UN ÉLÈVE PILOTE À RECONNAÎTRE

20-mouleur

Camille demande de l'aide: Je recherche mon grand père biologique ou quelqu'un qui l'aurait connu,.. à Caen ou à Marrakech ?
"Tu avais 20 ans au mois de mars 1953. Avant l'aviation tu étais mouleur, probablement à Caen, probablement à la smn ( société métallurgie normande ).. Tu as connu ma grand mère, Jeanine Marchand, probablement en 1952, peut-être avant.. elle avait 21 ans à l'époque. 
Ta fille ( ma maman) , Françoise, Marie, Yvonne née Marchand est née le 28 Mars 1953 à la maternité de Caen. 
Nous avons retrouvé en fouillant dans les archives de la maternité tes initiales B.P ....
Voilà le peu de choses que je possède de toi, 2 photos, des initiales, un âge et un métier... J'aimerais pouvoir mettre un nom, une histoire sur ton visage..."

LA FORMATION DES PILOTES FRANÇAIS ÉTAIT SOUVENT COMPLÉTÉE AUX ETATS-UNIS ENTRE 1943 ET 1946

Jean-Philippe, le fils de Claude GIRARD, nous communique des photos de la collection de son père qui fut élève-pilote en 1943 à Marrakech et, eut l'occasion d'aller aux Etats Unis (Georgie, Alabama, Caroline du Sud, Californie ) pour se former sur différents avions de chasse et bombardiers, comme le B-25. Il faisait partie du 9e Détachement des CFPNA - Centres de Formation du Personnel Naviguant en Amérique.

claude-Girard-Turnerfield-B25

cadets-craig-field-1945 Dans ce groupe de cadets français, Claude GIRARD est debout le 2e en partant de la droite. Mais quels sont les noms des autres? Quelqu'un reconnaît-il un visage ? Le blond, 6e en partant de la droite est souvent sur d'autres photos.

Aviation-cadet-detachement-shawfield-Class44-J-SQUADRON-14  Photo prise à Shaw Field, Californie le 7 mars 1945; Claude GIRARD est le cinquième en partant de la droite. On remarquera les officiers de l'École de l'Air de Marrakech, à leurs casquettes blanches. Ceux qui n'étaient pas officier sont reconnaissables à leurs calots. Ceux qui sortirent 1er pilote sur B-26 ont leur nom suivi d'un 1- : Debout de g.àd.:Roland Duthu-1, Georges Becquey-1, Jean Lhussaz-1, Henri Atlan-1, René Blanc-1, Thierry de Sevin, Raymond Despouy-1, Bruno Renevier-1, Gérard Turpault-1, Edmond Thourot-1, Jacques Margain-1, Claude Girard, Jean-Marc Pineau-1, Paul Lemarié-1, Denis Barois-1, Marcel Aureillan-Co. Assis de g.àd.: Georges Chollet-1, André Chaudon-Co, Adrien Magnin-1, René Lignon-Co, Pierre-Denis Turtaut-1, Gérard Depardon-1, Albert Pestre-1, René Thévenon-1, André Bouttefroy-1, Henri Norloff, Cécil Bayle-1. (la plupart sortirent 1er pilote et quelques uns Co-pilote)

On remarquera que dans cette promotion se trouvait Albert PESTRE dont nous avons déja parlé sur ce blog et qui plus tard sera Général de Division Aérienne. (cliquer:  Albert Pestre)

Après la guerre, André GIRARD proposa sa candidature de pilote à Air France et à la TWA. Air France n'avait rien à lui proposer et TWA lui offrit un poste de gérant des vols de la TWA à Orly. En 1952 il put à nouveau voler comme pilote, il fut formé sur DC-3 et continua sa carrière à la TWA avec de hautes fonctions (l'un des 4 vice-présidents ) jusqu'à sa retraite en 1970. Il est décédé en 2005.

IMAG0183

Jean-Philippe détient des photos et les partage avec nous afin que ceux qui recon-naitraient des visages puissent les identifier et ainsi compléter l'histoire de ces pilotes partis du Maroc en 1943 dans le but de se former aux Etats Unis et de participer à la reconquète de la France. Ici un cours en atelier.

Les photos qui suivent ne sont pas identifiées, elles concernent aussi le 9e détachement.

