Franck Mauviel, ancien du LVH,  a pratiqué le Judo à Marrakech dans les années 70; d'autres ont fréquenté les tatamis avant lui dans différents clubs. Cette page de souvenirs est dédiée à tous les judokas marrakchis du XXe siècle. Ceux qui disposent de photos, documents, articles de journaux et récits de souvenirs peuvent les transmettre au webmaster du blog qui les publiera.

LE JCKM - JUDO CLUB KOUTOUBIA MARRAKECH

Grâce à Franck Mauviel nous disposons de photographies des judokas du JCKM

Judo-JCKM
Un stage à Marrakech en 1975 avec M. Guy THOMAS, directeur technique de la Ligue de Judo de Charente-Maritime (Rochefort-sur-mer), 5e Dan à l'époque.

Franck: "j'ai connu le JCKM de 1972 à 1976. Monsieur Eugène ROSATI en était le président et l'entraineur marocain M. SLIMANI. Les deux assistants étaient: MM DELOBEL et STEINMETZ.
Puis l'entraineur a  " disparu " !!! et l'association a fermé ses portes."

Rang debout de gauche à droite: Michel BOUX, X, X, TOUTAIN, X, X, Patrick FORTUNATI; rang à genoux: Le Président Eugène ROSATI, Franck MAUVIEL, Gilbert OIKNINE, Guy THOMAS avec son cadeau des marrakchis , X, X, Sylvie FORTUNATI, X.

Merci à ceux qui reconnaîtraient des visages d'écrire leurs noms dans les commentaires.

JCKM_FederationMonsieur Eugène ROSATI, Président du Judo Club Koutoubia avait une entreprise de constructions métalliques sur la route d'Essaouira dans le quartier industriel. Le JCKM adhérait à la Fédération Royale Marocaine de Judo et des Arts Martiaux Assimilés (FRMJAMA).

Nous voyons le Président Eugène ROSATI en famille avec aussi la famille de Franck Mauviel qui nous fait l'amitié de nous confier cette photo.

Familles-Rosati-Mauviel-Mrk

Photo de familles, de gauche à droite : Pierre ROSATI, Henri BOURREL (mon beau-père) Denise BOURREL (ma mère, décédée), Sylvie BOURREL (ma soeur), Eugène ROSATI  (décédé) et sa femme. 

Franck Mauviel nous confie sa carte du club, affilié la la Fédération Royale Marocaine de Judo et Arts Martiaux As

Carte-JUDO-MauvielElle comprend au verso les différentes ceintures et les maîtres qui les ont accordées:

Carte-JUDO-FranckMaître Thomas du Judo-club Rochefortais, puis Maître Slimani du JCKM

LE STAGE DE JUDO DIRIGÉ PAR LE MAITRE GUY THOMAS EN 1975

Le JCKM bénéficiait des formations dispensées par le Maître Guy Thomas, 5e Dan, venu de Rochefort/Mer spécialement pour les judokas marrakchis. Il vint à Marrakech en 1975 et 1976, mais nous ne disposons que des photos de 1975.

Photos1-2La formation se déroula au DOJO de Marrakech.

Guy Thomas avec les plus jeunes explique les valeurs du judo. On remarquera les ceintures claires, blanches ou jaunes, que portent  les débutants.

Guy Thomas avec les élèves les plus gradés, dont certains portent des ceintures oranges, vertes ou bleues.

Photo-4

Guy Thomas expliquant les phases du KATA de projections (NAGE NO KATA). PHOTOS5-6Le KATA  étant un enchaînement formalisé. Le Maître fait d'abord la démonstration avec un élève, puis les élèves disposés par paires de forces égales reproduisent l'enchaî-nement.

Le cours de judokas seniors débutants avec le maître Guy THOMAS.
Rang à genoux de gauche à droite: X, X, X, Guy THOMAS, Henri BOURREL, Denise BOURREL, les assistants du JCKM: MM. DELOBEL et STEINMETZ; Rang debout: PAILLAT, X, X, CAPITAINE CHARLY, X, X, X, X.

PHOTO-8

Le Maître Guy Thomas avec les plus jeunes participants au stage.

PHOTOS-9-10Le maître Guy Thomas explique aux enfants débutants le bon compor-tement par le JUDO.

 

 

 

 

 

 

 


Guy THOMAS de dos, démontre face à Franck MAUVIEL le mouvement UKI WAZA. Gilbert OIKNINE à gauche suit la démonstra -tion.

PHOTO-20

 Échauffement au cours du stage, exercice à califourchon: Franck MAUVIEL est sur le dos de Gilbert OIKNINE. Qui reconnaîtra les autres visages ?

PHOTOS11-12Autre mouvement d'échauf-fement dirigé par Guy THOMAS : la brouette.

Cette photo et la précédente donnent une idée de la salle de Judo.

 

 

 

 

 

 Le maître Guy THOMAS visite pendant son séjour la région de Marrakech et fait connaissance avec les gens du bled. Ici, vallée de l'Ourika, 29 janvier 1975.

 

PHOTO-13

 

 

Le professeur Guy THOMAS, en touriste, place Jemaa el Fna (1975).

Guy_Thomas_Villa_Bourrel_uniforme_0708

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Moment de détente, le professeur fait le pitre en coiffant le béret d'uniforme d'Henri Bourrel. De fait il y avait une coopération technique militaire à cette époque entre les bases aeriennes de Rochefort et de Marrakech, que certains ont qualifié de "jumelage".
Guy Thomas est à cette époque un haut responsable de sa ligue; il est même le patron technique. Le  DOJO de ROCHEFORT-SUR-MER porte toujours son nom.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

IMAGES DU JCKM EN 1974

PHOTO-19

Présentation des coupes et des trophées, palmares 1974: de gauche à droite: Gilbert Oiknine, Michel Boux, X, Franck Mauviel, Jean Boux (JCKM).

LE JCKM EN COMPÉTITION À EL JADIDA (dimanche 5 mai 1974)PHOTOS15-16

Dans le combat pris en photo par Henri BOURREL, on voit Franck MAUVIEL tenter un UCHI-MATA. Debout en retrait Maître SLIMANI.

 

 

 

 

 

 

Franck MAUVIEL aux prises avec un adversaire coriace.

 

 

 

PHOTO-14Photo dédicacée par le Maître Guy THOMAS à Franck MAUVIEL.

 

PHOTO-17

 

 

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

Le repas de fin de stage à l'Hotel RIAD le 1er fevrier 1975, Maître Guy THOMAS et Denise BOURREL (Photo Henri BOURREL).

Les judokas marrakchis apprendront le décès de cet excellent professeur de judo dans un accident de la route en 1986. Il reçut le 7e dan à titre posthume.

Cette série de photos historiques est l'occasion de faire un appel à la famille ROSATI afin qu'elle puisse compléter les souvenirs, photos et articles de presse du JCKM qu'aurait conservé son président. C'est aussi l'occasion pour Michel Boux, Gilbert Oiknine, Patrick Fortunati et sa soeur de reprendre contact. De même ceux qui ont fait partie du JCKM et dont les noms restent à trouver.

Merci à Franck Mauviel pour ses souvenirs et ses photos