Un échange sympathique entre marrakchis grâce au blog: 

Daniel Arbacette nous adresse une photographie d'un haut lieu de Marrakech

DSCF2028

Abdelkader s'adresse à Daniel Arbacette: Un grand plaisir pour moi de vous écrire. Je m'appelle Abdelkader marocain de marrakech agé de 66 ans a la retraite. je suis le fils d'un boulanger décédé aujourd hui et qui travaillait dans la boulangerie de votre père depuis novembre 1942 . Je n ai jamais rencontre ce monsieur mais mon père ne me racontait que du grand bien a son sujet. après votre retour en France et l'achat de votre etablissement par un autre on a proposé a mon père d aller travailler en France en 1963. il a hésité et il a continué a travailler jusqu a 1984 et il a pris sa retraite avec 750 dhs par trimestre. 70 euros. cela l'a tué ! Je suis sur que si vous étiez restés cela ne serait jamais arrivé.    Vous avez mon salut sincère et mon grand. respect une prière à la mémoire de monsieur André.

Grâce au blog Daniel Arbacette peut lui répondre:

Bonjour Abdelkader et merci infiniment pour votre témoignage sur mes parents et la boulangerie du Guéliz. Mon grand père François travaillait avec ses ouvriers et comme eux, il recupérait de la longue nuit de travail en dormant sur les planches à pain à côté du "faran" et à côté d'eux ! Papa, monsieur André, livrait avec eux le pain en tricycle, puis en calèche et enfin en Juva 4... Aomar, Si Mehdi, Ahmed, ...voilà quelques prénoms qui me sont restés en mémoire quand enfant je passais des heures à bavarder avec eux ou à les accompagner en tournée, mais surtout j'ai un souvenir ému des parties de foot que nous organisions dans la cour de la boulangerie pendant la pause de 13H !!! J'avais 10 ans en 1957 et j'ai certainement partagé ces moments avec votre papa qui repose en Paix dans cette belle ville de Marrakech. Très cordialement D@niel

Le blog est heureux de permettre ces échanges de témoignages entre marrakchis qui se souviennent...

Merci aussi à Daniel Arbacette de nous avoir transmis des photographies de notre belle ville:

DSCF2031

Nouvelle page sur les militaires décédés à Marrakech entre les deux guerres mondiales; une liste de plus de 320 noms.

L'armistice du 8 mai donne habituellement l'occasion de revenir sur les Morts pour la patrie au cours de la guerre de 1939-45. Nous en gardons le souvenir et nous avons publié plusieurs pages à leur mémoire (lien vers  un article  du 8 mai 2016). Nous revenons aujourd'hui sur les soldats morts à Marrakech entre les deux guerres, soit du fait de la pacification, soit du fait de maladies comme le typhus ou le fait d'accidents qui ont touché l'infanterie, comme la cavalerie et les autres armes, notamment l'aviation et ses pilotes.

Nous avons publié la liste des soldats, sous-officiers et officiers dont les tombes se trouvent au cimetière de Marrakech, entretenues par le Ministère des Anciens Combattants. Plusieurs familles ont ainsi grâce au blog Mangin@Marrakech retrouvé la tombe d’un des leurs dont elles ignoraient la localisation.  Les anciens de Marrakech ont pu se rendre compte des nombreux soldats morts pour la France entre 1926 et 1947.(lien vers un article du 11 novembre 2015)

Mais il se trouve que d’autres soldats sont décédés alors qu’ils étaient à Marrakech ou dans sa région et dont aucune mention de l’existence n’a été publiée parce que leurs tombes sont ailleurs ou n'ont pas été identifiées.

C’est pour préserver leurs mémoires que nous leur rendons hommage en publiant leurs noms, leurs grades, leurs régiments et la date de leurs morts, en espérant que ceux qui liront ce mémorial puissent nous aider à compléter ce qui revient à chacun d’entre eux.

Notre liste de militaires décédés à Marrakech commence en 1921, avant que le cimetière européen de Marrakech soit créé. Il est probable que plusieurs avaient leurs tombes au cimetière de l’Aguedal, près de l’hôpital Maisonnave. Il s’agit à cette époque de Chasseurs d’Afrique, Tirailleurs, Légionnaires, Aviateurs, Spahis tunisiens, Zouaves, Soldats du Train des équipages, etc... Nous les avons classés par ordre chronologique des décès, mais un moteur de recherche permet de les retrouver facilement par leurs noms.

Année 1921:

Le Monde se relève doucement de la guerre de 14-18. Marrakech voit passer des régiments de différentes origines qui se relaient pour aller ensuite dans des régions plus agitées du Sous ou de la région de Ouarzazate et du Tafilalet. Il y a encore des Chasseurs d'Afrique et des Zouaves à cette époque.

Pourradier André, soldat, 1er régiment de Chasseurs d’Afrique mort le 1er février 1921

Ahmed ben Mohamed Chergui Caid Hia , soldat, tirailleur, 6e RTM mort le 4 février 1921 à l’hôpital,

Mohamed Ben Ahmed Ben Aoun el Zalbi, soldat, 9e Régiment de Spahis tunisiens, 5e escadron mort le 11 février 1921 à l’ hôpital

Gardille Antoine Léon, légionnaire, 1er Régiment Étranger, 3e escadron mort le 17 avril 1921

Balz Max, sergent fourrier, 4e Régiment Étranger, 2e Bataillon, 8e Cie, mort le 1 juillet 1921

Toublanc Marcel, soldat au 37e RA – Régiment d’Aviation mort le 2 juillet 1921

Kammer Guillaume, caporal, 4e Régiment Étranger mort le 18 juillet 1921

Mohamed ben Amar, soldat, 9e régiment de Spahis tunisiens, mort le 26 aout 1921 à l’hôpital

Vialette François, soldat, 1er Régiment de Zouaves mort le 4 septembre 1921

Malami Rodolfe, légionnaire, 4e Régiment Étranger mort le 5 novembre 1921

Mokrane Ali, soldat, 23e escadron du Train des équipages militaires (23e ETEM) mort le 28 décembre 1921 à l’hôpital

On remarquera que quatre sur onze de ces militaires ont des noms qui semblent indiquer des origines musulmanes; tous les quatre sont morts à l'hôpital Maisonnave. Les 7 autres noms et prénoms ont des consonances européennes. À l’exception du 4e Régiment Étranger et du 37e Régiment d’Aviation les autres régiments ont séjourné pendant des périodes courtes à Marrakech.

