LES GARCIA ET LES BESSON

Geneviève BESSON nous avait raconté l'Oukaimeden. Son père André BESSON d'abord en 1950 moniteur de ski et d'escalade au CIM, (Centre d'Instruction Militaire de l'Oukaïmeden) entra à partir de 1953 au Service de la jeunesse et des Sports -SJS, avec des fonctions supplémentaires d'organisateur des Championnats du Maroc des Sports de Montagne. Aujourd'hui Elisabeth GARCIA rejoint le blog qu'elle vient de découvrir et nous parle aussi de l'Oukaïmeden où son père Joseph GARCIA fut instructeur de ski et montagne au CIM. Les papas de Geneviève et d'Élizabeth se connaissaient donc très bien, mais ils ne sont plus là pour le dire. Les souvenirs de la maman de Geneviève déja racontés et ceux de la maman d'Elizabeth qu'elle partage avec nous leur permettent de reconstruire la mémoire des débuts de la station de l'Oukaïmeden et du Bordj du CIM.

Chkoun_Ana

CHKOUN ANA? "Je suis Elisabeth Garcia. J'ai reconnu mon frère François sur une photo du blog
Notre père n'était pas militaire , il travaillait en tant que guide et moniteur de ski à l'Oukaimeden pour les militaires. Je crois que l'on dit instructeur. "

Elizabeth a choisi pour nous une photo de la station de l'Ouka couverte de neige avec ses chalets vus depuis les sommets (1957).

Ouka_Panorama_0359

Joseph GARCIA était instructeur au CIM, il fut nommé Moniteur-Chef en 1956, du temps du Chef de Bataillon SOTTY, il reçut l'Étoile d'Éclaireur d'Élite

Ouka_CIM_neige_357

Le CIM sous la neige

3_Ouka_cim_garcia_0361

 Le CIM avec moins de neige- Au bordj de l'Ouka, Joseph Garcia et Mr Very.

CIM_ouka_garcia_358 

Devant le CIM. A gauche un skieur à identifier avec skis, bâtons et pelle, car le sel était une denrée inconnue au bordj ! Vers 1955 à droite le Cne Lonchampt s'adressant à Joseph Garcia. Derrière son épaule, Regis Devouassoux.

4_Ouka_flag_0362 

Devant le mât des couleurs

Premier rang: Mme VERY, Mr VERY, Geneviève et Joseph GARCIA

6_Ouka_Bordj_363 

Temps sombre, les nuages de neige ne sont pas loin. Joseph Garcia est assis. Qui sont les autres ?

5_Coupe_Cim_garcia0359 Les vainqueurs de coupes arrosent leurs victoires avant leur retour en France. Joseph Garcia tournant la tête en face de lui le Commandant Vuillerot.

Garcia_photo_ski_de_fond_1951 A l'issue des championnats du Maroc de ski de fond, les vainqueurs furent récompensés. Nous reconnaissons ici, de gauche à droite, Joseph Garcia, Laurent Lakner, Mlle Gourjaret et Alfred Bozon qui furent les principaux animateurs du championnat.(février 1957). Une autre page du blog parle des championnats de 1953.

Chez_juju_ouka_0356 

Chez Juju

Liza: "À l'Ouka nous avons appris à skier , mon frère Bernard y est né en 1952 . Nous avons vécu dans une petite maison en terre battue au début puis un chalet par la suite.
Mes parents allaient très souvent "chez Juju" LE café de la station.
Mon père avait ses amis parmi les militaires comme le capitaine Lonchampt, le commandant Vuillerot et bien sur nous les enfants jouions ensemble."
Maurice Calas nous a raconté l'Ouka à l'époque des championnats de 1949. En 1965, monter à l'Ouka était toujours une épopée comme nous l'a raconté Jean-Marc Berger.

7_Garcia_Ouka_364 

Les jeunes de la famille Garcia chaussent leurs skis, de gauche à droite: Bernard, Liza, François.

ancienne_ouka_55

Une très ancienne photo de l'Ouka: A l'extrème gauche le futur emplacement du télésiège. (autres photos de 1942 et 1951)

Liza s'adresse à Geneviève Besson: Ma mère Geneviève Garcia connaissait votre maman Dolorès et me demande de ses nouvelles par votre intermédiaire. 
Des noms comme Flotard , Sotty, Rambaud , Brisepierre etc... lui parlent. 
Claire Flotard , la fille de Mr Flotard était une amie de ma sœur à Chamonix ou nous nous sommes installés après le Maroc et ou mon père continua d'exercer sa profession à l'EHM. Il enseigna également à l'ENSA car parlant espagnol on lui confiait les élèves d'Amérique du Sud ou d'Espagne. 
Il est décédé en 2004. 

