La plupart des 37 accidents identifiés ne furent pas mortels et eurent lieu sur les terrains de Marrakech-Menara ou de Marrakech-Sidi-Zouine, cependant quelques crashes se produisirent ailleurs: Asni, Boujab et pour le Capitaine GRALL et son équipage à l'ouest de Tamelelt (aux confins du territoire Rehamna). 

Le blog a reçu un message de Nathalie: "Bonjour, mon oncle Robert VILLAIN né le 11/11/1921, sergent,  a également trouvé la mort dans l’accident du 25/09/1944 à Rehamna sous les ordres du Commandant GRALL."  Comme le savent les lecteurs du blog Mangin@Marrakech, nous ne laissons pas passer une information de cette importance, d'autant que nous connaissions la tombe du capitaine GRALL au carré militaire du cimetière du Guéliz, mais pas celle de l'oncle de Nathalie.

photo_1

Nous lui avons demandé une photo de son oncle et elle nous a donné en plus des informations précieuses sur l'accident.

Le jeune sergent Robert Villain sur sa moto dans le bled marrakchi.

Nathalie: "Tout d’abord je tiens à vous remercier pour l’intérêt que vous avez porté à mon message et pour votre retour.

La tombe de mon oncle se trouve pourtant bien au cimetière européen de Marrakech où nous sommes allés nous recueillir en famille à plusieurs reprises.

Je ne peux vous transmettre qu’une photo que ma grand-mère m’avait donnée. Nous n’avons pas retrouvé son livret militaire que ma grand-mère conservait pourtant, ni son carnet personnel, sorte de journal qu’il tenait chaque jour consciencieusement jusqu’à son accident à 22 ans...."

La presse avait été très discrète, comme habituellement en période de guerre. Seuls deux journaux : l'Echo d'Alger et le Petit Marocain ont relayé une dépêche laconique de l'Agence France-Presse le 1er octobre, après que la cérémonie des obsèques eut été terminée et sans citer de noms.

Grall-journaux

Nathalie complète par des informations ignorées de la plupart des marrakchis à l'époque: "J’ai pu obtenir des informations supplémentaires d’un membre de ma famille sur l’accident d’avion dont a été victime mon oncle (il avait il y a longtemps rencontré le voisin de chambre de mon oncle, lequel était allé reconnaître les 7 corps après l’accident) :
L’équipage était composé :
- du Capitaine GRALL,
- du Lieutenant JOURDAN,
- du Sous-Lieutenant KOUIDER,
- du Sergent Chef DE SIGALONY,
- du Sergent VILLAIN (mon oncle),
- du Sergent DUPOUY,
- du Sergent MAGOULES.
L’avion, un VICKERS WELLINGTON type III n° H.E 127, prenait le départ pour une mission d’entraînement à la navigation sur l’itinéraire Marrakech / Kasba-Tadla / Mechra Ben Abou / Safi, cible de bombardement (pour bombardement fictif) /Marrakech.

L’avion a décollé de Marrakech à 8h42 et survolait le terrain se dirigeant vers Kasba-Tadla vers 8h50 à 600 mètres d’altitude. Il s’est écrasé au sol peu après 9h sur la route de Kasba-Tadla à quelques kilomètres à l’est du village Tamlelt.

Le rapport d’enquête a indiqué que le feu a pris à bord au moteur droit, lequel aurait enclenché le largage du dinghy qui, heurtant les gouvernes, aurait rendu l’avion incontrôlable. L’avion avait continué son cap en se mettant en ligne de descente légère, comme s’il avait voulu se poser dans la plaine après la ligne de hautes collines. L’avion a continué sa descente. Arrivé à 50 ou 100m d’altitude, l’avion a viré brusquement à droite en s’inclinant fortement avant de heurter le sol après avoir effectué un changement de direction à 120°, explosant sous le choc, se retournant complètement et se répandant sur 150m. Tout l’équipage a été tué sur le coup. Ils avaient tous agrafé leur parachute.