Année 1922

Dix sept militaires de cette liste sont décédés dans les environs de Marrakech en 1922.  C’est une période où le typhus fait des ravages. Le médecin major Gillouin se bat contre la maladie et fait partie des victimes.  Les légionnaires du 4e RE payent le plus lourd tribut, un mort sur deux vient de leurs rangs. Trois spahis, deux tirailleurs, un Zouave, un Chasseur d’Afrique et un aviateur sont aussi touchés

Chenusson Auguste, Tirailleur, 62e RTM mort le 8 janvier 1922

Gillouin

Gillouin Aimé Charles Louis, médecin major, service de santé mort le 15 janvier1922

Le Dr Charles Gillouin, fils de pasteur protestant, a écrit son journal de médecin, qui fut édité à titre postume par son frère René et publié par la NRF en 1932: "Journal d'un chrétien philosophe"

Archalbault André Louis soldat 32e section de commis et ouvriers d’administration (32e COA) mort le 21 février 1922,

Bidoux Jean, Sergent, 62e Régiment de Tirailleurs mort le 6 mars 1922

Renard René Antoine, soldat, 37e RA – aviation mort le 7 avril 1922

Belakrouz Kouider Ben Said, soldat, 9e Régiment de Spahis,  mort le 13 avril 1922

Ali Ben Hadj,  soldat,  9e Régiment de Spahis mort le 12 juin 1922

Longy Lucien, sergent, 4e Régiment Étranger mort le 22 juin 1922

Lakdar ben Ahmed, soldat, 9e Régiment de Spahis mort le 29 juin 1922

Stroczynski Pierre, légionnaire 4e RE mort le 13 septembre 1922

Zola Charles, tambour, 4e RE mort le 13 septembre 1922

Petersen Jens, légionnaire, 4e RE mort le 21 septembre 1922

Schwarz Jean, légionnaire, 4e RE mort le 23 septembre 1922

Schrom Adolphe, légionnaire, 4e RE mort le 26 septembre 1922

Kablitz Henri, légionnaire, 4e RE, mort le 1 novembre 1922

Cramon Pierre Roger, soldat, 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique mort le 3 novembre 1922

Lehrl Hermann, légionnaire 4e RE mort le 5 novembre 1922

Année 1923

L’épidémie de typhus fut combattue et l’année suivante le nombre des soldats morts diminua de moitié. Les légionnaires du 4e RE furent à nouveau les plus touchés. Quatre décès témoignent de la présence à Marrakech du Train, du Génie, de l’Artillerie et du Dépôt de remonte, nécessaire à ces régiments utilisant de nombreux chevaux. Les noms a consonnance musulmane se raréfient. Il n'y en a plus aucun après 1928. Les listes où ils se trouvent mentionnés ne nous sont pas connues. 

Souhorouhoff Alexis, légionnaire, 4e RE mort le 10 janvier 1923

Ueding Henri, sergent, 4e RE mort le 16 avril 1923

Fourquet Albert, soldat, 23e escadron du train des équipages militaires (23e ETEM) mort le 16 mai 1923

Denecheau Emile Louis Victor, soldat, 41e bataillon du Génie mort le 18 juin 1923 à l’hôpital.

Gérard Georges Charles,  Maréchal des logis, Dépôt de remonte mobile mort le 15 aout 1923

Oddon Olivier, soldat, 4e groupe d’artillerie de campagne d’Afrique (4e GACA) mort le 17 novembre 1923

Zenilo Vasyl, légionnaire, 4e RE mort le 16 décembre 1923

Vanheke Julien Henri, sergent, 4e RE mort le 24 décembre 1923

Année 1924

L'installation du 4e Régiment Étranger se confirme à Marrakech, de même celle des artilleurs du 4e GACA,  les Spahis ne viennent plus de Tunisie; Marrakech a son régiment de Spahis, le 22e, dont le 2e sera l'héritier. Les légionnaires du 4e RE sont les plus nombreux. A leur sujet on trouve une anomalie ; Ickert Erwan est répertorié aux Archives de Caen comme étant décédé le 17 octobre 1924, alors que le Ministère des Anciens Combattants a dressé une croix sur sa tombe pour un décès exactement deux ans plus tard le 17 octobre 1926. Quelle est la bonne date ?

Pluche René, caporal, 4e RE mort le 9 janvier 1924

Schurig Gustave Wilhelm, sergent, 4e RE mort le 16 janvier 1924

Gilson Robert, maréchal des logis, 4e groupe d’artillerie de campagne d’Afrique (4e GACA) mort le 3 mars 1924

Breitschwerdt Albrecht, soldat, 4e RE mort le 16 mars 1924

Dominique Henri Joseph, capitaine, état major du Génie mort le 27 avril 1924

Bequet Pierre Marie François Antoine, soldat, 22e régiment de Spahis (22eRS) mort le 12 juin 1924,

Thommelot Jean Paul, soldat, régiment d’artillerie coloniale, batterie en position à Casablanca mort le 12 juillet 1924

Petzgod Arthur, caporal, 4e RE mort le 11 aout 1924

Ickert Erwan, légionnaire, 4e RE mort le 17 octobre 1924, (cimetière européen de Marrakech : 17 octobre 1926).

Staniszemski Stanislas, légionnaire, 4e RE mort le 6 novembre 1924

Année 1925

En plus des traditionnels 4e Régiment Étranger, 64e RA (Artillerie), 37e d’aviation et  23e ETEM, nous trouvons à Marrakech des Tirailleurs, le 15e qui est de passage et surtout le 62e plus attaché à Marrakech et sa région.

Abdallah ben Mohamed ben Ali,  légionnaire, 4e RE, mort le 20 janvier 1925

Dietrich Waldemar, légionnaire 4e RE mort le 16 mars 1925

Barka ben Abdelkader soldat, 23e escadron du Train des équipages militaires 23e ETEM mort le 31 mars 1925

Westphal Hans, sergent, 4e RE mort le 4 mai 1925

Aguesseau Roger Tirailleur, 62e RTM, mort le 4 juillet 1925,

Tellali Ahmed, Tirailleur, 15e RT  mort le 7 septembre 1925

Cornette Louis Eugene, Brigadier, artilleur, 64e RA mort le 5 novembre 1925

Fercha Ammar Ben Brahim, Tirailleur, 15e Régiment de Tirailleurs mort le 24 novembre 1925

Gardes René Félicien, sergent, 37e d’aviation,  mort le 28 novembre 1925

Muller Henri, légionnaire, 4e RE, mort en 1925 à MRK (la date précise n’est pas connue)

Année 1926

Des régiments venant d’ailleurs apparaissent en 1926 à Marrakech : 39e tirailleurs algériens,  14e de Tirailleurs; le 62e qui deviendra le 2e RTM plus tard s’établit au pied du Guéliz, de même le 22e Spahis devient le régiment de Spahis de Marrakech, le précueseur du 2e RSM. 

Lakhdar ben Labidi, soldat, 39e régiment de tirailleurs algériens, mort le 28 mars 1926 à l’ hôpital

Bey Belkir Ben Ahmed, Soldat, 39e Régiment de Tirailleurs algériens mort le 12 juin 1926

Bohn Eugène, légionnaire, 4e RE, mort le 27 juin 1926

Ruder Henri, légionnaire de 1ere classe au 4e RE est mort le 28 juin 1926, et il a sa tombe au cimetière européen, Carré H, rang 1, tombe 1. mais la date de décès inscrite sur sa tombe est différente : 11 avril 1927. Où est l'erreur?

