CHRISTIAN A SÉLECTIONNÉ POUR LES ANCIENS QUELQUES IMAGES DE LA VILLE ROUGE RETROUVÉE APRÈS DE LONGUES ANNÉES

APRÈS LE JARDIN DU HARTSI ET LE P'TIT SOUK DU CAMP MANGIN (voir 9 aout), CHRISTIAN M. NOUS CONDUIT AU COEUR DU GUÉLIZ   

17Marrakech 2011- Les Négociants 

D'abord quelques hauts-lieux de rencontres: Le Tout va bien et le Jacandara

18Marrakech 2011 - La Renaissance 

La Renaissance et ses souvenirs

19Marrakech 2011 - Les Négociants 2

Les Négociants à une heure matinale

 22Marrakech 2011 - Au centre manque la cocotte minute - alors chacun démerde 

Au centre, il manque la cocotte minute, alors ....

LE LYCÉE TECHNIQUE

23Marrakech 2011 - Collège Technique Lycée Hassan ii - Internat 

 Collège technique, lycée Hassan II, l'internat. Cette photo de Christian M. a du succès sur --> Facebook

PLAISIR DE RETROUVER UN AMI

 25MARRAKECH 2011 Tibib au p'tit déj' 

le tibib vient saluer au petit déjeuner

UN CINÉMA SURVIVANT

26MARRAKECH 2011 - Affiche du jour 

L'affiche du jour

36MARRAKECH 2011 - Y'a du vent dans les voiles

Il y a du vent dans les voiles

LA PLACE VUE PAR CHRISTIAN

27Marrakech 2011 - Calèche pas Nikov 

Calèche "pas Nikow"

28MARRAKECH 2011 - Cobra et raïta 

Cobra et Raïta

29Marrakech 2011 - Eve et la tentation

Eve et la tentation

LES À CÔTÉS DE LA GARE

30MRK 2011 - Hotel Ibis Pas cher sympa en centre ville et on n'entend pas siffler les trains

Ibis pas cher, sympa, pas loin de la gare et on n'entend pas siffler les trains

32Marrakech 2011 - La place de la Gare - au fond un bizarre palmier jaune

 La place de la gare, au loin un étrange palmier jaune

Marrakech 2011 - Les nouveaux palmiers 

Les nouveaux palmiers

Marrakech 2011 - Promis on reviendra 

Promis, on reviendra

QUELQUES MONUMENTS

33Marrakech 2011 - La Poste construite par Grand'père 

La poste... construite...

37MARRAKECH 2011 Camp Mangin côté Targua sur fond Fort du Guéliz

Coté Targa sur fond de fort du Guéliz

38MARRAKECH 2011 Cité Fouque 1 

Cordonnerie de la cité Fouque

39MARRAKECH 2011 Cité Fouque 3 

Rue de la Cité Fouque

MERCI CHRISTIAN DE RAVIVER NOS SOUVENIRS PAR CES PHOTOS QUE PLUSIEURS AURONT PLAISIR À COMMENTER, COMME CELA A ÉTÉ FAIT.

D'AILLEURS À LA SUITE D'UN COMMENTAIRE DE FRANCINE SUR LE PETIT MARCHÉ DISPARU À L'ENTRÉE DU CAMP MANGIN, CHRISTIAN A AJOUTÉ LA PHOTO DE LA CRÉPERIE QUI SE TROUVE SUR SON EMPLACEMENT. 

MARRAKECH 2011 - Le p'tit marché

À LA VEILLE DU 15 AOUT NOTRE DAME DES APOTRES NOUS PERMET DE RETROUVER MARTINE LAVIÉRO QUI NOUS ÉCRIT QU'ELLE A RETROUVÉ DES CAMARADES GRACE AU BLOG

:))))) Bonsoir Michel !

Merci de ta rapide intervention, Blandine et Patricia m'ont contactée ! Blandine est désormais sur mon FaceBook :))) Nous avons déjà eu l'occasion de "papoter" en direct live hier après midi !! 
C'est bien moi sur sa photo de 63, à côté du petit brun, à gauche, en bas, en regardant la photo. J'ai téléphoné ce matin à mon père pour obtenir quelques renseignements... C'est une partie de ma vie tellement lointaine que j'ai oublié d'en dénouer les énigmes !
Je suis née en 57. Les Soeurs à Marrakech devant ma grande taille ne m'ont pas très bien orientée au début... :))))) J'avais le vague souvenir d'un truc bizarre, et mon petit papa m'a tout expliqué ce matin au téléphone. J'ai bien été mise dans une classe de "grands"...  redirigée vers une classe de personnes plus à ma mesure.
Nous sommes restés à Marrakech de 1963 à 1968. Nous arrivions de Toulouse et sommes rentrés sur Paris.
A cette époque, mon père était bien militaire de carrière dans l'armée de l'air.  Nous habitions tout à côté de la base, une citée de 2 immeubles et de quelques villas, que nous appelions "le loma"... D'un côté l'hôpital militaire, de l'autre les jardins de la Ménara... avec vue imprenable sur le plus beau feu d'artifice que je n'ai jamais vu !! lors de la visite du Shah d'Iran au Roi Hassan II ! Je n'ose même pas aller voir ce qu'est devenu ce jardin quand je vois le nombre d'hôtels qui semble y être implanté à cause du tourisme de masse... Je n'oublie pas la grande orangeraie qui longeait le côté droit de l'entrée de la base et qui embaumait à la saison jusque chez nous.
Je n'ai que des souvenirs de l'enfant que j'étais... Mon père ce matin s'est lancé dans des explications géographiques... aucun effet sur moi, ces trucs qui ne me passionnaient pas à l'époque... :))) J'aimais les grandes grillades du soir qui nous permettaient de jouer sans filer au lit... la piscine de Chantalouette, le barrage bidule là... j'ai vu le nom sur ton blog... en fait, j'aimais surtout cette vie de liberté parce que nous étions toujours plusieurs familles, toujours ensembles, toujours chez les uns ou chez les autres,  et les enfants ne s'ennuyaient jamais...
J'ai regardé ton blog dans les grandes lignes :))) quel travail de titan... J'y retournerai pour le plaisir de tout lire petit à petit, et de m'instruire sur des choses que j'ai vécues sans m'en rendre compte.
J'ai promis à Blandine de récupérer et de scanner au moins une photo de classe que j'ai de Notre Dame des Apotres. J'y suis restée 4 ans, mais je ne crois pas avoir les 4 photos... à moins que... mais les soeurs faisaient beaucoup de photos de famille... j'y suis donc un paquet de fois avec mon petit frère pour les fêtes des mères et des pères ! Amen !! :))) Il y a longtemps que je n'ai pas mis le nez dans les photos et le pied dans la maison familiale :))))) 
A ++ Martine
2Marnie57 Martine sur la photo de classe à coté de Pierre Lionel de Lafontaine. Cliquer sur la photo pour voir leur classe en 1963
 