J’espère que ces informations pourront permettre de rendre hommage à cet oncle que je n’ai malheureusement pas connu mais pour lequel j’ai une affection, un respect et une admiration sans borne."

L'accident se produisit un mois seulement après la Libération de Paris (24 aout 1940). Nous imaginons l'enthousiasme de ces jeunes aviateurs, prêts à repousser l'ennemi nazi en dehors de nos frontières, voulant participer à la destruction définitive de ses armes  afin de retrouver la Liberté.

Nous remercions Nathalie pour ce partage et ces précieuses informations qui nous permettent de garder la mémoire et de rendre hommage à cet équipage dont nous savions si peu et à qui nous devons beaucoup. Ces jeunes aviateurs venaient de différentes régions de France dont la Martinique et d'un pays ami. Commençons par le plus jeune et poursuivons jusqu'au plus haut gradé.

Robert VILLAIN, oncle de Nathalie, sergent, le plus jeune de l'équipage, ( 22 ans et 10,5 mois) né le 11 novembre 1921 à Fontaine-le-Comte dans le Poitou. Mort pour la France. (avait autrefois sa tombe au cimetière du Guéliz).

Henri Georges DUPOUY, sergent-radio, (24 ans et 5,5 mois), né le 10 avril 1920 à Verteuil d'Agenais en Aquitaine. Mort pour la France. Tombe non localisée.

Georges MARRAUD de SIGALONY, ( 24 ans et 6 mois, 8 jours), sergent chef, né le 16 mars 1920, à Fort de France , en Martinique. Mort pour la France. Tombe au cimetière européen de Marrakech; carré H, rang 16, tombe 351.

Moïse MAGOULES, sergent, ( 24 ans et 6 mois), né le 22 mars 1920 à Lamagistère en Occitanie. Mort pour la France. Sa tombe est au cimetière du Guéliz, Carré militaire H, rang 16, tombe 353. Sa maman Félicia est décédée à Agen en 1988.

Mechri KOUIDER, Sous-lieutenant, (24 ans et 10,5 mois) né le 10 novembre 1919 à Casablanca-Maroc. Mort pour la France. Tombe non localisée.

Roger JOURDAN, Lieutenant navigateur, (33 ans et 9,5 mois) né le 5 décembre 1910 à Ste-Marie Pyrénées Atlantiques. Mort pour la France. Tombe non localisée.

Jean-Marie GRALL Capitaine pilote, (42 ans et 6,5 mois) né le 10 mars 1902 à Plourin-les-Morlaix en Bretagne. Mort pour la France. Sépulture au cimetière du Guéliz, carré militaire H, rang 16, tombe 346.

Nous accueillons volontiers les familles de ces valeureux militaires qui auraient des photos ou des documents à partager sur ce blog.  Il est important en effet que leurs histoires respectives ne s'effacent pas dans l'oubli.

 Localisation du crash du Vickers-Wellington, le 25 septembre 1944.

Crash-Wellington-25-09-1944Le Wellington n°127 s'est écrasé dans la zone repérée par un rectangle de 8 points bleus en territoire Rhamna et à proximité de Tamallalt.

A l'époque de l'accident le Lieutenant-Colonel BREYTON commandait la Base 707 depuis mars 1944. 