Ponsaille Etienne, adjudant, 22e RS – Spahis mort le 28 juin 1926

Bouamama Mohamed, soldat, 30e Régiment de Tirailleurs mort le 12 aout 1926

Nicolaï Maurice, légionnaire de 2e classe au 4eRE, mort le 17 aout 1926 a aussi sa tombe au cimetière européen de Marrakech, Carré H, rang 1, carré 3

Marguinal André Joseph Nicolas, soldat 22e RS (régiment de spahis) mort le 10 octobre 1926 à l’hôpital

Bouaoun Ahmed Ben Bouaoun, soldat, 14e régiment de Tirailleurs (14eRT) mort le 11 novembre 1926

Bourhala Mostefa Ould Mohamed, maréchal des logis, 64e régiment d’artillerie (64e RA) mort le 21 novembre 1926

Reneaume Roger, sergent-major, 62e régiment de tirailleurs marocains (2e RTM) mort le 21 novembre 1926

Virgo Louis, soldat, 62e régiment de tirailleurs marocains (2e RTM) mort le 3 décembre 1926

Année 1927

Nous trouvons des militaires décédés qui ont leurs tombes  au cimetière européen de Marrakech et d'autres pas. Pourquoi certains y sont; où sont les tombes des autres ? Le ministère des Anciens Combattants a probablement la réponse.

Kohlemann Werner, légionnaire, 4e RE, mort le 6 janvier 1927 des suites d’une autolyse a bien sa tombe carré H

Thaen Henri Louis, Capitaine, service des affaires indigènes AI mort le 2 février 1927 de maladie, n’a pas sa tombe à Marrakech.

Ruder Henri, légionnaire, 4e RE mort le 11 avril 1927, mais le 28 juin 1926 selon d’autres sources.

Blanchaerts René, légionnaire de 2e Classe, 4e RE, mort le 9 mai 1927, Carré H, rang 1, tombe 5

De Bonnevie de Pogniat Louis Théodore Marie Joseph, lieutenant, 64e RA, mort le 11 mai 1927 n’a pas sa tombe au cimetière européen de Marrakech.

Wattre Henri Théodore, soldat, 31e bataillon du Génie mort le 4 juillet 1927, n’a pas non plus sa tombe.

Holquin Marcel Alexandre Jules, soldat, 64e RA mort le13 aout 1927, n’a pas sa tombe à Marrakech.

Gischel Théodore, légionnaire, 4e RE, a reçu la mention mort pour la France le 27 aout 1927 et a sa tombe est bien au cimetière, carré H, rang 1 , tombe 15.

Jeannin Marcel, soldat, 1/23e escadron du Train des équipages militaires ( 123e ETEM) mort le 3 septembre 1927, n’a pas sa tombe au cimetière européen de Marrakech.

Chiolino Bernard, légionnaire, 4e RE a reçu la mention Mort pour la France  et se trouve parmi les tombes du cimetière entretenues par le ministère des Anciens combattants. mort le 12 octobre 1927, carré H, rang 1, tombe 18.

Jeand’heur Louis Fritz Émile, maréchal des logis, 64e RA mort le 25 novembre 1927 est lui aussi enterré au cimetière, carré H, rang 1, tombe 12.

Dilly Frantz, légionnaire, 3e RE mort le 28 novembre 1927, n’est pas dans le cimetière.

Malchie Frantz selon une source, Malchien selon une autre, sergent fourrier au 4e RE  décédé le 14 décembre 1927 a sa tombe carré H : rang 1 tombe 4.

Il est probable que les corps des militaires qui n'ont pas leur tombe au cimetière européen de Marrakech, ont été réclamés par leurs familles pour être enterrés dans le cimetière familial. Mais cette raison n'est probablement pas la seule; il y a à Marrakech, plusieurs tombes marquées "INCONNU" 

INCONNU Carré H, rang 1, tombe 11; INCONNU- Carré H, rang 1, tombe 20 et plusieurs autres. Ce grand nombre de tombes d'Inconnu résulte peutêtre du transfert de tombes non identifiées venant du cimetière de l'Aguedal.

Année 1928

Les légionnaires du 4e REI ont payé un lourd tribut par le nombre de leurs morts en 1928. Sur 25 décés recensés 19 viennent de leurs rangs, ainsi que deux infirmiers.  Alors que les autres régiments sont bien moins touchés: 1 Gendarme, 1 sous-officier du Train, 1 Tirailleur,  1 Aviateur et 1 officier des Affaires Indigènes. 

Sorg Franz, légionnaire 2e Classe 4e REI mort le 2 janvier 1928, carré H, ligne 1, tombe 6.

Léopold Louis, légionnaire 2e Classe 4e REI, Mort pour la France le 21 ou 27 janvier 1928, carré H, ligne 1, tombe 8

Helchelski Charles, légionnaire 2e Classe, 4e REI mort le 20-21 mars 1928, carré H, ligne 1, tombe 10. 

Belgacem Ben Maouri, maréchal des logis, 23e escadron du train des équipages  miltaires (23e ETEM) mort le 26 janvier 1928

Lenpold Louis, légionnaire, 4e RE, mort le 27 janvier 1928

Merzouga Zebrouk soldat 32e section d’infirmiers militaires (32e SIM), mort le 4 février 1928

Jacquot Prosper-Nicolas, Gendarme, Légion marocaine - brigade de Benguerir, mort le 6 avril 1928 à l'hôpital Maisonnave, suite à ses blessures, carré H, ligne 1, tombe 14. Il avait été percuté par une voiture qui avait forcé un barrage routier. Il laissait une veuve et deux orphelins de cinq et sept ans. La Prévôté de Gendarmerie, ainsi appelée depuis 1916 venait de changer de nom le 1er janvier 1928 pour devenir la Légion de Gendarmerie du Maroc

Remy Georges, légionnaire 2e Classe, 4e REI, Mort pour la France, le 23 avril 1928, ou le 2 mai 1928, carré H, ligne 1, tombe 21.

Musso Marcel lieutenant, service des affaires indigènes AI mort le 26 avril 1928

Vaillant Yves , soldat, 32e section d’infirmiers militaires (32eSIM) mort le 5 mai 1928

MENG René, soldat, 37e RA, aviation mort le 29 mai 1928

Il Omar Mohamed, légionnaire 2e Classe, 4e REI. Mort pour la France le 3 juin 1928, carré H, ligne 16, tombe 353.

Magot Henri , légionnaire 2e Classe, 4e REI Mort pour la France le 27 juillet 1928 , carré H, ligne 2, tombe 28.

