir avec bonheur sa ville et son lycée ainsi que des camarades d'autrefois.