CLAUDINE, PUIS FRANCINE SONT REVENUES À MARRAKECH RÉCEMMENT ET SÉPARÉMENT. CHACUNE À SON TOUR PARTAGE AVEC NOUS CE QU'ELLE EN A RAPPORTÉ. PATRICIA DE LYON S'EST AUSSI TROUVÉE À MARRAKECH POUR RAISON PROFESSIONNELLE. BOU TAZOULT NOUS A FAIT UN EXCELLENT REPORTAGE SUR LE MELLAH QUI VIENDRA BIENTÔT ET CHRISTIAN M. NOUS A RÉSERVÉ DES PHOTOS SUR MARRAKECH ET EN ADRESSE DEUX À CHRISTINE QUI EST PARTIE AVANT QU'IL PUISSE LA VOIR.

JACKIE VEYSSIÈRE NOUS APPREND LA TRISTE NOUVELLE

"C'est profondément bouleversée que je viens faire part à tous les Marrakch'amis, qui la connaissaient, de la disparition de ma très chère amie Christine SABATHIER, décédée brutalement chez elle jeudi 28 mai.
L'année dernière à cette époque, nous faisions des projets pour aller au Moussem du 21 juin .....auquel nous avons participé ensemble et retrouvé des amies de classe du Lycée Mangin....
La vie cruelle ne nous aura pas permis une nouvelle rencontre prévue cette année, mais Christine restera toujours chère à mon coeur dans mes souvenirs."

18_JUIN_2010_0001

© Photo Jackie Veyssière

Toute notre sympathie va à la famille de Christine ainsi qu'à Jackie, Viviane, Christian M. et à tous ses amis. Les marrakch'amis lui doivent d'avoir contribué à tisser des liens entre eux par les souvenirs qu'elle a su partager et plusieurs garderont sa mémoire dans leur coeur. ( voir 4 juillet 2009, 7 décembre 2009, 17 janvier 2010, 21 juin 2010, ...)

LA RUE DE CHRISTINE

MARRAKECH 2011 La rue Picheral - plus de Villa Le Cornec

La villa Le Cornec où Christian raccompagnait Christine après le collège a laissé la place à un immeuble.

MARRAKECH 2011 Le HARTSI - L'olivier

Dans le jardin du Hartsi, l'olivier près duquel Christine et Christian s'arrêtaient est toujours là. (voir plus loins les photos du collège technique et commercial devenu Hassan II et de la ville)

"Christine n'est plus...et dire que j'allais lui envoyer des photos de ce qu'est devenue la Rue Picheral...le Harsti..."notre" olivier...le Collège Technique...nos souvenirs d'adolescents, quoi !...
Dire que j'ai failli passer la voir il y a quatre jours !
Dire que je me préparais à lui souhaiter son anniversaire le 22 prochain !
Dire, dire, dire quoi ?  Que je suis triste ?  Et bien je le dis.
Nous nous étions retrouvés il n'y a pas si longtemps après cinquante années pendant lesquelles chacun a vécu sa vie de son côté...
Elle ne jurait que par ses cinq enfants et ses petits enfants...
Je ne les connais pas. Que par ouïe-dire.
Mais je leur adresse, s'ils me lisent, toute ma sympathie et partage leur tristesse.
....
Bon...pour une reprise de contact de retour du Maroc, ce n'est pas du tout ce que j'espérais apprendre...  Mais ainsi va la vie...
Marrakchiamicalement.  ChM"

CLAUDINE REVISITE SA RUE ET SON ÉCOLE, MAIS SON TERRAIN DE JEUX A DISPARU

095

Rue du Draa en 2011 - Des murs d'enceinte tout du long

Pour redécouvrir ma ville de Marrakech avec mon mari Philippe qui m'accompagnait, nous avons arpentés à pieds toutes les rues possibles à la recherche d'indices tels deux détectives, l'une sachant ce qu'elle cherchait, l'autre découvrant ce dont je lui rabache les oreilles depuis 40 ans!

Je remonte le temps...
Plus ancien notre séjour aux OCLM, au Guéliz, du côté de la rue du Draa et l'année scolaire unique passée à l'école du Guéliz.

090

Le petit immeuble où logeait Claudine au deuxieme étage. Un mur de cloture enlève la vue aux habitants du rez de chaussée.

OCLM03
Le rez de chaussée en 1958: Michelle Latino , Roland Bourachau et Blandine Xima.

Des clichés de 1956 de la collection de diapositives des Monfort permettent de comparer

1956-MRK-Rue du Draa-1-r  1956-MRK-Rue du Draa-3-r  1956-MRK-Rue du Draa-2-r  

cliquer sur les vignettes pour les agrandir

Claudine Xima poursuit son récit:

Le repérage a été difficile tant le paysage et l'urbanisme galopant ont transformé les lieux.