L'OUKA AU PRINTEMPS ET EN ÉTÉ

8_Garcia_Ouka_4enfants362 

La petite équipe, vers 1954: deux têtes blondes, Liza et François Garcia.

9__Garcia_Terrasse_0362 La Répétition avant le concert au Bordj (1955-56) à gauche François Garcia.

10_Ouka_garcia_arret_00361 

Course: Joseph Garcia et X

11_Ouka_mechoui_0363 

Méchoui à l'Ouka

À MARRAKECH, LA FAMILLE GARCIA

Garcia_4CV_0362 Septembre 1954- Geneviève et Bernard Garcia. Qui reconnaitra Genevieve Garcia et lui écrira ?

Garcia_genevieve_355 

Garcia_instructeur_355

Liza: "Je suis arrivée à Marrakech j'avais 2 ans, en 1951, mon frère François 1 an.
Je me souviens que l'on habitait rue du Bani, j'ai reconnu le "quartier" sur des photos du blog. Dans le jardin il y avait un murier.
Quand j'y suis retournée la première fois en 1974 ou 75 ces maisons n'étaient plus là.
Je me souviens de la piscine des sous-off pas loin de chez nous. Il y avait toujours de la musique très gaie surtout Dario Moreno (que je réécoute depuis 4 ans)
Mes deux frères et moi allions à l'école des Oliviers. J'ai retrouvé son nom grâce au blog. De cette époque je me souviens aussi que l'on nous faisait faire la sieste l'après-midi, la tete posée sur le bureau , chaleur oblige!*:::^^::: chaud
Et pardessus tout les différents parfums des plantes et fleurs qui planaient dans l'atmosphère. La punition était de "faire le tour des arbres". Pas bien méchant !!. 
À moins que ce ne soit l'école privée que j'ai fréquentée un peu avant : maternelle et CP, ma mère y était institutrice : Geneviève Garcia.
Impossible de retrouver le nom et l'endroit. Il se pourrait que se soit Bab Doukkala c'est un nom que j'entendais souvent.
Ma mère m'emmenait parfois quand elle allait faire des courses aux souks, elle garait la voiture au milieu de la place Djema el Fna et me laissait vadrouiller, j'a-do-rais ça.
A Marrakech , notre voisine s'appelait madame Dubois , une dame gentille.
Une autre personne également Mme Gourguechon, plutôt au Gueliz, qui avait un fils du nom de Patrice, devenu médecin à Annecy.
Sans oublier les militaires américains qui nous offraient des "malabar" et autres bonbons. En fait, ils étaient à coté de chez nous , séparés par un grillage.
Sur deux des photos j'ai reconnu Line Cluzeau, j'allais jouer chez elle.
Je me demande si les 2 petits "marchés", ou j'allais acheter du coco en poudre sont toujours là. Dans les années 70 , ils y étaient encore.
Je ne vais plus au Maroc depuis 1991, je ne m'y retrouvais plus."

Garcia_Nda_Mrk_361

Notre Dame des Apotres: 1ere communion 1955, à droite Patrice Gourguechon et Liza Garcia.

Photo_Bertrand_NDA_00363 

Une communion 

Premier rang: Liza, Bernard et François Garcia

Deuxieme rang: Odette Mertens, X, X,

Troisième rang: X, Chantal et Elizabeth MERTENS

Quatrième rang: X, X, X, X.

D_file_MRK_100364 

Défilé militaire à Marrakech

Garcia_Torrente_CIM_359

 

La carte de Louis Torrente 

14 avenue Landais

T. 47 92

Garcia_avion_00361

 Mai 1953, lors d'un départ pour la France: Genevieve Garcia, Liza, François et le "gentil Mohamed"

Liza se souvient de plusieurs amis marocains: 

 "je voudrais saisir l'occasion, et je parle en mon nom propre, d'avoir une pensée plus qu'affectueuse à ces personnes qui se sont occupé de nous à MRK ou bien à l'Ouka . Je les garde en mémoire, Mohamed, Aicha, Madiba. Sans oublier les 2 pecheurs de sardines à Oualidia qui m'ont sauvée de la noyade lors d'une sortie avec ma copine Catherine Véry. Il était important pour moi de les citer."

Genevieve BESSON est revenue à l'Oukaïmeden et nous offre de très belles photos

FullSizeRender_1 

La vue du côté de l'ancienne table d'orientation.

