colombe_paix

UNE INITIATIVE POUR LA PAIX LE SAMEDI 26 JUILLET À L'APPROCHE DE LA FIN DU RAMADAN AU RESTAURANT LA PAIX RUE DE YOUGOSLAVIE AU GUÉLIZ

"FTOUR DE PAIX" À 19H30 SUIVI À 21H00 D'UNE SOIRÉE SUR LE THÈME "COEXISTER ENSEMBLEpour un arrêt des violences sur les populations civiles en Palestine et en Israël.

 

Ftour-de-Paix

Participation annoncée du Rabbin Jacky Kadoch, du Curé Antoine Collot et de l'Imam X. XXXX Si le pasteur avait été invité il aurait probablement évoqué Martin Luther King et "I have a dream.."

Renseignements: Tarik Mounim: 0661 580 090 ou Myriem Benbrahim O639 153 951

AL MOWAFAQA (l'accord): Il y a aussi des rêves modestes qui se réalisent

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

LE CASINO DE MARRAKECH, UN VIEUX PROJET LIÉ À L'HIVERNAGE

A partir de 1952 et avec la famille BAUCHET, le CASINO de Marrakech devient un lieu mythique où beaucoup d'anciens marrakchis conservent des souvenirs de fêtes et d'ouverture sur le monde. Le quartier de l'Hivernage était à cette époque un immense terrain de jeux arboré pour les jeunes et notamment le scoutisme avec très peu de constructions. Que de souvenirs heureux, de courses animées: cyclistes, motocyclistes, automobiles et aussi de kermesses !!! Monica DUCOU a travaillé à côté du Casino ( Hôtel Es Saadi) et connaissait bien l'Hivernage, elle est née à Marrakech un 23 juillet. Le blog et les marrakch'amis souhaitent un Joyeux anniversaire à Monica.   Par ailleurs notre ami Azor-le-petit-berbère avait délaissé internet, mais s'y est remis récemment. Son blog est joignable à cette adresse: petitberbere.blogspot.com/ Chroniques d'un petit berbère d'El Aderj

MAIS COMMENT L'HIVERNAGE ET SON CASINO SONT  NÉS ?

À la fin de 1931, la Chambre de Commerce de Marrakech manifeste publiquement son impatience. Elle déplore "la lenteur et le peu d'importance" des travaux effectués par la Société habilitée par la ville et le Protectorat à créer une station d'hivernage à Marrakech. 

CP M'Kech ancien_Casino 04

Les responsables de la Chambre de Commerce argumentent: "Quelques terrassements, quelques plantations d'arbres en un an représentent un effort insuffisant pour créer à bref délai, afin de profiter de la vogue actuelle dont jouit Marrakech auprès de la grande clientèle touristique, une station d'hiver digne de ce nom.

Certes, des hôtels existent à Marrakech, et de fort confortables, voire de luxueux. Mais il n'y en a pas assez. Pour employer un terme à la mode, et qui dit assez bien ce qu'il veut dire, la capitale du Sud marocain n'est pas "équipée" touristiquement. Son site, sa valeur intrinsèque, peut-on écrire, justifient la présence de nombreux grands hôtels, d'un CASINO au moins. (On a déjà autorisé les jeux à Marrakech, mais il ne manque que le Casino!)

Qu'on ne dise pas que c'est une question purement locale! On ne peut pas raisonner ainsi et pratiquer une politique arrondissementière quand il s'agit d'organiser le tourisme au Maroc. Tout le pays est intéressé plus ou moins directement à l'essor touristique de Marrakech. La Ville Rouge fait partie d'un tout."(1931, Chambre de Commerce)

LES PLANS DU CASINO FURENT PRÉSENTÉS AUX MARRAKCHIS LORS DE LA XVe FOIRE DE MARRAKECH (AVRIL 1935)

Dans le parc du Hartsi, le Stand de la Société Chérifienne d'Hivernage présentait les plans du futur Casino de Marrakech, ainsi que l'aménagement parallèle du Djenan el Hartsi. Plusieurs parlaient de résurrection de la Société d'Hivernage. D'ailleurs certains avaient remarqué que le Casino sortait de terre. On se souvenait que la Société avait posé comme condition à la Ville Rouge que le réseau d'assainissement soit terminé: "Il convenait, disait la Société, que les riches étrangers, qu'attiraient éventuellement le tapis vert" marrakchi, serti dans la naturelle verdure, ne fussent pas exposés à supporter d'odieuses odeurs, à absorber de nombreux microbes". C'est aussi lors de cette 15e foire que M. Bastard, ingénieur mécanicien, présenta son "Pou du Ciel".

LA PREMIÈRE PIERRE DU CASINO

casino-Marrakech-decembre-1936

 C'est le 3 juin 1935 que la première pierre du Casino fut posée par le Général Catroux, qui scella le procès verbal contenu dans un tube.

La maquette était dûe aux jeunes architectes marrakchis Jean-Pierre MRECHES et Emmanuel BELLANGER.