Base707-1945On peut distinguer les avions monomoteurs et bi-moteurs rigoureusement alignés sur le Tarmac

Wellington-base-707L'un des Vickers-Wellington dépendant de la Base école de Marrakech - EAPN

REPÈRES DANS LA CARRIÈRE DU CAPITAINE Jean-Marie GRALL 

1929 - Le sergent-chef-pilote GRALL se distingue lors d'un concours en juillet-aout 1929. Il fait partie sous les ordres du Capitaine Jobert de la première escadrille du 21e Régiment d'aviation de Nancy. Son escadrille participe au concours des avions de bombardements et gagne la coupe "Military Zenith" des avions de bombardement en ayant de meilleurs résultats que l'escadrille concurrente du 22e Régiment d'aviation de Chartres. L'escadrille de Nancy reçoit outre les médailles du concours une prime de 6000 francs. L'escadrille était formée de 5 avions 'Lioré et Olivier' type LeO 20 BN3 , moteurs « Gnome Rhône Jupiter » de 420 CV. Le raid de nuit eut lieu les 22 et 23 juillet et les bombardements de nuit sur cibles la nuit du 9 aout 1929.

L'Air_Photo-

Photo Scherbeck - Au milieu le Cne JOBERT navigateur et le Sgt-chef GRALL pilote, derrière eux le S/Lt FROMENT mécanicien.
1935 - En avril, l'Adjudant GRALL livre à l'Aéroclub civil de Marrakech dont il est le pilote référent, le nouveau 4 places que l'Aéroclub vient d'acheter. Le club marrakchi détenait déja un Caudron biplan baptisé "Koutoubia", le nouveau monoplan portera celui de "Ville de Marrakech". Ces deux avions servent aux baptêmes de l'air, à la formation des pilotes civils, au tourisme aérien au dessus de l'Atlas, aux hommes d'affaires allant d'une ville à l'autre. Le " ville de Marrakech" un Caudron de type pélican C-510 est baptisé au champagne par la générale Catroux qui en est la marraine et l'Adjudant GRALL prend à son bord pour le vol d'inauguration le Général Catroux ainsi que MM du COLOMBIER et SOMBWAY les Président et Vice-P. de l'Aéroclub. En mai il participe à la fête du Printemps à Tamlelt où il pose en douceur le "Ville de Marrakech" sur le petit et tout nouveau terrain d'aviation de la localité.
1936 - L'Adjudant-chef GRALL complète sa formation de moniteur-instructeur en suivant un stage au centre d'instruction du parachutisme d'Avignon-Pujaut
1938 - En avril, lors de la fête de l'aéroclub, l'Adjudant-chef GRAAL est unanimement remercié pour son engagement dans la formation des pilotes civils sur ses temps libres, notamment MM. Guillaume et les frères Maheu. On y apprend qu'il est inscrit sur le tableau de la Légion d'honneur.
1944 - Le 4 juillet, le capitaine GRAAL et l'Adjudant GRANDJEAN ont un accident avec le LeO-451 n° 504 sur la base de Marrakech. L'accident fut uniquement matériel semble-t-il, mais seulement 2 mois et demie avant le terrible accident du Vickers-Wellington.
Après l'accident de Tamlelt, les Marrakchis ont voulu honorer sa mémoire en baptisant l'une des rues du Guéliz: "rue du capitaine Graal"  Elle se trouvait proche de la rue du BANI, mais a changé de nom après l'Indépendance.
Il serait nécessaire de disposer du livret militaire du capitaine GRALL pour lui rendre hommage en décrivant la totalité de sa carrière. Cela vaut aussi pour les autres membres de l'équipage. Nous espérons des photos et des témoignages de la part de leurs familles et amis.

L'ITINÉRAIRE DU SERGENT-CHEF Georges DE SIGALONY

Baccalaureat en juin 1937 à Fort de France, il gagne Paris pour s'inscrire en Droit. Il valide sa première année de licence à la Faculté de Paris-Panthéon. Ses études sont perturbées, il est mobilisé en mars 1940. Il s'engage pour être pilote. 

Tombe-Sigalony-MRK-H16-351

Il reçoit sa formation à l'école élémentaire de pilotage n°23 au Mans. Avec une centaine de ses camarades il se rapproche de la Manche à Morlaix et s'embarque dans la nuit du 18 au 19 juin à bord du Tribouliste pour passer en Angleterre.