094
Il y a des murets partout, des clotures cachent soigneusement des propriétés en lieu et place de notre terrain de jeux de l'époque.

OCLM02

Blandine Xima et des voisins dans l'espace libre
Plus de jujubiers, ni de muriers pour mes vers à soie, le chemin qui conduisait à la seguia ou je pêchais mes tortues est muré par des parpaings.

195810_8_Mrk_appart_vue_du_fort

Rue du Draa en 1958, vue depuis l'appartement

Christian Jumeaux m'écrivait qu'il faisait en vélosolex depuis les OCLM les trajets Base -appartement en coupant au plus court par les terrains vagues dans le sable; il serait bien en peine maintenant.

195810_6_Mrk_appart  OCLM01

L'immense aire de jeu vue depuis l'appartement; sur sa trotinette Blandine Xima profite de l'espace.

Les immeubles ont vécu, mais ils sont toujours fonctionnels pour les militaires marocains.

092

Les immeubles très rapprochés et se prenant mutuellement la vue.

J'allais à pieds à l'école, elle ne devait pas être trés loin, mais personne ne pouvait me renseigner. L'école a changé d'appellation, j'ai suivi mon flair de détective en suivant des écoliers; essayant de repérer d'ou ils sortaient.
Et j'ai trouvé ! L'entrée ne se fait plus du même côté. Le Directeur a accepté mon intrusion et autorisé la "visite" des lieux. Avec tout de même interdiction de prendre des photos.

Rien n'a changé, tout est comme autrefois, le préau , les classes, seul le mur séparant la cour de récréation filles et garçons a été abattu, la cour est commune maintenant. (plusieurs photos de la cour de l'école Lalla Meyriem, sont déjà sur le blog à la date du 29 janvier 2011)   
Attendant la fin des cours, j'ai poussé la porte de MA classe avec un petit noeud dans la gorge...  Le choc ! Rien n'a bougé depuis 1958 ... le même sol à carreaux noirs et blancs, les mêmes mosaïques sur le bas des murs, le mëme tableau vert, le même mobilier , j'ai retrouvé Ma table ... Seule l'estrade ou ma souris Minnie avait trouvé refuge a disparu, le bureau de l'institutrice semble plus récent ... en accord avec son utilisatrice !
Cette dernière, charmante, m'invite à entrer et instinctivement je suis allée m'asseoir à Ma place au 3 ème rang ....
Mon "détective adjoint" n'a pu résister à transgresser l'interdit en prenant un petit cliché discrétement !

106

Maintenant il me faut retrouver l'église des St Martyrs .....
A un autre chapitre......

FRANCINE REVIENT SOUVENT À MARRAKECH, elle y retrouve ses amies

La veille de mon départ n'ayant aucune précision de l'organisation du cinquantenaire du LVH, j'ai écrit  sur un mail qu'Aziz Cherkaoui m'avait fait et sur mon étonnement il m'a envoyé ceci :
"bsr Francine
voici la réponse que j'ai eu pour toi concernant le 50eme anniv du LVH

"Hélas pour des raisons indépendantes de notre volonté, le 50 aire n'aura pas lieu en mai. Cependant, les anciens préparent un programme pour début octobre et qui vous sera communiqué bientôt via notre site."
Catherine Garcia-Gordon
a+
aziz"

Note: Le site de "générationslvh" publie le bilan d'activité de l'association. http://www.generationslvh.org/2011/06/19/444/  C'est dommage que les événements ne soient pas publiés au fur et à mesure.

J'ai évidemment été très déçue. mais bien sûr je suis partie quand même car je devais aller chez Josselyne et mon amie Maria, toutes deux mes amies de Lycée Hassan II, nous avons visité d'autres coins plus jolis les uns que les autres, avons beaucoup marché, avons fait les souks, d'Aït Ourir notamment , sortie entre filles bien sûr !!

Francis nous a laissées bien gentiment nous "retrouver", comme l'autre fois, nous sommes allées jusqu'a  l'Arba de Tirghdouine on y a gouté l'eau de cette source qui est un peu gazéifiée, c'est près d'Aït-Ourir, entre Marrakech et Ouarzazate.
Le chemin pour y aller est très pierreux, mais l'endroit est magnifique, plus d'une fois j'ai eu envie de monter sur un mulet car il faisait très chaud et le chemin est long.
Nous sommes montées assez haut dans la valéee du Zat, qui est encore "protégée", pas trop de touristes, une nature magnifique mais ils élargissent la route et bien sûr, la vallée perdra de  son charme, il y règne encore le calme! mais pendant combien de temps encore !
Retour  à Marrakech,  au loin la place Jemmaa el fna, le retour a été fatigant car levée très tôt et pour rejoindre Puch il y a eu un accident sur la voie et des heures d'attente s'en sont suivies!"
Cela ne laissait pas beaucoup de temps à Francine pour préparer les  journées des 4 et 5 juin à Puch.

