Noel-arbre

JOYEUX NOÊL À TOUS LES MARRAKCHIS QUI FÊTENT LA NATIVITÉ: Souvenons-nous des Noël à Marrakech. (Merci à Blandine pour ce sapin lumineux)

LES REINES DU GUÉLIZ ET LA COMMUNE LIBRE DU GUÉLIZ ANNONCENT MISS MARRA-KECH

Depuis 1928 Marrakech est relié à Casablanca par un train à voie normale, cela a entraîné dans les années Trente, une frénésie de constructions nouvelles, de nouveaux hôtels et des investissements les plus divers. Le syndicat d'initiative de la ville fait feu de tous bois pour attirer les touristes du monde entier. Les habitants du Guéliz de leur côté invitent les habitants de la Médina et du bled à s'installer dans la ville nouvelle (encore peu construite) en créant des activités les plus diverses et des animations nouvelles.

C'est ainsi que fut créée "LA COMMUNE LIBRE DU GUÉLIZ " avec son maire, premier magistrat pour la durée des festivités. Les activités de cette "municipalité officieuse" se concentraient autour de deux périodes principales: LE CARNAVAL d'une part au printemps et LA FËTE D'AUTOMNE dès le mois d'octobre.

L'un des moments phares chaque année était l'élection de la Reine du Guéliz et de ses dauphines.

LA PREMIÈRE PHOTO DONT NOUS DISPOSONS DATE DE 1933 

Miss-Gueliz-L'AFN_illustr-nov-1933 2

La reine du Guéliz identifiée est mademoiselle MARTINEZ, reine du Gueliz d’octobre 1933 à octobre 1934.  Nous le savons grâce à un article du journaliste Paul HENRY, dans le numéro de novembre 1933 de l’Afrique du Nord Illustrée. Elle fut couronnée devant trois autres candidates, ses demoiselles d’honneur.
Nous apprenons au gré de cet article que Balthazard ALFANO, mécano au garage Citroën, en est le maire et que M. FILLOUCAT commerçant en peintures sur l'avenue Mangin tient la présidence du Comité des fêtes avec l’appui de M. AMPHOUX, entrepreneur. Le secrétaire de la commune est M. BERNARD, commerçant "Au Gagne Petit"
La commune libre avait une section de gymnastique dès 1933, avant la création de l'AGM.
Mlle MARTINEZ termine son règne en aout 1934, car elle a trouvé un mari. La commune libre du Guéliz ne peut pas avoir de roi, seulement des reines. Le trône ne restera pas vacant longtemps car l’élection de la future reine est prévue pour octobre.
SIMONE LEROUGE REINE DU GUÉLIZ 1934 -1935.
Elle aura deux dauphines: mademoiselle PIETRO et Mademoiselle BÉRANGER. 
Lors de cette fête, une prouesse fut réalisée en quelques jours, la construction d’une piscine provisoire de peu de profondeur pour la durée de la fête dans les jardins du Hartsi.   Le Comité voulait montrer que les marrakchis demandaient la construction d’une vraie piscine municipale. Un concours de photographie organisé lors de ces fêtes, nous a laissé une image de cette piscine établie provisoirement dans le jardin Jenan el Hartsi. 

reine-piscine-24-octo-1934  Quelques années plus tard une vraie piscine municipale fut construite.

La notoriété de la reine du Guéliz, Simone LEROUGE,  s’étendit au delà de la région sud puisqu'elle fut invitée à couronner d’un diadème la première reine de Mazagan en septembre 1935. 

Lerouge-reine-MRK-gueliz-11sept-1935  Simone  LEROUGE, reine de Marrakech-Guéliz porte un diadème, un col rehaussé et un manteau rouge (logique !). À côté d'elle, la reine de Mazagan, Mlle Suzanne VALENZA-TABONE, porte une écharpe claire. Photo Starck. 

reine-gueliz-photo-27mars-1935

REINE DU GUÉLIZ 1935-1936 : Made-moiselle GARDELLE et sa dauphine Mme MARIOTTI. 
Nous n'avons trouvé ni famille GARDELLE ni famille MARIOTTI à Marrakech, en revanche ces noms étaient bien représentés à Casablanca. 

"La commune libre du Guéliz" a transféré ses activités au Comité des fêtes de la ville de Marrakech. Les jeunes gymnastes ont été orientés vers l'AGM.