Ce Casino faisait partie d'un plan d'ensemble d'aménagement, dans un merveilleux cadre, d'une vaste Cité d'Hivernage, constituant pour les marrakchis la pierre d'angle de l'essor touristique de la grande Cité du Sud.

LA PANNE DE 1935 

casino-mrk4-bistre-premiers-travaux-dec36 Les premiers travaux avant leur suspension. Il est possible de distinguer les échafaudages malgré la qualité médiocre de la photographie.

Les Marrakchis s'inquiétaient sans comprendre de l'arrêt des travaux qui étaient pourtant partis très vite, stimulés par les entrepreneurs MM MERME et SALART. Les marrakchis ne connaissaient pas la vraie raison mais supputaient: "Un désaccord probable, soit au sein même de la Société Chérifienne d'Hivernage ? soit entre cette société et la société de gérance qui avait pris en main la construction du Casino ? soit encore avec les autorités administratives du Protectorat ?"

Mais en décembre 1936 les travaux reprennent. Alors qu'en 1935 on escomptait l'inauguration du Casino pour la saison hivernale 36, son ouverture est reportée à la saison suivante. Est ce que 1937 verra le Casino terminé ?

L'interruption de 1935 semble avoir été liée à la prise de conscience qu'il fallait d'abord résoudre le problème des égouts de la ville. Le journaliste Paul Henry explique: "La Société Chérifienne d'Hivernage dont nous sommes heureux de signaler à nos lecteurs, l'heureuse et définitive résurrection - à telle enseigne que le Casino de Marrakech sort de terre avait posé naguère à la ville comme condition essentielle à l'éxécution de ses travaux , l'assainissement de la cité: il convenait, disait-elle, que les riches étrangers, qu'attirerait éventuellement le tapis vert "marrakchi dans la naturelle verdure, ne fussent pas exposés à absorber d'odieuses odeurs, à absorber de nombreux microbes, lorsque le charme d'Orient de notre Médina les attirerait notamment parmi nos souks.." L'immense Médina assainie déversant ses déchets dans un champ d'épandage, sis à six kilometres de la ville, voilà de quoi satisfaire à la fois, et les innombrables habitants de la vieille cité, et aussi cette Société Chérifienne d'Hiverhage qui, au sein du printemps qui rit et dans le ciel et dans les jardins, commence à doter Marrakech de son équipement touristique, signe de prospérité future, car la crise ne saurait durer toujours, d'une ville dont le tourisme doit rester la primordiale source de richesse."

C'est effectivement en avril 1935 que fut réalisé le réseau d'égouts de la Médina. Une usine fut créée sur place pour mouler les buses en ciment de différents diamètres, les ovoïdes et les échelons.

casino-une-vue-de-lusine-mrk4-avril1935 Le directeur des travaux était M. Lanouzière, le chef des travaux M. Julita de l'entreprise Bringer et Tondut. À l'époque l'ingénieur de la ville était M. Cariou. M. Couget chef des services municipaux et urbaniste avait lancé l'opération dès 1932 en obtenant un emprunt de 15 millions. Première tranche de travaux: 60kms de collecteurs. Il y avait déja 40kms réalisés en 1925, mais limités à quatre quartiers seulement: Riad Zitoun, Bab Agnaou, Djemaa el Fna et Derb Dabachi. Qui nous parlera de ces personnes qui ont façonné la ville de Marrakech ?

QU'EN ÉTAIT-IL DU QUARTIER DE L'HIVERNAGE ?

Réalisant un programme établi en 1930, la SOCIÉTÉ CHÉRIFIENNE D'HIVERNAGE a commencé au cours de l'année 1935 les travaux de construction du Casino. La fin des travaux est escomptée courant 1937. Ce Casino luxueux comportera diverses salles de jeux, roulette, boule de baccarat, théâtre, salles de danses, etc.. Le programme de la Société Chérifienne d'Hivernage se complète par l'aménagement d'un quartier d'Hivernage européen situé dans les abords immédiats du Casino et qui constituera un attrait de plus pour Marrakech.

L'IDÉE DU CASINO ET DE L'HIVERNAGE EXISTAIT BIEN AVANT 1930

hivernage-1928

Un article de M. Dorée Président du Syndicat d'Initiative de Marrakech écrit en 1928 ( date de la constitution de la Société Chérifienne d'Hivernage) montre que d'autres difficultés existaient. Comment faire en sorte que les impôts du Casino financent les travaux d'aménagement et de voierie imputables à la ville de Marrakech ? Comment faire pour qu'un quartier à l'usage principal des touristes ne grêve pas les impôts des marrakchis ? Écoutons M. Marius Doré:

Marrakech 1928 - De nombreux courts de tennis ont été créés au terrain des sports du Djenan El Hartsi et à l'Hôtel La Mamounia. Grâce à son Excellence le Pacha un golf de neuf trous fonctionne et va être complété à 18 trous. Les nombreux monuments, les souks, tous les sites artistiques et pittoresques de la Médina, sont jalousement conservés dans leur caractère par la Municipalité et le Service des Beaux-Arts. 

