100ANS

La photo de Juliette Beullac devant le gateau d'anniversaire de ses cent ans est à la page préparée par les Marrakch'amis. (cliquer ici: 100 ANS)

 

 

 

 

 

 LE PLUS HAUT SOMMET DU MAROC À 63 KMS DE MARRAKECH

139

Grâce à Hervé Brisepierre qui nous envoie deux photos de 1938 nous prolongeons la page sur l'Ouka par une page sur le Toubkal.

Personne ne savait avant 1922 que le Djebel Toubkal (4169m) était le plus haut sommet d'Afrique du Nord. Les géologues et géographes envoyés par le général Lyautey pour établir les cartes du Maroc, furent les premiers à le dévoiler. Jusque là on croyait que le Djebel Ayachi était le plus élevé, mais il culminait à 3747m et il fut escaladé pour la première fois par un européen en 1901, le Marquis de Segonzac.

parc-du-toubkal Deux groupes d'alpinistes s'étaient approchés du Toubkal en juin 1922 (Col de Tachdirt et col du Tifourar), l'un par le club Alpin dirigé par le Marquis de Segonzac et l'autre par le groupe des géographes conduit par M. de Mazières par la vallée de l'Ourika.

Le 8 avril 1923, le Club Alpin français (CAF) organisa son Congrés annuel d'Alpinisme à Marrakech, au Palais de la Bahia sous la présidence de Francisque Regaud, président du CAF. Le maréchal Lyautey n'était pas présent mais avait envoyé son représentant. Compte tenu du nombre de participants (150 dont une centaine d'alpinistes) et de la faiblesse du parc hôtelier marrakchi à cette époque, il avait fallu demander à l'armée de dresser un village de tentes pour les congressistes. Le mauvais temps empécha les volontaires de réussir l'assaut du Toubkal; beaucoup renoncérent en voyant le baromètre dégringoler, peu d'entre eux dépassèrent Asni avant de rebrousser chemin sous la neige.

CAF-Bahia-Marrakech-1922 Les membres du Club Alpin Français réunis au Palais de la Bahia - Photo Gillot-Ratel

La première ascension du Toubkal fut réalisée l'année suivante, exactement le 12 juin 1923 par le Marquis René de Segonzac accompagné de Vincent Berger et d'Hubert Dolbeau. Hubert Dolbeau était un industriel, vice président du CAF section marocaine, Vincent Berger est connu comme le romancier qui écrivit "L'appel du sud". Le Marquis René Bardon de Segonzac fut l'un des explorateurs cartographes du Maroc dès 1899 et notamment du Haut Atlas. C'était un grand sportif, il avait été champion de France d'épée et aussi champion de saut à cheval, il était Président de la section marocaine du CAF. Monsieur de Flotte de Roquevaire, géographe qui procédait par triangulation faisait partie de sa mission d'exploration, de nouvelles régions du Maroc furent équipées en cartes.

Segonzac-1904-maroc La section marocaine du CAF fut initiée par le Marquis de Segonzac et Monsieur Barabino. De nombreux sommets sont gravis, M. de Prendières en juin 1924 atteint les trois pointes de l'Inghemar et en juillet M. de Lepiney monte au sommet de l'Anghour et redescend par la difficile face nord. En 1926 le refuge de Tachdirt construit par les marrakchis est inauguré. En 1928 MM. de Lepiney et Stoffer gravissent l'Aksoual, puis le Ligoumi, tandis que M. Nelson parvient au sommet de l'Aoulime par la face est et au point culminant du Siroua. A cette époque des groupes sont conduits par le savant et alpiniste chevronné Louis Neltner, M. de Lépiney et M. de Mazières.  Le Syndicat d'initiative de Marrakech, présidé par M. Dorée, organise la construction de refuges et la mise à disposition d'abris dans le Haut-Atlas. Le vice président du CAF section marocaine est M. Gotteland, il prend en charge l'initiation de la jeunesse à l'alpinisme.

Louis Neltner fut l'un des principaux propagandiste de l'escalade en montagne marocaine. La ville de Marrakech avait ses alpinistes qui passaient principalement par Asni quand ils projettaient de réaliser l'ascension du Toubkal.

LA HARKA, NOM DU CLUB ALPIN DE MARRAKECH CRÉÉ EN FÉVRIER 1934.

Créé par cinq marrakchis, le club comptait une quarantaine de membres un an après sa création et se joignaient à lui des Casablancais et des Rbatis. Le président de "La Harka" était M. Depied, pâtissier marrakchi originaire des Alpes suisses; dès le début le club parvient à tenir le rythme d'une ascension par mois des sommets de l'Atlas de plus de 3500m. 

La première messe au sommet du Toubkal fut célébrée le dimanche 5 mai 1935 par le Père Henri KOEHLER, prêtre franciscain de Marrakech. Il y avait 24 ascensionistes pour gravir le Toubkal ce week-end là, dont une dame et cinq jeunes filles. Deux membres de la "Harka" servirent la messe. Parmi les jeunes ascenscionistes on reconnaissait Charlet Marral et Jean-Marie Lanouzière.

Premiere-Messe-sur-le-Toubkal-Grand-Père-Henri-Koehler-5-Mai-1935 L'événement fut immortalisé par un cliché et une carte postale. On commençait à récolter des fonds pour construire un refuge à proximité du Toubkal. 