Mohamed Amat Ganoum, soldat, 4e RE, mort le 31 juillet 1928, hôpital Maisonnave

Kussinchek Joseph, légionnaire 1e Classe, 4e REI mort le 12 aout 1928 , carré H, ligne 2, tombe 25.

Le Bot Yves, sergent, 4e RE, mort le 30 aout 1928

Zvyrovoski Joseph, légionnaire 2e Classe, 4e REI Mort pour la France le 22 septembre 1928 - carré H, ligne 2, tombe 29.

Boghossian Hampartzoum, légionnaire 4e REI Matricule 3013 mort le 12 octobre 1928

Werner Robert , légionnaire 2e Classe, 4e REI, Mort pour la France le 25 octobre 1928 carré H, ligne 3, tombe 48.

Grunert Wolber, légionnaire 4e REI  Matricule 4380 mort le 27 octobre 1928

Acquaviva Jules, adjudant  2e RTM - Mort pour la France le 12 novembre 1928, carré H, ligne 1, tombe 19. Le blason du 2e RTM a aussi sa Koutoubia devanr les sommets enneigés de l'Atlas

Enz Hugo, légionnaire, 2e Classe. 4eREI Mort pour la France le 12 novembre 1928 carré H, ligne3, tombe 44.

Rudent Nestor-Louis-Charles Sergent 4e REI  mort le 17 novembre 1928, carré H, ligne 3, tombe 46.

Werner Robert, soldat, 4e RE mort le 25 novembre 1928

Année 1929

L’année 1929 fut particulièrement néfaste pour les aviateurs de la Base aérienne de Marrakech, quatre périrent le 20 mars, précédés par deux autres en janvier et février.  De même les légionnaires du 4e RE ont eu sept décès. Les autres régiments marrakchis ont chacun moins de décès : le 2e RTM en a deux et le 2e RSM également deux.

Simonin Lucien, sergent, régiment d’aviation, 4e escadrille mort le 24 janvier 1929

Lequesne Rolland, sergent mitrailleur, 37e RA mort le 2 février 1929

Lepot Robert Émile, soldat mécanicien, 37e régiment d’aviation (37e RA) mort le 20 mars 1929

Leitchmann Nicolas, sergent mitrailleur, 37e RA , 37e régiment d’aviation mort le 20 mars 1929 (tombe au cimetière de Marrakech carré H,  ligne 2, tombe 39)

Denis Marcel René, sergent pilote, 37e R d’aviation mort le 20 mars 1929

Depras Jean Léon, sergent 37e R. d’Aviation (37e RA) mort le 20 mars 1929

Coroama Georges, (ou Corobma) adjudant, 4e RE mort le 25 mars 1929 tombe au cimetière européen, carré H,

Goetz Gottlob légionnaire, 4e RE , mort le 1 avril 1929 (cimetière européen de Marrakech)

Estellat Séverin Ovide, sergent, 2e RTM mort le 2 mai 1929

Pépin Marcel, soldat, 3e RSM mort le 19 mai 1929

Picammilh Bernard, caporal 2e RT – Tirailleurs, mort le 31 mai 1929

Perrin Georges Julien , soldat, 2e RS – Spahis  mort le 1er juillet 1929 (carré H, ligne 2, tombe 42)

Gravend Guillaume, légionnaire, 4e RE, Mort pour la France le 21 octobre 1929, carré H, ligne3, tombe 52

Knoblich Herbert, légionnaire, 4e RE, Mort pour la France le 21 octobre  1929, carré H, ligne 3, tombe 50

Eckerle Otto, ( Ekerie) légionnaire, 4e RE , Mort pour la France le 1er novembre 1929  (carré H, ligne 3, tombe 55

Ciaglinski Thadée Joseph (Ciablinski) Sergent 4e RE, mort le 4 novembre 1929, carré H, ligne 1, tombe 16

Craver Guillaume Antoine, légionnaire, 4e RE mort le 15 décembre 1929

Année 1930

Les effets de la crise économique mondiale n'épargnent pas le Maroc, malgré toutes les mesures mises en place par le Maréchal Lyautey pour éviter la famine et les manoeuvres des spéculateurs. La légion perd cinq de ses soldats, le 2e Régiment de Tirailleurs marocains quatre; de même deux artilleurs du 64e RA perdent la vie cette année là. Les trois régiments sont chez eux à Marrakech, leur garnison de tradition.

Ghibandi David légionnaire 4° RE matricule 4022 mort le 16 février 1930 à l'hôpital Maisonnave

Pinaudeau Pierre, sergent, 2e RTM, mort le 23 février 1930

Reyter Willi ( ou Rieger) légionnaire 4e REI mort le 13 avril 1930, carré H, ligne 2, tombe 30.

Bazillon Marcel Charles, Capitaine au 2e RTM, né le 13 juillet 1887. mort le 13 avril 1930 à l'hôpital Maisonnave (sa tombe est située hors du carré militaire)

Charles Claude Antoine, Caporal - 2e RTM mort le 24 avril 1930, carré H, ligne 2, tombe 41.

Peronne André Victor Prosper, Capitaine, 64e RA Mort pour la France le 28 mai 1930, carré H, ligne 2, tombe 37. Une famille d'agriculteurs de ce nom avait un bled à La Targa.

Jouanne Jean Baptiste,soldat, 2e RTM mort le 29 juillet 1930 hôpital

Carré Gaston, sergent, 4e RE, Mort pour la France le 27 aout 1930 , carré H, ligne 3, tombe 51.

Ravion Gustave, soldat, 64e RA mort le 30 aout 1930 (n'a pas sa tombe au cimetière européen)

Gheorghieff Natcho Sergent chef, 4e REI mort le 23 septembre 1930, carré H, ligne 3, tombe 56.

Leser Charles légionnaire 4e REI - matricule 5416 mort le 8 décembre 1930  carré H, ligne 4, tombe 67.

Année 1931

Sur un total de 24 soldats décédés, seulement 14 d'entre eux ont leurs tombes au cimetière européen de Marrakech ( onze légionnaires dont cinq Morts pour la France, un sergent des tirailleurs sénégalais, un caporal du 37e d'aviation Mort pour la France et un soldat d'aviation.)

Gaillard Henri Eugène soldat 4e RE, Mort pour la France le 16 janvier 1931, carré H, ligne 4; tombe 71

Berindei Augustin, légionnaire 4e REI Mort pour la France, le 25  février 1931, carré H, ligne 4, tombe 68

Guingot Paul Georges Piouraric, capitaine, 2e RTM, mort le 16 mars 1931 à Marrakech ( sa tombe n'est pas à Marrakech)

Heitmann Hanz  légionnaire  4e REI mort le 21 mars 1931 Carré H, ligne 4, tombe 73

Guy Alfred Ernest, né en 1894, adjudant-chef, parc d’artillerie, venu de Clermont Ferrand, mort le 8 avril 1931 à Marrakech ( sa tombe n'est pas au cimetière)

Neurauter (ou) Neuranter Edouard  légionnaire 4eREI mort le 10 avril 1931, carré H, ligne 4, tombe 75 

Tallet Jean, lieutenant, 2e RSM mort le 21 avril 1931 ( sa tombe n'est pas au cimetière)

Dryll Jules, chef d’escadron, 2e RSM mort le 26 avril 1931 (sa tombe n'est pas au cimetière de Marrakech)

Finck Henry Sergent - 6e RTS  tirailleur sénégalais mort le 3 mai 1931- carré H, ligne 2, tombe 43.