Genevieve ressemble des souvenirs pour Elizabeth:

"Votre famille a vécu à l'Oukaimeden ,tout comme la nôtre,dans les plus grandes difficultés :pas d' eau courante, pas d'électricité , ravitaillement difficile depuis Marrakech ,un salaire de misère de la part de l'Administration française surtout pour les familles nombreuses tout cela dans un environnement sauvage : je me souviens bien des meutes de chacals et les hyènes hurlant la nuit tout près des chalets et le jour des aigles géants venant enlever des agneaux sous nos yeux lors des transhumances estivales . 
Il y a aussi un fait qui a beaucoup marqué mon père et notre famille : devinez ? 
Votre maman doit bien s' en souvenir ... elle attendait, je crois, son quatrième enfant .Evidemment à l'Oukaimenden pas de docteur ,ni infirmière ... c'est donc mon père qui a fait sage femme : heureusement tout s'est bien passé ! je crois que c'est le premier bébé européen ( et peut être l'unique ) qui est né à l'Ouka . 
Ensuite le retour en France . 
Votre papa a choisi Chamonix et l EHM et l' ENSA . Mon père a créé à Madrid une entreprise d'importation et distribution d'articles de ski et alpinisme en provenance de toute l'Europe et mes parents allaient très souvent à Chamonix voir les fournisseurs Simond et Charlet Moser . 
Mon père est décédé en février 2013 .Il repose au cimetière des Iles d'Annecy, ayant reçu les honneurs militaires en tant que lieutenant de l'Armée Française et Résistant durant la IIeGuerre Mondiale ,en présence des généraux Jean René-Bachelet ( Inspecteur Général des Armées) et Claude Du Trémolet ( Ancien Guide et Directeur EMHM ) qui réside à Chamonix. 
Ma mère va actuellement sur ses 88 années. Elle est atteinte de la maladie d' Alzeilmer et s'éteint doucement. C'est très dur pour nous . 
Début mai, mon mari César et moi avons fait un raid dans le grand sud Marocain et sommes passés par Marrakech et l'Oukaimeden . Voici quelques photos...

Liza a répondu à GenevièveOui Geneviève, je me suis aperçue après coup que je n'avais pas mentionné l'épisode de la naissance de mon frère Bernard; 
Ma mère en effet m'a raconté l'histoire de cet accouchement insolite et votre père coupant le cordon ombilical. 
Cet enfant se porte très bien , il a maintenant 63 ans !! et vit en Arizona depuis 20 ans. 
Il est né le 28 Octobre 1952 à l'Ouka , je confirme. Le premier bébé européen ? c'est bien possible. Les journaux en ont parlé à l'époque. 
Ma mère est toujours en contact ( elle a 91 ans ) avec un lt-colonel du Tremolet qui fut élève de mon père et lui envoie chaque année un petit mot. 
Les conditions de vie à l'Ouka étaient inconfortables certes mais quelle liberté et quelle insouciance ! 
Le retour à Chamonix fut catastrophique le premier hiver , tellement de neige et de froid ! Puis, tout doucement on s'est habitué à cette ville exceptionnelle. 
Je suis retournée très souvent au Maroc dans les années 70, 80 et 90. Désormais j'ai choisi d'autres lieux mais toujours en Mediterranée. 
Je suis désolée pour votre maman, c'est une maladie terrible et pour la patiente et pour l'entourage. 
Je vous souhaite beaucoup de courage" 

Bravo à Geneviève et Liza pour cet échange de souvenirs qui les rapprochent.

FullSizeRender_2

La vue vers Marrakech au début du mois de mai

FullSizeRender3 

Les antennes

FullSizeRender_4

Genevieve et César venus d'Espagne

FullSizeRender_5

 Les belles roches rouges

FullSizeRender_6 

L'Ouka au pied de l'Anghour, le 5 mai 2015

FullSizeRender_7 

L'Anghour

FullSizeRender_8 

Geneviève revenue à l'Ouka, dans le cadre du projet MOSS - Morocco Oukaïmeden Sky Survey

OUKA_IMG_6351

Le téléscope de l'observatoire

FullSizeRender_9

Les ânes de l'Ouka ne changent pas

LE CHALET DU SJS EN 2015

FullSizeRender_10_SJS 

 

FullSizeRender_11_SJS 

Les chalets

FullSizeRender_12_SJS 

Le service de la Jeunesse et des Sports

D'autres, comme Gérard Muller nous ont raconté ce chalet et d'autres.

LA CONTRÉE À PROXIMITÉ DE L'OUKA

FullSizeRender_13

FullSizeRender_14 

FullSizeRender_15 

Les douars

FullSizeRender_16 

les maisons de pisé

FullSizeRender_17

 

Les ravins (talat) près de l'Ouka

Merci à Liza et à Geneviève pour ces souvenirs si émouvants !
Et si le blog permettait aussi à la maman de Liza de retrouver des amis et connaissances de Marrakech ?
Merci aussi pour ces photos et documents qui nous permettent de lancer un pont entre le passé et le présent...