Sur le sol Britannique, il s'engage immédiatement dans les Forces Aériennes de la France Libre (FAFL) qui lui font continuer sa formation de pilote dans la Royal Air Force. Il obtient son brevet de pilote bi-moteur le 6 décembre 1941.

Sergent pilote, il est affecté en avril 1942 au Bataillon de l'Air n°1 de Bangui (en Afrique Française Libre). Il reçoit une nouvelle affectation à la base de Damas en aout. En 1943 il est en Angleterre, base de Camberley pour parfaire sa formation. En juillet 1944 il est muté à la Base École de Marrakech avec le grade de sergent-chef. Au carré militaire du cimetière de Marrakech sa tombe indique sa mort par erreur le 21 au lieu du 25.

MONUMENTS, PLAQUES ET CROIX DU SOUVENIR

Ces sept aviateurs ont péri alors qu'ils étaient en mission, leur sacrifice a justifié la mention "Mort pour la France" pour chacun d'eux; pourtant il ne semble pas que les services de l'Armée aient informé leurs communes d'origine de leur décès. Après vérification pour deux d'entre eux, leurs mairies de naissance n'ont reçu ni la date, ni le lieu, ni le motif de leur mort. Il n'y a pas de mention marginale à côté de leur acte de naissance. Leurs noms ne figurent sur aucun monument aux morts à l'exception des trois qui sont nommés dans le carré militaire de Marrakech. Les anciens de Marrakech rendent hommage à tous les sept.

Annexe : 37 Accidents d’avions sur la période janvier 1943 - 7 mai 1945 dans la zone de compétence de la BA - 707 de Marrakech. (mais en réakité beaucoup plus)

Ces informations proviennent des archives officielles du SHDAI 

Ci-dessous trois lignes par accident: 1ere ligne - n° du bureau d'enquête, date, lieu; 2° ligne - Noms et grades des personnels concernés; 3°ligne - Modèle et n° de l'avion, formation et nombre de photos faisant éventuellement partie du dossier. 

AI 6D 32 - 04/02/1943 Marrakech 

GRIDELET (sgt), DESCLAUX (adc), LE TORREC (adj), CLAVAUX (adj)  

LeO 451 n°248, & LeO 451 n° 188 – Groupe 1/19 – 4 photos.

AI 6D 32  - 05/02/1943 Marrakech 

???

LeO 45 n°433  GB 1/11

Nous ne savons pas à quel(s) accident(s) rattacher les décès de François BERTHE de POMMERY (EAPN) et d'André BOURGUIGNON d'HERBIGNY le 5 mai 1943.

De même les décès le 9 juin 1943 du Lt Jean Paul ROCHAS et du Cne Pierre FAURE.

Et le 29 décembre 1943 du S/Lt Jean-Pierre ARNOULIN, accidenté à Chemaïa.

Pour le premier semestre de l'année 1944, nous notons d'autres décés dont nous ne savons pas non plus où ils se sont produits et à bord de quels avions:

22 février 1944 : Sergent-Chef Armand SAURY et Caporal Serge BOISSARD (EAPN)

20 mars 1944: Lieutenant Guy DUBALEN en mission vers Safi

4 avril 1944: Capitaine-pilote Gabriel DEBAIZE (ou DEBRAIZE) et Capitaine-Pilote Henri FOURNIOL

Ainsi il semblerait qu'aucun rapport d'accident ne soit parvenu pendant plus d'un an au Bureau d'enquête.

AI 6D 34  - 03/06/1944 Sidi Zouine 

RUYSSEN (sgc), HARCHINCHE (sgt)

Cessna 78 n°37297  EAPN

AI 6D 34 -  05/06/44  ???