Dardigna Jean Félix Jules Marie, lieutenant A.I, service des affaires indigènes,  mort le 13 mai 1931 (n'a pas sa tombe à Marrakech) ancien du 103e régiment d'infanterie.

De Coutouly Charles Caporal 37e d'aviation Mort pour la France le 11 aout 1931 - carré H, ligne 2, tombe 35

Ricaud (ou ) Rigaud Joseph Albert, soldat de 2e classe au 51e Bataillon du Génie, Mort pour la France le 17 aout 1931- carré H, ligne 2, tombe 33 .  

Rouxel Raymond André, soldat, 2e RTM mort à Marrakech le 30 aout 1931. (n'a pas sa tombe au cimetière)

Serafini Seraphin légionnaire 4e REI Mort pour la France le 11 septembre 1931, carré H, ligne 4, tombe 70

Van den Sten Julien légionnaire 4e REI mort le 13 septembre 1931- carré H, ligne 4, tombe 72

Lambert René, brigadier, 2e RSM, mort le 3 octobre 1931

Mathis Marcel Contantin, soldat 4e RE, mort le 17 octobre 1931

Coussens François, soldat 4e RE mort le 18 octobre 1931

Kehl François légionnaire 4eREI mort le 25 octobre 1931- carré H, ligne 5, tombe 90

Pélissero ( ou Piglissero) Angelo, légionnaire 4e REI mort le 28 octobre 1931 carré H, ligne 5, tombe 95

Coussins François légionnaire 4e REI mort le 18 novembre 1931- carré H, ligne 4, tombe 76

Richard Auguste légionnaire 4e REI mort le 18 novembre 1931- carré H, ligne 5, tombe 94

Charvin René, soldat 2e Classe - 37e Régiment d'aviation mort le 22 novembre 1931 - Carré H, ligne 1, tombe 17

Sobel Auguste légionnaire 4eREI Mort pour la France le 25 novembre 1931 - carré H, ligne 5, tombe 96.

Année 1932

Sur 20 décés de militaires à Marrakech, 12  légionnaires sont les seuls militaires décédés à avoir été inhumés cette année là au cimetière européen de Marrakech. La distinction Mort pour la France n'apparait pour aucun d'entre eux. Ne sont pas au cimetière de Marrakech les tombes d'un capitaine vétérinaire, de deux artilleurs du 64e RA, d'un officieret d'un sous-officier du 2e RTM.

Mayer Jean René, capitaine vétérinaire mort le 1er janvier 1932

Marco (ou) Marcaud Antoine légionnaire 4°REI mort le 2 janvier 1932 carré H, rang 5, tombe 98

Wartenweiler (ou)  Wartmverler Otto Ernest, légionnaire 4°REI mort le 3 janvier 1932 carré H, rang 5 tombe 91

Melis Jean, soldat, 64e RA, mort le 15 janvier 1932 à Marrakech

Kovacq (ou) Kovago Etienne Sergent 4°REI mort le 3 février 1932 carré H, rang 5, tombe 93

Assembauer Anton légionnaire 4e REI mort le 5 février 1932 carré H, rang 5, tombe 95

Frérard Jean Auguste, né le 5 mai 1902 à Saint-Menges (Ardennes) soldat, 64e RA mort pour la France Mplf le 14 janvier 1932

Balzarek Wilhelm-Jean (voir Balzarch) légionnaire 4e REI mort le 6 ou 8 mai 1932 suite à des blessures carré H, rang 5, tombe 100

Rohaert Henri Émile, soldat, 3e REI mort le 14 juin 1932 à Marrakech, ( n'a pas sa tombe au cimetière européen)

Sert (ou) Serf Wilhelm légionnaire 4e REI mort le 17 juin 1932 carré H, rang 6, tombe 113;

Marconnet Nicolas Jean François, adjudant-chef, 2e RTM mort le 14 juillet 1932

Foglietta Alexandre, caporal, 4e RE mort le 30 juillet 1932 à Marrakech, mais n'a pas sa tombe au cimetière.

Thouroude Kléber Eugène Caporal, 4e RE mort le 6 aout 1932 à Marrakech mais n'a pas sa tombe à Marrakech

Wagner Louis  légionnaire 4e REI mort le 15 aout 1932 carré H, rang 6, tombe 120 

Schafer Paul légionnaire 4e REI mort le 22 aout 1932, autolyse carré H, rang 6, tombe 122 (119)

Masson Marcel légionnaire 4eREI mort de maladie le 28 septembre 1932 carré H, rang 6, tombe 114

Mathis Marcel-Constantin légionnaire 4e REI mort le 17 octobre 1932 (ou 1931) carré H, rang 4, tombe 74

Doumenjou Marcel, capitaine, 4e RTM, mort le 4 novembre 1932 à Marrakech ( sa tombe ne se trouve pas à Marrakech)

Paulsen Alfred, Caporal-chef 4e REI  mort le 12 novembre 1932, carré H, rang 6, tombe 116 

Sobel Auguste, soldat, 4e REI mort le 23 novembre 1932 à Marrakech (sa tombe n'est pas à Marrakech)

Année 1933

Les sépultures révèlent la présence de nombreux corps de troupes à Marrakech cette année là. Les légionnaires ont 3 décès, dont un Mort pour la France, mais le 4e REI n'est pas le seul corps de légionnaires, il y a aussi le 2e REI ainsi que le 1er REC, Étranger de Cavalerie. Dans la garnison de Marrakech se trouvent également le Génie, les Tirailleurs sénégalais et les Artilleurs. En plus il y stationne un régiment d'infanterie de char de marine, le 34e goum et le BAICM, un bataillon autonome d'infanterie de marine nouvellement créé. En février et mars se déroulent les derniers combats du Sagho et du Dadès. Ceux qui n'ont pas leur tombe à Marrakech appartiennent au corps des infirmiers, au corps des officiers d'AI affaires indigènes, aux Spahis. On remarque une hécatombe le 6 aout:11 légionnaires et un infirmier.

