عيد الميلاد السعيد Joyeux Noël חג מולד שמח

o0°0o.o0°0o.o0°0o.o0°0o.o0°0o.o0°0o

Si Boubker Elghanjaoui, il y a cent ans était l'homme le plus riche de Marrakech. Sa descendance n'a pas hérité de tous ses biens. Qui aidera son arrière petit fils Mounir à reconstituer l'histoire de sa lignée ? (voir plus loin)

GRÂCE À ROGER BEAU, VICE-PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION DES ANCIENS DE MARRAKECH, ÉDITRICE DE LA REVUE SALAM MARRAKECH ET ORGANISATRICE DE VOYAGES ET DE MOUSSEMS, LE BLOG A L'EXCLUSIVITÉ DE LA PUBLICATION D'UN DOCUMENT IGNORÉ DES HISTORIENS : UN TRÉSOR DE MÉMOIRE ! (photo FLG: Roger Beau, co-organisateur de la rencontre des marrakchis à Venerque)

Chkoun_Ana_Roger_Beau

Roger BEAU est un amoureux de Marrakech - sa ville; celle où il est né, celle où ses grands parents se sont établis fin 1913, où il a été élevé, a étudié, fraternisé avec de nombreux camarades de la Médina et du Guéliz, fait plusieurs sports, aimé, enseigné les mathématiques, fondé une famille et ... ville qu'il a été contraint de quitter. C'est un témoin d'une époque dont beaucoup parlent sans savoir, un témoin qui ne veut pas que des slogans malveillants propagés par des ignorants de tous bords se substituent à l'histoire réelle qui est la sienne et celle de ses amis. Il a retrouvé un guide d'accueil, conçu pour les européens arrivant à Marrakech en 1913 avec un projet commercial ou industriel. Ce guide cite les noms des principaux négociants musulmans, de leurs homologues juifs et des premiers commerçants et industriels européens.Le blog a déja donné les listes de ces différents acteurs économiques d'il y a cent ans.(voir rubrique: les marrakchis d'il y a un siècle). A l'intérieur de ce guide se trouve un trésor, un plan de Marrakech de 1913, un plan documenté. Merci Roger Beau d'en faire profiter les anciens de Marrakech.

La copie de ce plan est de format A2: 420mm X 594mm. Tout autour de ce plan se trouvent des publicités rendant compte des activités économiques anciennes et nouvelles de la Ville rouge.  Ce plan ne comprend que la Médina, car le Guéliz n'existait pas encore comme ville, seulement comme camp militaire avec ses tentes et quelques baraquements. Par commodité de présentation, le nord ne se trouve pas en haut du plan, mais à droite. 

Pour faciliter la lecture du plan nous l'avons scindé en quatre parties que nous présentons deux à deux. Chacune des parties peut être agrandie séparément en cliquant dessus. Nous avons coloré en vert les jardins, pour leur presque totalité propriété de marocains, pour montrer leur importance à cette époque à l'intérieur des remparts. Il ne faut pas conclure que tout ce qui n'est pas figuré en vert était construit. Il y avait aussi des places et de nombreux terrains vagues à l'intérieur des remparts.

Nous commençons par la partie sud avec la Kasba, l'Aguedal, le Mellah, Berrima, Koutoubia, Riad Zitoun,...

Vert_Ghau

Dans cette partie nous remarquons le Palais Dar Beida à gauche, transformé en hôpital, tout près du Parc d'artillerie et du camp des Zouaves, dit aussi camp de l'Aguedal. La poste et le Trésor y sont installés de même que le télégraphe et l'administration de l'Intendance militaire. Les prisons du sultan sont situées à l'intérieur de la Kasba. Les abattoirs du sud se trouvent à Bab Rob, porte au sud-ouest qui ouvre le passage des militaires vers le Guéliz.

Vert_Ginf

Dans cette autre partie se trouve le Mellah séparé de Riad Zitoun par un mur élevé. A l'est du Mellah à cette époque se trouvait un monticule d'ordures de 10 à 15 mètres de hauteur. Avant le protectorat les juifs n'avaient pas l'autorisation de sortir leurs ordures de la ville. Ce monticule fut au début une curiosoté touristique, puis supprimé pour des raisons d'hygiène et remplacé par un terrain de foot. Non loin se trouve le Consulat de France adossé à La Bahia, où le Général Lyautey avait instalé la Résidence générale. La politique de Lyautey était de sauver le patrimoine des palais et monuments de Marrakech. Pour cette raison il y installa les administrations et les fonctionnaires. C'est ainsi que Dar Beida fut transformé en hôpital, ce qui facilita son entretien et permit de sauver non seulement sa beauté artisitique, mais encore les savoir faire de nombreux métiers d'art.