TAFANI (sgc),  LYS, Philippe DELOS Lt navigateur, 

DB7 n°79   EAPN

AI 6D 34  - 08/06/44  ( 3 Km à l'Est d'Asni) 

LEROUX Jean (adc),  ARCHINCHU Jean (sgt),  LEROUX Roger (cal),  HELOU Paul (sgc), GOUZZIN Ernest (eat), FOURNOU Jean (ear), MARCADET Pierre (ear),  DUMAS André (adj).  –

Morts du 8 juin: Aspirant Ernest GOUËZIN, Ear Pierre MERCADET, Caporal Roger LEROUX, Sergent Jean HARCHINGUP, Sergent-Chef Paul HELOU. (Il semblerait que trois aviateurs ne sont pas décédés lors de l'accident).

LeO 451 n°395 EAPN

AI 6D 34  - 10/06/44  Marrakech 

COURTOIS (sgc), GAULNIER (Cne), LEBEAYPIN (sgt), CHAUSENSSON (adc),

Cessna 78 n° 37376  - EAPN Marrakech

AI 6 D 34 - 13/06/44 Sidi Zouine 

GLESE (sgt), PRUNET (sgt) –

Cessna 78 n° 37366  EAPN

AI 6D 34 - 14/06/44 Marrakech 

OLIVAUX Yves (sgt), DEMANGEAT Marcel (adj), KALIS Hubert (ear), LAGONNE Paul (ear) –

Cessna 78 n°37452 -  EAPN

Morts du 14 juin: Adjudant Marcel DEMANGEAT

AI 6D 35  - 04/07/44  Marrakech

GRALL (Cne), GRANDJEAN (adj), 6 passagers –

LeO451 n°504 – EAPN

AI 6D 35 - 18/07/1944  Sidi ZOUINE 

COURTOIS Léon (sgc)

DB 7 n°134 – EAPN

Mort du 26 juillet 1944: Sergent-chef Jean BOURY

AI6D35 - 27/07/1944 Marrakech

BOURGEADE (sgc), MANCELIN (adj), DE BEAUCHAMP (sgt), JONCHAIS (ear)

Cessna n°37299CIDEM 

AI 6D 36 - 02/08/44 SIDI ZOUINE 

COURTOIS Léon Pierre (Sgc) 

DB7 n°53 CIDEM - Le Sergent-chef Courtois en est à son 3ème accident: 10 juin, 18 juilet, 2 aout.

AI 6D 36 - 08/08/44 Sidi Zouine 

BENITSA Edmond (Adj), LANGLOIS Jean Pierre (Slt )

Cessna 78 n°37292  CIDEM 4 photos

Le 8 aout mort d'Edmond BENISTA et le 10 aout 1944 mort du S/Lt Jean-Pierre LANGLOIS-BERTHELOT

AI 6D 36 - 12/08/44 Marrakech 

CHENAVARD Lt  

Cessna 78 n° 37446 Cidem

AI 6D 36 - 13/08/44 Sidi Zouine 

CASENEUVE Antoine Sgt, GACHADOIT ear, CARRERE René Sergent, VICHERAT Sgt, 

Cessna 78 n°37444 et n°37780. CIDEM

AI 6D 36 - 14/08/44  Marrakech 

CARRERES Sgt, DUJARDIN Sgc, DE FONTAINE Adt, 

Cessna 78 n° 37291; CIDEM

AI 6D 36 - 18/08/44  Marrakech 

Royer Alfred Lt,  ANSELEM Sgt,  CAQUET Paul Lt,  TROUILLOU Paul Adjt,  FLICK Walter Sgt,  DEGASTINE ear, DELOZANNE ear,  KALM ear, MANGUENE ear,  LOPEZ Sit,  BALDOT Adjt, 

?????   CIDEM. 5 photos

AI 6D 36 - 31/08/44 Marrakech 

HERICAULT, (adj) 3 passagers  

DB7 n°47 CIDEM

AI 6D 37 - 01/09/44  Sidi Zouine  

DEBRAS Cne , COUTIER Sgt, FAURE Cal;  

DB7 n°123 CIDEM

AI 6D 37 - 25/09/44 Tamlelt

GRALL (Cne), DE SIGOLANY (sgc), JOURDAN (Lt), KOUIDER (SLt), VILLAIN (sgt), DUPOUY (sgt) , MAGOULES (sgt), 

Wellington n°NR127  CIDEM  4 photos

AI 6D 37 - 27/09/44  Sidi ZOUINE,  

CELSE SgtC, BRISWALTER (slt). 