LA KHAIMA D'AZOR
JEAN-MARC BERGER NOUS A PRÉPARÉ UNE DOCUMENTATION ETHNOGRAPHIQUE DE PREMIER ORDRE SUR LA FABRICATION DES MAISONS DE POILS CHÈRES À AZOR (VOIR 4 AOUT).

Si des gazelles avaient l'intention de fabriquer une tente berbère, Jean-Marc leur donne la technique.

 La Khaima: littéralement la " maison de poil ". Elle est l'habitation des pasteurs nomades ( Fils des Nuages ), tissée par les femmes berbères ! essentiellement en laine de mouton, parfois en poils de dromadaire.


Les femmes vont donc tisser de longues bandes ( flijs en arabe et aflijs en tamazigh ) qui, après avoir été teintées seront cousues bord a bord, pour élaborer ce typique habitat d'éleveurs transhumants !

Les Khaimas ont été ( sont peut etre encore) essentiellement produites dans les zones d'élevage du Moyen Atlas et du Haut Atlas ! Marrakech n'est pas absente de cette production !

1Ait Morrhad-Tarhia

Ait Morrahd - Tarhia

2Pasteurs Ait yazza 

Pasteurs Ait Yazza

3Pasteurs Almou n'Ouensa 

Pasteurs Almou n'Ouensa

5Pasteurs Ilemchane 

Pasteurs Ilemchane

6tissage d'un flij- ait yazza

tissage d'un fiij - ait Yazza

7tissage d'un flij de tente-ait yazza

tissage d'un fiij de tente - ait Yazza

Ces photos sont le témoignage du passé des pasteurs Amazigh du Moyen Atlas et du Haut Atlas

C'est la Femme Amazigh qui assure le convoyage du matériel d'habitat avec Rhmar et J'Mel,qui tisse, pétrit et cuit le Soucsou et le Rhob's tajine, qui fait des enfants ! Et qui sait etre BELLE pour le repos du Guerrier !

9Bergers transhumants dans le Moyen Atlas 

bergers transhumants

10Eleveurs-Plaine du Nord 

Eleveurs, plaine du Nord

11Pasteurs-Foret de la Mamora 

Pasteurs - foret de la Mamora

12Khaima- Haut Atlas 

Khaima - Haut Atlas

13Pasteurs Ait Morrhad 

Pasteurs - Ait Morrhad

14vers Azrou 

Femme vers Azrou

Jean-Marc ajoute:

La Dame d'Azrou porte une magnifique parure frontale typiquement Zaiane !

Bon Voyage mon Cher Azor sous ta magnifique khaima ,qui fait rever de nombreuses Aghzelles d'Occident !

On te nommera des à présent: Azor le Magnifique ! Ahleche? car je trouve que tu as un petit air de cousinage avec notre Bébel ! d'apres ta photo de sieste sous ta Khaima !  Fraternellement Ton Old  (pardon Ould ) Bladi !

Un fils des nuages   Jean-Marc 

15 AOUT 1953 - 58 ANS DÉJA

Le blog a reçu ce message de Liliane. Les lecteurs du blog sont sollicités pour rechercher les réponses aux questions de Liliane

Mes parents Paul et Marie Migot ont vécu à Marrakech de 1920 à 1962 , mon père était un personnage bien connu dans divers cercles de l'époque ( entre autres président du club de gymnastique). J'étais moi même active au sein de la communauté protestante. Je suis à la recherche de documents ou informations concernant les évènements du 15 Août 1953 sur la place du Méchouar, où mon frère René Migot a trouvé la mort avec un collègue dans l'exercice de sa fonction de policier.
Merci d'avance pour votre aide 
Trés amicalement
Liliane MIGOT ( avec l'aide de son fils )

Qui se souvient de René Migot ? Qui se souvient de ce jeune policier qui avait choisi ce métier pour être utile à la ville de Marrakech ? Qui pourrait retrouver la presse de l'époque et les articles qui ont été faits sur ce drame ? Merci de se limiter à rapporter des faits, la polémique n'est pas de mise. Respecter la grande dignité de la demande de Liliane.

BON QUINZE AOUT AUX CATHOLIQUES QUI LE FÊTENT ET BON RAMADAN AUX MUSULMANS.