DANIÈLE BERTHELEMY NOUS ENVOIE UN ARTICLE SUR LA PETITE FILLE, ARTISTE PEINTRE DE THAMI EL GLAOUI.

ALAIN DE CERVAL, ANCIEN DE L'ÉCOLE DES OLIVIERS, NOUS TRANSMET DES SOUVENIRS À PROPOS DE JULIETTE BEULLAC/PRÉVÔT NOTRE CENTENAIRE

SIMONE PERRENOUD ET ROGER BEAU PARTAGENT AVEC NOUS DES OEUVRES DE L'ARTISTE-PEINTRE CHARLES HOLBING

Danièle Berthelemy après avoir lu les souvenirs de Jean-Pierre Koffel sur sa rencontre à Vichy avec Le Pacha de Marrakech, Thami El Glaoui et sur leur goût commun pour la grande musique a pensé signaler pour le blog un article récent : "Dans le "POINT DE VUE " de cette semaine N°3474, il y a un article à l'intérieur qui serait susceptible d'interrésser le blog. Il parle de Ghizlan EL GLAOUI qui est la petite fille de HASSAN EL GLAOUI  et fille de Christine LEGENDRE qui avaient participé au Moussem de 2012 en Avignon. J'en ferai une copie".

La Revue POINT DE VUE a publié en effet quatre pages à propos de GHIZLAN EL GLAOUI qui a son atelier à Londres et y développe ses talents artistiques.

El_Glaoui-Ghizlan 

Cet article est signé de FANNY DEL VOLTA, les photographies sont de LUC CASTEL.

Ghizlan_El-Glaoui 

Vous y trouverez non seulement que son père est bien Hassan El Glaoui, qui fut élève au lycée Mangin et qui est devenu l'un des artistes peintre le plus côté du Maroc. Winston Churchill aurait encouragé son père, Thami El Glaoui a lui permettre d'étudier la peinture et le dessin. Hassan aime peindre les fantasias et y réussit fort bien. Il fut nommé par le Roi Hassan II, responsable de ses activités au golf. La mère de Ghizlan est aussi une artiste. Christine Legendre était manequin chez Givenchy et doublait l'actrice Audrey Hepburn. Ghizlan réalise des portraits surtout féminins. Cette portraitiste a son atelier dans le quartier de Chelsea à Londres. Vous trouverez beaucoup plus d'informations dans l'article. Sa technique du portrait dont les expressions se transforment aux variations de la lumière est très originale et elle y excelle.

Alain de Cerval, qui à Marrakech habitait tout près de Danièle Berthelemy a découvert le blog par hasard ainsi que l'article sur notre centenaire (101 ans depuis le 25 février 2015). Il nous envoie plusieurs photos et le plan de son quartier, celui de l'église des Saints-Martyrs.

"J'ai trouvé en faisant des recherches sur le web votre site. Ancien aussi de Marrakech et habitant à coté de la maison de Madame et Monsieur BEULLAC , mes parents et moi étions très amis avec eux. En parlant avec mon père de votre site et du blog des 100 ans de Marcelle BEULLAC, il m'a donné deux photos de Mme et Mr BEULLAC faîtes à Dijon en 1982 au mois de mai."

Sur la photo se trouvent Monsieur Mathieu BEULLAC son épouse Marcelle. Il ne s'agit donc pas de Juliette BEULLAC la centenaire, mais de sa famille.

Marcelle et Matthieu BEULLAC_mai 1982 - Dijon Certainement les anciens de Marrakech les reconnaîtront. La photo est de mai 1982.

Alain de Cerval nous situe sur un plan du quartier de l'église la maison où habitaient les BEULLAC par rapport à la maison de ses parents

planBIS

Les BEULLAC habitaient Rue de la Paix (devenue rue Yacoub-el-marini), la famille de CERVAL rue Jeanne d'Arc (devenue rue Oummo-el-banine) et la famille BONELLI (Lucien allait à l'école des Oliviers) à l'angle des rues Saint-Augustin (devenue rue El iman Ali) et Jeanne d"Arc.

Grace à ce plan que nous envoie Alain de CERVAL ( qui était dans la même classe que Lucien Bonelli) nous pouvons mieux situer dans nos mémoires là où résidaient ces trois familles. 

Ces maisons existent-elles de nos jours ? La villa Suzie se trouve-t-elle encore rue Jeanne d'Arc ? 

villa Suzie Qui nous dira si la villa est toujours aussi entourée de verdure ? Qui nous fera une photographie de la villa Suzie en 2015 ?

LA RECHERCHE D'OEUVRES DE CHARLES HOLBING SE POURSUIT

A la suite de Philippe CAILLÈRES, Simone PERRENOUD qui fut élève au Lycée Mangin et qui s'est mariée en Grande Bretagne a gardé de nombreux souvenirs du Maroc et de Marrakech surtout. Elle fut cheftaine dans le scoutisme unioniste de Marrakech, comme Juliette BEULLAC l'était dans le scoutisme catholique. Elle a conservé un tableau de Kasbah de l'Atlas qu'elle partage avec nous.

Holbing-Holmes 

Qui nous aidera à préciser de quel lieu il s'agit et à quelle date cette aquarelle a été réalisée par le maître ?

2015 03 04 Charles- Holbing-Beau

Roger BEAU a connu Charles HOLBING entre 1962 et 1968 alors qu'ils enseignaient au Lycée Ibn Abbad. Il connait aussi d'autres amis de ce professeur qui pourront probablement nous aider à composer une page du blog sur cet artiste peintre marrakchi. Roger a aussi conservé une oeuvre et quelques souvenirs du maître.

Charles Holbing aimait peindre les Kasbah, mais aussi les modestes douars et villages de l'Atlas. Il a contribué ainsi à conserver la mémoire du patrimoine berbère du Maroc. Qui nous aidera à situer le nom de cette Kasbah. Nous faisons aussi appel à ses élèves comme Mohamed Bakkari qui a commencé le dessin et la peinture grâce à lui.

Holbing-signature

Si vous avez un tableau avec la signature ci-contre merci de penser à nous en envoyer la photo.

Nous sommes reconnaissants à Danièle Berthelemy, Alain de Cerval, Simone Perrenoud et Roger Beau pour les envois de souvenirs qui complètent les articles précédents ou qui préparent des articles futurs. C'est l'occasion de rappeler que le blog reçoit vos photos, scans de documents et récits de souvenirs à son adresse email: mangindemarrakech (arobase) free.fr