QUI EST RESPONSABLE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL DU GUÉLIZ ?

Qui décide que telle villa ou telle résidence à taille humaine n'a qu'un intérêt mineur et qu'on peut la remplacer par un immeuble avec 5 étages d'appartements ? Est ce qu'il y a seulement quelques constructions de la première moitié du XXe siècle qui sont protégées ? Lesquelles ? Les Marrakchis observent la disparition des constructions les plus caratéristiques de l'identité de Marrakech une à une, mois après mois. Que va-t-il rester du Guéliz ? 

Le blog Mangin@Marrakech a déjà alerté sur la disparition d'oeuvres architecturales qui faisaient l'identité du Guéliz. Pour rendre compte de l'essor de l'architecture à Marrakech en 1928-1929 après la jonction ferroviaire rapide depuis Casablanca. Voir l'article de 2017 présentant les oeuvres des premiers architectes de renom. Aujourd'hui nous voudrions poursuivre la présentation de leurs oeuvres afin que celles-ci soient mieux connues et ne tombent pas dans un oubli précurseur de démolitions et de disparitions.

Certains se demandent qui a construit "Les Négociants" ? En fait il s'agit du nom de la brasserie; la construction de trois étages s'appelle "l'immeuble LOUIS" du nom de son propriétaire. Et son adresse officielle était 'Place de l'Horloge". Nous savons que l'architecte fut Louis MASSA, qui apparait en 1929 à Marrakech et qui exerce toujours à Marrakech en 1937 d'après l'annuaire des architectes. 

Immeuble-Louis-Revue-Chantiers-Janvier-1934 L'entrepreneur qui réalisa la construction et la finition de l'immeuble LOUIS est Rodolphe AMPHOUX, arrivé à Marrakech fin 1912 ou début 1913. C'est lui qui construit les premières villas du Guéliz. La construction de l'Immeuble LOUIS est de 1933. Bienvenue sur le blog aux descendants  de Louis Massa et de Rodolphe Amphoux pour qu'ils nous donnent quelques éléments biographiques sur ces pionniers. Merci aussi à ceux qui ont habité cet immeuble comme les Berthelemy, les Caillères ou les Zeender de nous parler de leurs souvenirs.

avenue-mangin-Janvier-1934  L'Avenue Mangin en 1933 (devenue Mohammed V)

L'année 1933 est aussi l'année où l'avenue Mangin qui avait deux rangées d'eucalyptus de chaque côté voit la suppression d'une rangée afin d'élargir les voies de circulation dans les deux sens. Les eucalyptus seront ensuite remplacés par des bigaradiers, car les racines des eucalyptus déformaient les trottoirs. Les directives de l'urbanisme à Marrakech obligeaient les immeubles à prévoir des couverts de 5 mètres de large pour que les piétons circulent à l'ombre. C'est M. COUGET, directeur des services techniques de la ville qui initia cette transformation de l'Avenue. Le nouvel aménagement permit de rendre la perspective plus belle, avec la Koutoubia et l'Atlas devenus visibles. De même la disparition des eucalyptus permit de mieux apprécier l'architecture des immeubles bordant l'avenue.

Clinique-Modot-MRK-Chantiers-Arch-Bureau-technique-Verdillon-1934 La clinique chirurgicale du docteur Modot

Le docteur Modot fut un excellent médecin et chirurgien de Marrakech. Cependant il n'avait pas assez de capitaux personnels pour construire. Il obtint de monsieur Roger de Verdillon, homme d'affaires bien connu à Marrakech, propriétaire de terrains, de réaliser la construction. L'architecte qui conçut la clinique fut le Suisse BEERLI et son équipe, connus à Marrakech sous la raison sociale de "Bureau Technique". Cette clinique fut particulièrement bienvenue car l'hôpital civil n'était pas encore construit et l'hôpital militaire Maisonnave qui subvenait à cette absence se trouvait au delà de l'Aguedal, loin du Guéliz, au sud de la Médina.

La clinique fut édifiée Avenue de la Médina (avenue du Haouz). Cette avenue était nouvelle; elle fut créée en perçant les remparts entre le Guéliz et la Médina.

Chantiers-1934-MRK-avenue-de-la-medina L'Avenue de la Médina en 1933 avec la clinique Modot en construction sur la droite.  

La clinique chirurgicale reçut son autorisation administrative le 21 juillet 1932, mais ouvrira en fait le 1er juin 1933 avec au Rez-de-Chaussée une salle de stérilisation, une salle pour opération aseptique, 4 chambres pour malades, au premier étage le logement du chirurgien et sa famille. Le service est assuré par deux infirmières françaises diplomées et un personnel marocain.

Gendarmerie-Mrk-Chantiers-1934-Poisson-et-Sinoir-Chaudessaigues La nouvelle gendarmerie est aussi de 1933.

Messieurs POISSON et Paul SINOIR furent les architectes qui conçurent la gendarmerie. Ils étaient associés  dans le même cabinet d'architectes. Il était rare que l'un réalise une nouvelle construction sans l'autre. L'entrepreneur fut M. Chaudessaygues.

