UN PRINCE DU FOOT MARRAKCHI DISPARAIT

Pierre Juncas habitait rue Bab Agnaou en médina ( devenue rue des Princes). C'était en effet un Prince du foot-ball et du tennis. Au SAM, il jouait à l'avant, ailier droit. Par profession, il représentait entre autres les marques prestigieuses des motos Terrot et Monet-Goyon. C'est Daniel, le fils de l'ailier gauche Dédé Arbacette qui nous apprend la triste nouvelle.

Pierre-Juncas-Hartsi Les deux ailiers du SAM, stade du Hartsi

"Hier soir, j'ai appris par sa fille cadette Eliane, le décès de Pierrot Juncas dans sa maison de retraite médicalisé de Pau au petit matin du 24 avril dans son sommeil... Il était de 1920, comme ma maman et allait fêter ses 94 ans en Juin.

A Marrakech, il avait vécu à Bab Agnaou où il tenait le magasin d'armes et de cycles de ses parents, dans ce quartier où il a fait les 400 coups avec ses copains de Harset el Maach...
Avec Dédé la Boulange, son ami, il a partagé de belles heures au sein de l'équipe de football du SAM ; il a épousé Evelyne, une jeune sage femme récemment arrivée à Marrakech de sa Provence natale, dont certains d'entre vous lui doivent d'avoir poussé leurs premiers cris au monde !
Trois filles sont nées de ce mariage (Mireille, Eliane et Denise) à qui il a transmis sa passion pour le tennis
Lorsqu'il est rentré en France à Marseille, puis Paris, Saint Raphael et enfin Pau dans le Béarn, terre de ses origines familiales.

Pendant mes études en France, mes parents étant à Marrakech, les Juncas ont été pour moi une deuxième famille et m'ont confié la lourde responsabilité d'être le parrain de leur petite dernière qui pour me remercier, me laissait gagner un jeu ou deux dans nos confrontations tennistiques...:-)

J'adorais entendre Pierrot parler de ce Marrakech qu'il avait si bien connu et en particulier de la Medina, Bab Agnaou, la Place Djemaa el Fna..., à moi l'enfant du Guéliz... !
C'était de longues conversations où le 'dialectal' prenait souvent le pas sur le français... car il en possédait toutes les nuances au point d'accompagner ses amis musulmans, dissimulé sous une djellaba, à l'école coranique jusqu'à ce que le fquih le découvre et le chasse à coups de baguette sous les rires complices de ses compagnons de "fortune"...:-)
B'slama, "hadj" Pierrot !

IMG_7066 Pierrot Juncas en fevrier 2009 avec sa contemporaine Madame Arbacette

Les anciens de Marrakech s'associent à la peine de la famille et des proches de Pierrot JUNCAS. Ils sont reconnaissants pour tout ce qu'il a apporté aux marrakchis. 

La cérémonie religieuse aura lieu ce lundi 28 avril à 14h30, en l'église Notre Dame, Paroisse du Christ-Sauveur à PAU,  12 Boulevard Alsace-Lorraine.

IMG_7237 Pierrot en famille en juin 2010

Nombreux sont ceux de Marrakech et d'ailleurs qui, s'ils ne peuvent être présents, s'associeront par le coeur et la pensée au dernier voyage d'un Prince.

Voir sur ce blog: Pierrot Juncas et Dédé la Boulange.  La glorieuse équipe du SAM

Chacun pourra compléter cette page dans les commentaires par une pensée, un témoignage, un message,...