Nous poursuivons avec la partie nord: Bab Doukkala, Sidi bel Abbes, Sidi ben Slimane, Bab Khemis, Bag Debbagh, ...

Vert_Dhau

Du côté de Bab Doukkala apparait le Hara, quartier et cimetière des lépreux, encore assez nombreux à l'époque car la seule mesure sanitaire utilisée était de les isoler. Le palais du Pacha occupe une place importante entourré de ses jardins. La couleur verte figure les jardins à l'intérieur des remparts, mais à l'extérieur jusqu'à l'oued Tensift s'étendaient la palmeraie et d'autres vergers.

Vert_Dinf

Peu de présence europénne ou militaire dans la partie nord de la Médina où se trouvent plutôt des mosquées, marabouts et zaouias. Notons cependant près de Bab Khemis le premier cimetière européen de Marrakech, situé en face de ce qui est aujourd'hui l'hôpital El Antaki. Les tombes des espagnols et des britanniques étaient à l'époque bien plus nombreuses que celles des français. 

L'intérêt de ce plan vient de ce qu'il localise avec précision des lieux surlesquels nous n'avions plus d'informations facilement accessibles.

Les européens en arrivant à Marrakech en 1913 se sont établis sur une zone relativement réduite entre la Koutoubia et le Palais de la Bahia, autour de la Place Djemaa Elfna et dans les deux quartiers de Riad Zitoun jusqu'au Mellah, la place des ferblantiers et l'Arset Elmaach (un cercle d'environ 300 mètres de rayon comprenait la presque totalité des lieux recommandés). La présence européenne était peu sensible au nord de la Place Djemaa ElFna. La distribution de ce plan fut probablement très vite interompue, car une erreur importante y figurait qui pouvait égarer les nouveaux arrivants: le nom de 'Riad Zitoun el Djedid' avait été donné au 'Riad Zitoun el Kedim' et inversement. C'est probablement l'explication de la rareté de ce plan, un grand nombre d'exemplaires a très bien pu être détruit.

Plan1913_coeur2 

Les principales adresses des commerces européens étaient concentrées sur un petit espace surlequel nous allons "zoomer" afin de permettre l'identification des numéros du plan. Excepté les hôtels N°1 et N°2, les premiers numéros se trouvaient tous autour de la Place Jemaa ElFna.

1 L'hôtel Steyer - Hôtel Champagne, Cuisine de 1er ordre, possibilité de garages pour véhicules "Au Centre de la ville, près de l'état-major". (Non loin de l'hôtel Tazi actuel). 

Plan1913_coeur

2 Hôtel de France -  IMBERDIS, Propriétaire - GARAGE – Essence,  du côté de la rue Douar Graoua et de Dar si Saïd

3 Café de France -  Fouque A. propriétaire : "Au Rendez-vous des Affaires" côté sud-est de la place.

4 Café de la Grande Place - Roddo. J.  propriétaire. 

5 Café du Commerce Papapetros et Moskoyanis - Épicerie française Vins et Liqueurs près de la Société d'études

6 Café de Paris - propriétaire LÉONDIS Michel, PRÈS DE LA SOCIÉTÉ D'ÉTUDES (au nord de la place)

7 Pharmacies - Dayan et HermetPHARMACIE DROGUERIE CENTRALE, Fournitures Photographiques, Eau stérilisée près jema el fna - ou  Dusserre. Droguiste, Pharmaciens : grande  Pharmacie-Droguerie  parfumerie  Au centre de la ville, produits et appareils photographiques. Éditeur de cartes postales.

8 Coiffeur - Ed. VALLADON Coiffeur de l'armée  Service antiseptique, Place Jema el Fna (coté su-est)

9 Epicerie Bordelaise - LAUGAS Ch. alimentation générale, comestibles – vins et liqueurs,  Fournitures aux ordinaires, Place Jema el Fena 

Les numéros 10 à 13 se trouvent sur la rue de Riad Zitoun el Kedim jusqu'à la place des ferblantiers.