Une première société vient de se former qui a acheté de nombreux jardins parfaitement situés, pour y créer, parait-il des grands hôtels, des villas; mais nous ne croyons pas que Marrakech puisse prendre la place qu'elle doit occuper parmi les grandes stations mondiales d'Hivernage avant que d'avoir sa Compagnie fermière du Casino et des Jeux, organisme dont la constitution nous a été formellement promise par M. le Résident Général au Conseil Supérieur du Tourisme tenu à Rabat le 14 novembre 1927

En effet que va-t-il se produire: Ou bien, ainsi que nous le demandons, la concession sera donnée à une société à qui l'on pourra imposer certaines restrictions par exemple le paiement de redevances pour permettre à la Municipalité de faire dans ce quartier de luxe les grands travaux d'édilité indispensables sans avoir à en faire supporter les charges par les Marrakchis, ou bien, tôt ou tard, une société X... installera à Marrakech un grand "Cercle privé" où les restrictions seront impossibles à surveiller et qui ne consentira à payer que des redevances nulles ou à peu près, malgré que la Municipalité devra prendre sur son budget, c'est à dire dans les poches des contribuables Marrakchis les frais énormes d'édilité que nécessitera l'équipement de la Cité d'Hivernage et de Plaisance.

Le seul moyen de lancer vite et surement Marrakech comme station mondiale, c'est la concession des jeux et Casino à une Compagnie fermière; c'est d'ailleurs ce qu'a surement compris le Gouvernement du Protectorat. Le cahier des charges est prêt, les emplacements qui doivent être cédés sont déterminés et depuis longtemps; les compétiteurs sont nombreux à ce que nous croyons savoir. Pourquoi donc différer plus longtemps du moment que nous sommes tous d'accord sur le principe et qu'il est évident que la mise à exécution de tous ces projets ne saurait être retardée sans nuire aux intérêts vitaux de Marrakech, mais du Maroc tout entier". M.DORÉE 

LE LOTISSEMENT TEL QUE PRÉVU À L'ORIGINE

ATLAS 1928 -Abitbol_page9 C'est Judah-Meyer Abitbol qui avait acheté les terrains pour construire hôtels luxueux et villas. Ce plan paru en 1928 dans la Revue l'Atlas (collection Roger Beau) montre une voierie assez différente de ce qu'elle est aujourd'hui. L'emplacement du Casino n'y figure pas, c'est normal puisqu'il sera situé sur le terrain voisin, "Future station hivernale" qui n'appartient pas à JM Abitbol. Cependant le projet d'ensemble était déja dans les cartons en 1925; M Lochot en fut l'un des concepteurs.

Sur quels terrains le quartier de l'Hivernage avait été conçu ? Un plan par photos aériennes de 1924 nous en montre la configuration.

Hivernage-1924  Les terrrains de JM Abitbol se situent entre les remparts en rouge à droite et le trait rouge à gauche qui est un mur de terre. On y remarque des réseaux de Ghetaras en bleu, des plantations en vert, il s'agit au centre d'une bande plantée d'oliviers déja anciens. Les parties en brun sont aussi de la végétation parmi laquelle des palmiers isolés. Il y a aussi quelques zones arides. Aucune construction sur cet espace, les plus proches bâtiments sont les services de l'élevage au sud de l'Avenue qui joint la Ménara à Bab Djedid.

plan MRK-Casino Sur ce plan, un nouveau tracé de la voirie remplace le projet de JM Abitbol. Le Casino est construit à hauteur des Services de l'élevage. En dehors du Lycée Mangin et du Tribunal, aucune construction n'y figure. Entre l'avenue Del Piaz et les Remparts se trouve la Rue du Temple, qui longe la bande plantée d'oliviers. Un cliché de l'ancien temple protestant, une des premières constructions de ce quartier, montre les oliviers conservés, tels qu'ils étaient entre 1943 et 1980.

EEAM-Temple-Hivernage Photo Kynel - L'ancien temple protestant fermé en 1980 et devenu plus tard le temple de l'Architecture. Sortie d'un culte sur la rue du Temple.

En mars 1940 Freddy Côté prend un cliché des terrains proches du Casino et de l'Avenue de France prolongée. La voierie est là en attente d'acquereurs de terrains à construire.

cote17- jardin-hartsi-prolongé-vers-casino-mars40_34 L'hivernage est en 1940 un quartier en devenir. Photo Freddy Coté, DR 

CP M'Kech ancien_Casino 01

Peu de marrakchis connaissent la longue histoire de la création du Casino et du quartier de l'Hivernage. Beaucoup s'imaginaient que le Casino avait été construit en 1952 par la famille Bauchet et ne savaient pas que 10 ans avant il avait servi de quartier général improvisé au commandement des troupes américaines. Le blog Mangin@Marrakech est heureux de pouvoir rendre aux marrakchis un aspect de l'histoire de leur ville avec un maillon essentiel de sa vocation touristique: le Casino dans son écrin de l'Hivernage. Le blog accueillera volontiers en commentaires d'autres informations sur ceux qui ont donné à Marrakech les moyens de ses atouts touristiques et sur leurs souvenirs de l'Hivernage et du Casino.