Justo_18-O8-33

JOYEUX ANNIVERSAIRE AU CÉLÉBRE MARRAKCHI JUSTOU FONTAINE NÉ LE 18 AOUT ET MEILLEUR BUTEUR DE TOUTES LES COUPES DU MONDE: 13 BUTS EN 6 MATCHES À CELLE DE 1958.

 

Daniel ARBACETTE fils d'André ARBACETTE, autre gloire du football marrakchi, découvre le blog Mangin et la page consacrée à la rue du Commandant Verlet Hanus; il écrit:

"Quel plaisir et quelle nostalgie à lire tous ces noms et souvenirs associés à cette rue qui était celle de mes parents, grands parents oncles et tantes, au 74 de la rue Verlet Hanus, fief de la boulangerie "ALBACETE" concurrente de celle de nos amis Pierre NICOLAU et Bastien COUCHY que la chasse aux sangliers réunissaient souvent du côté de l'Ourika et d'Asni...
Le souvenir aussi de la boucherie Fankhauser plus bas et d'Elisabeth avec qui j'étais en classe ! J'ai une belle photo de la boulangerie dans les années 30 que je vous enverrai avec plaisir. @mitiés  D@niel"

Cette proposition d'envoyer la photo de la boulangerie fut aussitôt relevée et Daniel la fit parvenir au blog pour notre plaisir à tous.

Boulangerie du Gueliz1    "Sur cette photo de 1937, je crois, on voit mes grands parents sur la gauche (François Albacete et Jeanne Garcia), quelqu'un que je ne reconnais pas, puis François, le frère de papa décédé très jeune, papa, et Michel Ferré qui deviendra après la guerre son beau frère, en épousant en Alsace, les deux soeurs Schangel, Celine et Mariette. Puis, les ouvriers de la boulangerie, Ahmed, Aomar, Mutchou, Si Mehdi, Hamida et bien d'autres avec qui j'ai partagé de supers parties de foot dans notre cour, entre deux fournées, et deux livraisons.

Le nom originel est bien Francisco Albacete devenu au fil des temps par une erreur de greffier, Albacette et non corrigé depuis : ARBACETTE
La boulangerie, au 74 de la Rue Verlet_Hanus. Sa fondation doit dater des années 20 car papa (Dede Albacette) est né à Casablanca en 1917, mais ses parents se sont installés aussitôt après au Gueliz. Ils venaient dans les années 12 de Mostaganem en Algérie où une partie de la famille est restée jusqu'à l'Indépendance. La boulangerie a été vendue en 1966 et a, je crois fonctionné pendant une trentaine d'années encore.
Sur la photo la calèche et le triporteur qui a donné à papa ses jambes, lors des livraisons, et sur le terrain de foot du Hartsi comme ailier gauche ! Champion du Maroc, Champion d'Afrique du Nord et en passe de signer un contrat pro avec le Red Star, au moment où la guerre a éclaté !
Nous passions avec mes cousins germains André et Germaine Darier, Jean Pierre et Francine Arbacette des heures entières devant la boulangerie, endroit stratégique pour voir passer les copains et copines qui "allaient faire l'avenue" du côté de la Renaissance. Pas besoin de portables pour se retrouver ; toute la jeunesse marrakchie y faisait le paseo, trottoir de droite en montant vers la Medina, et se fixait les RV pour le ciné, Regent, Lux, Palace etc...) ou les surprises parties du samedi après midi."
La boulangerie Arbacette livrait aussi la BE 707 avec une Juva 4 et nous aurons l'occasion d'en reparler car Daniel est apparenté à un ancien élève pilote sur la base en 1943 qui est devenu Général d'Aviation.
A CÔTÉ DE LA BOULANGERIE DANS LA RUE VERLET HANUS

Verlet_Hanus_FOTIS_MRRKC_1937   André ARBACETTE en 1937 devant le 72 rue Verlet Hanus. Il était un boulanger chasseur de gibiers et footballeur de talent qui fit la gloire du SAM. Nous reviendrons ultérieurement sur ces sports grâce aux articles et photos conservées par Daniel et qu'il a envoyé au blog pour les partager avec les marrakchis. Quatre familles habitaient au n°72 les Fotis, Chotin , Obadia, Trouvé et aussi Daniel qui nous fait part de ses souvenirs.

"En face de la boulangerie, se trouvait l'épicerie MILARAS, tenue par un grec et qui faisait le coin avec l'avenue Mangin
A côté de la boulangerie le petit salon de coiffure pour homme (3 fauteuils à l'ancienne!) etait tenu par un israelite dont j'ai oublié hélas le nom et le magasin d'éléctricté qui suivait, appartenait à Mr Winieski, puis suivait le Petit Poucet.
RueVerletHanus74_MRRKC
Voici maintenant une photo prise dans la rue Verlet Hanus avec mon oncle Henri Darier, mon pére André (Dédé la Boulange), André Darier, neveu de papa et Jean Pierre Arbacette son autre neveu, fils de François, son frére décédé jeune et mari d'Henriette Darmani.

 

Plus loin, aprés avoir coupé l'avenue Mangin et sur le côté droit (Impair) après la pharmacie, il y avait une impasse où vivaient la famille de Jean Ferré, frére de Michel, qui y avait un petit restau. Dans cette impasse habitait aussi la famille Salmon dont le fils etait en classe avec moi.
 
Je joins une photo des familles Arbacette_Darier_Ferré et Schangel prise chez Jean Ferré à Noel 1958 :

Noël_MRRKC_1958      Noël 58 chez Jean Ferré

LE PASSAGE PAR L'ARMÉE

Classe 1917_MRRKC_1937 

La classe 17  avec André Arbacette et Michel Ferré
VOYAGE DE SALAM MARRAKECH DU 12 AU 19 MAI 1988

Salam_MRRKC_1988      Daniel:  "Papa avec ses amis marocains retrouvés lors du voyage de Salam à Marrakech du 12 au 19 mai 1988. Je les salue avec beaucoup d'émotions car il les portait dans son coeur et dans sa mémoire très affectueusement."

LA FÊTE DES BOULANGERS DE MARRAKECH

Les boulangers se réunissaient une fois l'an à La Mamounia pour fêter la profession. On pouvait être concurrents et avoir du plaisir à être ensemble. 

Boulangers_MRRKC_1950         La Mamounia 1950 - Photo Bertrand  

"Mon oncle Henri Darier et papa André Arbacette, Bastien Couchy à gauche de mon oncle et Pierre Nicolau de profil, sur la gauche si je ne me trompe pas en face de papa" Voir le commentaire de Marcel Martin confirmé par Jean-Pierre Prébois, il sagit de Maxime Nicolau)
VINGT ANS APRÈS

BoulangerieArba7_MRRKC_1971

"Lors de mon retour au Maroc en 1971, j'ai pu revoir la boulangerie et me faire photographier devant l'un des trois fours."

1962LVH3e1

Daniel était en 6e1 au lycée Mangin en 1958-59. Puis au LVH, il apparait sur une photo de 3e 1 en 1962-63 avec Serge Biscarrat, Christophe Soudant, Michel Lévy, Elizabeth Maral et d'autres...
Merci à Daniel pour sa mémoire et pour ses photos du passé marrakchi qu'il a bien voulu partager avec nous. Ses documents et ses récitss vont certainement "parler" à plusieurs qui voudront compléter avec leurs propres souvenirs dans les commentaires ci-dessous.