Un groupe de 20 en formation bi-moteur à identifier.IMAG0053

IMAG0037

 

 

   Un groupe de cinq. Claude GIRARD pourrait être le 2e en partant de la gauche et le blond est le 3e, probablement Jacques MARGAIN.

IMAG0184un groupe dans les locaux. 

     

IMAG0229Devant le bureau du commandant d'armes

IMAG0076

  Soirée dansante  

IMAG0267

   Farniente sur le plage  

IMAG0036

  Tablée en belle tenue.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pilote-inconnu-peutetre-jacques-Margain

A gauche un instructeur américain non identifié. A droite un Cadet français à identifier, faisant partie de la même promo que Claude Girard à Shaw Field. xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. 

Tour-de-controle-inconnus

A gauche la cabine de la Tour de contrôle où l'on grignote. A droite probablement des instructeurs et cadres de la Base de Shaw Field xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxXXXXXXXXx Merci à ceux qui auraient identifié certaines personnes  de l'indiquer dans un commentaire ou d'écrire à Jean-Philippe GIRARD par le lien "contactez l'auteur" en haut à gauche de cette page.

L'ÉCOLE DE PILOTAGE DE MARRAKECH EN 1953 ET PROMO 53E

A cette époque la France avait un gros besoin de pilotes. Les élèves commençaient tous à Marrakech à apprendre le pilotage sur monomoteur T6 (North American T6 Texan). A l'issue de cette formation les élèves pilotes qui avaient satisfait aux épreuves étaient divisés en deux groupes: ceux qui allaient poursuivre leur formation sur avion de chasse sur la base de Meknès et ceux qui allaient se former sur avion bimoteur pour le transport aérien à la base d'Avord située dans le Cher proche de la ville de Bourges. La promo 54D a été très bien présentée par Marcel Paquelier sur son blog. Marcel est aujourd'hui décédé, mais son site internet existe toujours à cette adresse: Cliquer sur son nom: Marcel Paquelier.

Le blog Mangin@Marrakech a attiré l'attention de la fille d'un élève pilote de la 53E. Ky Van nous écrit: "Bonjour, Entreprenant la rédaction de l'histoire de mon père, le général Nguyen Huy Anh, j'ai pu retrouver des photos prises lors de sa formation de pilote à Marrakech, poursuivie à Avord. Seriez-vous intéressé par ce partage évidemment sous forme de don ? ...."

"Si mon père m'a transmis le kung fu, il ne m'a point transmis ses souvenirs, ayant cassé ses ailes à l'âge de 39 ans lors d'une mission de secours... j'étais alors trop jeune pour qu'il puisse me parler de Marrakech, d'Avord ou du Texas où il a continué sa formation. Seules me restent les photos en témoignage de cette période de sa vie... et son bonheur qui transparaît alors sur son visage.

Réfugiée politique depuis 1974, j'ai perdu de vue tous ses confrères, les uns décédés, les autres éparpillés aux quatre coins du monde...."

Nous avons bien entendu répondu "oui" et voici les photos:

A cette époque, courant 1953, l'école de pilotage de Marrakech comportait instruction technique au sol et instruction technique en vol: 180 heures de vol sur North American T6 dans différentes situations: - en vol à vue, - V.S.V. (vol sans visibilité),  - voltige, - volde groupe et - vol de nuit.

Nguyen Huy Anh-1953

Nguyen Huy Anh photographié à Saïgon avant son départ pour sa formation d'élève pilote. A genoux devant son T6 sur le tarmak de l'aérodrome de la BA707 à Marrakech.

Marrakech-53E-Nguyen_Huy_Anh-1953 Avec les camarades de sa promo au terrain de Sidi Zouine, Nguyen est le deuxième en partant de la droite. Le futur Général devant des T6 alignés derrière lui

44298375 Les T6 rangés sur le tamark de la base aerienne de Marrakech.

Après avoir subi avec succès cette série d'épreuves sur le terrain de Sidi Zouine, le sous-officier Nguyen Huy Anh qui souhaite piloter aussi des avions de transport sur bi-moteurs est affecté à la base aérienne d'Avord pour poursuivre sa formation.

Entre temps il participe aux championnats des Arts martiaux des bases aériennes à Salon de provence et y fait une démonstration remarquée de Kung Fu.