10 Epicerie - Alimentation - Liqueurs - Comptoir français d’alimentation - M. Pochon - Fournisseur de la Marine Nationale

11 Alimentation - Ferrier. Alimentation, Comestibles, Vins et Liqueurs -Rue Riad el Zitoun el Kedim (Près du dispensaire)

12 - GRANDE ÉPICERIE MODERNE  Place des Ferblantiers  Fournitures à l'armée Vins et liqueurs

13 Alimentation - Liqueurs - Cescau :Grande Épicerie Française, Fournitures militaires comestibles, Vins et Liqueurs, Place des Ferblantiers 

14 Lennox Fernau Ld - rue des Banques à l'entrée de Riad Zitoun El Djedid :  Ameublement,  Banque : Compagnie algérienne, Matériaux de construction: BriquesChaux et CimentBois de constructionCiment armé, Fers ; Importateur et exportateur.

15 Horloger - - Jourda Horloger  -  

À côté de l'Horloger-bijoutier se trouvait le Service de renseignements, mis à la disposition des nouveaux arrivants.

16 American Bar - rue Riad Zitoun El Kedim

17 Tailleur - LAFOND pour CIVILS ET MILITAIRES  Vêtements et Uniformes sur mesure  Réparations  près du Bon Marché

18 Au Bon MarchéNouveautés, Lingerie, Parfumerie "PIVER"  Rue Riad el Zitoun el Djedid (près du consulat)

19 Poste française - Au Mellah - Mr Jacob Hazan - Riad Bayti - Cette agence postale a continué son activité bien que la nouvelle poste militaire de l'Aguedal fut installée Dar Beida. Receveur : Mr Gibassier.

20 Poste anglaise - Entrée du Mellah - Receveur: Sir Lennox

21 Poste chérifienne - sur Riad Zitoun El Djedid - face à l'horloger Jourda. Receveur: Mr Dumartin, responsable aussi du télégraphe chérifien.

22 Poste espagnole - entre La Bahia et Dar Si Saïd. Receveur: Senor Ricardo de la Llave y Audo.

Il existait aussi une poste allemande, non mentionnée sur le plan, receveur: Herr Adelhoch

23 École Franco-arabe - Sur Riad Zitoun Djedid près de la Zaouia des Chenagia à proximité de la rue des Banques.

Il existait aussi l'école de l'Alliance israélite. Directeur Mr Danon

24 Services municipaux - Place Djemaa Elfna, côté Café de France, Capitaine Landais.

guide_couv1

Ce plan de 1913 permet aussi de situer d'autres activités, la localisation des différents souks, là où se trouvaient le marché aux esclaves avant le protectorat et le départ d'El Hiba, le quartier des tanneurs, les différentes zaouias. Nous reviendrons sur le Marrakech qu'ont découvert les grands parents de Roger Beau (les Faure)  il y a un siècle et qu'ils ont contribué à développer. Nous le visiterons en compulsant le Guide d'accueil qui leur fut remis et qu'ils ont conservé.
 
 
MOUNIR, descendant direct de Si Boubker El ghanjaoui demande de l'aide aux historiens et aux personnes qui pourraient le renseigner : "Je suis fils de Mohamed Elkacem, fils de Ahmed, fils de Kacem, fils de Si Boubker Elghanjaoui. Notre famille est connue a Marrakech. Les anciens Marrakechis connaissent l'histoire de Si Boubker Elghanjaoui. Thami Glaoui nous a deshérités de tous les biens de notre arrière grand-père en épousant sa veuve. Je vis entre les Etats unis et le Maroc."
Dans son livre sur le Haouz de Marrakech Paul Pascon écrit:
"Si Boubker al-Ghanjaoui, avant de devenir protégé et agent anglais, avait à Marrakech le commerce des peaux, des grains,.... Boubker al-Ghanjaoui passait pour extraordinairement riche, il le prouva d'ailleurs en emportant aux enchères les deux premières parcelles des biens sequestrés de Ba Hmed."
"Boubker Ghanjaoui est le personnage qui a frappé l'opinion à Marrakech par sa prodigalité, ses extravagances, ses frasques, sa totale liberté de parole. On le disait même agnostique -chose assez rarement proclamée pour qu'on se la rappelle. La légation anglaise, dont il était le représentant à Marrakech, supportait mal ses excès. Le Glaoui déshéritera ses descendants en se mariant "trois jours" avec la veuve."
 
Mounir nous envoie plusieurs photos, où se trouve son grand père. Ci-dessous Haj Ahmed  Elghanjaoui  (à droite),  vice-président de la Chambre de Commerce de Marrakech photographié avec les autorités civiles et militaires en 1949 ?