Cessna N°78 n° 31975, CIDEM

AI 6D 37 - 26/09/44  Marrakech. 

MORDACQ Cne, GULBEN Klan ear;  VERNIER cac;  

DB 7 n°135. CIDEM

AI 6D 37 - 29/09/44  Marrakech 

MARILL Georges Adj,  LAGARCE Amand Sgc;   

DB7 n°25; CIDEM

AI 6D 38 - 01/10/44. Marrakech 

ABOUBARAM Asp; NEYS Adt; DE LASTERADE SLt; LOCHES SLt,  

Cessna 78 n° 332041 CIDEM

AI 6D 39 - 02/11/44; Marrakech; 

BRISWALTER Georges  sit; MANCELIN  Adt; BRUN Michel SLt, DUMANS André SLt;  

Cessna 78 n° 331960; CIDEM.

AI 6D 40 - 02/12/44 Sidi Zouine 

LARGEAUD André SLt, ABOUDARAM Asp;  

Cessna 78 n° 331049 CIDEM

AI 6D 40 - O2/12/44 Sidi Zouine; 

BRUGGERE Jacques Adjt; THERNOZ-LORCIERE cal; 

Cessna 78 n° 37737 CIDEM

AI 6D 40 - 23/12/44  Marrakech

LIOTARD Paul Sgt; VALDEYRON SLt, DELAPLACE ear; GAILLARDOT Norbert Sgt; 

DB7 n°47 et DB 7 n°67;  CIDEM 2 photos

AI 6D 40 - 23/12/44 Boujab;  

CARIN Jean Lt;  

A24 n°254697  CIDEM; 

AI 6D 41 -  02/02/45  Marrakech

FAVIER Guy (Adj), BARRE (Adj), JOURDAN (Adj) 

Cessna 78 n° 331973 – CIDEM

AI 6D 45 - 09/03/45  Sidi Zouine

NORODOM Songdeth (sgt), 

DB7 n°13  CIDEM

AI 6D 41 - 16/03/45  Marrakech

ANDRIEU Charles (Slt), MONLOUBOU (Slt), DEBROSSE Marc (sgt) , CLOAREC Yves (Sgc) , CONDOFOULOS (FFA), LE CORNEC (FFA), LEROUX (FFA),

Wellington n°HZ143  CIDEM

AI 6D 41 - 17/03/45  Marrakech

MORAI Maurice (sgt), ABDESLAM BEN MOKTAR 

Cessna 78 n°331943 et Cessna 78 n° 37389  CIDEM

AI6D 41 - 27/03/45  Sidi Zouine,

HOCHE (adt), TERROL (asp) , CASUS (sgt), MALIS (ear)

DB 7 n°128  CIDEM

AI 6D 41 - 29/03/45  Marrakech

DECHAUX (Cdt), GUILLOT (Slt), FONTAINE (asp)

DB7 n°134  CIDEM

AI 6D 42 - 30/04/45  Sidi Zouine

COLLET (asp), CARPINI (sgt)

DB7 n°135  CIDEM

AI 6D 42 - 05/05/45  Marrakech

BOINNOT Henri (Lt),  FUSCHINO Jean (Sgc), VALERE André (Cne),  HOLZENER Lucien (sgt)

DB7 n°67  CIDEM 

Après avoir lu cette page vous aurez peutêtre des informations ou des réflexions à partager. Vous pouvez écrire ci-dessous un commentaire public ou utiliser le lien en haut à gauche : CONTACTEZ L'AUTEUR