Par ailleurs le titre de reine du Guéliz ne sera plus décerné. D'autres animations seront organisées par le comité des fêtes de la ville. Par exemple l'organisation d'un concours de bébés  en avril 1936. Déja en 1937 on ne parle plus de reine; l'influence américaine a changé la mode: MISS MRK doit participer à la fête du printemps de Tamelelt.

reine-MRK-1935 PHOTOGRAPHIE AVEC PLUSIEURS PERSONNALITÉS DE MARRAKECH ILLUSTRE L'ÉLECTION DE LADERNIÈRE REINE.

De gauche à droite, rang assis: M. FILLOUCAT; M. de TREMAUDAN, Mlle GARDELLE (reine), Mme MARIOTTI (dauphine), M. MASQUELIER; Me GRISSONNANCHE; Rang debout: M. DONADIEU, M. VIETTI, M. RENARD, M.GIDEL, Me GARDELLE (mère de la reine), M. LÉON, M. HABERLACH (architecte), M. GRISSONNANCHE, M. MONTEL, M. MÉTÉRIÉ.
Quelques précisions:
M. FILLOUCAT: Dirigeant de l'association sportive L'AVENIR DU GUÉLIZ.; son association fut contrainte de fusionner avec d'autres clubs sportifs en 1934. (abandon des clubs multisports et formation de clubs spécialisés uniques pour Marrakech: Gym, boxe et lutte, cyclisme.) L'Avenir du Guéliz qui avait aussi une section vélo et une section tennis laissera la place à l'AGM pour la Gymnastique et disparaîtra. Le protectorat faisait pression,officiellement par souci d'économie pour les subventions, mais également pour qu'il n'y ait pas de clubs réservés aux européens et d'autres aux marocains, mais que le sport rapproche les communautés.
Mr GRISSONNANCHE: Cadre des services municipaux; secrétaire du centre anti tuberculeux et Président du club du SAM depuis décembre 1934; 
Mme GRISSONNANCHE, née POLIDORI.
M. de TREMAUDAN, services municipaux de Mazagan.
M. Léon MASQUELIER, correspondant pour Marrakech des journaux du Maroc et de la société marocaine de publicité.
M. Antoine VIETTI, cafetier, administrateur de l'Avenir du Gueliz;
M. Jean GIDEL agriculteur, propriétaire d'un immeuble de rapport.
M. Albert DONNADIEU, Président de l'Amicale des mutilés 
M. Camille MONTEL, directeur de l'école musulmane d'apprentissage
M. Alphonse MÉTÉRIÉ inspecteur des Beaux Arts et responsable de l'urbanisme à Marrakech.
M. Maurice LEON, membre de la commission municipale tripartite.
Merci de compléter pour M. RENARD  et d'autres précisions dans les commentaires.
QUELQUES MISSIS DES ANNÉES CINQUANTE:
En 1954 pour désigner qui sera Miss Marrakech le concours se déroulait au Casino:

1-Bigaries-2Claudette-Vera-3colette-GIL-4Andrée-Rodriguez-1954  Les quatre premiers numéros correspondent à 1: BIGARIES, 2: Claudette VERA, 3: Colette GIL, 4: Andrée RODRIGUEZ.

En 1956, les concurrentes ont reçu des cadeaux des sponsors: 

colette-GIL-Therese-MIR-Christiane-Aguado-Colette-SCHWEIZER-1956 Colette GIL, Thérèse MIR, Christiane AGUADO et Colette SCHWEIZER.

En 1959 

Botella-SMn°62-63-miss-casino-1959

MISS CASINO remplace MISS MARRAKECH. 
Mlle Consuelo BOTELLA, coiffeuse, est élue. Ses demoiselles d'honneur Irène SANTARNO et Georgette LÉVY figurent aussi sur la photo.
Le moussem de juin 2019 a voulu rendre hommage aux reines de beauté de Marrakech. Trois d'entre elles nous ont fait le plaisir de participer au Moussem 2019 à Avignon. 

Misses_2019 Voir les photos du Moussem et leurs légendes en cliquant sur le lien suivant: http://mangin2marrakech.canalblog.com/archives/2019/06/24/37454127.html

Merci aux lecteurs de cet article sur nos reines de beauté d'ajouter d'autres renseignements et d'autres noms dans les commentaires. Nous leur sommes reconnaissants par avance.