La suite de sa formation et de celle de ses camarades s'effectue à Avord pour la "transformation bimoteur" qui regroupait plusieurs promotions venues de Marrakech. Les élèves pilotes suivent une formation de six mois avec une centaine d'heures de vol sur avion M.D.312 "Flamant" (Marcel Dassault).

Nguyen_Huy_Anh-1953-54 A gauche Nguyen devant son MD-312-Flamant à Avord. La photo de droite a pu être prise à Avord ou bien à la base aérienne 707.

avord-1955-skf9632 La promo de 20 élèves-pilotes à Avord en 1954. Merci d'indiquer les noms des camarades de promo de Nguyen Huy Anh dans les commentaires. Il se trouve accroupi,  le 5e en partant de la gauche. Cette promo a été constituée à partir des anciennes promo 1953 de Marrakech.

Avord-1955-Macaron74 Ayant réussi ses épreuves, Nguyen Huy Anh se voit attribuer le Brevet de pilote avec "carte blanche" autorisant le vol sans visibilité.

44299124_p

Lors de la cérémonie officielle il reçoit l'insigne de pilote, appelé "macaron". Il termine en décembre 1954.

Nguyen_Huy_Anh-Arvord-Brevet-de-pilote-1954 Nguyen Huy Anh dans son nouvel uniforme de pilote, arborant sur sa poitrine le "macaron" tant désiré. A droite il partage un repas à Avord avec ses camarades.

Avord-promotions-825 Plusieurs promotions ont terminé leur formation. Chacun connait sa nouvelle affectation. Nguyen Huy Anh va revenir au Vietnam dès le début de 1955.

 Il est affecté au Centre d'entraînement aérien de Nha Trang avec le grade de lieutenant-formateur. Après quelques mois il va parfaire sa formation aux Etats Unis. Il fut le premier officier du Vietnam à être envoyé à l'entraînement des pilotes d'hélicoptères à la base aérienne de Randolph près de San Antonio, au Texas.  Il a été formé aux hélicoptères H.13 et H.19.  à la USAF Helicopter School qui fonctionna à partir de juin 1956.  Les formations utilisaient les hélicoptères suivants: Bell H-13 Sioux et  Sikorsky H-19 . Il a appris à piloter d’autres avions semble-t-il aux Etats Unis, puisqu'une photo le représente au pied d'un quadrimoteur US.

USA-Randolph-1956C  Et une question: Dans quelle base a-t-il été photographié dans une chambre avec un lit en fer ?

col-lit-fBB411 Par la suite il montra qu'il avait acquis d'excellentes bases de pilotage à la Base Aérienne de Marrakech.

1959: Au début de 1959, il a été promu capitaine et nommé  Commandant de la 1re Brigade aéroportée du Vietnam.

En 1962, il a reçu l'ordre de remettre le commandement de la force héliportée au major Nguyen Huy Hau.  Peu de temps après, il a été affecté au commandement du 215e corps d'armée et, à la fin de 1963, après le coup d'État contre le président Ngo Dinh Diem, il a été promu Major. Le 19 juin 1965, il a été promu lieutenant-colonel et a été nommé commandant de la 74e escadrille tactique à Binh Thuy et à Can Tho. Puis commandant de la 62e escadrille tactique aéroportée à la base aérienne de Nha Trang. 1970: Colonel Commandant de la 4e Force aérienne Binh Thuy.

I-11-1971: Officier par intérim

29-2-1972: Promu brigadier général.

27-4-1972: L'hélicoptère UH-1 s'est écrasé à 38 ans - Nommé Major général à titre posthume. Enterré au cimetière militaire de Bien Hoa. Plus de 19 années de service dans les Forces aériennes, il compte plus de 4 000 heures de vol sur hélicoptères, 4 000 heures de vol sur toutes sortes d'avions y compris turbo-propulsé. 33 médailles militaires, civiles et étrangères.

Merci à KI VAN pour ces photos qui permettent de retrouver l'histoire de son père, un éléve-pilote de la Base école 707 de Marrakech au destin exceptionnel. Aidons là à compléter les pans de cette histoire qu'elle n'a pas pu connaître.
Merci aussi à Camille qui nous a communiqué une photo d'élève-pilote à reconnaître.
Merci de même à Jean-Philippe qui nous a parlé de son père, Paul GIRARD, aussi pilote au destin exceptionnel, devenu l'un des vice-présidents de la TWA.