LE NOUVEAU VISAGE DU MELLAH DE MARRAKECH, rebaptisé Hay salam

Bonne nouvelle année aux familles juives à l'occasion de Roch Hachana 5776, 13-15 septembre 2015.

Elsa Nagel est de retour: "Je reviens de Marrakech où l'ambiance est toujours aussi sympathique et les gens adorables. Il faut rendre hommage à Madame le maire, Fatima-Zahra Mansouri, qui a une belle vision de sa ville et qui se donne les moyens de réaliser des projets d'envergure. La réhabilitation de certains quartiers est mise en œuvre comme celle du Mellah dont l'aménagement est vraiment esthétique et raffiné avec ses plafonds en moucharabieh. Les maisons elles-mêmes sont restaurées et ne manquent pas les balcons, dans l'esprit des maisons juives d'autrefois. Autre projet à venir, celui du déménagement de la gare routière sur la route de Casa pour laisser place à Bab Doukkala à un immense parc. L'ambition est de permettre de se promener depuis le jardin de Majorelle jusqu'à la Médina dans une zone piétonne verdoyante".

Elsa nous joint des photos récentes de la nouvelle galerie du Mellah

MELLAH 2015  Une galerie éclairée par un plafond haut et vitré

MELLAH 2015

 

Des maisons avec fenêtres sur l'extérieur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MELLAH 2015

 Commerces de meubles et de tissus avec un beau plafond, façon moucharabieh 

MELLAH 2015

Le bout de la galerie débouche sur la rue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MELLAH 2015

Le projet de requalification du Mellah de 2014 à 2017 - 

MELLAH 2015

Les échaf -faudages se dressent pour aménager les balcons et Jacob peut déjà rêver à son échelle

MELLAH 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Mellah change... n'est ce pas ?

Beaucoup de maisons anciennes à Marrakech ne sont plus fonction -nelles, certaines sont mêmes dan -gereuses. C'est l'occasion rêvée d'entreprendre des opérations immobilières pour rénover la ville et créer des équipements à la hauteur des nouveaux habitants plus exigeants, plus qualifiés et plus riches attendus dans les quartiers réconstruits. L'ancien mellah n'est pas le seul concerné...

L'ancien quartier juif marrakchi est maintenant à grand majorité habité par les musulmans, cependant les promotteurs profiteront de l'origine juive de ce quartier pour construire des maisons à balcons dont l'architecture extérieure est plus élégante que les maisons des autres quartiers qui ne disposent pas de balcons extérieurs.

L'exposé des motifs nous fait mieux comprendre les finalités du projet: 

L’Agence Urbaine de Marrakech, en concertation avec les partenaires locaux, vise par le biais d'actions, entrant dans le cadre de la politique de la ville, à instaurer une nouvelle approche d’intervention dans l’espace urbain.

Parmi les quartiers les plus visés au niveau de la ville de Marrakech, celui du quartier Assalam (Mellah) s’impose en raison de ses caractéristiques, ses spécificités historiques et patrimoniales et ses enjeux sociaux et culturels.

C’est un quartier qui a connu une densification à travers les années. Le nombre d’habitants continue toujours d’augmenter en raison de l’exode rural et atteint une très grande densité, contrairement aux autres quartiers de la Médina de Marrakech.

C’est un quartier qui connaît beaucoup de problèmes d’ordre social, économique, d’habitat,... En effet : Il accueille une population marginalisée importante avec des revenus et des niveaux d’instruction faibles Il connaît aussi :- Une dégradation continue du patrimoine historique, architectural et urbain, - Une sur-densification des habitations, - Un grand déficit en équipements, - La perte progressive de la vocation artisanale, - Le développement des maisons d’hôtes.

Pour compléter cette présentation nous ajoutons un cliché pris il y a plus de 100 ans par le photographe Limanton: Une rue du Mellah de Marrakech

37 MARRAKECH Une rue du Mellah Limanton

Joli balcon, n'est ce pas ?

VOUS POUVEZ VOUS PROCURER LE LIVRE D'ELSA NAGEL SUR LES SITES DE VENTE EN LIGNE, IL EN RESTE ENCORE QUELQUES UNS..

elsa-nagel-Hier

Quelques petites précisions: Page 19, 3e ligne, lire "confia au Général Brûlard l'administration de Marrakech et de tout le sud du Maroc" au lieu de "laissa au Colonel Brûlard". La nouvelle stratégie militaire nécessitant un commandement unique pour Marrakech et le Sud encore aux mains de El Hiba, il fallait un général pour diriger les nombreux colonels qui passaient sous ses ordres. Page 87, 11e ligne, lire Pégurier au lieu de Pégunier.  Page 110, 25e ligne lire "sur la place de l'Horloge (République)" au lieu de "la place du 7 septembre".

top-blogs-Mellah-Nagel

Page 111, légende photo, remplacer par: "horloge, aujourd'hui disparue sur la place Abdul Moumen ben Ali." Page 154, ligne 12, lire "Mazamet". Page 226, ligne 12, lire "Jean-Pierre Mreches". Page 227, ligne 17, lire "Thami el Glaoui", Madani était son frère aîné Grand Vizir, mort en 1918.

Très peu de remarques donc sur un livre de 250 pages, riche d'nformations, de témoignages et de souvenirs. Merci à Elsa pour son livre et aussi pour les photos de la rénovation du Mellah.

Ceux qui ont lu "C'était hier à Marrakech" peuvent partager leurs impressions dans les commentaires. 

<-- Votre blog est au top pour canalblog