IMGP1330 

A Aït Ourir le souk-

IMGP1332

Les trois copines! et leurs chapeaux!!!! nous nous sommes connues à 14 ans!!!

IMGP1333

Dans la Vallée du Zat un pont n'a pas résisté mais a été reconstruit plus  loin. Il y a des lauriers roses tout le long c'est magnifique.

IMGP1336

-Nouveau pont et les lauriers roses

IMGP1338

Nous sommes à Tirghdouine,..

IMGP1339

.. nous y avons dégusté deux bons tagines!!

IMGP1342

Nous passons le pont et laissons la voiture pour continuer à pied jusqu'à la source

IMGP1343

Les mulets attendent patiemment..

IMGP1352

Un peu de fraîcheur avant de continuer la "montée"

IMGP1344

..puis nous reprenons la voiture, pour monter très haut la route va être goudronnée et élargie.

IMGP1345

C'est magnifique, j'aime ces habitations à flanc de colline.

IMGP1346

.. ça monte de plus en plus, les abords ne sont pas encore bien stabilisés.. un petit pincement au coeur, mais Josselyne est une bonne conductrice

IMGP1347

-Nous restons émerveillées et on "monte" toujours..

Nous avons bien mérité un bon repas le soir, on se retrouve à Marrakech dans un petit restaurant

IMGP1356

...puis vient le départ

J'ai pris des photos de très loin , à partir de l'avion et au décollage, j'étais sur l'aile, je ne voyais pas grand chose..

be245

La base,   j'ai zoomé c'est   moins clair je suis très loin

be260

-quelqu'un pourra-t-il donné le nom de cet avion?

be282

-et de ceux  ci ?

be310

-et de celui ci ?

be343

-l'avion "vire" au dessus de la base j'ai le coeur serré !!

be270

..au loin la Koutoubia, cette fois l'avion m'emporte, je ne peux arrêter le temps !!!

CHRISTIAN M. A LAISSÉ SON REGARD SE POSER SUR DES SCÈNES DE MARRAKECH QUI NOUS INTÉRESSENT

MARRAKECH 2011 Transports en commun 2

Le look des transports en commun

MARRAKECH 2011 Au son de la raïta

Charmeur de serpents au son de la raïta

MARRAKECH 2011 Cinéma LUX

Le cinéma LUX

MARRAKECH 2011 Cinéma LUX 2 MARRAKECH 2011 Cinéma LUX 3 MARRAKECH 2011 La gare avant

Le cinéma Lux, le théâtre du Palace et la Gare ferroviaite avant

MARRAKECH 2011 GARE 1
La façade de la gare ferroviaire aujourd'hui

MARRAKECH 2011 Guéliz Le marché central

Le chantier qui remplace le marché central

MARRAKECH 2011 Oued Tensift O MARRAKECH 2011 Consultat sur fond de Koutoubia O MARRAKECH 2011 La palmeraie

L'ouedTensift, le consulat de France sur fond de Koutoubia et la palmeraie.

MARRAKECH 2011 Collège Technique L' atelier

L'atelier du collège technique

MARRAKECH 2011 Collège Technique Les classes

Les classes et la cour du collège technique

MARRAKECH 2011 Le collégien avec 50 ans de moins

Le collégien avec 50 ans de moins

MARRAKECH 2011 Le collégien avec 50 ans de plus

Le collégien avec 50 ans de plus

MARRAKECH 2011 Les salles de techno et l'atelier

Les salles de techno

MARRAKECH 2011 Mon tour 50 ans après

Mon tour 50 ans après: un Muller & Pesant Celtic 12

MARRAKECH 2011 Transports en commun 1

Transports en commun à impériale.

Certainement, ces photos inspireront des souvenirs !

Nous remercions nos marrakch'amis d'avoir partagé avec nous leurs émotions et leurs photos. Nous pensons à Christine en lui étant reconnaissant pour ce qu'elle a partagé avec nous et tout particulièrement à Jackie et Christian M. qui perdent une amie d'enfance et d'adolescence. Nous remercions Claudine et Francine pour ces reportages auxquels les marrakch'amis sont très sensibles, il pourrait leur arriver de vivre les mêmes. Les photos de Christian M. nous montrent le Marrakech d'aujourd'hui avec les traces du passé. Nous saluons les nouveaux venus sur le blog en leur souhaitant la bienvenue. Nous attendons des nouvelles de la rencontre tant attendue des 4 et 5 juin chez Francine à Puch.