Parfois les architectes POISSON et SINOIR agissaient séparément, par exemple en 1939 M Poisson seul concevra la construction de 10 classes à l’École Franco-Israélite, alors que Paul Sinoir réalisera une grande villa au lotissement de la Saadia pour le Dr Peralte.

La même année un nouvel immeuble fut construit avenue Mangin: l'immeuble Valenza. 

Immmeuble-Valenza-MRK-Arch-Bureau-technique-entr-dAnna-chantiers-1934  Le cabinet d'architecte fut le "Bureau Technique" de messieurs BEERLI, FEHST et REISSER.  L'entrepreneur fut Monsieur d'ANNA. Des précisions biographiques seraient précieuses sur ces acteurs de l'édification de Marrakech. Nous encourageons leurs descendants à compléter cet article. De même ceux qui autrefois ont habité l'immeuble Valenza pourraient nous parler de leurs souvenirs.

Un autre immeuble fut construit la même année sur l'Avenue Mangin

Immeuble-Pujol-MRK-Pujol-Chantiers-1934 L'immeuble Pujol fut conçu et construit par M. PUJOL entrepreneur lui même. Cet immeuble comprenait l'Hotel et le Restaurant Mangin. Qui partagerait des souvenirs de M. Pujol ou de sa famille ? Qui se souvient de ces établissements ? Quels étaient ceux qui les fréquentaient ?

Un autre immeuble de l'Avenue Mangin fut construit à la même époque. Il s'agit de l'Immeuble de Gilles PARNAUD.  Il avait précédemment son magasin d'électricité en médina, rue Bab Agnaou.

immeuble-Parnaud-Bureau-Techniq-Entrp-Julia-fils  Le cabinet d'architectes qui conçut cet immeuble est encore le "Bureau Technique" de BEERLI, FESHT et REISSER. Mais l'entrepreneur est cette fois M. JULIA fils. Qu'est devenue la famille Parnaud ? L'Avenue Mangin fut dotée à la même époque de l'immeuble SALORT

Immeuble-Salort-Avenue-Mangin-Chantiers-1934 M. Antoine SALORT était entrepreneur et s'adressa aux architectes MRECHES et BELLANGER. La famille SALORT, venue d'Algérie avait également construit une salle des fêtes au Guéliz avant 1925. De nombreux anciens de Marrakech ont habité cet immeuble.

Ces mêmes architectes réalisèrent aussi les plans du Casino de Marrakech, une maquette fut exposée à la foire de Marrakech en avril 1935 avant sa construction. (lien vers Casino)

Cette époque fut aussi celle de la construction de villas. Une partie du Guéliz, fut réservée au lotissement Bou el Mers, réservé aux marrakchis anciens combattants et fonctionnaires.

Villa-Alleau-Chantiers-1934 Dans ce lotissement fut construite la villa ALLEAU, conçue par le cabinet d'architecte POISSON et Paul SINOIR et réalisée par l'entreprise de construction GIOVANNI et BOURGEOIS. Qu'est devenue la famille Alleau ? Dispose-t-elle d'autres photos de la villa ?

L'entrepreneur CHAUDESSAYGUES, construisit sa propre villa selon les plans des mêmes architectes.

Villa-Chaudessaygues-Chantiers-1934 La villa CHAUDESSAYGUES fut bâtie dans un autre lotissement, celui de Moulay Mustapha. Qui nous parlera de la famille Chaudessaygues ?

L'immeuble VOUTNATSOS est aussi de cette époque. Il fut construit rue des Écoles

immeuble-Voutnatsos-Chantiers_nord-africains_1934 Les architectes furent les mêmes que ceux qui construisirent le CASINO et l'immeuble SALORT: Jean-Pierre MRECHES et BELLANGER. L'entrepreneur choisi fut le fils AMPHOUX (Antonin) qui avait le siège de son entreprise aussi rue des Écoles. Cet article me permet de saluer le fils de Jean-Pierre MRECHES, architecte lui aussi, en retraite en Bretagne

Ces deux jeunes architectes furent choisis pour concevoir le nouveau Hammam en médina.

Bains-Maures-Chantiers_nord-africains_1934 Le Hammam du marché au plâtre, fut édifié à proximité de la place djemaa el fna.

Les tribunes du Parc des Sports du Djenan el Hartsi.

Tribunes_Chantiers_nord-africains_1934  La conception de ces tribunes fut confiée aux architectes Poisson et Sinoir. L'entreprise de M. ROSE réalisa sa construction.

C'était aussi l'époque de la transformation et de la prolongation de l'Avenue LANDAIS depuis la place de l'Horloge, et de l'assainissement de la Médina par la Maison Bringer et Tordut. Déja à cette époque étaient programmés la construction du Palais de Justice (vers le lycée Mangin) et le bâtiment des Services financiers, place du 7 septembre (16 novembre).

 Cet article complète un autre article sur la période 1928-1933 paru le 14 mars 2017. Il est centré sur l'année 1933-1934 et sur une partie de l'activité des architectes et des entrepreneurs de cette année importante surtout pour le quartier du Guéliz, mais également pour la vieille médina et pour le quartier de l'Hivernage. Merci aux anciens de Marrakech de le compléter par des souvenirs attachés à certains de ces immeubles et aux pionniers qui les ont construits.