Le Febvre André Auguste,adjudant, 32e section d’infirmiers militaires (32e SIM) mort le 9 janvier 1933

Kaine Julien Paul, sergent-chef 48e goum, mort le 16 fevrier 1933

Poursain Germain, canonnier, 64e RA,  mort le 17 fevrier 1933

Abdesselem ben Mohamed lieutenant, 2e RSM, mort le 22 fevrier 1933 de maladie

Dussange René - Caporal  au 3/41e G - 41e Bataillon du Génie mort le 25 fevrier 1933, carré H, rang 3, tombe 64

Le Chevalier Robert Sous-Lieutenant , 6e RTS (Tirailleurs sénégalais)  Mort pour la France le 28 février 1933, carré H, rang 5, tombe 61. 

Le Moal Albert, capitaine 4e REI, mort le 16 mars 1933

Laennec Pierre Marie, lieutenant AI, service des affaires indigènes mort le 1 avril 1933. Il avait été admis à Saint-Cyr en 1918.

Foerster Otto Gustave sergent 4e REI mort le 6 avril 1933

Barbe Fernand, soldat de 1e Classe BAICM mort le 21 avril 1933, carré H, rang 3, tombe 54

Zanchetta Mario-François, lieutenant, 4e REI mort le 26 mai 1933. Il avait été nommé sous-lieutenant à titre étranger, le 1er octobre 1929.

Cajarc Germain Casimir soldat 2e Classe  64eRAA mort le 4 juin 1933 carré H, rang 2, tombe 38 - 

Honoré André Jean Marie, soldat, 64e RA, mort le 16 juillet 1933

Wings Wilhelm, légionaire, 4e REI mort le 18 juillet 1933. N'a pas sa tombe à Marrakech.

Mangin Henri Lieutenant RICM (régiment créé au Maroc en 1915 et devenu Régiment d'infanterie de char de marine) mort le 22 juillet 1933 carré H, rang 4, tombe 89. Il s'agit du propre fils du Général Mangin.

Mucha Bromisnau, légionaire, 4e REI, mort le 27 juillet 1933

Schaefermeier Théodore, légionaire 4e REI mort le 2 aout 1933

Bonidan, légionaire 4e REI Mplf, mort pour la France le 5 aout 1933, Groupe mobile.

Aix Albert, Adjudant, 2e RSM mort le 6 aout 1933

Schieber Jean Émile, maréchal des logis, 2e RSM mort le 6 aout 1933

Hahn Alphonse, soldat 4e REI, mort le 6 aout 1933, groupe mobile

Murger André, soldat, 4e RE, mort le 6 aout 1933

Panagiodis Anasios, soldat 4e REI, mort le 6 aout 1933

Renze Louis, soldat, 4e RE mort le 6 aout 1933 groupe mobile

Rose Théodore, soldat, 4e REI mort le 6 aout 1933

Wahl Bernhard, légionaire, 4e REI mort le 6 aout 1933

Sipos Ludwig, légionaire, 4e REI mort le 6 aout 1933, groupe mobile

Waltzer (ou) Walter Hubert Joseph, caporal, 4eREI mort le 6 aout 1933 groupe mobile

Winter Ernest, soldat, 4e REI mort le 6 aout 1933

Zeidler Max, soldat, 4e REI mort le 6 aout 1933 groupe mobile

Zyan, soldat, 4e REI mort le 6 aout 1933 groupe mobile

Bouyer Albert Caporal, soldat, 32e section d’infirmiers militaires (32e SIM) groupe mobile, mort le 6 aout 1933

Roesch Lucien, sergent, 34e Goum mort le 8 aout 1933 ou le 8 septembre 1933, carré H, rang 2, tombe 34. 

De Moulins Louis François, lieutenant 2e RSM mort le 26 aout 1933

Garnier Émile soldat 1e Classe BAICM mort le 8 octobre 1933 carré H, rang 3, tombe 68

Fichtner Ludwig, soldat, 4e REI mort le 10 octobre 1933

Magyar Irénée, (ou François) légionnaire 4°REI Mort pour la France le 27 octobre 1933 Carré H, rang 6, tombe 118

Gregorzewski Jean, légionnaire 4e REI mort le 12 novembre 1933 Carré H, rang 6, tombe 120

Huttenberger Adolphe  légionnaire 1ere Classe, 4e REI mort le 19 novembre 1933  carré H, rang 7, tombe 136

Durdant Albert, brigadier, 2e RSM mort le 20 novembre 1933

Lodin Henri, adjudant, 34e goum, mort le 5 décembre 1933

Arzalier Raoul Capitaine au 64e RA, mort le 11 décembre 1933. Il était sorti de l'école d'officier d'artillerie en octobre 1924.

Année 1934

Dix légionnaires appartenants à trois régiments différents furent les seuls militaires inhumés dans ce cimetière cette année-là: cinq du 2e REI, trois du 4e REI et deux du 1er REC. Les autres n'ont pas leurs tombes au cimetière de Marrakech.

Schleypen (ou Sclepen) Hermann légionnaire 2e REI (ou 4e) mort le 5 fevrier 1934 carré H, rang 7, tombe 138

Jouve Jean, capitaine, service de l’Intendance, mort le 12 février 1934

Dugnoli Luigi Caporal 4e REI mort le 23 février 1934  carré H, rang 7, tombe 45

Benoit Georges, légionnaire 2e REI mort le 5 (ou 9) avril 1934  carré H, rang 7, tombe 140

Arbogast Jacques, (Arbogata) légionnaire 4eREI mort le 14 avril 1934  carré H, rang 7, tombe 142

Dicic Wladimir, légionnaire 1e Classe, 1e REC (régiment étranger de cavalerie) mort le 18 mai 1934  carré H, rang 7, tombe 144

Hauns Frédéric, légionnaire 2eClasse 1e REC mort le 22 mai 1934  carré H, rang 6, 122

Giraudel Louis adjudant chef, 4e REI mort le 28 mai 1934

Arinovicht Zéphirin, (alias Lawrynowicz) légionnaire, 2eREI, mort le 5 juillet 1934 carré  H, rang 7, tombe 137

Miakoziguosz Raymond (ou Szymon), légionnaire, 2eREI mort le 11 juillet 1934 carré H, rang 7, tombe 139

Mermans Georges, sergent, 41e bataillon du Génie, mort le 19 juillet 1934

Ribière René Octave, soldat, 2e RTM mort le 28 juillet 1934

Mohamed ben Rahar, caporal, Compagnie saharienne du Haut Guir, mort le 9 aout 1934

Chevalier Henri , légionnaire, 2e ou 4e REI mort le 29 octobre 1934 carré H, rang 7, tombe 141,

Blaize Jean, sergent, 32e section de commis et ouvriers militaires d’administration (32e COA) + 17 novembre 1934

Christmann Roger (ou Chrissmann) légionnaire 4e REI mort le 23 novembre 1934 carré H, rang 7, tombe 143

Année 1935

Seulement 5 tombes pour cette année là au cimetière de Marrakech, tous légionnaires. Cependant le nombre des militaires morts à Marrakech est au moins de 14. Il y a nécessairement des tombes ailleurs.