Grandfather&Glaoui

De droite à gauche, Haj Ahmed Elghanjaoui, le Pacha Glaoui, le colonel Claude Jean Thivend (voir commentaire), le général d'Hauteville, le Président de la Chambre de Commerce, un fonctionnaire de police.
"Haj Ahmed  Elghanjaoui était commercant et négociant et il avait l'accès total au Glaoui. Il était aussi un "Alim", savant dans la religion musulmane.
Haj Ahmed etait le seul fils de Kacem qui aussi était le seul fils de Si Boubker Elghanjaoui. La mère de Haj Ahmed était de la famille Elamri qui etait l'un des plus grands proprietaires de l'immobilier a Marrakech (Terrains, Maisons, Fondok, etc..), ma grand mère était aussi de la famille Elamri. D'après les discussions que j'avais avec mon pere et d'autres membres de la famille, Glaoui a récupéré les biens de Si Boubker et d'autres biens de Si Kacem. Mon grand père était encore mineur quand son père Si kacem est decede. Le palace du pacha Glaoui "Dar Albacha Stinia" appartenait à ma famille, de même 
Arst Elamri, le jardin a côté et plusieurs autres biens à inventorier. Si Boubker et son fils Si Kacem avaient aussi des échanges commerciaux en partenariat avec la famille Benhima à Safi (ma famille a conservé des correspondances commerciales de cette époque). Quand Si Kacem fut decede et Si Ahmed encore mineur, il y eut boucoup de disparitions des biens de la famille."
 

Grandfather@ChamberofCommerce 

Devant la chambre de Commerce et d'Industrie de Marrakech: Haj Ahmed El ghanjaoui avec Tebbaa, Chkili, et d'autres élus. Merci d'indiquer les noms dans les commentaires.

Grandfather&Berdai&Ayadi&Rouhi 

Haj Ahmed El ghanjaoui, avec Haj Ahmed Berdai, Ayadi (fils du caid ayadi), Rouhi, et ..

Merci à Mounir de nous associer à ses recherches et de nous faire profiter de ses documents sur l'histoire de la Ville de Marrakech et notamment ses photos d'avant l'Indépendance. Merci à ceux qui pourront l'aider à retrouver des pistes.

BE 707 : RECHERCHE DE CHRISTIAN: Je suis à la recherche d'un certain Lieutenant BORDY, en poste à la BA 707 dans les années 54, 55, 56....qui s'occupait, je crois de la "reconversion" des élèves pilotes, qui se retrouvaient inaptes à poursuivre leur formation; merci de m'aider si possible à retrouver un ami de mes parents.  Amitiés.

LALLA CLAUDINE a visité des maisons troglodytes lors de son voyage en Turquie

vacance turquie 2 313

Le confort n'est pas cvonvainquant, mais le spectacle est grandiose.

Finalement une des maisons repérée depuis la montgolfière lui a plu.

 

vacance turquie 2 343

Danuta a trouvé aussi le chemin de la Turquie et envoie des photos"Pour faire suite au séjour de Claudine en Cappadoce." le site de Mira

P1010140

La Turquie, destination de plus en plus prisée par beaucoup de touristes, toutes nationalités confondues, de ces dernières années ; pendant que Lalla Claudine visitait la Cappadoce en montgolfière (ce que nous espérons faire l'an prochain), nous avons fait un circuit mer Méditérrannée/mer Egée, tout aussi passionnant, avec des sites archéologiques magnifiques, un littoral à couper le souffle, la ville de Dalyan, où les tortues Caretta Caretta viennent pondre ; où l'on voit les pêcheurs les « titiller » avec les crabes bleus, afin qu'on puisse les apercevoir, crabe bleu qui a fini dans nos assiettes. Bref, de belles choses à découvrir.    Danuta

P1010223

Au cours de ce séjour, nous avons rencontré des français d'origine marocaine, algérienne, musulmans , qui ont beaucoup aimé le circuit que nous avons fait ; ce mélange là fait aussi la richesse des rencontres qui se rajoute aux lieux superbes visités. Nous nous sommes régalés, avons fait la fête ensemble, beaucoup ri ... ça laisse de sacrés souvenirs !

TURQUIE2011 098

 

 

 Antalya : seul fleuve au monde à se jeter en cascade dans la mer, la méditerranée en l'occurrence.

Nous avons beaucoup appris sur la Turquie grâce au guide qui ne s'est pas contenté de nous parler de lieux antiques, mais a abordé la politique, la vie quotidienne, les hommes, les femmes, la religion, bref très enrichissant et nous espérons faire l'an prochain la Cappadoce, ou Istanbul. Inch'Allah.

 

 

 

DIMANCHE, 4e BOUGIE DE L'AVENT
LUNDI, VEILLÉE DE NOËL
MARDI, JOYEUX NOËL À CEUX QUI LE FÊTENT 
 
À TOUS, BONNES FÊTES DE FIN D'ANNÉE