LE PHOTOGRAPHE RENÉ BERTRAND, MARRAKECH ET L'ARTISANAT

Originaire d'Alsace et venu de Suisse avec sa femme, il installa son studio au Guéliz et fut un photographe de Marrakech et du Haut Atlas très remarqué. Grâce à Maurice Calas, ancien de Marrakech, passionné de photographie et de cinéma d'amateur, qui les a conservées nous pouvons disposer de cartes postales de l'année 1958. Nous en exposerons une vingtaine pour commencer.

1-MRK,vue AériennenKoutoubia,1958 1 - Vue aérienne de Marrakech, la Koutoubia

Marrakech la rouge, sait changer de couleur à certaines heures, au point de devenir blanche et verte

2-MRK,vue aérienne,médina,1958 2 - Marrakech, vue aérienne, Une partie de la Médina.

Les maisons marocaines, les riads, avec leurs jardins dans la ville.

3-MRK, les tanneries,1958 3 - Marrakech, les Tanneries

L'artisanat du cuir a une place importante dans l'économie de Marrakech, André Bertrand met en perspective, les fosses des tanneries au bord des remparts, le minaret de la koutoubia et la chaîne de l'Atlas.

4-MRK, jardin Majorelle,1958 4 - Marrakech, Jardin Majorelle

En 1958 les palmiers gardaient une taille raisonnable, aujourd'hui ils ont beaucoup grandi et le jardin en est tout transformé.

5-MRK,jardin Majorelle,1958 5 - Jardin Malorelle, le grand bassin.

Marrakech est une oasis fabriquée par l'homme qui a su créer des espaces de fraîche verdure en plein désert. Majorelle utilise les techniques ancestrales des marocains pour créer et irriguer son jardin.

6-MRK, marqueteur,1958 6 - Marrakech - Le Marqueteur

René Bertrand met en valeur l'artisanat et les artisans marocains. En 1958 il y a inquiétude sur l'avenir de ces techniques à l'épreuve de la mondialisation naissante. Le photographe veut montrer le patrimoine qu'il ne faut pas brader.

7-MRK, maequeteur 2, 1958 7 - Marrakech - Le Marqueteur et ses outils

René Bertrand aime mettre en valeur les métiers traditionnels, leurs techniques, leurs outils et les chefs d'oeuvres des artisans.

8-MRK, Souk, la kissaria 1958

 8 - Marrakech - Les souks - La Kissaria

En 1958, les souks étaient peu fréquentés à certaines heures. Le tourisme souffrait des décisions des premiers gouverneurs. Tel Mehdi Sakkali, qui dès sa nomination en février 1956 en raison de ses conceptions religieuses étriquées décida de faire disparaître de la place Djemaa el Fna les bateleurs, charmeurs de serpents, danseurs, etc.. ruinant ainsi le commerce et le tourisme à Marrakech.

9-MRK, Souk,artisant babouches9 - Les souks - la confection des babouches

L'artisan devant sa table basse utilise les outils traditionnels. René Bertrand photogtaphie non seulement la babouche terminée, mais aussi l'artisan et la forme en bois qui lui sert pour réaliser ses oeuvres.

10-MRK, artisant cuivre,1958

10x-xMarrakechX-XLesXsouks - Le travail du cuivre

Le photographe montre l'excellence. Le compas est l'outil qui permet d'établir le dessin d'ensemble.

11-MRK,Souk, dinandier,195811 - Marrakech - Souk dinandier

La variété des objets de la dinanderie est une richesse de Marrakech avec ses coupes, ses sous-coupes, ses casseroles, ses cruches et ses chaudrons. L'artisan dinandier utilise ici l'un de ses outils favoris, le petit marteau qui permet d'effectuer des gravures sur le cuivre.

12-MRL,Tisserant,1958

12 - Marrakech - Les tisserands sur leur métier à tisser

Comment éviter que ces techniques se perdent, de même que les riches dessins des couvertures en laine, alors que les industries occidentales ou extremes orientales à bas coùt inondent les marchés de produits insipides?

13-MRK,confection tapis,195813 - Marrakech - La confection de tapis.

Deux femmes accroupies devant le métier à tapis mêlent le fil à la trame. Les échevaux de couleur du même bain du teinturier sont mis en réserve pour terminer la pièce.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

14- Marrakech - La poterie

14-MRK, poterie,1958La décoration des poteries: les jarres et autres récipients terminés ont reçu un vernis qui leur donne leur meilleur aspect et contribue à la dureté de chaque pièce. Les dessins des motifs et leurs mises en couleur sont effectués préalablement à la main.

 

15-MRK,Souk orvèvres1958

15 - Marrakech - Souk des orfèvres -

René Bertrand nous montre sur la même photographie, la beauté des objets, l'artisan qui les crée, ainsi que quelques uns de ses outils. On reconnait des mains de fatma, des fibules, des boucles d'oreilles, des étuis de poignard, des chaînes, des bracelets, des bagues, etc..

16-MRK,musée,Dar si Saïd, cuivres,1958

16 - Marrakech, Musée Dar Si SaÏd - cuivres et dinanderie

17-MRK,palais Bahia,moulures de porte,1958

17 - Marrakech - Palais de la Bahia - Moulures de porte -

18-MRK,palais ,Bahia,panneaux sculté,fenêtre,1958

18 - Palais de la Bahia - Panneaux sculptés et fenêtre

19-MRK, palais, Bahia,frises,moulures,1958

 

19 - Palais de la Bahia - Plafond, Frises et moulures

20-MRK,palais Bahia,coin repos,grille,1958

20 - Palais de la Bahia - Coin repos et grille ouvragée

21-MRK, palais de la Bahia, plafond,1958

21 - Palais de la Bahia - Plafond

René Bertrand est un photographe amoureux du Maroc et principalement de Marrakech et des tribus berbères du Grand Atlas. Cette première série de photographies visant à montrer la richesse et la beauté de l'artisanat à Marrakech en 1958 sera suivie d'autres clichés du photographe dans un futur proche. Si vous avez d'autres photographies de René Bertrand vous pouvez les envoyer au blog mangindemarrakech (arobas) free.fr afin qu'elles soient publiées. Vous pouvez aussi écrire des commentaires à propos de l'année 1958, sous le règne du roi Mohammed V. Merci à Maurice Calas pour sa collection.