Grab Charles Caporal 4e REI mort le 24 janvier 1935 carré H, rang 8, tombe 165.  

Tugnoli Luigi, soldat, 4e REI mort le 23 février 1935

Hainzel Henri  (ou Hainzl Karl) 1eClasse 4eREI mort le 11 mars 1935 carré H, rang 8, tombe 159

Jouen  Henri Charles Honoré, caporal, 4e REI mort le 17 mars 1935

Jacques Jean, adjudant-chef 4e REI, mort le 24 avril 1935

Caporal 4e REI mort le 17 mai (mars) 1935 carré H, rang 8, tombe 161

Grab Rudolf, caporal, 4e REI mort le 24 juin 1935

Wings Wilhelm, légionnaire 4e REI mort le 13 ou 18 juillet 1935 carré H, rang 6, tombe 115

Chambron Jean Louis, sergent, 2e RTM + 16 juillet 1935

Choux Gabriel, soldat, 4e REi mort le 26 aout 1935

Colin Robert, soldat, 4e REI mort le 4 septembre 1935

Seidelger Joseph Sergent 4e REI  Mort pour la France le 4 septembre 1935 carré H, rang 8, tombe 160

Sedleger Traugott sergent, 4e REI, mort le 17 septembre 1935

Maire Robert caporal, 4e REI, mort le 22 novembre 1935

Samiec Jean, soldat, 4e REI mort le 25 décembre 1935

Année 1936

Neuf tombes du 4e REI, 3 tombes du 1er REC, un gendarme, un sergent d'administration et un capitaine en retraite sont au cimetière de Marrakech. En fait 15 tombes, alors que 27 militaires sont morts à Marrakech cette année là.

Gauchet Roger, soldat, 2e RTM mort le 2 janvier 1936

Poupin Marcel Caporal 4e REI mort le 9 janvier 1936 carré H, ligne 8, tombe 168 

Cantele Giovani soldat, 4e RE, mort le 9 fevrier 1936

Houssin René capitaine, 6e compagnie de cavalerie de remonte mort le 24 fevrier 1936

Carry Célestin Claude, sergent-chef, 2eRTM mort en 1936 

Naguet Robert, soldat, Régiment de Chasseurs d’Afrique, mort le 2 mars 1936

Rarugia Louis, soldat 2e RTM mort le 10 mars 1936

Behr Richard, légionnaire, 4e REI, mort le 12 avril 1936

Von Klew Ernest 2e Cl  1er REC (cavalerie) mort le 12 avril 1936 carré H, ligne 8, tombe 163

Budniarski Paul maréchal des logis - 1er REC mort le 13 avril 1936 à Taddert, carré  H, ligne 6, tombe 123

Schubert Ernest maréchal des logies, 1er REC  mort le 13 avril 1936, carré H, ligne 6, tombe 125

Grave Wilhelm (ou Grawe) 2e classe, 4e REI  mort le 22 avril 1936, carré H, ligne 9, tombe 184 

Lafage Jean Capitaine en retraite, mort le 23 avril 1936 carré H, ligne 3, tombe 63

Wegschelder Charles, soldat de 2e Classe, 4e REI mort le 5 mai 1936, carré H, ligne 9, tombe 186

Sikova Jean légionnaire 4e REI mort le 7 mai 1936, carré H, ligne 8, tombe 164 

Daumke Frédérick Sergent 4e REI, mort le 7 juillet 1936 carré H, ligne 9, tombe 189

Ries Philippe, légionnaire 4e REI mort le 16 juillet 1936

Behr Richard légionnaire 2eClasse  4e REI mort le 12 aout 1936, carré H, ligne 8, tombe 167

Nouvel Germain, soldat, 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique mort le 16 aout 1936

Colbe André, caporal-chef 41e Bataillon du Génie mort le 17 aout 1936

Toesca Mario-Luigi ( Tossaca) Caporal 4e REI mort le 22 septembre 1936 carré H, ligne 9, tombe 183

Maier Karl  légionnaire 4e REI mort le 5 octobre 1936 carré H, ligne 9, tombe 185

Duby Fernand légionnaire 4e REI mort le 21 octobre 1936 carré H, ligne 9, tombe 187 

Koch Henri Émile Raphaël Sergent, 32e section de commis et ouvriers militaires d'administration (32e COMA) mort le 29 octobre 1936  carré H, ligne 2, tombe 31.

Casanova Sylvestre maréchal des logis-chef, légion de gendarmerie LG mort le 16 novembre 1936 à Rabat  carré H, ligne 3, tombe 61

Faure Marcel Caporal, 26e Goum, mort le 26 décembre 1936

Année 1937

Au cimetière de Marrakech, les légionnaires du 4e REI sont les plus nombreux, huit furent inhumés cette année là. Il y eut aussi deux autres militaires dont un maréchal des logis du train. Cinq soldats morts à Marrakech, n'ont pas leur tombe au cimetière.

Geeb Peter légionnaire 4e REI mort le 10 janvier 1937 carré H, ligne 8, tombe 162

Panais Christian, caporal, 2e RTM mort le 23 janvier 1937

Breitling Alfred Caporal 4e REI mort le 5 mars 1937 carré H, ligne 9, tombe 189. Bazooka Joe nous fait l'amitié de nous faire parvenir la photographie de l'ancienne plaque telle qu'elle avait été moulée par l'Association du Souvenir Français et telle qu'on pouvait la voir au cimetière de l'Aguedal. La nouvelle plaque a été réalisée par le Ministère des Anciens combattants.

Venderle Albert (alias Schortz Albert) légionnaire 2e Classe 4e REI mort le  13 mars 1937 carré H, ligne 9, tombe 191

Goetz Maurice soldat, 2e RSM, mort le 20 mars 1937

Cremer Lucien, soldat, 123e escadron du train des équipages militaires (123e ETEM) mort le 1 avril 1937

Charlier Louis, soldat, 4e REI, mort le 22 mai 1937

Ries Philippe légionnaire 2e Classe  4e REI  mort le 16 juillet 1937 (ou 16 juillet 1937) carré H, ligne 9, tombe 190

Leglise Jean Caporal 4e REI mort le 24 juillet 1937  carré H, ligne 10, tombe 207

Richard Joseph légionnaire 1e Classe 4e REI mort le 14 ou 17 aout 1937  carré H, ligne 2, tombe 36

Gillen Joseph Caporal  4e REI mort le 20 ou 22 octobre 1937 autolyse carré H, ligne 10, tombe 209

Huvet André Jean-Marie Roger Maréchal des logis 6e ou 8e escadron du train des équipages militaires (8e ETEM) mort le 16 novembre 1937 de maladie, carré H, ligne 3, tombe 57 

Escova Joseph (ou Escobar José) légionnaire 2e Classe 4e REI mort le 6 décembre 1937 carré H; ligne 10, tombe 211 

