LE SPAHI JEAN TAROT

Spahi-Jean-TarotMobilisé en juin 1940 dans les Spahis, Jean Tarot n'y resta que deux mois et à l'Armistice il fut affecté dans les chantiers de jeunesse au Maroc, puis remobilisé en novembre 1942 dans les Tirailleurs marocains. Nous le voyons ici dans l'uniforme des spahis. Le blog a déjà présenté son histoire de 1942 à 1945 avec les Tirailleurs. Revenu à Marrakech, il s'nstallera avec sa famille à La Targa. Merci à Blandine pour ce souvenir.

Un fils recherche des témoignages sur son père

Jacques Bernon cherche  à retrouver des souvenirs: "Mon père Julien Noël BERNON né en 1906, a été sous-officier dans un régiment de spahis marocains, dans les années précédant la guerre 39-45. Il n'a jamais parlé de ces années-là, ni de celles qui ont suivi d'ailleurs (interné-résistant en Pologne ). Une photo du 3ème escadron du 3ème régiment de spahis vue sur internet ( et qui ne peut être agrandie ) me fait penser que mon père est au premier plan, à droite de l'officier." Voir --> la photo
Qui pourrait mettre Jacques sur une piste pour lui permettre d'en savoir plus ? Il vous en sera reconnaissant.

JULIENXNOËLXBERNON

Venu de ses Cévennes natales Julien Noël Bernon vit le jour en 1906 à St Julien-des-Points. Quand il arrive à Marrakech son signalement précise: taille: 1,64m, cheveux bond clair, yeux bleu clair, front vertical et visage large.

Il vient du 1er Régiment de Chasseurs à Cheval d'Alençon, et a fait avec ce régiment de juillet 1928 à juin 1930 la campagne des Pays Rhénans. Il est au 1er Hussards quant il obtient le grade d'Adjudant en janvier 1936 (JO du 16.01.1936)

Il arrive au 2e RSM le 21 janvier 1939 et sera nommé Adjudant chef, le 1er juillet 1939. Il repartira pour la France avec son régiment en octobre. Pendant ces sept à huit mois à Marrakech il exercera ses talents, notamment comme cavalier et recevra les félicitations de son chef de corps. Le photographe marrakchi Kynel était présent.

Kynel-Bernon_ mars-2016 -130

Sur l'hypodrome de Marrakech

Bernon-jacques-

Un franchissement d'obstacle sous le soleil de Marrakech (Photo Kynel)

En France l'Adjudant-Chef Bernon combattra de novembre 39 à l'Armistice du 22 juin 40. Il sera cité à l'ordre du régiment pour sa conduite face à l'ennemi. Adjudant-chef au Poste de commandement du Colonel (Colonel Geoffroy tué au combat), "a sous les bombardements et malgré une action retardatrice difficile a assuré la discipline du poste de commandement. Calme sous les bombardements il a réuni  tout un faisceau de renseignements qui ont permis le regroupement des différents éléments du régiment".  Il sera fait prisonnier à Étreval (Meurthe et Moselle) et aura la Croix de guerre 39/40. On trouvera sur le blog --> un hommage aux spahis.

Un autre spahi, le sous-officier Sainseaux, fut fait prisonnier à Étreval, mais put réussir son évasion. Voir caserne Donop.

L'Adjudant-chef Bernon sera en captivité  pendant deux ans en Allemagne jusqu'en juin 1942, puis interné comme Résistant en Pologne jusquà sa libération en mai 1945. Il aura la Médaille Militaire par décret de janvier 1946 et la Médaille commémorative française de la guerre 39-45 avec barrette France. Il fut rengagé pour un an jusqu'en mars 1946.

Qui pourrait aider Jacques à obtenir des renseignements sur son père et sur son escadron du temps où il était au 2e RSM?