CE PROCHAIN SAMEDI 28 MAI, FÊTE DU CINQUANTENAIRE DU LVH.  FRANCINE ET D'AUTRES Y PARTICIPERONT... 

CLAUDINE AVAIT QUITTÉ MARRAKECH L'ANNÉE OÙ LE LYCÉE MANGIN DEVENAIT LYCÉE VICTOR HUGO, ELLE AVAIT CONNU LES DEUX SITES: CELUI DE L'HIVERNAGE ET CELUI DE LA ROUTE DE LA TARGA. ELLE Y EST REVENUE 50 ANS APRÈS ACCOMPAGNÉE DE PHILIPPE SON MARI ET NOUS RACONTE: 

LA REDÉCOUVERTE DE MA VILLE.

LVH_101

L'entrée du lycée, en attendant que la porte s'ouvre

"J'ai du mal à me remettre dans le récit de mon séjour à Marrakech , Le quotidien m'absorbe, et je me rends compte que l'exaltation du retour s'estompe aussi...

Biensur le retour sur la base a été le clou de mon séjour mais j'ai arpenté la ville à pieds pour mieux la redécouvrir.

Malgré un urbanisme galopant J'ai retrouvé facilement mon lycée ," Mangin" à l'époque , devenu comme chacun sait "Victor Hugo". Accueil chaleureux, la direction nous a envoyé une jeune surveillante pour nous promener dans l'établissement."

LVH_104

Dans la place, Claudine avec Philippe

"L'établissement est devenu verdoyant , à mon époque il fallait trouver de l'ombre sous les 3 ou 4 faux poivriers qui tentaient de subsister dans la cour, maintenant il y a  des espaces verts et des arbres partout.
Les anciens batiments existent toujours . Outre des terrains de sports , il y a aussi une piscine pour les cours de natation des élèves , sublime luxe.
Autour des arbres des coins tables et chaises pour une révision ou un moment de détente .
Par contre il n'y a plus d'internat , les élèves viennent parfois depuis 60 kms et plus de MRK et rentrent le soir par leurs propres moyens ( pas de bus de ramassage).
La jeune surveillante nous disait que les études n'étaient pas non plus gratuites, ce qui limite malheureusement la fréquentation de l'établissement aux familles ayant des moyens financiers.
LVH_102
Nous sommes restés à l'extérieur car il y avait des cours et des élèves.
"Je ne suis pas certaine , mais il me semble que la première année de fonctionnement , nous ne changions pas de salle de cours, ce sont nos professeurs qui changeaient ( sauf erreur de ma part). Car dans l'ancien bâtiment j'ai "retrouvé" ma salle de cours au dernier étage tout au bout à gauche."

LVH_103

"Comme nous étions tout à côté j'ai poussé jusqu'au pied du fort du Guéliz ou nous avons habités dans une villa. Tout a été rasé et il y a une route à la place...."

GUELIZ_098

"Mais le Guéliz est toujours là , combien de fois l'ai-je escaladé jusqu'en haut malgré l'interdit parental. De la haut le monde nous appartenait , il y avait une vue superbe à l'infini ... ce qui ne doit plus être le cas de nos jours."

Bientôt la suite du voyage de Claudine

JEAN MONFORT A TROUVÉ LE BLOG MANGIN@MARRAKECH GRÂCE À UN AMI AUX USA, PUIS DE FIL EN AIGUILLE, LA FILLE DE SA MARRAINE ET CLAUDINE XIMA. PLUSIEURS LECTEURS DU BLOG SERONT HEUREUX DE RETROUVER JEAN MONFORT.

Jean nous envoie une photo de classe de sa troisième, sa dernière année au lycée Mangin.

 1954_Classe3_meV

LA TROISIÈME V DE 1954 : De gauche à droite et de haut en bas :

Rang du haut : Joël AUGUIN, Georges FLORES, INNOCENTI, Jacques DEFRASNES, Amador MARTINES, Jean-Claude ABAD,  Jean Pierre MARTINES ;

Rang du milieu : Le chaouch Nargisse, Georges SANANES, Marc PERRIN, Michel PESTRETZOFF, Henri PENET, VIDAL ;

Rang assis : André VINCENT, Alain RIBET, Jean MONFORT, Abdelmoula BERRADA,  Moïse HARROCH, Alain BOCQUET,  Pierre AZOULAY.

LA CINQUIÈME II DE 1953 ÉTAIT REPRÉSENTÉE AU MOUSSEM 2010

Jacqueline LÈBRE a conservé la photo de sa classe de cinquième en 1952-3; au Moussem il y avait aussi Laure, Annie, Jean-Jacques et Michel.

53LM5e3


Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Rang des filles: ESTÈVE, MICHEL, Laure JACCOUD, Annie MARIAN, Ghislaine MIRGON, de LAMESUZIÈRE, Bénédicte AULOIS, Andrée GERBAUD, Jacqueline LÈBRE, M. TOMASINI, MOREAU, Anne-Marie MONFORT, ORREINDY. Rang des garçons: MIMRAN, Jacques PLANCHOT, DUPUIS, BENDAVID, Jean-Jacques BERTRAND, TINES, JACQUET, DUCOUD, D'ARCANGELO, Michel de MONDENARD, les appariteurs: le nouveau Nargisse et l'ancien à la veille de la retraite. Madame Wachsmuth était leur professeur de mathématiques.

CETTE PHOTO EST AUSSI L'OCCASION DE SE SOUVENIR D'ANNE-MARIE MONFORT TROP TÔT ENLEVÉE À L'AFFECTION DES SIENS: 1983

JEAN-MARC BERGER NOUS ENVOIE DE LA MUSIQUE DE CHUCK BERRY INTITULÉE: "TOO MUCH MONKEY BUSINESS" IL L'ACCOMPAGNE D'UNE PHOTO, cliquer sur la photo pour danser le Rock n'Roll

Ma_derniere_photo

"Ma derniere photo prise dans l'Atlas ,pour qu'on sache que l'on peut toujours rebondir de branche en branche ( Publication et commentaires autorisés si çà peut créer des sourires ) !

Apres le 30 Juin le cours de la vie va se calmer pour moi: je passe l'Eté à Saint Just à coté de la piscine que je remets en service ainsi que pour les Amis,..  Je retrouve le gout de revenir dans mes Archives Marocaines... "

OSCAR né sur la base aérienne demande des photos de 1960-1970. Qui pourrait l'aider? 

 

MERCI À CLAUDINE POUR SON RÉCIT ÉMOUVANT DU RETOUR AU LYCÉE ET JOYEUSES FÊTES DU CINQUANTENAIRE À CEUX QUI Y PARTICIPERONT.

BIENVENUE À JEAN MONFORT ET À TOUS CEUX QUI DÉCOUVRENT LE BLOG. Le blog a reçu d'un élève pilote de nouvelles photos de promotions, qui vont permettre de nouvelles retrouvailles.

AMITIÉS À TOUS ET NOTAMMENT À JEAN-MARC QUI NOUS INVITE À SOURIRE. SURTOUT N'OUBLIONS PAS LE PROCHAIN RENDEZ-VOUS DES ANCIENS MARRAKCHIS LE 19 JUIN, ILE DE LA BARTHELASSE PRÈS D'AVIGNON