Rutkowsky Frédéric, soldat, 4e REI mort le 22 décembre 1937

Bozzonetti Gabriel 2e Cl BA 37e mort le 25 decembre 1937 carré H, ligne 2, tombe 32

Année 1938

Le cimetière contient  douze légionnaires du 4e REC, et un du 1er REC, pour un seul artilleur, en dehors du carré militaire signalons aussi Jean Picheral dont le nom fut donné à une rue du Guéliz et le Colonel Alexandre Dupas du 2e RTM. Mais les militaires morts à Marrakech sont deux fois plus nombreux; nous en donnons une liste complémentaire.

broussolle-medecin

Broussolle Jacques Louis Hubert, médecin-capitaine, service de santé, mort le 15 janvier 1938. Il était plus particulièrement attaché au 4e Régiment Étranger et succomba au typhus en soignant les légionnaires malades. Il fut colonel à titre posthume. Une rue de Marrakech porta son nom. Elle s'appelle aujourd'hui rue Ibn-Zaïdoun.

Chastang Robert, adjudant, 2e RTM, mort le 23 janvier 1938

Janssens François légionnaire 2e Classe  4e REI Matricule 61856 mort le 9 février 1938 maladie, carré H, ligne 10, tombe 206

Hamda ben Mohamed el Ghali, gendarme auxiliaire, légion de gendarmerie (LG) détachement du Maroc, mort le 15 février 1938

Tereziak Felix ( ou Tareziak ) Caporal 4e REI mort le 20 février 1938  

Picheral Jean, mort le 26 février 1938 en service commandé à Marrakech, mort à l’âge de 30 ans, Marrakech donna son nom à une de ses rues. 

Boheme Marcel, Soldat, 31e escadron du train des équipages militaires, mort le 28 février 1938

Dubas Pierre légionnaire 4e REI mort le 28 février 1938 à Ouarzazate carré H, ligne 10, tombe 210

Laurent Paul brigadier RACM régiment d'artillerie coloniale du Maroc, mort  le 3 mars 1938  carré H, ligne 3, tombe 55 .

Portmann Albert, adjudant-chef, 4e REI mort le 7 mars 1938

Delac Georges, lieutenant interprete, service des affaires indigènes mort le 17 mars 1938

Dupas Alexandre,Louis né le 21 octobre 1868, colonel, Commandant le 2ème R.T.M. depuis 1904, commandeur de la Légion d'Honneur, mort le 13 avril 1938. Il reçut la cravate de commandeur de la Légion d'Honneur le 2 aout 1920 et son nom fut donné à la caserne du 2e RTM. (tombe indépendante du carré H)

Giel Eugène légionnaire 2e Classe 1er REC le 15 avril 1938  carré H, ligne 10, tombe 214

Giel René, soldat,1er REC mort le 25 avril 1938 (probablement Eugène et René sont la même personne)

Mossbrauger Hermann (ou Moosbrauger) légionnaire 2e Classe  4e REI mort le 28 mai 1938 carré H, ligne 10, tombe 212 

Dousset Pierre, caporal, 2e RTM, mort le 2 juin 1938

capitaine-Praque-mrk-1938

Prague Georges Louis, Capitaine, 64e RA mort le 4 juillet 1938. Le Capitaine venait d'être détaché au 4e Étranger. Il fut assassiné à coups de hache par le soldat d'ordonnance qui lui avait été récemment affecté, le légionnaire Karl Schmitz, lequel avec son complice le légionnaire Benkart avait cambriolé sa villa et volé sa voiture. C'est son voisin le lieutenant-colonel Cadoudal, commandant le 4eREI qui, alerté par des gémissements, trouva le capitaine agonisant sous un matelas et des coussins prêt à succomber. La femme et la fille de la victime étaient parties en France au début des vacances scolaires. Les deux légionnaires furent pris, jugés, condamnés à mort, puis fusillés à Casablanca trois mois plus tard.

Chevalier Joseph Caporal chef 4e REI mort le 11 juillet 1938 carré H, ligne 11, tombe 228

Kopp Adolphe, sergent, 4e REI mort le 23 juillet 1938

Czeszenski Frantz Caporal 4e REI le 8 aout 1938  carré H, ligne 11, tombe 232 

Cantan René Marcelin légionnaire 4e REI mort le 24 septembre 1938 autolyse carré H, ligne 11, tombe 229

Fischer Émile légionnaire 2e Classe 4e REI mort le 12 octobre 1938 carré H, ligne 11, tombe 231

Tonglet Alfred légionnaire 2e Classe 4e REI Matricule 60278 mort le 7 novembre 1938 Aït Barka carré H, ligne 11, tombe 233

Acquaviva Jules, adjudant, 62e RTM mort le 10 novembre 1938

Dick Erich ( ou Dieck) Caporal  4e REI mort le 25 novembre 1938 carré H, ligne 11, tombe 230 

Blasquez Domingo  Sergent 4e REI mort le 1 décembre 1938 maladie, carré H, ligne 10, tombe 205

Cassiot Charles Caporal 4e REI mort le 23 décembre 1938 maladie, carré H, ligne 11, tombe 234

Année 1939

Sept tombes de militaires morts à Marrakech en 1939. Trois autres légionnaires du 4e Régiment Étranger sont morts cette année là, mais n'ont pas leurs tombes à Marrakech, ils méritent aussi qu'on ne les oublient pas.

Skotarczak Zéno, soldat, 4e REI mort le 1er janvier 1939

Fraysse Ange Marie, sergent chef, 31 e bataillon du Génie, mort le 9 avril 1939 (cimetiere H3-56)

Balzer Heinz soldat, 4e RE, mort le 4 juin 1939 (cimetiere H11-236)

Brunnet Frédérick, soldat,4e RE mort le 12 juillet 1939

Bernasconi Giovanni, soldat, 4e REI, mort le 18 juillet 1939 (cimetiere H12-251)

Deleuw Peters soldat, 4e REI, mort le 18 juillet 1939

Laroche Pierre, brigadier-chef, 123e escadron du train des équipages militaires (123e ETEM) mort le 26 juillet 1939 (cimetiere H3-62)

Charolino Giuseppe, soldat, 4e REI mort le 9 aout 1939 (cimetiere H12-255)

Maestre Barthelemy, soldat, 4e REI, mort le 16 aout 1939 (cimetiere H12-257)

Matelet Marius sergent 2e RTS ou 2eRTM mort le 22 aout 1939.(cimetiere H3-66)

Cette liste de militaires morts à Marrakech ou dans sa région de 1920 à 1939, de plus en plus complète, ne figure que sur ce blog Mangin@Marrakech. En ce 8 mai 2017, nous rendons hommage non seulement à ceux qui ont leurs tombes au cimetière européen  de la Ville rouge, mais également à ceux qui ont leurs tombes ailleurs.