Enfin, l'Armée de l'Allemagne nazie capitulait:

Le_Petit_Marocain_7-mai-1945 Avec ses Spahis, ses Tirailleurs, ses Goums et toutes ses unités, les troupes Franco-marocaines avaient contribué largement à la fin de la guerre.

Marrakech-7mai-1945 2

 A Marrakech quand la nouvelle est tombée, LE GALA DES VEDETTES était à l'affiche du CINÉ-PALACE : avec Odette GAYDOR,  le comique DUMIEL, SALINAS et ses cigarettes ainsi que LILI BONICHE et son ensemble.

LE REGENT présentait "Douce Illusion" avec Deana DURBIN et Kay FRANCIS.

Le LUX projettait 2 grands films : GARS DE LA MARINE et CORVETTE K225 avec Randolph SCOTT.

Deux marrakchis n'auront pas su que la paix était signée: Mme Maurice COUSINERY, décédée le 29 avril et Nathan AKNIN, ancien combattant, médaillé militaire, croix de guerre, 2 citations décédé le 1er mai. 

7mai-1945-annonce-Sultan 2

Le Résident Général Mr Gabriel PUAUX annonce la nouvelle à Sa Majesté SIDI MOHAMMED (le Sultan Mohammed V) dans les formes officielles. Sa délégation est escortée par les Spahis, elle est composée de ses officiers, de ses collaborateurs, des grands directeurs et des consuls étrangers.

La Marseillaise et l'Hymne chérifien précèdent les discours.

Le retour des régiments marocains est annoncé. Le futur voyage de Sa Majesté sur le sol d'Allemagne est dans les esprits.

Les donneurs de sang de Marrakech sont alertés par l'organisation de l'UFM (Union des Femmes du Maroc) avec prise de sang le 16 mai et vérification des inscriptions à la Teinturerie BRETON (avenue Mangin à côté du Régent)

Annonce des inscriptions des enfants pour la Colonie de Vacances de Sidi Fares auprès de Mr MADEUF, Villa Zahia, avant le 25mai. 

victoire-8mai-1945-MRK

Marrakech fête la fin de la guerre 

 Dans l'aprèsmidi du 7 mai soudainement les sirènes retentirent et suivirent sonneries de clairon et salves de canon déclanchant dans toute la ville une explosion de joie. Le travail cesse. Les rues s'animent et l'Avenue Mangin se remplit de marrakchis laissant déborder leur joie en une animation extraordinaire. Les cafés regorgent de monde. Des monomes joyeux défilent. Les gens s'embrassent et les chants patriotiques s'élèvent à tout moment repris en choeur par la foule. Le soir une retraite au flambeaux avec feux de Bengale et fusées ajoute à l'entrain de toute la population fêtant la victoire dans le plus grand enthousiasme.

Reforme-justice-marocaine-17mai-1945

La vie continue et les décisions prises anté-rieurement poursuivent leurs effets. La réforme de la Justice marocaine passe dans les actes. Quatre juges musulmans sont installés dans leurs fonctions. Il s'agit que les jugements soient pris par un college de juges et non comme anté-rieurement par un seul juge. Les nouveaux juges nommés sont: Si Abdelatif TAZI et Si Driss ZEMMOURI,  juges délégués et Si Abderrahmane ben TAHILA et Si Moulay Driss MRANI, assesseurs. 

Le Résident Général Gabriel PUAUX se déplace en Allemagne à la rencontre de la Premiere armée française. 

Resident-Puaux-allemagne-9mai-1945  Il remet le Grand cordon du Ouissam Alaouite au Général de Lattre de Tassigny, photo du haut, premier à gauche. Il décore aussi de la médaille du mérite militaire chérifien les généraux Bethouart, Monsabert et Guillaume. Photo du bas, le Résident salue le drapeau d'un régiment de Tirailleurs marocains. Il prépare la prochaine venue en Allemagne occupée de Sa Majesté le Sultan SI MOHAMMED.

8eRTM-armée-d-afrique-retour-maroc-21mai-1945 Les troupes des régiments marocains  reviennent au Maroc, les Tirailleurs de la 2e DIM et ceux de la 4e DMM sont de retour et passent d'abord par Meknes. Certains tirailleurs sont partis en 1939 jusqu'en Belgique, ont été faits prisonniers, se sont évadés et sont repartis au combat.