Le club Alpin de Marrakech s'adonait également au ski. Le moniteur de l'époque était Henri Petit de Mirbeck, fils du Colonel qui avait été commandant de la Base école 707 en 1932-1933.

LE CLUB ALPIN DE CASABLANCA

Grâce à Hervé Brisepierre fils de Charles Brisepierre, industriel de Casablanca le blog peut présenter deux photos inédites prises dans l'ascension et au sommet du Toubkal en juin 1938. Nous remercions Hervé de partager avec nous ces photos copiées de l'album paternel.

Ascension_toubkal-juin-1938 Une ascension du Toubkal en juin 1938 avec une halte juste au-dessus des derniers arbustes.

Somet-Toubkal-Juin-1938 Le groupe d'alpinistes parvenu au sommet. Leurs noms ne sont pas inscrits au dos de la photo, mais Hervé reconnait son père: "avec un béret, derriere le fanion à droite." C'est précisément en 1938 que fut décidé la construction d'un refuge au pied de la face nord du Toubkal à 3200 mètres. Il reçut le nom de Louis NELTNER. Le refuge de Tachdirt à 2300 metres ne suffisait pas. Le 3 avril 1942 est fondée la Fédération Française de la Montagne, (création imposée par le Haut Commissariat aux Sports), président Louis Neltner.

 

refuges Cinq refuges: Ouka, Tachdirt, Imlil, Neltner-Toubkal, Lépiney-Tazahart.

Charles Brisepierre vient au Maroc d'abord comme ingénieur en chef pour la Société Vallourec, qui fabrique des tubes. A partir de 1937 il passe à la société Fenie qui est une filiale du groupe Vallourec, vend des produits métallurgiques et des engins de chantier. Il fait la connaissance d'André Fougerolles qui est au Maroc pour créer des centrales hydroélectriques et a besoin de gros tubes. Les amis de Charles Brisepierre de la première heure étaient sportifs; parmi eux le marrakchi Robert Lacaze (sports mécaniques) et le gadiri Guy Villepion (natation).

Le Club Alpin français de Casablanca est fondé en 1946 par Charles Brisepierre et André Fougerolles.

En 1962 l'entreprise Fenie fusionne avec la société Brossette qui deviennent Fenié-Brossette. En 1966 il en devient le PDG. Il est aussi PDG de Protec, conseil en sécurité. Il le sera jusqu'en 1974.

Officier de la légion d'honneur et de l'ordre national du mérite, croix de guerre 39/45, commandeur du Ouissam Chogi. Médaille du  courage et du devouement (sauvetage en mer). Grande médaille d'or du CAF. 

Charles Brisepierre a réalisé des premières dans le Haut-Atlas.

Quatre enfants d'un premier mariage avec Dominique Artur dont Hervé qui partage avec nous ses photos historiques de 1938, il épouse en 1968 Paulette (Fronville) veuve de M. Lionel de la Fontaine (sept enfants) en 1961. Nous revoilà donc à Marrakech où Paulette avait repris la direction de l'entreprise  familiale de La Fontaine, d'emballage et transformation d'agrumes et abricots et Orangeor pour l'exportation. La nationalisation de ses sociétés par le Maroc intervient en 1966, elle crée une association "Union des français de Marrakech" pour obtenir des indemnisations du gouvernement marocain. En 1968 elle est élue au Conseil supérieur des français de l'étranger et se remarie avec Charles Brisepierre. Ils s'installent à Marrakech dans leur propriété marrakchie de Dar ADI OU ADI. 

Merci à Hervé Brisepierre, sculpteur renommé, établi en Provence, dont le travail artistique s'exprime principalement avec le bois. Le blog a déjà publié des anciennes photos du lycée Mangin et de l'Ouka avec Patrick de La Fontaine et du Lycée Victor Hugo avec Marie-Dom

D'AUTRES MARRAKCHIS ONT DES SOUVENIRS DE LEUR ASCENSION DU TOUBKAL OU D'AUTRES SOMMETS DU HAUT ATLAS. Ce serait sympa qu'ils partagent ici le récit de leurs souvenirs et leurs photos

Eclaireurs-Unionistes-1955 Cliché Maurice Calas 1955 - Camp du CPJ. 

Aujourd'hui et depuis la fin de 1999, le refuge du Toubkal a été agrandi et modernisé (80 lits pour les personnes et 20 litières pour les mulets). De nouvelles générations d'alpinistes gravissent le plus haut sommet d'Afrique du Nord dans le confort du XXIe siècle.

Le blog prépare d'autres pages sur la colonie de vacances de Sidi Fares, les Spahis et autres unités en garnison à Marrakech, sur des personnalités marrakchies, sur Marrakech en 1928,.. Chacun peut s'adresser au blog par le lien "contacter l'auteur" pour participer à ces sujets ou en créer d'autres. Ainsi tout en retrouvant notre histoire et celle de Marrakech nous pourrons renouer ou créer des liens entre 'mordus' de Marrakech.
SOURIEZ, ON NOUS REGARDE...

Marrakech-Zwinup L'information est illustrée avec une photo ancienne de la maison disparue de Blandine, "Zwinup, le portail du Marrakech Vivant" parle de votre blog. Nous y associons le blog "Marrakech & nous" ainsi que les blogs de photos et cartes postales anciennes, notamment celui d'Halfaoui dont les images illustrent beaucoup de pages de notre blog.