Tabors-Fes-PM-30mai-1945

La Ville de Marrakech a toujours une avenue en l'honneur de la 4eDMM. Elle prolonge l'avenue Mohammed V vers la Targa.

 LE 3e GROUPEMENT DE TABORS MAROCAINS est annoncé la semaine suivante pour un retour à FES le 29 mai. Il était commandé par le général MASSIET DU BIEST. Ce fut l'occasion d'une grande cérémonie militaire sous la présidence du Kalifa du Sultan et du Résident Général Gilbert PUAUX.

Les Goumiers aux célèbres djellabas brunes défilèrent fièrement. La photo n'a pas été prise à Fes, mais à Marseille où les Goums s'étaient illustrés. 

Sultan-Strasbourg-visite-23juin-1945

 SA MAJESTÉ LE SULTAN SIDI MOHAMMED BEN YOUSSEF EST INVITÉE PAR LA VILLE DE STRASBOURG ET À CETTE OCCASION IL VOYAGE EN ALLEMAGNE OCCUPÉE JUSQU'À CONSTANCE. (Cette pénétration sur la terre allemande est éminamment symbolique, elle illustre que le Maroc est devenue une puissance incon-tournable).

SA MAJESTÉ Y RENCONTRE SUR LE PONT DE KEHL LE GÉNÉRAL GUILLAUME, SANS QUE NI L'UN NI L'AUTRE NE SONGE À LA SITUATION DE CRISE QU'ILS RENCON-TRERONT PLUS TARD AVEC L'EXIL EN CORSE PUIS À MADAGASCAR. IL EST ACCUEILLI À CONSTANCE PAR LE GÉNÉRAL DELATTRE DE TASSIGNY QUI AVAIT BEAUCOUP RECRUTÉ DE VOLONTAIRES AU MAROC POUR COMPOSER SA DIVISION BLINDÉE, LA BIENTÔT CÉLÈBRE 2eDB. TROIS ÉLÈVES DU LYCÉE MANGIN DE MARRAKECH S'ENGAGÈRENT ET L'UN D'ENTRE EUX LE FILS DU DOCTEUR DIOT ÉCHAPPA AUX FEUX DES ARMES ALLEMANDES ET FUT DANS LE PREMIER CHAR QUI PARVINT SUR LA PLACE DE L'HÔTEL DE VILLE DE PARIS .

À STRASBOURG , la réception du Sultan SiDi MOHAMMED le 22 juin. (il était déja venu à Strasbourg le 11 juillet 1939).  

La foule des strasbourgeois l'acclame depuis la gare jusqu'à la Mairie. De gracieuses alsaciennes, en costume régional, les bras chargés de fleurs, forment une haie multicolore au milieu de laquelle avancent des djellabas immaculées. Sa majesté est accueillie dans le noble Hôtel de Ville en granit rose par le maire de Strasbourg, M. BREY qui prononce un discours dans lequel il exprime le grand honneur et la joie profonde qu'il trouve à souhaiter la bienvenue à un fidèle et loyal ami de la France et au grand souverain d'un pays où l'appel du Général De Gaulle a trouvé un écho retentissant dès les premières heures. 

"La visite de votre Majesté au lendemain de la libération de l'Alsace, revêt un caractère symbolique. Il me suffira d'évoquer la voie parcourue de haute lutte, par les fières et vaillantes phalanges marocaines, de goumiers et de tirailleurs qui ont quitté leur pays afin de joindre la première armée française pour partir à l'assaut vers la libération du sol français. La ville de Strasbourg et l'Alsace n'oublieront pas la part importante prise par les Marocains dans le cadre de la première armée française à lalibération définitive des territoires alsaciens et de Strasbourg. Les liens d'amitié entre le Maroc et l'Alssace en sont ressérés davantage."  SE Si Mammeri, chef adjoint du protocole, prié par sa Majesté SI MOHAMMED de répondre  au discours de bienvenue du maire déclare alors en trois phrases: " Sa Majesté est très touchée de l'enthousiasme manifesté par la population strasbourgeoise dès son arrivée et sur le parcours conduisant à l'Hotel de Ville. Le souverain sera particuluèrement heureux de retrouver, en Allemagne occupée, les  troupes marocaines qui ont aidé à la libération de la France. Sa Majesté SI MOHAMMED éprouve une grande joie de cette manifestation témoignant les heureux effets de l'amitié franco-marocaine. "